Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mar 21 Juin - 14:16

Cela faisait quelques jours maintenant que je me trouvais sur Paris, je m’étais trouvé un appartement luxueux non loin des Champs Elysées et avais déjà fait plusieurs achats tous plus onéreux les uns que les autres. Il faut dire qu'avec ce que les valkyries avait comme argent sous la main, elles auraient pu refaire le monde, tel qu'elles le voulaient. J’étais fin prête pour aller découvrir les rues de cette ville magnifique. J’avais enfilé une robe noire, moulante, qui laissait découvrir mes cuisses, avec un dos nu et un décolleté plongeant. J’avais laissé mes cheveux retomber sur mes épaules pour ne pas dévoiler mon tatouage et m’étais mis une légère couche de maquillage. Je finissais par mettre mes bottes en cuir noir et sortit de ma chambre. J’arrivais devant un magnifique escalier en colimaçon orné de minuscules motifs dorés que je descendais dans une démarche féline. Au moment où j’arrivais en bas je remarquais que tous les hommes me reluquaient, avec une envie que je ne décrirais pas mais que l’on peut imaginer, et que les femmes me regardaient avec un air de mépris qui me fit bien rire ; j’esquissais un petit sourire séducteur et enfin sortait.

Depuis que j’étais arrivé je ne m’étais pas nourri et je devais avouer que je mourrais de faim ; cette nuit était ma nuit et personne ne m’arrêterai. Je me laissai errer dans les rues au gré des différentes senteurs qui venaient me chatouiller les narines. Mais au bout d’un moment, c’est une odeur, que j’aurais reconnu entre mille qui me fit emprunter le chemin de droite…un intuitif.

Que faisait-il ici ? Ces humains me filaient la chair de poule car à tout moment il pouvait dévoiler notre secret et mettre toute une communauté en péril. Je devais aller voir, je m’y sentais obligé comme si une force me poussait dans cette direction…mon instinct peut-être…

Je suivais cette odeur et tombait devant la porte d’un bar, d’un air las je poussais la porte et entrai en me demandant sur qui j’allais bien pouvoir tomber. Quand je posais un pied dans cette pièce remplit de fumée toutes les conversations se turent, tout le monde me regardait comme si je venais de tombé du ciel, bien sûr je faisais comme si de rien n’était et allait me poser au bar. Je reconnus de suite celui qui m’intéressait car son regard ne s’enlevait pas de moi, même de dos je sentais son regard persistant et je m’en amusais beaucoup.

- Un whisky sec ! Demandais-je au jeune homme qui s’approchait de moi ne savant pas comment me demander ce que je voulais.

Je voyais qu’il commençait à me servir et quand il eut finit je me retournais vers l’intuitif et lui fit mon regard le plus charmeur en levant mon verre comme pour trinquer puis bu mon verre cul sec.

Si j’avais raison cet intuitif pourrait dévoiler mon secret à n’importe qui dans la seconde mais je ne sais pourquoi je savais qu’il ne ferait rien tant que l’endroit serait plein…j’attendrais donc que le bar se vide avant de faire quoi que ce soit. S’il n’y avait eu personne je lui aurais collé mon petit jouet à balle sous la gorge sans aucune compassion mais là je devais attendre et je peux vous dire que la patience n’est pas une chose que les valkyries aime beaucoup.
Je demandai un autre verre au serveur quand, enfin, je vis que monsieur l’intuitif se décidait à venir me parler.

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Jeu 1 Sep - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mar 21 Juin - 20:36

La journée avait été d'une banalité affligeante... Très calme, peu de clients et quelques camés en manque de leurs doses. La soirée débutait tout aussi mollement, quelques parties s'étant formées par ci par là, et pas de créatures mystiques à l'horizon.

Depuis que je surveillais ces êtres différents pour Yezahel, j'étais d'autant plus attentif... mais je n'avais pour le moment pas obtenu de réelles informations. Pourtant, ce soir là, lorsqu'elle passa les portes du bar, un silence s'abattit dans le bar enfumé. Et pour cause. Que venait faire cette nana aux airs allumeurs, à la robe décolletée et aux cuisses dévoilées par le peu de tissu qui était sensé les recouvrir? C'était une très belle femme, mais ce n'était pas le genre de clientèle que j'avais le genre de recevoir... Les femmes qui venaient dans ce bar étaient pour la plupart des prostituées, voir des camées... Elles étaient souvent d'ailleurs les deux à la fois. Cette femme n'avait rien de tout cela.

Elle s'avança au comptoir alors que je débarrassais une table. L'observant discretement, je n'eus pas longtemps à me poser la raison de sa présence ici... Sa démarche féline, sure d'elle, et ce qu'elle dégageait faisaient d'elle un être mystique. Elle faisait partie des Autres, comme j'avais pris l'habitude les appeler.

Elle prit place sur un tabouret, et commanda un verre. Passant de table en table, je m'appliquais à plaisanter avec les clients et à m'assurer que tout allait bien pour que chacun revienne à ses occupations. Inutile de laisser tous ces yeux braqués sur cette femme si mystérieuse. Je devais en savoir davantage sur elle, mais je ne voulais pas que tous les yeux soient rivés sur nous.

Elle se tourna vers moi et leva son verre pour trinquer dans un sourire séducteur. Je lui répondis d'un signe de tête, et regagna le bar.

- Laisse, je m'occupe de la demoiselle, dis je au serveur qui s’apprêtait à la resservir. Ils veulent cinq bières là bas, lui dis je en lui montrant une table d'un signe de tête, tu peux t'en charger?

Je sortis un autre verre, et remplit les deux de whisky. Je lui tendis son verre, et levai le mien.

- Trinquons comme il se doit. A votre première visite ici, à moins que je ne me trompe... mais je ne crois pas vous avoir déjà vu... une si jolie femme, je m'en souviendrais.

Nous vidames nos verres à l'unisson, et lorsqu'elle reposa son verre sur la table, je décidais d'engager la conversation.

- Qu'est ce que vous faites dans ce bar, seule... vous attendez quelqu'un peut être? l'nedroit n'est pas très bien fréquenté, si quelqu'un vous opportune, n'hésitez pas à venir me voir. Vous avez devant vous le modeste propriétaire de cet endroit. Belyal, dis je en lui tendant la main.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 22 Juin - 6:29

Quand il arriva derrière le bar il congédia le serveur pour qu’il aille s’occuper des autres tables. Alors comme ça c’était le patron de cet endroit, intéressant. Je plantai mon regard dans le sien et constatais que c’était vraiment un bel homme, grand, sûr de lui, un regard envoutant et des lèvres si fermes que je lui aurai sauté dessus si je ne m’étais pas retenu. Je baissai un peu la tête car mes pensées m’avaient troublé mais en me tendant un autre verre et en prenant un pour lui il entama d’une voix douce en levant son verre :

- Trinquons comme il se doit. A votre première visite ici, à moins que je ne me trompe... mais je ne crois pas vous avoir déjà vu... une si jolie femme, je m'en souviendrais.

Je souriais d’un sourire espiègle en me demandant ce que cherchais cet Intuitif, on avait l’impression qu’il n’avait pas vu qui j’étais réellement…Etait-il au courant de quelque chose ou jouait-il un jeu pour que quand nous nous retrouverions tous seul il puisse m’abattre sans que je ne le vois venir…J’avais des doutes mais je rentrais dans son jeu essayant de rester le plus humaine possible et de ne pas taper une crise de nerf.
Nous avions bu nos verres en un rien de temps ; j’essayais de trouver quelque chose de simple à dire mais rien, rien ne venait ; pourtant j’avais toujours eu de la répartie je ne comprenais vraiment pas ce qu’il m’arrivait. Cet homme m’embrouillait l’esprit.

- Qu'est ce que vous faites dans ce bar, seule... vous attendez quelqu'un peut être? l'endroit n'est pas très bien fréquenté, si quelqu'un vous opportune, n'hésitez pas à venir me voir. Vous avez devant vous le modeste propriétaire de cet endroit, Belyal.

Je me retenais de rire aux éclats car en aucun cas je n’avais besoin d’un garde du corps au contraire ce serait plutôt tous ces gens qui aurait besoin d’aide si je me laissais aller à la colère. Un sourire tout de même s’afficha sur mon visage quand je lui répondais :

-Effectivement c’est la toute première fois que je viens ici…je viens d’arriver en ville et je suis tombé par hasard sur votre bar dis-je en un haussement de sourcil espiègle car le « par hasard » avait presque fourché sur ma langue. Beylial, je lui tendais ma main à mon tour, enchantée de vous connaître ! dis-je dans une petite voix séductrice.

- Non, je n’attend personne, je suis juste venue boire un verre mais c’est vrai que je cherche quelque chose en particulier. Malheureusement je ne pense le trouvé dans cet endroit bondé de monde, y’aurai-il une pièce plus calme ? dis-je en commençant à poser ma main sur la sienne.

Au contact de sa peau se fut comme un choc électrique, je ne m’attendais pas du tout à ça c’est alors que mes crocs commencèrent à sortir, de ma langue j’allais les chatouiller pour qu’il se rétracte mais c’était trop tard, la couleur gris argenté avait teinté mes yeux et je vis dans le regard de mon interlocuteur qu’il m’avait démasqué. Il eut un moment de recul mais à vitesse fulgurante je rattrapais sa main y plantai mes ongles en la plaquait sur le bar. Cette fois je ne jouais plus, mais enfin qu’est-ce qui m’avait pris de perdre la contrôle de moi-même comme ça ? Jamais il ne m’était arrivé une chose pareille…. Je ne savais vraiment pas ce qu’il m’arrivait était-ce du désir que je ressentais pour cet homme ? Je revenais à la réalité et chuchotais à l’oreille de Belyal :

-Amène-nous dans un endroit plus calme sinon je tue toute ta clientèle sous tes yeux…c’est clair ! Pas d’entourloupe je te préviens ! Quand je finissais de parler mon regard alla instantanément se poser sur la veine de son cou, je me voyais déjà y planter mes crocs et me délecter du merveilleux fluide vitale qui coulait en lui. Je prenais une grande inspiration pour reprendre le contrôle de moi même pendant qu'il m'emmenait avec lui.

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Mer 22 Juin - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 22 Juin - 7:30

-Effectivement c’est la toute première fois que je viens ici…je viens d’arriver en ville et je suis tombé par hasard sur votre bar. Beylial, enchantée de vous]connaître ! me répondit elle en me tendant la main. Non, je n’attend personne, je suis juste venue boire un verre mais c’est vrai que je cherche quelque chose en particulier. Malheureusement je ne pense le trouvé dans cet endroit bondé de monde, y’aurai-il une pièce plus calme ?

Son audace me surprit, je ne m'attendais pas à une réponse aussi directe de sa part... Mais ce n'était pas sans me déplaire et je lui lançais un regard entendu. Comment refuser quelques instants de plaisir avec une si jolie femme? Pourtant, je gardais à l'esprit qu'elle n'était pas humaine, et que je ne pouvais pas lui faire confiance... Tout en discutant avec elle, je scrutais le bar, personne d'autre ne semblait être là ce soir, aucun loup, aucune créature mystique, rien... Mes clients étaient revenus à leurs jeux et à leurs discussions et je reportais mon attention sur elle.

Elle posa alors sa main sur la mienne et ses yeux changèrent subitement de couleur. PAr réflexe j'eus un mouvement de recul. Qu'était elle? Je n'eus pas le temps de me dérober qu'elle avait deja saisi ma main et avait approché sa bouche de mon oreille:

-Amène-nous dans un endroit plus calme sinon je tue toute ta clientèle sous tes yeux…c’est clair ! Pas d’entourloupe je te préviens !

Sans perdre mon sang froid, je la fis entrer dans l'arrière boutique. C'était là que se trouvait mon bureau, et la réserve du bar. L'endroit était sombre, sans fenêtre, rempli de cartons de bouteilles et de cartons de verres. Je fermais la porte derrière moi et décidais de mettre carte sur table. Peut être était elle à la recherche d'écarlate?

- Je sais qui vous êtes, et surtout, ce que vous êtes.

Sachant pertinnement qu'il lui suffirait de lever le petit doigt pour me descendre sur le champ, je misais tout sur mon charisme et mon aplomb. Je n'étais pas du genre à craindre le danger, et j'étais tout sauf un lache. Je me plantais devant elle et la regardais droit dans les yeux.

- Ce que j'ignore, c'est ce que vous faites ici et ce que vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 22 Juin - 9:34

Je le suivais en jetant des coups d’œil sur les différents clients de la salle mais je remarquais aussi que Belyal avait un magnifique petit cul, je souriais à mes pensées, jusqu’à ce que nous arrivions dans une pièce sombre, complètement fermé, sans issue. J’avais horreur de me retrouver cloitrée de la sorte, les valkyries étaient des femmes de liberté ! Non des prisonnières.

- Je sais qui vous êtes, et surtout, ce que vous êtes.

Je me m’étais de suite sur mes gardes, il connaissait notre identité ! Comment...? Que pouvait-il savoir exactement ? En tout cas ce qui était sur c’est qu’il ne savait pas ce que j’étais réellement car je repensais à son mouvement de recul, quelques instants plutôt, quand il vit la couleur mes yeux. Il se rapprocha de moi dangereusement et planta son regard dans le mien d’un air menaçant, que je lui rendais bien volontiers, en me disant :

- Ce que j'ignore, c'est ce que vous faites ici et ce que vous voulez.

Ce que je voulais ? Ce que je voulais avant tout c’était protéger notre secret ! Si les humains apprenaient ce qui existait vraiment autour d’eux, ce serait une véritable catastrophe pour toute la communauté des êtres mystiques !

-Moi aussi je sais ce que tu es ! Cette fois mon air menaçant pris une tout autre ampleur car je le vis reculer, mes yeux avait changés de couleur, mes crocs étaient sortis complètement et plus il reculait plus j’avançais. D’où ma présence ! Je t’ai senti à dix kilomètre à la ronde ! Que sais-tu exactement ?! Dis-moi !

Il se retrouva bloqué contre le mur, j’étais tout prêt de lui, nos visages à quelques centimètre l’un de l’autre, nos jambes s ‘entremêlant ainsi que nos souffles; son odeur vint jusqu’à moi je ne pus m’empêcher de la humer pour en apprécier tous les arômes. Je laissai passer ma langue sur mes crocs, la haine avait disparût et se remplaça par un désir et une attirance complètement impossible à combattre. Ma main s’abattit avec force sur le mur juste à côté de son visage, je devais me contrôler je devais savoir ce qu’il savait sur nous ! Je ne devais pas me laisser aller à mes pulsions car si je laissais le désir m’envahir je ne pourrais m’empêcher de planter mes crocs dans sa chair pour me délecter de son sang ; pourtant quand il passa sa main dans mon dos pour que nos corps se rapprochent encore plus qu’il ne l’était déjà, je sentais déjà que je n’allais pas pouvoir tenir longtemps.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 22 Juin - 13:47

-Moi aussi je sais ce que tu es ! Sa voix claqua dans l'air, toute trace de séduction dans sa voix avait disparu. Ce que je crus être d'abord un effet d'optique se vérifia au fil des secondes qui passaient. Son sourire dévoilait des crocs, bien plus longs que des canines normales... Cette femme était... un vampire? Je me reculais par précaution tout en tentant de trouver un échappatoire à cette rencontre. Mais elle avançait, ne me laissant aucune porte de sortie.

D’où ma présence ! Je t’ai senti à dix kilomètre à la ronde ! Que sais-tu exactement ?! Dis-moi !

Ce que je redoutais arriva bien malgré moi, et je me retrouvais bloqué contre le mur. Elle s'approcha le plus près possible de moi et me toisa. Bizarrement, je sentis toute crainte s'envoler. J'aurais du être en train de chercher une solution pour m'échapper d'ici, mais c'est tout le contraire qui se produisit. Je pouvais sentir son odeur, la tiédeur de sa peau, son souffle contre mon cou. Son poing vint s'abattre juste à coté de ma tête, et je relevais mon visage vers le sien avec décontraction.

Je devais être complètement fou. Oui, la folie m'avait gagné, j'étais bon à interner. Ou alors... Si j'étais quelqu'un d'intuitif, peut être que je sentais que je n'étais pas véritablement en danger... A la vue des idées que j'avais en tête, j'étais bon à interner. Comment pouvais je avoir envie d'une créature mystique?

N'écoutant que mes pulsions et réfreinant la raison qui me poussait à m'enfuir, je passais ma main dans son dos et l'attirait à moi. Front contre front, mon regard plongea dans le sien et je collais mes lèvres sur les siennes. Nous échangeâmes un long baiser et mes mains glissèrent le long de son corps si parfait. Reprenant le contrôle, je la plaquais contre le mur et reprenais mes caresses. Ma main glissa le long de sa cuisse, remontant le tissu déjà trop court et caressant la cambrure de ses reins. Nos regards se croisèrent, nous en voulions plus, bien plus, tous les deux. Mes lèvres s'aventurèrent dans son cou, je m’enivrais de son odeur et de sa douceur, tandis que de ma main libre, je faisais glisser les bretelles de sa robe.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 22 Juin - 14:24

Trop tard ! Je ne pouvais plus résister ! Non, je ne voulais pas résister ! Je le voulais pour moi maintenant et tout entier !

Nos fronts se touchèrent pendant que ses mains découvraient mon corps comme elles le voulaient. Ses lèvres s’approchèrent doucement au début jusqu’à ce que je finisse par rentrer mes crocs et à l’attirer dans un baiser fougueux et passionné. Il prit les commandes et me plaqua violemment contre le mur ; je lâchai un léger gémissement de plaisir quand sa main se glissa le long de ma cuisse, que je relevais pour qu’il aille plus loin. Nos regards, désireux l’un de l’autre, se croisèrent et je voyais qu’il avait autant envie de moi que moi j’avais envie de lui. Ses lèvres s’approchèrent de mon cou où il y déposa des baisers qui me firent frissonner de toute part. Je sentais les bretelles de ma robe glisser le long de mes épaules pendant que l’odeur de mon amant me rendait complètement dingue. A cet instant de plaisir je n’avais qu’une envie c’était de boire son sang, pendant qu’il me faisait l’amour mais je savais pertinemment que quand je commençai à boire je ne pouvais plus m’arrêter, une sorte de frénésie m’emportait sans que je ne puisse plus rien contrôler. A cet instant je n’étais plus très loin du drame et pourtant je ne pouvais m’arrêter, je voulais qu’il continue de me caresser, de me couvrir de baiser comme il le faisait. Cette fois -ci ma robe tombait à terre et laissait découvrir mes formes faiblement cachés par mes sous-vêtements noirs en dentelle, je vis dans le regard de Belyal qu’il appréciait fortement ; je l’embrassais fougueusement pendant que je lui arrachai sa chemise et caressait son corps d’athlète.

Toujours contre le mur, il me porta pendant que moi j’accrochais mes jambes à sa taille. Le plaisir était proche je sentais sa verge tout contre moi et je savais qu’il était autant excité que je pouvais l’être. Il baissa sa braguette et enfin, nous ne faisions qu’un ; dans ses mouvements de va et vient je me laissai complètement aller au désir, au plaisir que je pouvais ressentir. Ma tête retomba en arrière dans un gémissement, mes crocs commençaient à sortir, je ne pouvais plus me retenir ; si prêt de l’orgasme, je n’étais plus maître de moi-même. Son odeur, sa peau si chaude et transpirante, sa langue s’entremêlant avec la mienne, la veine de son cou vibrante…. Je devais le prévenir, c’est alors que dans un halètement j’arrivais tout de même à dire :

-Belyal…non…arrête!

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 30 Juin - 15:20

Sa robe avait glissé le long de ses jambes et tout s'était enchaîné. Une frénésie nous avait habités tous les deux, incontrôlable, insatiable. Ses sous vêtements n'étaient qu'une barrière de plus entre elle et moi, je voulais son corps contre le mien, je voulais la sentir au plus près de moi, il me semblait que jamais je ne serais rassasié d'elle. Peau contre peau, mes lèvres contre les siennes, nous ne faisions plus qu'un. Son souffle s’accélérait, ses soupirs s'alliaient aux miens et dans un gémissement, je l'entendis vaguement me demander d'arrêter.

Impossible, son souffle court et ses gémissements me guidaient, son corps tremblait contre le mien, et je la sentais partir dans un orgasme qui la rendait encore plus désirable et sensuelle.

Le plaisir me submergea alors, et nous restâmes tous les deux l'un contre l'autre, à la fois paisibles et surpris par ce qui venait de se produire. Le moment de folie s'était envolé, et ni elle ni moi ne semblait savoir ce qui venait d'arriver. Je la relâchais enfin de mon étreinte, tout en douceur, et ramassais les vêtements que nous avions arrachés quelques minutes plus tot. Je lui tendis sa robe alors que je remontai mon pantalon et enfilai ma chemise.

Nous ne nous étions pas échangés un mot, et la tension dans la pièce était palpable. Je ne savais pas ce qu'il émanait d'elle... de la colère? du désir? Ou bien je me trompais, il n'y avait rien de particulier, si ce n'était un peu de gène après notre ébat passionné mais qui ne se reproduirait jamais plus?

Je jetais un coup d'oeil alors qu'elle rattachait son soutien gorge. Elle ne me regardait pas, et je pris le temps de la détailler. Ses cheveux tombaient sur ses épaules, sa taille fine et la cambrure de ses reins sublimée par cette lingerie fine... elle était vraiment sublime. Agaçante avec ses grands airs et dérangeante par ce qu'elle était... une créature mystique... mais sublime. Elle tourna la tête vers moi et notre regard se croisa quelques secondes. Un temps infime, mais bien suffisant. La robe qu'elle venait de prendre dans ses mains retomba alors à ses pieds, et elle s'avança vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 30 Juin - 17:36

Non ! Kira reprend toi ! De toutes mes forces j’essayais de ne pas planter mes crocs dans sa chair, je sentais la vague de plaisir monter en moi, des frissons me parcoururent le corps entier, puis dans un gémissement aigu je laissai tout mon être se procurer ce dont il avait besoin….l’orgasme.
J’avais réussi à me contrôler, c’était une première ! Jamais je n’avais pu me retenir! Que venait-il de se passer? Je ne comprenais rien, ce n’était pas moi ! Quand je l’avais senti c’était pour le tuer ! Mais quand il avait été là devant moi nu et me faisant l’amour…je ne saurais dire mais c’était sur ça avait été mon plus beau coup!
Il me laissa me remettre sur mes jambes, nos regard se croisèrent plusieurs fois mais aucun de nous deux n’osais dire quelque chose, on aurait dit qu’une gêne s’était installé entre nous, c’était vraiment étrange.
Il me tendit ma robe, je la prenais d’un coup sec la tête baissée puis il commença à remettre ses vêtements lui aussi. De toute façon qu’est-ce que l’on aurait pu se dire : « merci à toi Belyal t’es un super coup ! », « Oh mais de rien Kira c’était un plaisir ! ». Non mais franchement, n’importe quoi !
Je commençai à rattacher mon soutient gorge quand je sentis que le regard de Belyal me scrutait, quelle allure je devais avoir avec mes sous-vêtements en dentelle ainsi que mes bottes à talon. Je levai le regard moi aussi et m’attardais sur son torse musclé et bronzé ainsi que sur la ligne de poil qui descendait en dessous son pantalon, comment ne pas craquer ? Ma langue alla caresser directement mes crocs qui commencèrent à sortir ; puis mes yeux se levèrent pour tomber sur son regard de braise, qui me fit fondre complètement.
Une vague de désir monta encore en moi, cet homme me rendait folle, oui folle de lui. Je lâchai ma robe par terre et avant qu’elle n’atteigne le sol je me retrouvais à quelques centimètres de lui, ma main alla caresser son visage, nos yeux ne se quittait pas, on aurait presque pu croire que des étincelles émanait de nos corps. Mais enfin pourquoi me faisait-il cet effet-là ?
Il ne fallait pas que je craque une deuxième fois car cette fois je ne saurais si je pourrai m’empêcher de le mordre. Je baissai donc la tête et allait poser mes mains sur son torse, jamais je n’avais ressenti ça il me faisait perdre mes moyens. Je sentis un voile se déposer sur mes épaules avant qu’il ne me prenne dans ses bras. Bizarrement je me laissai faire, comment aurais-je pu refuser le contact d’un tel corps contre le mien. Quand je relevais mon regard je voyais qu’il avait déposé sa chemise sur moi, je penchai la tête de côté comme à mes habitudes et plantai mes yeux dans les siens, je ne le comprenais vraiment pas, on n’avait jamais été vraiment tendre avec moi, il me perturbait au plus haut point. Je me détachai de lui et enfilait ce qu’il m’avait donné mais contre toute attente c’est lui qui se rapprocha de moi et qui posa ses lèvres sur les miennes.
Je sentais sa langue caresser la mienne pendant que sa main, dans mon dos, me tenait fermement pour que je reste près de lui ; mes mains allèrent se mettre en croix autour de son cou, ses lèvres descendirent jusqu’au haut de mes seins, puis ses mains vinrent se poser sur mes fesses pour me porter jusqu’à lui. Il avança de quelques pas avant de me poser sur son bureau, d’un coup de main il fit valser tout ce qu’il y avait dessus puis s’allongea sur moi.
Il continua de m’embrasser fougueusement, une de ses mains alla se glisser sur une mes cuisses pour remonter jusqu’à mon anatomie puis son autre main me caressait de toute part. Je lâchai un gémissement dans ses caresses et ses baisers plus qu’enivrants. Quand ses lèvres descendirent jusqu’à mon cou, cette fois s’en était trop, je ne pouvais plus, j’avais besoin de lui, besoin de son sang, qu’il coule en moi…mes crocs sortirent malgré moi, je ne pouvais plus me retenir, je plantai mes ongles dans son dos pour l’amener à moi et d’un coup de langue lécha sa veine que je voyais vibrer sous sa chair.
Je plantai enfin mes crocs, un gémissement rauque sortit de la gorge de Belyal, le sang commença à couler, mais tout à coup, la porte du bureau s’ouvrit en fracas. Quand je vis la personne qui passai le seuil de la porte mes crocs se rétractèrent instantanément, je lâchai Belyal en m’enlevant de dessous lui à vitesse vampirique; il se retourna puis me regarda avec sa main poser sur sa blessure d’un air de dégout pendant moi j’essuyais mes lèvres d’un revers de la main.
Tout le monde avait toujours eu cette réaction avec moi que ce soit les valkyries ou les hommes d’un soir que je tuais, mais eux au moins il n’en sortait pas vivant. De toute façon pour l’instant ce n’était pas Belyal qui m’inquiétait mais plutôt la personne qui se trouvait devant moi.
Prenant la position de valkyrie, on pourrait dire de nos jours la position soldat, je baissai la tête et attendais que la personne que je respectais le plus, ne parle et à mon avis vu la posture dans laquelle il m’avait trouvé, je ne serai jamais une de ses favorites.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mer 3 Aoû - 15:05

Assis au bar depuis presque une demi-heure, je venais de terminer mon deuxième verre de Scotch lorsque le serveur revint vers moi. Le petit sourire stressé qu’il m’adressa ne fit que confirmer le fond de ma pensée, Belyal ne devait pas être loin, peut être même dans son bureau… Mais pourquoi reporter notre entrevue ? Qui pouvait posséder un moyen de pression plus fort que l’écarlate pour le retenir aussi longtemps ?

- Excusez-moi, mais vous ne m’aviez pas dit que ce rendez-vous ne devait pas s’éterniser ? Lui demandai-je quelque peu énervé, tout en continuant de caresser le chat qui était venu s’installer sur mes genoux une minute plus tôt.

- Je suis désolé Monsieur, mais…


Il n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’un bruit sourd s’éleva du bureau attenant au comptoir. Dans un même mouvement, nous nous précipitâmes, le serveur et moi, vers la porte gondolée. Les bruits de lutte que j’avais cru entendre se transformèrent rapidement en halètements bien différents… Je compris aussitôt les raisons de son retard et cela m’amusa beaucoup ! Je ne faisais pas le poids face à une jolie femme…

- Je vais reprendre un verre je pense, dis-je au serveur, en plaisantant, alors que ses joues rosissaient en entendant comme moi les bruits étouffés qui nous parvenaient.

- Tout de suite !


Il se précipita alors derrière le bar, alors que je jetai un dernier regard sur la porte. Une odeur, soudain, parvint à mes narines. Aiguisées par des années d’expérience, je ne mis pas plus d’une seconde pour en identifier la provenance : Du sang ! Je connaissais assez mes semblables pour savoir que les vampires ne pouvaient pas être des femmes. Qui pouvait donc être cette buveuse de sang ? Une fée ? Une louve ? Je ne pris pas le temps de réfléchir plus longtemps et défonçai la porte d’un coup de pied violent. J’aurai préféré qu’elle éclate en plusieurs morceaux pour l’aspect théâtral, malheureusement, elle ne fit que taper dans le mur…

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir mon cher ami Belyal affalé sur le bureau miteux, une plaie sanglante au creux du cou, et une valkyrie ! Une valkyrie ! Et pas n’importe laquelle, la jolie hybride Kira. Nous ne nous connaissions pas plus que ça, si ce n’est par nos rares rencontres lors de mes quelques visites chez Annika. Que faisait la petite protégée de la valkyrie dans un lieu aussi mal fréquenté ? Je ne rappelai pas avoir donné une quelconque mission de surveillance à leur clan depuis plus d’un an…

- Kira…
dis-je en m’installant sur le fauteuil de bureau de Belyal. Quel plaisir de te voir !

Ce n’était pas tout à fait vrai, étant donné que le sang sur ses lèvres la mettait en position particulièrement délicate. Bien que j’apprécie les valkyries, il m’était parfaitement impossible de passer l’éponge aussi facile sur ce sombre agissement. D’autant plus que la vie de mon informateur le plus précieux venait d’être mise en jeu.

Kira gardait sa position de respect face à moi et je ne la libérai pas immédiatement, pour qu’elle comprenne que son attitude devait être sanctionnée. Sans un regard de plus à la jeune hybride, je préférai m’adresser à Belyal dans un premier temps.

- Tu n’as sans doute jamais rencontré de valkyries, l’ami ! Elles sont si discrètes que même les membres de ma communauté ne peuvent prétendre en avoir rencontré… Pourtant tu as eu cette chance ! Je te présente Kira. Kira voici Belyal ! J’imagine que vous ne vous êtes pas soucié de ce genre de détails avant de frayer !

J’évitai de parler de l’ascendance vampirique de la jeune femme pour le moment… Si Belyal s’amusait à croire que les anciennes servantes d’Odin buvaient le sang des humains, il n’en serait que plus méfiant à l’avenir !

- Et maintenant que les présentations sont faites, tu vas m’expliquer pour quelles sombres raisons tu cherchais à déposséder mon ami de son précieux liquide vital ma chère ! Et épargne moi les excuses basiques, ma colère n’en serait qu’attisée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Sam 6 Aoû - 8:09

J’étais plus qu’hors de moi de me retrouver dans une telle situation devant un tel homme.

Qu’avais-je fait pour mériter un tel sort, je levais les yeux au ciel comme si il allait me donner une réponse mais rien ne vint je repris donc ma position initiale et attendait les paroles de Yezahel qui à mon avis n’allait pas être si douces et amicales que d’habitude.

-Kira… dit-il en s’installant sur le fauteuil de bureau de Belyal. Quel plaisir de te voir!

Quel plaisir ?! Bien sûr il le savait très bien le plaisir était partagé mais je savais que j’allais être puni pour ce que j’avais fait ce soir. Boire le sang d’un humain était interdit pour n’importe quel être mystiques sauf pour les vampires et leurs compagnes de sang. Mais moi j’étais différente je n’arrivais pas encore à contrôler les deux parties puissantes, de vampire et de valkyries, qui étaient en moi. Ce soir Belyal, avait eu beaucoup de chance il n’était pas mort lorsque nous nous étions accouplés et je pouvais dire que c’était un grand pas en avant vers mon accomplissement personnel.

Je fis un signe de tête à ses paroles, mais ne dis rien, il savait que tant qu’il ne m’en aurait pas donné l’autorisation je ne pourrais ouvrir mes lèvres.
Il fit tourner la chaise de bureau sur elle-même puis arriva devant Belyal en lui disant d’un sourire sarcastique:

- Tu n’as sans doute jamais rencontré de valkyries, l’ami ! Elles sont si discrètes que même les membres de ma communauté ne peuvent prétendre en avoir rencontré… Pourtant tu as eu cette chance ! Je te présente Kira. Kira voici Belyal ! J’imagine que vous ne vous êtes pas soucié de ce genre de détails avant de frayer!

Je baissai encore plus la tête à ses paroles, Yezahel devait me prendre pour une trainée ! Je ne savais pas ce que Annika avait pu lui raconter exactement sur ma condition mais il n’évoqua pas mon côté vampirique. Savait-il que c’était un combat de tous les jours pour moi ? Savait-il que quand je passai à côté d’un humain je me retenais de toutes mes forces et de toute mon âme de ne pas lui arracher la gorge ? A mon avis non, il ne savait rien de tout ça car même Annika ignorait que c’était un combat de tous les jours, de chaque heure et de chaque minutes….

Belyal tourna son regard vers moi, mais mon regard resta baissé, effectivement pour la première fois je ressentais de la compassion en vers cet homme mais pour essayer de combattre ce sentiment je me mentais en me disant qu’il avait de la chance d’être encore en vie. Pourtant je le savais il avait quelque chose que je ne pouvais combattre. Même avec Yezahel dans la pièce je ressentais toujours cette attirance physique qui était plus qu’attractive…

Quand j’entendis de nouveau la chaise grincé, quand elle pivota vers moi, il se retrouva à quelques centimètres de moi puis sur un ton plus que glacial il me dit :

- Et maintenant que les présentations sont faites, tu vas m’expliquer pour quelles sombres raisons tu cherchais à déposséder mon ami de son précieux liquide vital ma chère ! Et épargne moi les excuses basiques, ma colère n’en serait qu’attisée !

Que pouvais-je dire ? Mentir ? Non il en était hors de question je ne pouvais mentir ! Il fallait que je dise la vérité mais j’avais horreur de ça ! Dévoiler mes sentiments était une chose impossible pour moi, c’était comme si je me jetai d’une falaise en sachant pertinemment que personne ne m’attendrais en bas pour me rattraper…
Je levais enfin les yeux et les planta dans ceux de Yezahel, il était très proche de moi, jamais il ne l’avait été autant, je ne reculais pas pour autant et commença d’une voix dure et froide :

-C’est un parfait malentendu, enfin ce qui est du début tout du moins. Je reviens depuis peu d’une quête que je m’étais confié et en arrivant à Paris j’ai senti cet intuitif. Par curiosité et pour savoir ce qu’il savait exactement sur nous je me suis précipitée et l’ai menacé…mais ensuite…( des images assez cochonnes passèrent dans mon esprit) enfin tu connais la suite…et puis je n’ai pas pu me retenir, je ne sais pas ce qu’Annika t’a dit sur moi mais à mon avis il faudrait que nous ayons une petite discussion en privé en ce qui concerne ma retenue…

Il hocha la tête comme s’il comprenait ce que je disais mais je continuais tout de même :

-Je suis vraiment désolé ! Je ne savais pas que cet intuitif était sous ta protection et j’ai commis une faute…j’attends mon châtiment…

Je reprenais ma position soldat, je n’avais jamais été puni par les pouvoirs de Yezahel et je savais que ça ne serait pas une partie de plaisir mais j’étais forte et j’avais fait une erreur, je devais payer ! Dans notre monde nous avions des règles et c’est elles qui nous faisaient survivre alors il en était hors de question, je ne pouvais me défiler.



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Mar 9 Aoû - 23:45

Je la désirai encore et encore, impossible de la laisser filer comme ça, je voulais à nouveau la sentir au plus près de moi. D'un geste ample et sec, je vidai le bureau de son contenu, avant de la reprendre dans mes bras et de l'allonger dessus. Sa peau frémissait au contact de la mienne, mes mains, fièvreuses, ne pouvaient plus se détacher d'elle. Elle se mit à gémir et mes lèvres se détachèrent des siennes pour venir l'embrasser dans le creux de son cou.

Et c'est là que tout a basculé. En une fraction de seconde, ce moment de volupté intense se transforma en une douleur fulgurante. La porte s'ouvrit à la volée, et le temps que je me redresse, elle était déjà à l'autre bout de la pièce. Ma main se posa par réflexe dans mon cou, à tatons dans un premier temps, tant j'étais persuadé d'y trouver une arme blanche. Mais rien ne se trouvait dans la plaie, et le sang coulait avec force et régularité... Etourdi par la douleur et par ma blessure, je me laissais reculer contre le mur et tentais vainement de comprendre quelque chose à ce qui se passait sous mes yeux.

Yezahel était devant moi et la fille baissait la tête, comme une enfant prise sur le fait. Mes pensées ne parvenaient plus à trouver une suite logique à tout ça, la discussion me semblait lointaine et compliquée, impossible à suivre. Pourtant, lorsque j'entendis prononcer mon nom, je me concentrais pour entendre ce que Yezahel me disait. Ma main comprimait la plaie qui me lançait, et mon corps tout entier s'appuyait contre le mur derrière moi.

- Tu n’as sans doute jamais rencontré de valkyries, l’ami ! Elles sont si discrètes que même les membres de ma communauté ne peuvent prétendre en avoir rencontré… Pourtant tu as eu cette chance ! Je te présente Kira. Kira voici Belyal ! J’imagine que vous ne vous êtes pas soucié de ce genre de détails avant de frayer !

Je tentai d'ouvrir la bouche, mais aucun son n'en sortit. Mon regard passa sur chacun d'eux, et resta posé sur Kira. Ils continuèrent à parler, mais je ne saisissais plus le sens de leurs paroles. Je tentai de me redresser pour aller chercher de l'aide, mais le noir envahit mon esprit sans que je ne puisse le combattre. Ma tête cogna le mur derrière moi, et je me sentis glisser le long de la paroi.




Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 11 Aoû - 20:55

Je me tenais à quelques centimètres de Kira, les bras croisés sur la poitrine, à la manière d’un père humain qui gronde ses enfants. Ma colère ne ressemblait cependant en rien à celle d’un mortel ! Plus glacée qu’une mer d’arctique et plus brulante que la lave d’un volcan, me mettre dans un tel état n’était jamais sans risque. Certain membre de la communauté devait d’ailleurs s’en souvenir amèrement !

Malgré ma patience légendaire, je commençai à perdre mon calme apparent et j’attendais qu’elle s’explique immédiatement sur ses agissements peu recommandables !

-C’est un parfait malentendu, enfin ce qui est du début tout du moins. Je reviens depuis peu d’une quête que je m’étais confié et en arrivant à Paris j’ai senti cet intuitif. Par curiosité et pour savoir ce qu’il savait exactement sur nous je me suis précipitée et l’ai menacé…mais ensuite…

Elle hésita quelques secondes avant de poursuivre, ne me laissant guère de doute sur l’endroit où la menait ses pensées au vu de l’état rougissant de ses joues.

- Enfin tu connais la suite…et puis je n’ai pas pu me retenir, je ne sais pas ce qu’Annika t’a dit sur moi mais à mon avis il faudrait que nous ayons une petite discussion en privé en ce qui concerne ma retenue…

En effet, la mère adoptive de la jeune femme m’avait tenu informé de l’étrange ascendance de cette valkyrie bien spéciale, dés son arrivée dans le clan. Moitié valkyrie, moitié vampire, elle représentait un véritable risque pour la communauté. Jamais pourtant, depuis sa naissance tout particulière et mon autorisation de la garder en vie, les incartades de Kira ne m’étaient parvenues. Elevée dans une famille particulièrement stricte, la jeune femme tenait une conduite impeccable. Pourquoi ce soir ? Devais-je croire les paroles qu’elle débitait à une vitesse folle ?

-Je suis vraiment désolé ! Je ne savais pas que cet intuitif était sous ta protection et j’ai commis une faute…j’attends mon châtiment…

Il aurait été simple de la battre, ici et maintenant, pour lui infliger la correction qu’elle méritait, mais je n’étais pas friand de ce genre de facilité et de soumission. De plus, Belyal venait de perdre connaissance, le sang de son artère continuant de couler abondamment de sa blessure au cou. Levant ma main droite, je fis agir mes ondes pour le maintenir assis le long du mur et appliquer une pression suffisante pour éviter que son cœur ne vienne à manquer du précieux liquide vital.

- En effet, tu mérites une punition pour avoir mis en danger une vie intuitive ! Importante à mes yeux qui plus est ! Renseigne-toi davantage avant de sortir des crocs la prochaine fois Kira ! Tu ne peux pas mettre notre secret en jeu de cette manière ! Pas pour du sexe ! Jamais ! Les véritables vampires ne cèdent jamais à la facilité sans mettre leur propre vie en péril et en jouant de la sorte avec mon autorité !

De ma main libre, je libérai une autre rafale d’ondes qui envoya Kira contre le mur du fond de la pièce. La violence du choc fut suffisante pour faire tomber des plaques de plâtre du plafond et dû sans doute résonner dans tout le bar, mais peu m’importait. Pivotant légèrement le poignet, le corps de Kira en fit tout autant et la demoiselle se retrouva la tête en bas.

- Tu n’as pas pris que le meilleur de ton père ! Sa rapidité et sa force ne sont que les faibles atouts qu’il t’a donnés, tu ne devrais pas t’en réjouir car tu as aussi son plus grand fardeau ! La soif de sang ! Ce n’est pas à prendre à la légère Kira ! Plus tu utilises ces capacités, plus tu auras envie de cette hémoglobine. Elle ne t’est en rien vitale, contrairement à eux ! Ne joue pas avec ça ! Je ne serais pas aussi clément que je peux l’être avec eux, et c’est peu dire !

En refermant mes doigts, je laissai la jeune femme retomber lourdement sur le sol.

- Ceci était mon premier et dernier avertissement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 11 Aoû - 21:55

Tout à coup je vis Belyal s’écrouler, écoutant mon instinct ou je ne sais quoi j’allais aller directement vers lui pour presser la plaie et essayer de le sauver mais je vis Yezahel utiliser son pouvoir et le faire à ma place ; je ne montrai guère ce que j’avais failli faire, par fierté, et reprenais ma position. Il tourna un regard presque haineux vers moi en me disant d’une voix grondante :

- En effet, tu mérites une punition pour avoir mis en danger une vie intuitive ! Importante à mes yeux qui plus est ! Renseigne-toi davantage avant de sortir des crocs la prochaine fois Kira ! Tu ne peux pas mettre notre secret en jeu de cette manière ! Pas pour du sexe ! Jamais ! Les véritables vampires ne cèdent jamais à la facilité sans mettre leur propre vie en péril et en jouant de la sorte avec mon autorité !

Il avait tout à fait raison, je baissai la tête et sans m’en rendre compte une larme roula sur ma joue. J’étais faible, je ne savais pas me contrôler et cédais à des pulsions malsaines sans retenue. Depuis que j’étais partie pour apprendre sur moi-même, j’étais devenue dure, froide et sans cœur…comme ces foutus vampires ! Je ne voulais pas devenir comme eux mais cette soif, intense et sans fin comment m’en débarrasser ?

Je n’eus pas le temps de réfléchir plus qu’une force puissante s’abattit sur moi avec violence et me plaque au mur qui se trouvait derrière moi, j’entendis un fracas quand je touchais la surface et des débris atteindre le sol ; j’avais surement plusieurs côtes de fêlés, un liquide rougeâtre coula le long de ma bouche que je crachai immédiatement. Je sentis une autre onde de pouvoir m’atteindre et je me retrouvais la tête en bas sans rien pouvoir faire. J’étais à sa merci, totalement il aurait pu me tuer que je n’aurai rien pu faire, je me retrouvai comme une marionnette et je peux vous le dire j’avais horreur de ça !

- Tu n’as pas pris que le meilleur de ton père ! Sa rapidité et sa force ne sont que les faibles atouts qu’il t’a donnés, tu ne devrais pas t’en réjouir car tu as aussi son plus grand fardeau ! La soif de sang ! Ce n’est pas à prendre à la légère Kira ! Plus tu utilises ces capacités, plus tu auras envie de cette hémoglobine. Elle ne t’est en rien vitale, contrairement à eux ! Ne joue pas avec ça ! Je ne serais pas aussi clément que je peux l’être avec eux, et c’est peu dire !

Le sang m’est vital avais-je envie de crier, j’en ai besoin comme d’une drogue, j’en ai besoin ! Criais-je enfin. Je ne saurai dire s’il m’avait entendu, même si je savais qu’il avait raison je n’arrivais pas à m’en empêcher, quand la soif était trop forte, c’était comme si on me transperçait avec des milliers d’aiguilles dans tout le corps, je ne pouvais supporter la douleur. Pourquoi les vampires avait une compagne de sang où il pouvait s’abreuver et pourquoi moi je n’avais rien ? Devrais-je contrôler ma soif et demander à quelqu’un de me donner son consentement pour boire ? Quelqu’un qui saurait qui je suis… Etait-ce possible ? D’abord et avant toute chose il allait falloir que j’apprenne à me contrôler et à ne pas tuer mes victimes juste à leur prendre un peu de sang. Cette tâche n’allait pas être facile mais après ce que je venais de vivre, je me devais de plus tuer d’humains telle étais la volonté de Yezahel.

Je retombais enfin à terre, j’avais mal partout, je ne pouvais même pas me relever, pourtant dieu sais que j’essayais…j’arrivais tout de même à me mettre accroupi et entendais les paroles lourdes de Yezahel :

-Ceci était mon premier et dernier avertissement !

J’acquiesçai et arrivai tout de même à dire dans un halètement :

- J’ai bien compris la leçon dis-je en crachant encore du sang. Je ne recommencerai pas, notre secret est beaucoup plus important.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 11 Aoû - 23:18

- J’ai bien compris la leçon. Je ne recommencerai pas, notre secret est beaucoup plus important.

- N’essaie pas de m’endormir avec ce genre de discours Kira ! Tu sais parfaitement que la communauté doit rester invisible pour les humains non initiés, et ce depuis ton plus jeune âge. Là n’est pas le réel problème !

La colère ne me quittait pas malgré que la jeune femme soit en mauvaise posture et sacrément amochée. Je n’avais pas retenue ma force autant que je le pensais finalement… Du sang s’écoulait de sa bouche, sans doute par des blessures aux lèvres lors du choc, alors que ses cheveux semblaient grisonnant à cause de la poussière qui s’y accumulait. La honte aurait du me parcourir, en voyant le résultat de mon emportement, pourtant je ne ressentais rien de tel. Je savais parfaitement que toutes ses blessures cicatriseraient d’ici quelques heures, quelques jours au maximum, grâce à son coté vampirique. Non, ma réaction ne pouvait pas être plus justifiée ! Les perturbateurs devaient être punis, quelque soit mon degré d’affinité avec eux…

- J’ignore depuis combien de temps tu as quitté le clan d’Annika mais ce n’était vraisemblablement pas une bonne idée. La preuve en est faite ce soir, dis-je en montrant Belyal de ma main libre, cet homme aurait pu faire les frais de ton inexpérience ! Je devrai te renvoyer immédiatement auprès d’elle !

Des larmes glissèrent lentement le long de ses joues et il m’en fallu pas plus pour comprendre que cette décision serait le pire des châtiments que je pouvais prononcer. Je perdrai sans doute une de mes meilleures alliées en agissant ainsi, car Kira ne pourrait que me détester après ça… Car ce retour dans le clan signifierait plus encore qu’une humiliation, mais la certitude que la jeune femme n’avait pas sa place parmi les valkyries ! Les femmes guerrières de cette race n’éprouvaient pas plus de sentiments face aux perdants et encore moins face à la jeune hybride.

- Mais je ne t’imposerais pas ça… pas cette fois ! Ne crois pas t’en tirer si facilement pour autant. Tu vas te mettre à mon service. Belyal est un excellent intuitif qui me sert d’espion dans ce bar, mais toi, tu vas devenir mes yeux et mes oreilles à l’extérieur et au sien même de la communauté ! Tu as assez d’expérience dans le domaine mystiques pour t’en tirer facilement et pourquoi pas à intégrer les groupes extrémistes qui complotent à mon égard. Et je pourrai ainsi t’avoir à l’œil plus facilement.

Cela n’avait pas vraiment l’air d’une menace dans ma voix, pourtant s’en était une.

- Tu n’auras pas droit à une troisième chance ! A toi de la saisir…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Ven 12 Aoû - 17:38

- N’essaie pas de m’endormir avec ce genre de discours Kira ! Tu sais parfaitement que la communauté doit rester invisible pour les humains non-initiés, et ce depuis ton plus jeune âge. Là n’est pas le réel problème !

Je riais intérieurement, il partait vraiment au quart de tour ; je me relevais avec mal en m’appuyant sur le mur, je respirais avec difficulté, mes côtes ne se remettait pas en place apparemment, je pense que la guérison serai difficile. Je toussai à cause la poussière qui s’était accumulé sur moi, quelques gouttes de sang s'échappèrent encore de ma bouche, puis je réussit enfin à me relever complètement sur des jambes plus que faibles ; je faisais un effort in considérable pour tenir debout.

- J’ignore depuis combien de temps tu as quitté le clan d’Annika mais ce n’était vraisemblablement pas une bonne idée. La preuve en est faite ce soir, me dit-il en montrant Belyal, cet homme aurait pu faire les frais de ton inexpérience ! Je devrai te renvoyer immédiatement auprès d’elle !

Non ! Je ne voulais pas retourner là-bas, pas pour l’instant ! Des larmes coulèrent le long de mes joues sans que je ne m’en rende compte. Je n’avais pas fini ce que j’avais commencé et si je rentrai avec Yezahel sur mes talons…Annika serait furieuse. Je ne pouvais pas rentrer, je n’avais pas finit mon travail sur moi-même, je ne me contrôlais toujours pas, le problème était que je n’avais rien trouvé, à part l’écarlate, qui puisse m’empêcher de tuer. Je devais trouver ce qui me ferait me contrôler mais en aucun cas je ne voulais rentrer chez moi.

- Mais je ne t’imposerais pas ça… pas cette fois ! Ne crois pas t’en tirer si facilement pour autant. Tu vas te mettre à mon service. Belyal est un excellent intuitif qui me sert d’espion dans ce bar, mais toi, tu vas devenir mes yeux et mes oreilles à l’extérieur et au sien même de la communauté ! Tu as assez d’expérience dans le domaine mystiques pour t’en tirer facilement et pourquoi pas à intégrer les groupes extrémistes qui complotent à mon égard. Et je pourrai ainsi t’avoir à l’œil plus facilement.

Je ne m’attendais pas du tout à ça, il me demandait de le servir ? D’un côté je n’y voyais aucun inconvénient, je travaillerai pour la personne la plus puissante qui existe sur terre, je ne serai pas obliger de rentrer chez moi et en plus je travaillerai au contact de cet intuitif plus que troublant. De plus un peu d’action ne me ferait pas de mal, ça faisait très longtemps que je n’avais pas corrigé quelqu’un…De toute façon je pense que je n’avais pas le choix.

- Tu n’auras pas droit à une troisième chance ! A toi de la saisir…

Après cette phrase, il était clair que je n’avais pas le choix mais cela me convenait d’un côté, j’avais besoin d’un bon mentor et je pense que Yezahel était la meilleure personne pour ça. D’une voix rauque et faible je lui disais :

-D’accord…je suis à toi…mais je veux quelque chose en retour…sans que tu me demande pourquoi.

Je ne sais pas si c’était le bon moment pour négocier mais je n’avais pu m’en empêcher, je voulais en savoir plus sur Belyal et pour cela il fallait que je travaille avec lui. Je vis un froncement de sourcil s’installer sur le visage de Yezahel, c’est alors que je continuai :

-Je veux travailler avec Belyal.





_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Dim 14 Aoû - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Dim 14 Aoû - 13:16

-D’accord…je suis à toi…mais je veux quelque chose en retour…sans que tu me demande pourquoi.

Quelle impertinence ! Je ne pouvais pas croire que Kira puisse s’adresser à moi de la sorte. Faire une telle demande alors qu’elle venait de désobéir au plus au point à nos règles me paraissait totalement hors de propos ! Ne comprenait-elle pas que sa vie ne venait de se jouer qu’à un fil ? Et qu’à tout moment je pouvais revenir sur ma décision, si bon me semblait ? La colère me gagnait à nouveau et je me mis à serrer le point pour ne pas lui montrer mon désappointement. Insensible à l’absurdité de ses propos elle continua malgré tout.

-Je veux travailler avec Belyal.

- Tu n’es pas en mesure de demander quoi que ce soit ! Dis-je avec amertume et une pointe de dédain. Et encore moins la faveur de travailler avec cet intuitif !

Comme si elle ne m’avait absolument pas écouté, ni prit conscience de l’ampleur de mes mots, elle tenta de continuer. Je ne la laissai pas faire ! Il fallait qu’elle comprenne rapidement où était sa place.

- Silence ! Ordonnai-je en prenant la tonalité de ma véritable voix d’esprit et pas celle de mon hôte humain.

Kira fut surprise et je vis sa bouche se refermer lentement.

Sans prévenir, je saisi son bras et l’entrainai brusquement près du corps inanimé de Belyal. Ses blessures la firent gémir de douleur, pourtant je n’écoutai pas et continuai à la rapprocher du mur où mon indic gisait inconscient. De ma main tendue s’échappaient encore des ondes pour contenir sa plaie. Ma poigne autour de la chair de Kira se fit plus dure, comme un étau d’argent. Peu m’importait que la jeune femme garde des hématomes en souvenirs de cette soirée, elle devait comprendre et prendre responsabilité de ses actes. Agir comme une gamine, alors qu’elle ne contenait absolument pas ses besoins, était totalement exclu. En continuant à forcer sur son bras, je la fis s’agenouiller à coté de moi, alors que je restai debout, à la toiser férocement.

- Je ne céderai pas à ton caprice Kira ! Regarde ce que tu as fait !


Je cessai immédiatement de refermer la plaie sur le cou de Belyal en rebaissant ma main le long de ma cuisse. Le sang s’échappa aussitôt en un long flot rougeâtre le long de sa peau, imbibant ses vêtements déjà poisseux. Kira gémit de peur et d’envie, pourtant j’attendis quelques secondes avant de recommencer les soins. Elle devait voir l’étendu des dégâts dont elle était entièrement responsable !

- Apprend à te contrôler correctement et nous reparlerons d’une possible association entre vous. A cette minute, il en est totalement hors de question ! Je ne prendrai pas le risque de te laisser une minute seule avec lui et encore moins pour une mission de haute importance !


Relâchant mon étreinte, je m'accroupis à ses cotés pour fixer son regard. Ses crocs ressortaient au bord de sa bouche… si petites choses qui pouvaient donner la mort en l’espace de quelques secondes. De fines larmes de sang s’échappaient de la peau rosée de ses lèvres, goutant lentement des blessures qu’elle venait de se faire en y serrant les dents et retenant sa soif.

- Tu vas aller immédiatement étancher ta soif et te calmer ! Prend le temps de choisir un humain aux basses valeurs, un assassin ou autre proxénète. Je te donne l’autorisation de tuer si besoin.

Dans un geste que je voulu réconfortant, je passai mes doigts sur sa joue pour remettre une mèche de cheveux qui lui barrait le visage.

- Le jour viendra où tu auras compris où se trouve les limites, et nous pourrons alors reparler d’une collaboration entre vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Dim 14 Aoû - 16:18

D’une voix résonnante et d’un air de dédain il me répondit :

- Tu n’es pas en mesure de demander quoi que ce soit ! Et encore moins la faveur de travailler avec cet intuitif !

J’allais directement rétorquer que j’avais besoin de savoir certaine choses à son sujet mais je n‘en n’eut pas le temps, au moment où mes lèvres s’ouvrirent pour lui répondre en un froncement de sourcil il me coupa.

- Silence ! M’ordonna-t-il d’une voix qui me fit frémir de toute part car il ne s’était pas exprimé avec celle d’un humain, ma bouche se referma doucement en une moue expressive.

J’allais tout de même dire ce que j’avais dire car c’était plus fort que moi mais Yezahel me prit au dépourvu en m’attrapant par le poignet et me traina vers Belyal, avec une telle force, que je pense qu’il m’avait cassé le bras. Je ne pus m’empêcher de lâcher un gémissement de douleur quand j’arrivais tout près du corps inconscient de Belyal. Il était vraiment en mauvais état, sa peau de couleur fantomatique et le sang qui imbibait sa chemise me rendait une vision d’horreur. Qu’avais-je fait ? Yezahel augmenta son étreinte sur mon poignet, la douleur était telle que je m’agenouillais à terre, je ne pus m’empêcher de lever le regard vers mon bourreau avec des yeux suppliant mais rien n’y fit :

- Je ne céderai pas à ton caprice Kira ! Regarde ce que tu as fait!

Je baissai la tête et regardais Belyal d’un air triste mais tout à coup je vis que Yezahel avait relâché la pression qu’il effectuait avec son pouvoir, le sang se mit à jaillir des deux petite ouvertures, à la vue du sang mes crocs sortirent instantanément et une envie irrésistible me parcouru de toute part ; si Yezahel n’avait pas été là à me retenir je l’aurai vidé de son sang en un quart de seconde. C’est là que je compris qu’il avait raison ; en la présence de Belyal, plus qu’en n’importe qui d’autre, je ne pouvais me contenir.

- Apprend à te contrôler correctement et nous reparlerons d’une possible association entre vous. A cette minute, il en est totalement hors de question ! Je ne prendrai pas le risque de te laisser une minute seule avec lui et encore moins pour une mission de haute importance !

Il attendit plusieurs secondes avant d’utiliser de nouveau son pouvoir pour compresser la plaie mais pendant cet infime temps je ne pus m’empêcher de serrer les mâchoires jusqu’à ce que mes crocs s’enfoncent dans ma propre chair et ne fasse couler mon propre sang sur mes lèvres. Il s’accroupit à côté de moi en relâchant son étreinte puis me regarda quelques instants avec un air que je n’aurai su déchiffrer.

- Tu vas aller immédiatement étancher ta soif et te calmer ! Prend le temps de choisir un humain aux basses valeurs, un assassin ou autre proxénète. Je te donne l’autorisation de tuer si besoin.

Quand ces paroles sortirent de sa bouche se fût comme un soulagement pour moi, je ne pouvais plus me retenir, la soif était trop forte, j’avais besoin de sang, à cet instant, comme jamais auparavant, était-ce le sang de Belyal ? Ou mes blessures qui m’avaient fortement affaibli ? Je n’étais plus sûr de rien ; tout ce que je savais à cet instant c’est que j’avais une faim à tuer quiconque se dresserai sur mon chemin. Pourtant après cette entrevue avec Yezahel, j’allais écouter ce qu’il me disait et n’allait pas sauter sur n’importe qui ; j’avais passé un accord et je me devais de m’y tenir.

Au moment où j’allais me relever, Yezahel, contre toute attente, approcha une main vers mon visage, après ce qu’il venait de me faire et si j’avais été complètement saine d’esprit j’aurai eu un mouvement de recul mais quand il déposa ses doigts sur moi pour écarter une mèche de mon visage, ma tête se pencha de côté, un vieux réflexe de vampire, pour l’épier quelques instants dans un regard d’incompréhension ; puis il me dit :

- Le jour viendra où tu auras compris où se trouve les limites, et nous pourrons alors reparler d’une collaboration entre vous.

Je ne trouvai rien à redire car même si je savais qu’il avait raison, j’étais plus que têtue et je devais revoir Belyal, je ne sais pas pourquoi mais c’était plus fort que moi je devais en apprendre plus sur lui. De plus il me disait qu’il me donnait le droit de tuer pour ce soir mais qu’allais-je faire les autres soirs où la soif me rendrait complètement folle ?

J’allais partir pour ne pas faire de bêtises, me relevais avec mal en un gémissement de douleur mais comme à mon habitude je ne pus retenir mes paroles car effectivement j’avais passé un accord et pour m’y tenir il me fallait un peu d’aide :

- Tu me donne le droit pour ce soir mais que vais-je faire quand je ne pourrai plus me retenir ? Tu m’attendras au tournant pour me tuer ?! Si tu veux que j’intègre tes rangs il me faut un peu d’aide de ta part car bien que tu dises que je n’en ai pas besoin pour vivre, si je ne me nourris pas de sang, de temps en temps, je ne pourrai te servir correctement.

Après ces paroles sortit toute seule je m’attendais à me faire tuer mais il soupira et se rapprocha de moi doucement. Cette fois je ne pus m’empêcher de reculer de quelques pas, je n’étais pas quelqu’un qui avait peur pour un rien mais j’avais devant moi le plus grand mystiques de tout le temps, notre chef et maintenant mon maître ; devant un tel homme il était normal que j’éprouve un certain effroi.





_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Dim 14 Aoû - 18:39

Lentement, Kira commença à se relever. Déroulant son corps endolori par ses nombreuses blessures, membre après membre, elle réussit à retrouver un soupçon d’équilibre. Dans un dernier gémissement de souffrance, elle se redressa complètement et c’est avec une certaine fierté qu’elle me foudroya du regard. Sans doute inconsciente de son état de nerf et de l’effet que ses sentiments donnaient à ses yeux, je ne jugeais pas utile de la réprimander une nouvelle fois et d’autant moins pour une réaction qu’elle ne pouvait pas contrôler. En tenant sa langue, j’estimais qu’elle venait déjà de comprendre sa première leçon !

Pourtant, elle ne put chasser sa nature explosive et débita un flot de parole qu’elle ne put retenir plus longtemps :

- Tu me donnes le droit pour ce soir, mais que vais-je faire quand je ne pourrai plus me retenir ? Tu m’attendras au tournant pour me tuer ?! Si tu veux que j’intègre tes rangs il me faut un peu d’aide de ta part car bien que tu dises que je n’en ai pas besoin pour vivre, si je ne me nourris pas de sang, de temps en temps, je ne pourrai te servir correctement.


Je devais bien reconnaitre que sa spontanéité n’était pas dénuée d’une certaine dose de courage. Peu de créatures mystiques auraient eu l’audace de me parler ainsi en connaissant l’étendu de mon pouvoir. Kira s’en moquait et me parlait avec son cœur. Je sentais parfaitement que je lui inspirais à présent de la peur, et que je ne représentais sans doute plus tout à fait le modèle de droiture qu’elle croyait voir en moi… Cela me perturba quelque peu. Je n’aimai pas provoquer ce genre d’émotions chez mes semblables même si certaine remise en place étaient nécessaire. Ma colère retomba instantanément et encore davantage quand je compris qu’elle réclamait enfin de l’aide pour prendre le contrôle de son besoin de sang.

Dans un long soupir, je cherchai les mots pour lui répondre sincèrement, sans l’effrayer plus que nécessaire. Elle me craignait déjà bien assez. Ma preuve en fut, ce mouvement de recul qu’elle esquissa pour ne pas me laisser entrer dans sa bulle personnelle.

- Je ne suis pas le bourreau que tu sembles voir en moi Kira… Je ne t’offre pas une vie humaine pour mieux de piéger ensuite ! Je connais simplement les vampires depuis des millénaires et je sais que quelques millilitres de sang ne satisferont pas ta soif ce soir. Je préfère te donner cette autorisation pour que tu partes tranquille. Tu devras suffisamment te torturer l’esprit avec ce qu’il vient de se passer avec Belyal, je ne veux pas t’imposer une autre contrainte… que tu ne respecterais sans doute pas.


M’imposant une petite minute de silence pour laisser le temps à mes mots d’agir, je repris la parole en pesant mes propos. J’allais lui proposer une aide comme elle le réclamait… Annika n’approuverait pas ma conduite, mais la valkyrie était loin et je n’avais pour le moment aucune autre solution.

Cherchant mon Blacberry et mon porte feuille de la poche de ma veste, je la retirai ensuite de mes épaules et la tendit à Kira.

- Prend là ! Tu pourras dissimuler tes vêtements déchirés


Je fus un peu gêné en abordant le sujet. La jeune femme n’était plus vêtue que de lambeaux de tissu et je ne pouvais pas m’imaginer la renvoyer dans cette tenue… Je n’avais jamais été prude, bien au contraire, mais voir le corps de Kira me troublait. Pas comme un voyeur, mais plutôt comme un père face à la nudité de sa fille. De plus ma poche intérieur contenait la solution que j’allais lui proposer pour contenir sa soif.

- Tu trouveras dans une de poche un sachet d’écarlate. Prends en une ligne quand tu te sentiras craquer… Ce n’est qu’une solution temporaire, le temps pour moi de trouver un plan plus durable.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Lun 15 Aoû - 9:45

- Je ne suis pas le bourreau que tu sembles voir en moi Kira… Je ne t’offre pas une vie humaine pour mieux te piéger ensuite ! Je connais simplement les vampires depuis des millénaires et je sais que quelques millilitres de sang ne satisferont pas ta soif ce soir. Je préfère te donner cette autorisation pour que tu partes tranquille. Tu devras suffisamment te torturer l’esprit avec ce qu’il vient de se passer avec Belyal, je ne veux pas t’imposer une autre contrainte… que tu ne respecterais sans doute pas.

Une fois de plus il avait raison, ce que ça pouvait m’énerver…mais effectivement un peu de sang, ce soir, ne me suffirait pas. Il connaissait les vampires si bien que ça ? Peut-être allais-je pouvoir en apprendre plus sur ma nature vampirique grâce à lui ? Ce soir n’avait vraiment pas été la bonne nuit pour que l’on se revoit et bien qu’il m’est mis dans un sale état je ne lui en voulais pas, j’avais toujours autant de respect pour lui ; même, un peu plus.

Il s’arrêta un moment avant de reprendre, on avait l’impression qu’il réfléchissait bien aux mots qu’il allait prononcer, qu’avait-il en tête ? Il enleva délicatement sa veste, dans laquelle, il retira ses affaires personnelles puis me la tendit.

- Prend là ! Tu pourras dissimuler tes vêtements déchirés…

Ma tête se pencha de côté puis mes yeux détaillèrent, ma robe, qui se trouvait être en lambeau. Je relevais mon regard vers lui, on aurait presque pu dire qu’il était gêné, était-ce une pointe de rougeur que je voyais apparaître sur ses joues ? Je souriais à mes pensées. Bien sûr je ne lançai pas, comme à mon habitude, une réplique bien cinglante qui aurait pu le mettre encore deux fois plus mal à l’aise, il avait de la chance d’être qui il était car normalement je ne m’en serai en aucun cas gênée.

Il me sortit de mes pensées en reprenant la parole l’air grave comme si ce qu’il allait me demander était une chose difficile pour lui :

- Tu trouveras dans une de mes poches un sachet d’écarlate. Prends en une ligne quand tu te sentiras craquer… Ce n’est qu’une solution temporaire, le temps pour moi de trouver un plan plus durable.

De l’écarlate ?! Cette drogue pouvait vraiment m’empêcher de faire du mal aux humains ? Mais comment ? J’en avais pris, il y a des années, en compagnie de mes sœurs, pour nous divertir, mais jamais je ne m’étais rendu compte que cela pouvait m’aider à contrôler ma soif. Était-ce vraiment possible ? Et que voulait dire Yezahel par temporaire… ? Je ne comprenais pas tout mais il m’avait trouvé une solution quand même ; j’avais eu raison de lui demander de l’aide car à cet instant c’était la plus grande aide qu’il pouvait me donner. Contrôler ma soif…mon plus grand rêve. Mais ce que je ne savais pas c’est que j’allais regretter plus que tout de m’être embarqué dans cette histoire car une drogue reste une drogue et malheureusement la dépendance est aussi au rendez-vous.

-Merci... Dis-je presque des étoiles dans les yeux, je tournai les talons et allait m’en aller mais je reprenais quand même.

- J’habite tout près des Champs Elysées, je pense que tu trouveras vite le lieu. Tu viendras surement pour récupérer ta veste et si tu as des choses importantes à me dire concernant notre accord... tu es le bienvenu.

Enfin, je partais mais dans l’encart de la porte je ne pus m’empêcher de jeter un dernier coup d’œil à Belyal qui gisait sur le sol, si je m’étais écouter j’aurai demandé à Yezahel ce qu’il allait faire de lui mais je ne voulais en aucun cas montrer un quelconque intérêt. Mes yeux se levèrent vers Yezahel qui me regarda avec un air d’incompréhension puis je partais en courant à vitesse vampirique pour aller trouver ce dont j'avais le plus envie à cet instant, du sang.

Je m’arrêtai quelques rues plus loin et m’adossai au mur d’une ruelle, je repensai à tout ce qui m’était arrivé ce soir, déjà un intuitif ensuite Yezahel ; ça ne faisait qu’un jour que j’étais à Paris et déjà je sentais les problèmes arriver. Ma tête se posa sur le mur, mes yeux se levèrent pour regarder les étoiles quelques instants, le ciel était clair, sans aucuns nuages ; une nuit magnifique.

Mes pensées divaguèrent vers Belyal, je n’en revenais toujours pas de ce qui était arrivé, jamais un homme ne m’avait fait un tel effet et cet exploit de ne pas l’avoir tué enfin, pas complètement, car il se trouvait tout de même dans un sale état…il fallait que je trouve pourquoi cet intuitif me perturbait, oui, il le fallait. Un craquement se fit entendre, non loin de moi, puis j’entendis :

-Salut ma jolie, tu chercher quelque chose pour te mettre bien ? J’ai tout ce que tu veux !

L’homme qui se trouvait devant moi était un dealer, il était complètement défoncé car il tremblait à s'en faire craquer les os et à son odeur je pense que ça faisait un bon moment qu’il ne savait plus ce qu’était une douche. Il était grand, les cheveux bruns en bataille et bariolé de tâche de crasse sur le visage. Voyant que je ne lui répondais pas il continua à m’inviter à le rejoindre au fond de la ruelle. Je souriais à sa proposition car il ne savait vraiment pas à qui il avait à faire et malheureusement pour lui ce n’était vraiment pas le bon soir.

Je me dirigeai donc vers lui, je vis un sourire s’afficher son visage qui laissa dévoiler des dents noires de moisissures, cet homme était vraiment laid mais à cet instant c’était son sang qui m’intéressait, rien d’autre.

Il continua son rictus insupportable jusqu’à ce que je me trouve devant lui puis il me demanda :

-Alors que veux-tu ma belle LSD, coke, extasie…ou tu cherches peut-être autre chose ? me dit-il avec un sourire d’obsédé.

Je souriais encore à ses propositions quand je sentis que mes yeux changeaient de couleur, mes crocs s’allongèrent jusqu’à ce que je ne voie plus de sourire sur le visage de mon interlocuteur mais plutôt une lueur d’effroi dans ses yeux. Je ne lui laissai pas plus le temps de réfléchir ; je lui sautai dessus en m’accrochant à son cou, mes jambes étaient à hauteur de sa taille pour l’empêcher de bouger et une de mes mains vint se mettre devant sa bouche pour l’empêcher de crier. Je le regardais droit dans les yeux et lui disait tout simplement :

-Tout ce que je veux c’est toi !

Je lui penchai la tête de côté avec force et enfin je prenais ce dont j’avais envie ; mes crocs se plantèrent dans sa chair si fragile, je sentais le flot de la vie s’écouler en moi, une chaleur intense me parcourût le corps quand le sang se déversa le long de ma gorge ; tel les rayons du soleil qui viennent toucher votre visage à l’approche de l’aube cela faisait un bien fou. Mes crocs s’enfoncèrent plus profondément dans son cou et je serai encore plus fort ce que je tenais entre mes bras, je sentais du sang se déverser le long de la commissure de mes lèvres, presque en pleine extase je ne pouvais plus m’arrêter. Les battements du cœur de ma victime se firent plus lent jusqu’à ce je n’entende plus rien ; je relâchai ma prise sur lui et enfin il s’écroula à terre. Je le regardais quelques secondes, puis m’en allai, sans aucun regrets.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yezahel

~Dirigeant des Mystiques~

avatar


Messages : 259

MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   Jeu 18 Aoû - 18:28

-Merci... J’habite tout près des Champs Elysées, je pense que tu trouveras vite le lieu. Tu viendras surement pour récupérer ta veste et si tu as des choses importantes à me dire concernant notre accord... tu es le bienvenu.

Sur ces derniers mots, elle s’enfuie, après avoir jeté un dernier regard sur Belyal. Ce geste me perturba. Les valkyries n’étaient pas connues pour leur faiblesse de sentiments, amoureux aussi bien que malveillants, et c’est pourtant ce qu’il semblait se passer entre l’intuitif et la jeune mystique. Dans le regard de Kira, il me semblait avoir lu autant d’amour que de haine… Son côté vampire jouait-il sue son comportement que ce que j’avais pu voir jusqu'à présent ? Cette question méritait d’être approfondie !

Un grognement sourd de Belyal me tira de mes pensées. Le jeune homme avait le teint pâle et les lèvres bleuies, pourtant je ne pouvais l’emmener immédiatement à l’hôpital. Sa plaie au cou aurait bien trop attiré l’attention des médecins ! M’approchant de lui à pas lent, je m’agenouillai et approchai mes mains de sa peau ensanglantée. Rétrécissant le champ d’action de mes ondes, je les concentrai sur la base de la blessure, et refermait petit à petit les trous provoqués par les crocs de Kira. Les entailles ne ressemblaient plus du tout à une morsure quelques minutes plus tard et je pus enfin charger l’homme sur mon épaule, sans prendre le risque qu’il meurt ou n’attire trop l’attention.

-Une petite blessure de rien de tout et il s’évanouit ! Lançai-je au serveur, quand il me vit traverser le bar maintenant désert. Je l’emmène à Lariboisière pour qu’un médecin l’examine quand même ! On ne sait jamais… Les dents d’une femme sont souvent les pires armes au monde ! Terminais-je sur le ton de la plaisanterie.

En poussant la porte du bar, je sortis et pris la direction du sud pour rejoindre les urgences de nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gare à ton joli ptit cul Belyal (Belyal - Yezahel - Kira) [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joli-Trou, une localité succulente
» FILOU JOLI X PEKINOIS 1 AN 1/2 FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» tv on the radio - un joli travail vocal...
» Derrière la gare, terrain vague{Sonia
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-