Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rapprochement en confiance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Rapprochement en confiance   Jeu 11 Aoû - 19:24

Après une soirée bien arrosée, nous sortîmes enfin du bar, Reika nous accompagnait toujours mais j’avais proposé à Belyal de venir chez moi donc il allait falloir que je me sépare d’elle. Gentiment je lui disais qu’on se voyait plus tard, ici même et que je la contacterais.

Elle s’en alla et je me retrouvais seule avec Belyal, lui un peu ivre et moi complètement shooté, ça allait être encore une soirée mémorable.
Je lui pris le bras et entama une marche vers mon appartement, qui se trouvait tout près des champs Elysées.

-Alors tu vois, je ne suis pas si méchante que ça, une fois qu’on me connait un petit peu ; malheureusement pour toi, la dernière fois j’ai dérapé et…je voulais…enfin tu vois quoi…

Il eut l’air un peu surpris par ce que je lui disais, bien sûr je n’avais pas dit à haute voix que je m’excusais mais c’était un début et un gros effort de ma part j’espère qu’il s’en rendait compte.

On allait mettre ça sur le compte de la drogue, elle me faisait m’attendrir c’était le seul inconvénient il fallait l’avouer mais il avait aussi un gros avantage c’est qu’elle me faisait complètement oublier la faim qui me tiraillait d’habitude. Grâce à elle, j’étais libéré et cela faisait un bien fou ; de plus je n’avais pas à craindre de blesser Belyal tant que je serai sous l’emprise de l’écarlate. Cette information m'avait été donné par Yezahel lors de notre entrevue, il ne voulait vraiment pas que je fasse de mal à son intuitif, c'est alors qu'il m'avait dit qu'il existait un remède qui ne serait que temporaire, l'écarlate.

-Bon, nous pouvons dire que j’ai encore gagné ce soir…lui dis-je en le regardant avec un sourire.

C’est vrai que depuis que nous nous connaissions, un jeu s’était entamé entre nous, un jeu dangereux et malsain mais qui était très amusant de mon point de vue en tout cas. Je pense que lui aussi aimait ça car à chaque fois il rentrait dans le jeu sans complexe et j’adorais ça. Il avait vraiment quelque chose de spéciale et une dureté à toute épreuve, pour un être aussi fragile.

Était-ce cette fragilité qui m’attirait chez lui ? Je ne le savais pas mais c’est pour cela que je voulais me rapprocher de lui, je devais savoir pourquoi il m’attirait autant. Jamais un homme ne m’avait fait un tel effet, je ne pouvais lui résister et c’était ça qui faisait sa force envers moi.

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Jeu 1 Sep - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Jeu 11 Aoû - 20:49

Je sortais du bar après avoir bu toute la soirée. Les verres avec Reika et Kira s'étaient enchaînés, surtout pour moi à vrai dire, elles préférant goûter à l'écarlate.

Kira échangea quelques mots avec Reika alors que je fermais le bar, et cette dernière me salua avant de tourner les talons. Kira m'avait proposé de passer chez elle, ce que j'avais accepté sans hésiter. La soirée s'était bien passée, et je supposais que si Kira avait voulu en finir avec moi, elle l'aurait fait bien plus tot. Même si j'avais glissé mon arme dans la poche intérieure de ma veste, par précaution, je partais serein.

En m'approchant d'elle, je lui tendis mon bras qu'elle saisit immédiatement, et nous nous mîmes en route.

-Alors tu vois, je ne suis pas si méchante que ça, une fois qu’on me connait un petit peu ; malheureusement pour toi, la dernière fois j’ai dérapé et…je voulais…enfin tu vois quoi…

Je la regardais surpris par ce qu'elle venait de me dire. Etait elle en train de s'excuser? Kira? Je contenais un petit sourire de satisfaction. Finalement, elle était tout aussi agaçante que touchante. Sans compter qu'elle était magnifique évidemment. Magnifiquement bien roulée surtout. Et que nous nous entendions parfaitement bien au lit. Ou plutot contre un mur. Ou sur un bureau.

-Bon, nous pouvons dire que j’ai encore gagné ce soir… me dit elle, m'arrachant au souvenir de notre soirée pour me ramener dans cette ruelle mal éclairée.

Elle me regardait avec un sourire entendu. Oui, elle avait raison, nous jouions sans arrêt. C'etait là toute notre complicité, je n'avais jamais vécu ça avec quelqu'un. D'un regard nous nous comprenions, elle m'amusait beaucoup, elle m’intriguait également. Je l'avais désirée le premier soir, mais c'était plus que cela, je m'en rendais compte. J'avais désiré beaucoup d'autres femmes, mais avec aucune je ne m'étais senti complice de la sorte. J'avais presque l'impression d'avoir une amie à mon bras, alors qu'aucune femme dans ma vie n'avait dépassé le stade d'une nuit passée dans mon lit.

- Oui, on peut dire que tu as gagné ce soir... même s'il je t'ai sentie plusieurs fois sur le point de perdre, limite boudeuse parfois. C'est tout de même toi qui a passé les portes de mon bar, j'avais pris des points d'avance... c'est toi qui est revenue, lui dis je pour la taquiner. Je te manquais trop, c'est ça? ou tu t’inquiétais de ma santé?


Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Jeu 11 Aoû - 21:20

Nos regards se croisèrent de nouveau en une complicité certaine puis il me répondit :

- Oui, on peut dire que tu as gagné ce soir... même s'il je t'ai sentie plusieurs fois sur le point de perdre, limite boudeuse parfois. C'est tout de même toi qui a passé les portes de mon bar, j'avais pris des points d'avance... c'est toi qui est revenue, me dit-il un sourire certain aux lèvres. Je te manquais trop, c'est ça? Ou tu t’inquiétais de ma santé?

Non mais il ne manquait pas de culot ! J’allais m’énerver mais de suite je me rappelai qui il était et notre petit jeu, ouf, j’avais failli perdre et bêtement en plus, c’était bien joué de sa part, utiliser ma fierté comme il le faisait ; j’avais l’impression qu’il me connaissait depuis toujours.

Je riais donc à la place de m’énerver et lui répondait :

-Tu as failli m’avoir lui dis-je en lui tapant sur l’épaule. C’est vrai que c’est moi qui suis revenue mais je ne suis en aucun cas revenue pour voir si tu allais bien. Finis-je de dire en regardant droit devant moi. Mais effectivement tu avais pris des points d’avance…

Il m’énervait, c’était incroyable, avec lui je cédais presque, j’avais vraiment l’impression de me mettre à nu, on aurait presque pu croire qu’il exerçait un pouvoir sur moi. Les intuitifs avait-il ce don ? Non…c’était impossible…comme ma naissance était impossible…je ne devais pas penser à mal c’était un simple humain avec des foutus révélations pourquoi voudrait-il s’en prendre à moi ? Tout de même je ne comprenais cette attirance ! Il fallait que je sache !

-Alors dis-moi qui es-tu vraiment ? A part ce mec super craquant qui ne manque pas d’air et qui fait des affaires avec les mystiques ?

Je voulais savoir qui il était vraiment, je voulais savoir d’où il venait et depuis quand il pouvait voir des choses que d’autres ne pouvaient voir, je voulais tout savoir ; je n’aimais pas ce que je ne comprenais pas et j’espérais trouver quelque chose qui me dise pourquoi cet homme me déstabilisais et m’attirais autant ?

Nous arrivions non loin de mon appartement, à ma question je le vis sourire, mais il attendu que nous ayons monté les marches des escaliers et que j’ai ouvert la porte de chez moi avant de commencer à me répondre.

J’allumais la lumière et faisait signe à mon invité de me suivre, je le vis regarder tout autour de lui sans dire un mot ; je retirai mes bottes, allait nous chercher un verre de bon whisky et m’allongeais à moitié sur l’imposant divan qui se trouvait dans la pièce. Je l’invitais à prendre place et disais en prenant mon verre :

-Alors j’écoute…


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Jeu 11 Aoû - 21:45

Je vis un éclair de colère dans le regard de Kira, avant qu'elle n'éclate de rire et ne prenne mes dires avec décontraction. Je jubilais intérieurement, sa réaction ne me surprenait pas, elle m'amusait beaucoup.

-Tu as failli m’avoir, me dit elle alors que j'acquiesçais à ce qu'elle disait. C’est vrai que c’est moi qui suis revenue mais je ne suis en aucun cas revenue pour voir si tu allais bien. Mais effectivement tu avais pris des points d’avance…

Elle regardait droit devant elle, et semblait perdue dans ses réflexions. Nous arrivâmes sur les Champs, puis elle nous fit prendre une petite ruelle perpendiculaire à la grande avenue.

-Alors dis-moi qui es-tu vraiment ? A part ce mec super craquant qui ne manque pas d’air et qui fait des affaires avec les mystiques ?

Je sourirais de plus belle en l'entendant. Elle ne manquait vraiment pas de repartie! C'était donc ça, elle se posait des questions pour moi, voila ce qui occupait ses pensées. J'allais répondre lorsque nous arrivâmes devant la porte de son appartement. A en juger de l'extérieur, le lieu était classe et distingué. Lorsqu'elle me fit entrer, j'eus confirmation de mes suppositions. L'appartement était luxueux et spacieux, le style moderne et épuré.

Elle retira ses bottes, puis partit dans la cuisine alors que j'avançais dans le salon. Elle revint quelques secondes plus tard avec deux verres à la main, m'en tendit un, puis alla s'installer dans le divan qui occupait la moitié du salon tant il était grand.

-Alors j’écoute…

Je posai ma veste puis pris place près d'elle. Mon verre à la main, je m'amusais à faire tourner le whisky sans un regard vers elle. Elle resta sans rien dire un moment, alors que je m'attendais à un pic de sa part, puis je bus une gorgée avant de commencer.

- Délicieux ce whisky, dis je en lui montrant mon verre. A voir sa mine renfrognée, j'avais réussi à l'énerver et je m'en réjouissais. Je posai délicatement ma main sur sa cuisse et continuai à la taquiner. Je vais te répondre, ne fais pas cette tête!

Posant mon dos dans le fond du canapé, je la regardai et lui demandai:

-Qu'est ce que tu veux savoir exactement? Je ne suis qu'un humain parmi tant d'autres, qu'est ce qui pourrait t'être si intéressant?
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Jeu 11 Aoû - 22:32

Il s’installa près de moi, pris son verre à la main et joua avec quelques instants, comme s’il était dans ses pensées, avant de me répondre :

- Délicieux ce whisky, me dit-il en détournant la conversation, je fronçai les sourcils car une fois de plus il m’énervait. Il posa discrètement sa main sur ma cuisse comme si de rien n’était, j’eus un haussement de sourcils mais le laissait faire, par curiosité pour voir jusqu’où il allait aller. Ce jeu m’amusait de plus en plus.
Il joua de nouveau avec son whisky et sans un regard pour moi continua :

-Je vais te répondre, ne fais pas cette tête!

Il ne manquait vraiment pas d’air, il savait très bien qu’à tout moment je pouvais lui briser le cou et pourtant il continuait de me chercher et jouer avec moi…j’adorais ça ! Il se posa au fond du divan puis répondit à moitié à ma question en me répondant :

-Qu'est-ce que tu veux savoir exactement? Je ne suis qu'un humain parmi tant d'autres, qu'est ce qui pourrait t'être si intéressant?


Très amusant, il évitait vraiment de parler de lui, avait-il tant de mauvaises choses à cacher ? Ou cela le rabaissait-il de ma raconter sa vie ? Je décidais donc de la jouer fine.

- Eh bien ou es-tu né et quand, ce serait un bon début non ? Dans son regard je vis qu’il se méfiait alors j’enchainai directement. Si tu veux tu pourras me poser une question à chaque réponse de ta part, comme ça tu en apprendras autant sur moi. Finis-je de dire en un sourire et un regard plus que séducteur.

Je le vis sourire à ma proposition, il savait que je jouais encore avec lui mais je savais que s’il était ici présent avec moi c’était pour une bonne raison, lui aussi voulait quelque chose et là je lui avait donné une chance de l’obtenir ; il allait surement sauter sur l’occasion comme je l’espérais. Avait-il d’autres options ? Non aucune, et une fois de plus j’allais gagner.

-Alors qu’en penses-tu ? C’est donnant donnant c’est plutôt bon marché. Dis-je en riant puis bu une gorgée dans mon verre sans lâcher le regard de Belyal.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 0:23

- Eh bien ou es-tu né et quand, ce serait un bon début non ?

Je la regardais avec méfiance. Quel intérêt pour elle de savoir ça? Elle me draguait réellement là? Ou bien elle prenait des informartions pour je ne savais qui ou quoi?

Si tu veux tu pourras me poser une question à chaque réponse de ta part, comme ça tu en apprendras autant sur moi. ajouta t'elle dans un sourire, que je lui rendis. C'etait là une bonne occasion pour en apprendre davantage sur les mystiques, par une autre voix que celle de Yezahel. Même si j'avais confiance en cet homme, qui m'avait sauvé la vie quelques jours auparavant, ce petit jeu me permettrait d'en savoir un peu plus... et je n'allais pas laisser passer cette occasion. De plus, j'avais aussi plusieurs questions qui concernait cette chere Kira...

-Alors qu’en penses-tu ? C’est donnant donnant c’est plutôt bon marché.

Je tendis mon verre vers elle, et trinquais comme pour sceller notre accord.

- Très bien, je vais te répondre, même si je doute que ce soit véritablement intéressant... Je suis né il y a presque 30 ans, à Paris. C'est mon père m'a elevé, il tenait dejà ce bar, j'y ai grandi, fait mes premiers pas, mes premières bêtises de gamins...

L'alcool aidant, je plongeais dans mes souvenirs et l'ouvrait à Kira comme je ne l'avais fait jamais fait avec aucune femme. Mon verre était vide, et elle me l'avait deja rempli sans que je n'ai à lever le petit doigt.

- Je me revois courir entre les tables alors que j'étais tout petit, ou faire mes devoirs sur le comptoir le soir, alors que le bar était plein d'hommes qui sortaient de leur boulot et qui venait se rincer avant de rentrer retrouver leurs femmes. Je revois mon père m'appeller "Ben!! Arrête de courir entre les tables, tu gênes les clients!" Je me mis à sourire à l'évocation de se souvenir, et ne me rendis meme pas compte que je venais de prononcer mon vrai prénom. Celui que j'avais changée pour garder mon identité inconnue auprès des mystiques. A tort ou à raison, je n'en savais rien, je regrettais dejà d'avoir laissé ce nom m'echapper.

Je me tus en repensant à l'absence de ma mère, de mon père, à son décès, au bar que j'avais repris... et enchainais.

- Lorsque mon père est mort, j'ai décidé de reprendre la direction du bar. Et voila, tu as les grandes lignes de ma vie. Rien de passionnant tu vois!

Je vidai mon verre d'une traite et je vis Kira me le remplir à nouveau.

-Tu cherches à me saouler ma jolie? Je crois que c'est dejà fait ceci dit dis je en riant. Plongeant mon regard dans le sien, et riant de bon coeur, je ne pensais même pas à lui poser une question en retour.

Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 10:10

Il tendit son verre pour trinquer, nos regard l’un dans l’autre nos verres se touchèrent et il entama :

- Très bien, je vais te répondre, même si je doute que ce soit véritablement intéressant... Je suis né il y a presque 30 ans, à Paris. C'est mon père qui m'a élevé, il tenait déjà ce bar, j'y ai grandi, fait mes premiers pas, mes premières bêtises de gamins...

Je ne m’attendais pas à autant de détail de sa part, il devait vraiment avoir un coup dans le nez pour me raconter tout ça, je le laissai donc faire et moi aussi me mettait tout au fond du canapé pour être à l’aise et écouter son histoire. Son verre étant vide je le remplissais pour qu’il continu sans avoir de doutes sur ce qu’il me disait.

- Je me revois courir entre les tables alors que j'étais tout petit, ou faire mes devoirs sur le comptoir le soir, alors que le bar était plein d'hommes qui sortaient de leur boulot et qui venait se rincer avant de rentrer retrouver leurs femmes. Je revois mon père m’appeler "Ben!! Arrête de courir entre les tables, tu gênes les clients!"

Quand il me racontait son enfance je voyais pratiquement des étoiles dans ses yeux, comme si cette époque lui manquait terriblement ; je m’arrêtai tout de même sur le « Ben », alors c’était son vrai prénom ? Je fus un peu surprise qu’il me le révèle comme ça, ce n’était pas du tout son genre de se confier il était un peu comme moi sur ces choses-là, mais alors pourquoi me disait-il tout ça ?

Je vis que son verre était de nouveau vide alors, je le remplissais encore, j’aurai le fin mot de cette histoire me dis-je. Il réfléchit quelques instants puis continua :

- Lorsque mon père est mort, j'ai décidé de reprendre la direction du bar. Et voilà, tu as les grandes lignes de ma vie. Rien de passionnant tu vois!

J’acquiesçai en un sifflement, pendant qu’il finissait de nouveau son verre, je fis de même et remplissait les deux verres.

-Tu cherches à me saouler ma jolie? Je crois que c'est déjà fait ceci dit. Me dit-il en riant de bon cœur.

Je l’accompagnais dans son rire, c’est vrai j’étais en train de le saouler, pour qu’il me raconte les détails de sa vie, ce n’était vraiment pas bien de ma part mais je devais savoir qui il était vraiment et pourquoi il me faisait autant d’effet.

Je m’allongeais plus confortablement dans le canapé, mon pied venant caresser son entre jambe, je sentis sa main qui était toujours sur ma cuisse venir me caresser le bas de ma cheville en remontant jusqu’au haut de ma cuisse. Je me stoppai net, laissai mon pied où il était, mais arrêtai de jouer, je n’avais pas fini d’en apprendre sur lui, ce n’était pas le moment de craquer ; de plus je sentais que l’effet de l’écarlate s’estompait, je sentais déjà l’odeur extraordinaire que pouvait dégager le sang de Belyal. Je sortis de mon décolleté le petit sachet et me prépara une petite ligne qui allait me remettre d’aplomb.

-Eh ben quelle histoire, Ben ! Je le vis tiquer à la prononciation de son prénom. Eh oui ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde chéri. Alors ton vrai prénom est Ben ? Pourquoi avoir changé ? Tu avais des ennemis auxquels tu voulais échapper ? Et dis-moi comment…. ?

Je me ravisais, il fallait que j’y aille en douceur, si je le brusquais trop, il risquait de se refermer sur lui-même sans que je n’ai eu de réponse j’enchainai donc:

-Excuse-moi…dis-je en sniffant la ligne qui se trouvait sur la petite table devant moi. Dès fois je suis trop directe…pose ta question d’abord et après répond à la mienne.

Il me regarda d’un air interrogateur, il devait se demander ce que je cherchais en lui posant toutes ces questions. Allait-il me faire confiance ? De plus nous n’avions toujours pas parlé de l’accord que j’avais passé avec Yezahel, était-il au courant ? Je n’en savais rien mais je voulais en apprendre plus sur lui avant de me mettre à parler affaires. Pourquoi nous étions si proche tous les deux ? Quand il était là j’avais envie de le prendre dans mes bras, de le toucher, de l’embrasser, que nos corps ne fassent plus qu’un. Je devais résister ! Pour l’instant en tout cas. Je me mettais à l’aise et attendais qu’il daigne me réponde, je sentais déjà la puissante monter de l’écarlate se faire en moi, mes yeux changèrent de couleur et c’est ainsi que je les plongeai dans ceux de mon interlocuteur.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 11:33

Je bus une gorgée du whisky, délicieux qu'elle m'avait servi, alors que je sentis son pied glisser sur mon jean et venir me caresser de manière très directe. Ma main glissa le long de sa jambe, et remonta vers le haut de sa cuisse. Si elle m'allumait comme ça, je n'allais pas tenir bien longtemps avant de lui sauter dessus... et ce n'était pas ce que j'avais l'intention de faire ce soir. Ma mésaventure m'avait malgré tout servi de leçon, et je n'étais pas prêt à risquer ma vie.

Elle dut se rendre compte qu'elle dérapait, et stoppa net sa caresse. Son regard se fit plus sombre, elle me parut tout de suite moins détendue.

-Eh ben quelle histoire, Ben! Eh oui ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde chéri. Alors ton vrai prénom est Ben ? Pourquoi avoir changé ? Tu avais des ennemis auxquels tu voulais échapper ? Et dis-moi comment…. ?

Bien sur que ce n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde! Je levais les yeux au ciel en buvant mon verre d'une traite. Elle se tut alors et sortit de l'ecarlate pour s'en faire un rail. Je la regardais faire, en me demandant si j'étais vraiment le seul à dealer cette cam dans Paris. Depuis quand en prenait elle, elle?

-Excuse-moi…Dès fois je suis trop directe…pose ta question d’abord et après répond à la mienne.

Je ne comprenais toujours pas pourquoi elle voulait en savoir plus sur moi, ma vie ne représentait aucun intérét pour elle, d'ailleurs, peu de personne pouvait dire qu'ils connaissaient des détails de mon passé. Je n'accordais ma confiance à personne, et ne me dévoilait jamais. J'étais la personne à qui l'on se confiait, jamais l'inverse. Et pourtant, avec elle, c'était différent. Sous ses grands airs, elle me ressemblait. Sans doute était ce pour cela que je me montrais coopératif. Aidé par le whisky évidemment.

Elle bascula doucement la tête en arrière, les yeux clos, puis se redressa et rouvrit les paupières. Ses iris étaient plus argentés, et son visage bien plus détendu.

J'avais d'autres questions plus importantes que celles que je m'apprêtais à lui poser, mais la voyant faire, j'avais besoin de savoir...

- Depuis quand tu prends de l'écarlate? Qu'est ce que ça te fait exactement?

Si j'avais touché à la drogue dans ma jeunesse, j'avais tout stoppé dès que j'avais pris la direction du bar de mon père. Je trafiquais sans complexe, mais je savais que pour gérer ce bar seul, il me fallait garder les idées claires. Pourtant, la voir ainsi me donna envie de tenter l'expérience.

- Tu crois que ça ne fait rien aux humains? c'est ce que Yezahel m'avait dit...

Elle fit glisser le petit sachet vers moi, et sans hésiter, je me fis un rail que je sniffais sans attendre. Dix ans sans rien toucher, et les habitudes étaient toujours là... surprenant! Je me réinstallais confortablement dans le canapé, mais sentais immédiatement que l'écarlate ne me ferait aucun effet.

- Yezahel ne m'avait pas menti, dis je en prenant mon verre. Euh... qu'est ce qu'on disait? demandais je l'esprit un peu embrumé par l'alcool. Ah oui, mon nom. J'ai changé quand j'ai repris à mon compte le bar de mon père. Je voulais me protéger de votre communauté! Garder un minimum d'anonymat, si jamais un jour il y avait un souci avec l'un de vous. Je n'ai pas eu à me plaindre pendant toutes ces années. J'ai développé mon bar comme je l'ai souhaité, j'ai une clientèle fidèle, des gens de passage... Tu as la première à m'avoir posé problème finalement. Si je peux dire ça comme ça...

Avant qu'elle n'ait le temps de répondre, je m'avançais pour me rapprocher d'elle et la regardait dans les yeux.

- Moi je veux savoir pour l'écarlate... ce que ça te fait exactement, et combien tu en prends. Et j'aimerais beaucoup savoir ce que tu es exactement. J'ai cru que j'allais me transformer en je ne sais quelle créature de la nuit quand tu m'as mordu l'autre soir... Qui es tu toi? Pourquoi est ce que je ne suis pas mort ce soir la? Et pourquoi tu me tolères ainsi?

Mon visage n'était plus qu'à quelques centimètres du sien, et je ne baissais pas les yeux. Sans doute avais je été trop direct, mais je n'étais plus en état de réfléchir convenablement et, surtout, de poser les question en finesse.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 12:31

Il me regarda fixement quelques secondes avant de me dire presque méchamment:

- Depuis quand tu prends de l'écarlate? Qu'est-ce que ça te fait exactement?

Ah ! Alors là je n’en revenais pas il pouvait me poser n’importe qu’elle question et il avait choisis celle-là, il devait vraiment être complètement bourré, il avait l’occasion de savoir beaucoup de choses et il choisissait un de mes vices…d’un côté ce n’était pas plus mal.
Il réfléchit encore quelques instants puis enchaina :

- Tu crois que ça ne fait rien aux humains? C'est ce que Yezahel m'avait dit...

Effectivement cette drogue ne faisait absolument rien aux humains enfin c’est ce que l’on m’avait toujours dit je n’avais jamais tenté l’expérience ,c’est donc sans hésitation que je lui tendais le sachet, qu’il prit immédiatement, comme s’il en avait toujours prit, puis sniffa son rail. Ce que je venais de voir m’avait un peu troublé, il n’avait eu aucun mouvement de recul, il l’avait pris comme s’il l’avait toujours fait…oh…d’accord, j’avais compris, durant sa jeunesse Belyal avait dû faire plus que de simple petites bêtises.
Je le vis se poser au fond du canapé et me répondre du tac-o-tac :

- Yezahel ne m'avait pas menti. Il prit son verre puis continua en fronçant les sourcils. Euh... qu'est- ce qu'on disait? Cette fois je me disais que l’alcool faisait plus d’effet que je ne le voulais. Ah oui, mon nom. J'ai changé quand j'ai repris à mon compte le bar de mon père. Je voulais me protéger de votre communauté! Garder un minimum d'anonymat, si jamais un jour il y avait un souci avec l'un de vous. Je n'ai pas eu à me plaindre pendant toutes ces années. J'ai développé mon bar comme je l'ai souhaité, j'ai une clientèle fidèle, des gens de passage... Tu as la première à m'avoir posé problème finalement. Si je peux dire ça comme ça...

J’avais tiqué sur « un souci avec l’un de vous », j’avais l’impression d’être une chose anormale quand il parlait de « nous », mais comment le blâmer lui qui était un simple humain ? Je comprenais sa peur de l’inconnu… Eh oui j’étais la première qui lui avait posé problème mais il était bien content que je sois là, malgré notre petite mésaventure je savais que je lui faisais de l’effet, sinon il ne serait pas là avec moi.

J’allais lui poser une autre question mais il me prit au dépourvu totalement, en s’approchant de moi plus que je ne l’aurai voulu, en me regardant droit dans les yeux et en posant deux mains de chaque côté de moi comme s’il voulait me piéger; puis d’une voix dure il me dit :

- Moi je veux savoir pour l'écarlate... ce que ça te fait exactement, et combien tu en prends. Et j'aimerais beaucoup savoir ce que tu es exactement. J'ai cru que j'allais me transformer en je ne sais quelle créature de la nuit quand tu m'as mordu l'autre soir... Qui es tu toi? Pourquoi est ce que je ne suis pas mort ce soir la? Et pourquoi tu me tolères ainsi?

Son visage était si près de moi que je pouvais sentir son souffle qui sentait l’alcool, il perdait les pédales ou quoi ? Je n’eus même pas le temps de réfléchir plus que mon instinct pris le dessus.

Je l’attrapais par le col de sa chemise, le poussait violemment contre le canapé où il y tombait assis, à une vitesse fulgurante je me mettais à califourchon sur lui, il essayait de se débattre mais je le tenais fermement il ne pouvais rien faire contre moi c’est alors que je lui chuchotais à l’oreille :

-Tu veux savoir ce que ça fait ? Eh bien déjà…Je l’embrassais dans le cou d’une manière tendre et sans retenue, il fût pris de frissons. Première phase les frissons. Je continuais en le caressant sous son t-shirt où j’allais y déposer quelques baisers, je sentis son cœur battre la chamade ; je prenais sa main et allait la mettre sur son cœur puis sur le mien. Deuxième phase le cœur s’accélère…et pour finir c’est un déstressant fabuleux qui te met dans une euphorie sans gêne.

J’omettais, bien sûr, de dire que cela m’empêchait aussi de le vider de son sang, il n’avait pour l’instant aucun besoin de le savoir. Je ne pense pas que Yezahel lui avait dit quoi que ce soit à ce sujet. J'avais pris de cette drogue à quelques reprises il y a plusieurs années avec mes sœurs pour nous amuser mais jamais je n'avais su que cela pouvait contrôler ma soif de sang; grâce à Yezahel j'avais un moyen de côtoyer Belyal sans risque et de ne tuer aucun autres humains au passage.

Nos lèvres se touchaient presque, si je m’étais écouté je me serai complètement laisser aller mais je n’en avais pas fini avec lui, il voulait aussi savoir ce que j’étais ? C’est alors que je fis sortir mes crocs et que mes yeux changèrent de couleur instantanément. Il me regarda encore ahurit par ce qu’il voyait, je redevenais donc normal pour ne pas lui faire peur m’enlevait de lui, me ré-allongeais sur le divan et lui dit :

-Je te tolère parce que tu m’intrigue c’est tout…je pense que maintenant tu n’as plus de doute je bois du sang, j’ai des canines tranchantes et mes yeux changent de couleur…je n’ai pas besoin de te faire un dessin…ensuite…je ne sais pas pourquoi tu es encore en vie tu as eu de la chance car d’habitude…enfin bref heureusement que Yezahel était là.

C’était totalement vrai il avait eu beaucoup de chance, si Yezahel n’avait pas été là je ne saurai dire ce qu’il ce serai passé et je pense que pour la première fois de ma vie je regrettai ce que j’avais fait, maintenant que je connaissais Belyal je ne voulais en aucun cas lui faire du mal. C’était vraiment étrange.



_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Dim 14 Aoû - 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 13:04

Elle me poussa en arrière avec une telle force que je retombais en arrière sur le canapé. En un souffle elle se trouvait dejà sur moi, à califourchon, mes mains posées sur ses cuisses. Je tentais vainement de me débattre, elle était bien plus forte que moi, et elle me tenait pour ne pas me laisser m'échapper.

Mélange de peur et de désir, je voulais l'enfuir et en meme temps, rester. Elle m'envoutait, je devais le reconnaitre, et lorsqu'elle murmurra dans le creux de mon oreille, je retenais mon souffle.

-Tu veux savoir ce que ça fait ? Eh bien déjà… Ses lèvres se posèrent dans mon cou, elle ne me tenait plus mais je n'avais plus la force de me lever pour partir. Un frisson parcouru ma colonne vertébrale et mes mains glissèrent le long de son dos. Première phase les frissons. Ses mains vinrent caresser mon torse, puis elle prit ma main et la posai sur mon coeur, puis sur le sien. Deuxième phase le cœur s’accélère…et pour finir c’est un déstressant fabuleux qui te met dans une euphorie sans gêne.

Ma respiration était rapide, tant l'instant était fort. Danger, séduction, désir... un cocktail détonant d'adrénaline et de sensations. Ses yeux changèrent alors subitement de couleurs, et ses canines s'allongèrent à la manière des films de vampires. Je retins mon souffle, persuadé alors que s'en était fini pour moi, lorsqu'elle se poussa le plus simplement du monde et retourna s'allonger à coté de moi.

-Je te tolère parce que tu m’intrigue c’est tout…je pense que maintenant tu n’as plus de doute je bois du sang, j’ai des canines tranchantes et mes yeux changent de couleur…je n’ai pas besoin de te faire un dessin…ensuite…je ne sais pas pourquoi tu es encore en vie tu as eu de la chance car d’habitude…enfin bref heureusement que Yezahel était là.

Je la regardais sans rien dire, puis posa mes mains sur mon visage pour tenter d'y voir plus clair. L'alcool me faisait croire n'importe quoi, est ce que j'étais encore assez clair pour assister à cette discussion? Est ce que tout cela était réel? Je passais mes mains sur ma tête, puis frottais ma nuque, en rouvrant les yeux. Elle était toujours là et ne m'avait pas quitté des yeux. Mon coeur s'était calmé, le calme était revenu. Je n'arrivais pas à croire ce que j'allais dire. Oui, je savais depuis toujours que bon nombre de croyances urbaines étaient vraies, je savais que des êtres différents, bien supérieurs à nous en terme de force et de pouvoir existaient. J'en avais vu beaucoup, sans avoir ce qu'ils étaient réellement, j'avais vu le pouvoir que pouvait avoir Yezahel... mais là...

- Tu es un... vampire? Tu te nourris de sang humain?

Les propos de Yezahel me revenait en tête, il m'avait parlé de valkyrie, je n'y comprenais plus rien. Mon réflexe, bien tardif, fut de me demander où j'avais posé ma veste, dans laquelle se trouvait mon arme. Elle était juste à coté de moi, et la savoir là me rassurait un peu. Je ne doutais pas que si elle avait voulu me tuer, elle l'aurait fait plus tot, mais elle pouvait être du genre à jouer avec ses proies avant de les dévorer...

Un détail me frappa dans ce qu'elle venait de dire... "heureusement que Yezahel était la"... Elle s'était presqu'excusée en chemin... Est ce qu'elle regrettait ce qu'elle avait fait? J'étais méfiant, bien que sans défense devant une telle créature, mais malgré tout, mon intuition me laissait entendre que je n'étais pas en danger.

Intrigué par tout cela, je ne pus m'empêcher de lui demander:

- J'ai croisé bon nombre de créatures mystiques dans mon bar. Sans doute est ce idiot de ma part de te dire ça, mais je ne me sens pas en danger avec toi... alors que j'ai conscience que tu peux me vider de mon sang, _dis je en la regardant_, à chaque seconde qui passe. J'ai confiance aussi en Yezahel, bien qu'il ait poussé les portes de mon bar il n'y a que quelques semaines... j'ai eu raison de lui faire confiance d'ailleurs, sinon je serais mort sous tes crocs à l'heure qu'il est.

Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 14:28

Je le laissai digérer l’information mais je voyais qu’il avait dû mal, il prenait son visage dans ses mains, il avait limite la suée qui lui montait, je riais intérieurement car je crois que je lui avais fait une trouille bleue. Pourtant ça avait été drôle…mais à mon avis c’était l’épisode vampire qui avait dû lui faire le plus peur.

- Tu es un... vampire? Tu te nourris de sang humain?

Et voilà la question fatidique te nourris-tu de sang humain ? Evidemment si je l’avais mordu ce n’était pas pour le plaisir, enfin peut-être un peu mais c’était totalement involontaire ; j’acquiesçai donc à sa question sans autre mot. On ne pouvait pas dire que j’en avais absolument besoin pour vivre car c’était faux mais c’était plus fort que moi et quand la soif me tiraillait la douleur était terrible. Je n’avais pas d’autre choix à part prendre, de temps en temps, de l’écarlate pour échapper à cette souffrance. Mais je devais l’avouer ces derniers temps je m’étais complètement laisser aller et j’avais tué, oui j’avais tué mais maintenant je devais me contrôler il n’était plus question de tuer d’humains alors la solution qui s’imposait à moi c’était de me droguer le plus possible à cette substance pour ne plus faire de mal à personne et surtout pas à Belyal. C’est pour ça d’ailleurs que je ne lui disais rien à ce propos.

Depuis mon entrevue avec Yezahel, j’avais dû réfléchir à ce que je devais réellement faire, tout ce que je savais c’est que si je m’en prenais à un seul autre humain, j’étai condamnée ; après ce que j’avais fait à Belyal il m’avait puni en me demandant de le servir. Il voulait que je surveille les êtres mystiques qui pourraient s’en prendre à lui et que si besoin est, j’intègre les clans extrémistes. Bien sûr je n’avais pas eu le choix de dire oui ou non mais cela m’avait parût la meilleure idée pour me racheter et pour mon montrer ma bonne foi.
A mon avis Yezahel avait dû toucher deux mots, de ce qu’il m’avait demandé, à Belyal ; j’allais lui demander une bonne fois pour toute mais il prit la parole :

- J'ai croisé bon nombre de créatures mystiques dans mon bar. Sans doute est-ce idiot de ma part de te dire ça, mais je ne me sens pas en danger avec toi... alors que j'ai conscience que tu peux me vider de mon sang, _dit-il en me regardant_, à chaque seconde qui passe. J'ai confiance aussi en Yezahel, bien qu'il ait poussé les portes de mon bar il n'y a que quelques semaines... j'ai eu raison de lui faire confiance d'ailleurs, sinon je serais mort sous tes crocs à l'heure qu'il est.

Il avait confiance en moi ? Cela me touchait mais à la seconde d’après je me disais qu’il avait complètement tort car là maintenant je me contrôlais mais je pouvais déraper à tout moment, tout était entre mes mains. Il avait de la chance d’être le plus grand dealer d’écarlate de la ville. D’ailleurs en pensant à ma soif, je me faisais une autre ligne pour me calmer avant de lui répondre ; l’effet s’estompait de plus en plus au fil des jours qui passait et j’en prenais de plus en plus, on aurait dit une droguée, je me disais que si je continuais dans cette voie, je finirais comme tous les toxicos qui trainent dans cette ville. C'est là que je me rendais compte que Yezahel avait eu raison quand il m'avait dit que l'effet ne serait que temporaire mais je ne pensais pas non plus devoir en prendre autant en présence de Belyal.

Il avait aussi confiance en Yezahel et il avait tout à fait raison, c’était l’homme en qui on pouvait avoir confiance, l’homme de la situation comme on disait. Et là, comme si j’avais eu une révélation, j’avais tout compris, je m’étais complètement planté ! Mais bien sûr ! Belyal ne savait pas lui-même ce qu’il avait de si important, c’est Yezahel qui était venu le chercher ? Lui, seul, savait ce que cet intuitif avait de si spécial et là je me souvenais ces paroles « tu mérites une punition pour avoir mis en danger une vie intuitive ! Importante à mes yeux qui plus est ! » . Je ne posais pas mes questions à la bonne personne, peut-être que Yezahel savait pourquoi cet homme me faisait fondre ? Mais comment lui demander ça ? Pour l’instant je ne devais pas penser à ça mais ce que je savais c’est que j’allais devoir aller voir Yezahel au plus vite pour avoir certaines réponses à mes questions.

-Tu as raison d’avoir confiance en Yezahel, c’est un homme bon et juste ; tu sais, c’est comme un maître pour moi, c’est lui qui a bâti nos règles pour que nous survivions sans que les humains s’en rendent compte…

Bien que je me sois fait punir par ce maître, je ne lui en voulais absolument pas car il avait eu raison de me faire prendre conscience de mes erreurs, sans lui, Belyal ne serait pas là avec moi pensais-je. Il m'en voulait encore pour en parler et je ne le blâmais pas j'avais commis une terrible erreur et je m'en rendais compte maintenant.

-En ce qui me concerne tu ne devrais pas me faire confiance, reste tout le temps sur tes gardes on ne sait jamais…Je vais être franche aussi avec toi, tu as quelque chose au quel je ne peux résister…était-ce la drogue qui parlait ? Mon regard ne quittait pas le sien, il était tellement craquant sous ses grands airs tellement fragile. Mais je dois me contrôler car Yezahel tiens à toi et moi…enfin…j’allais presque dire "moi aussi" mais me ravisais et détournais la conversation en me faisant encore une autre trace. Bon reprenons c’est à moi de poser une question…depuis combien de temps sais-tu que nous existons ? Comment as-tu réagit quand tu l’as découvert ?

Je prenais ma ligne et allais poser ma tête sur son torse en attendant qu’il me réponde. La sensation de glissement vers un bien être fou se fit encore sentir, des frissons me parcoururent le corps, ma main alla chercher la sienne pour qu’il la pose sur moi, que je sente son contact, mon cœur battait la chamade, j’étais tellement bien dans ses bras, j’aurai presque pu m’y endormir alors que je ne le connaissais que depuis peu. Cet homme me faisait perdre la tête et plus je serai à son contact plus j’aurai besoin de drogue pour me retenir de boire son sang; tellement j’en avais envie.


_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Kira Troie le Ven 2 Sep - 7:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 15:54

-Tu as raison d’avoir confiance en Yezahel, c’est un homme bon et juste ; tu sais, c’est comme un maître pour moi, c’est lui qui a bâti nos règles pour que nous survivions sans que les humains s’en rendent compte…

J'avais sans doute sous estimé la place de yezahel au sein de leur communauté. Le soir où tout avait dérapé, elle se serait sans doute mise à genoux s'il avait fallu... peut être l'avait elle fait d'ailleurs une fois que j'avais perdu connaissance. Etait il une sorte de dirigeant, ou bien un gardien de l'ordre dans ses troupes? Difficile de le savoir exactement, mais il avait beaucoup de pouvoir et pouvait être craint, j'en avais la confirmation cette nuit.

-En ce qui me concerne tu ne devrais pas me faire confiance, reste tout le temps sur tes gardes on ne sait jamais…Je vais être franche aussi avec toi, tu as quelque chose au quel je ne peux résister…

Elle m'étonnait par tant de franchise. Je ne la quittais pas des yeux et la dévorait même du regard malgré les aveux qu'elle venait de me faire. Mais je dois me contrôler car Yezahel tiens à toi et moi…enfin…

Elle se tut soudain et vida le reste du sachet sur la table. Etait elle mal à l'aise? Je ne la quittais pas des yeux et la regardait faire ses gestes avec une telle aisance... Elle ne prenait pas de l'écarlate pour se détendre de temps en temps... vu les quantités qu'elle avait pris au cours de la nuit, et ses gestes précis et rapides, je me doutais qu'elle devait très très régulièrement se défoncer. D'ailleurs, elle ne restait pas très longtemps perchée, ses yeux s’assombrissaient de plus en plus vite, preuve que la dope ne faisait pas longtemps effet sur elle... typique des gros consommateurs.

- Bon reprenons c’est à moi de poser une question…depuis combien de temps sais-tu que nous existons ? Comment as-tu réagit quand tu l’as découvert ?

Elle vint poser sa tête contre moi alors qu'elle était en plein trip. Son coeur s'emballait, elle frissonnait, j'avais envie de la serrer contre moi. Elle avait saisi ma main et l'avait posé sur son ventre, sans la lâcher toutefois. Elle me souriait, semblait au bord de l'extase, parfaitement détendue et bien contre moi.

De mon autre main libre, je sortais de la poche de ma veste mon paquet de cigarettes, et lui montrais pour savoir si je pouvais fumer. Elle acquiesça, et je prenais le temps d'en allumer une avant de lui répondre. Parler de mon passé était quelque chose que je ne faisais pas, ça n'était pas douloureux, mais assez dérangeant pour moi. Ma mère nous avait abandonnés alors que j'étais très jeune, et mon père était mort alors que je n'avais que 18 ans... replonger dans mes souvenirs était véritablement un exercice difficile. Elle dut d'ailleurs percevoir mon trouble et me tendit mon verre de whisky.

- Je le sais depuis toujours il me semble. J'ai vu des choses étant petit... je ne savais pas si je rêvais, si mon imagination me jouait des tours, ou si tout était réel... Et puis j'ai grandit, j'ai pris la direction du bar en sentant qu'il existait des êtres qui dépassait la raison. Je n'avais aucune certitude, pas de preuve, mais j'en étais intimement persuadé. J'en ai eu la confirmation lorsque j'ai rencontré Yezahel.

Je finissais un nouveau verre et le posai sur la table basse en prenant soin de ne pas lui faire mal, puisqu'elle était toujours contre moi.

- Je n'ai pas eu de réaction particulière, parce que je le savais depuis longtemps... c'était en moi, je savais que vous existiez. Je vous côtoyais depuis toujours, la seule différence, c'est que j'étais sur que vous étiez réel et que mes croyances étaient fondées.

Je la regardais, dans ses pensées, sa tête tournée vers moi. La voir si sereine me fit sourire, cette image décalait tellement avec la femme sure d'elle et agressive. Ma main était restée sur elle, et j'écrasais ma cigarette dans le cendrier pour avoir mon autre main de libre. Je la passais sous son cou, et me laissais glisser dans le fond du canapé pour que nous soyons tous les deux allongés. Elle était dans mes bras, et je me demandais si elle allait y rester... j'étais bien ainsi, mais que penserait elle de mon geste?

- Et toi, repris je comme si de rien était. Depuis quand es tu celle que tu es? J'avais entendu parler de valkyrie, maintenant de vampire... j'avoue que je ne sais pas qui je tiens dans mes bras!

J'avais dit cela sur le ton de la plaisanterie, pour pouvoir poser ma question sans qu'elle ne se braque. Et j'étais très curieux d'entendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Ven 12 Aoû - 16:51

Je le regardais toujours pendant qu’il réfléchissait à comment me répondre, il sortit un paquet de cigarette qu’il me montra pour savoir s’il pouvait fumer, je lui répondais par l’affirmative, il en alluma une puis je vis son regard s’assombrir, tout à coup ; je prenais son verre qui se trouvait sur la table et lui tendit. Une fois le verre en main et une gorgée avalé il me répondit :

- Je le sais depuis toujours il me semble. J'ai vu des choses étant petit... je ne savais pas si je rêvais, si mon imagination me jouait des tours, ou si tout était réel... Et puis j'ai grandi, j'ai pris la direction du bar en sentant qu'il existait des êtres qui dépassait la raison. Je n'avais aucune certitude, pas de preuve, mais j'en étais intimement persuadé. J'en ai eu la confirmation lorsque j'ai rencontré Yezahel.

C’était vraiment étrange que personne nui lui ai jamais rien dit, normalement les intuitifs se mêlait entre eux, ça voulait dire que sa mère ou son père étaient des intuitifs mais alors pourquoi…puis je me souvenais ses paroles de tout à l’heure, il n’avait pas fait mention de sa mère…peut-être qu’elle était partie sans même prévenir son fils. On aurait pu dire que l’on se ressemblait plus qu’on ne voulait le croire. Moi aussi mes parents ne m’avaient rien dit sur ma condition puisque je ne les avais jamais vus, tout ce que je connaissais c’était le clan des valkyries.

Il finissait son verre une fois de plus puis le déposa sur la table en prenant soin de ne pas me faire mal ; il était tellement mignon. Je déraillais vraiment. En tout cas je ne savais pas à combien il en était mais beaucoup, beaucoup trop à mon goût, je décidais donc de ne pas le resservir nous étions assez shooté comme ça.

- Je n'ai pas eu de réaction particulière, parce que je le savais depuis longtemps... c'était en moi, je savais que vous existiez. Je vous côtoyais depuis toujours, la seule différence, c'est que j'étais sûr que vous étiez réel et que mes croyances étaient fondées.

J’hochai la tête de bas en haut en signe d’acquiescement, je comprenais, ça avait vraiment être dur pour lui de voir les choses dans le noir que les autres ne voient pas, je ne m’étais jamais mis à la place d’un intuitif mais maintenant je comprenais certaines choses, leur peur était tout à fait fondé.

Je sortais de mes pensées et constatais qu’il me regardait en souriant mais il ne dit rien et écrasa sa cigarette. En se rasseyant dans le canapé il passa un bras sous mon cou et vint s’allonger près de moi, je me reculai un peu pour qu’il ne soit pas trop près ; si j’avais été dans mon état normal jamais je ne l’aurai laisse faire ça, ce débordement d’affection me gênait, je me sentais presque mal à l’aise.

- Et toi, reprit-il comme si de rien n’était. Depuis quand es-tu celle que tu es? J'avais entendu parler de valkyrie, maintenant de vampire... j'avoue que je ne sais pas qui je tiens dans mes bras!

Je ne pouvais pas rester comme ça avec lui, ce trop de sentiment me déstabilisait, c’était trop tentant pour moi, je me relevai brusquement, presque haletante et lui disais sur un ton glacial :

-Arrête ! Qu’est-ce que tu fais ?! Tu veux te faire tuer ou quoi ?! Je…je ne peux pas... Bafouillais-je et immédiatement me préparait un autre rail que je sniffai en un quart de seconde. La sensation de bien-être revenant je me laissai aller en m’affalant presque sur la table, je vis Belyal faire un mouvement en avant vers moi mais je levai la main dans sa direction pour le stopper net et lui dit :

- T’inquiète pas je ne suis pas en sucre…Excuse-moi de m’être emporté…mais je fais un gros effort, là, alors ne pousse pas le bouchon trop loin s’il te plaît.

Je me redressai avec mal, j’en avais tellement pris ce soir que j’avais dû mal à rester moi-même mais tant que je ne faisais pas de mal à Belyal, c’était ça qui comptait. Je répondais donc à sa question :

-Je suis ce que je suis depuis longtemps maintenant mais bon il y a beaucoup plus vieux que moi…dis-je presque en riant mais je ne voulais en aucun cas lui dire mon vrai âge. Ensuite en ce qui concerne ma condition…je baissai la tête, je suis la seule de mon espèce mi-valkyrie, mi-vampire… ne demande pas comment c’est possible car normalement ça ne l’est pas…mais je suis là et comme on pourrait dire, je suis une abomination de la nature…dis-je en un faux sourire.

Je restais debout et allait me mettre devant la fenêtre, je voyais l’aube qui commençait à arriver, instinctivement je fermai les rideaux car je ne voulais pas montrer un autre de mes points faibles ; je me retournai vers lui et lui disait :

-A moi, maintenant…Bon assez parler de nous, Yezahel t’a parlé ? Tu es au courant?

Je ne voulais plus parler de moi, maintenant ce que je voulais savoir c’était s’il était au courant de notre petit arrangement avec Yezahel et si ça ne lui posait pas problème, ensuite il allait falloir qu’il parte car j’étais à court d’écarlate et je ne voulais pas faire quelque chose que je regretterai. J'espérais qu'il allait m'écouter sans ronchonner et qu'il allait partir au plus vite.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Sam 13 Aoû - 0:25

-Arrête ! Qu’est-ce que tu fais ?! Tu veux te faire tuer ou quoi ?! Je…je ne peux pas...

Elle cherchai ces mots, visiblement perturbée par notre proximité. Belyal 1, Kira 0 pensai je... Cette fois c'était moi qui marquait un point, et j'allais le lui dire quand je la vis se refaire un rail avec une vitesse incroyable. comme si elle avait besoin de ça pour ne pas se laisser aller.

Elle en avait tellement fait ce soir, elle eut du mal à rester assise et manquant de tomber lorsqu'elle se redressa. J'allais la rattraper, certain qu'elle allait tomber sur la table, mais elle m'arreta et me dit:

- T’inquiète pas je ne suis pas en sucre…Excuse-moi de m’être emporté…mais je fais un gros effort, là, alors ne pousse pas le bouchon trop loin s’il te plaît.

Je la regardai se lever avec difficulté, et me dis qu'il était sans doute temps que je m'en aille. Mais alors que j'étais en train de prendre ma veste, elle reprit, sans voir que je m'apprêtais à partir.

-Je suis ce que je suis depuis longtemps maintenant mais bon il y a beaucoup plus vieux que moi… Je reposai doucement ma veste, curieux d'entendre la suite. Ensuite en ce qui concerne ma condition…je suis la seule de mon espèce mi-valkyrie, mi-vampire… ne demande pas comment c’est possible car normalement ça ne l’est pas…mais je suis là et comme on pourrait dire, je suis une abomination de la nature… finit elle en grimaçant.

Une bien jolie abomination me dis je intérieurement... Mais tout à fait effrayante en vérité. Mi vampire, mi valkyrie... je nageais en plein film de science fiction. Je la vis aller jusqu'à la fenêtre, d'une démarche mal assurée, preuve qu'elle était complètement shootée. Elle ferma les rideaux d'un coup sec, et l'idée qu'elle ne puisse pas sortir le jour me traversa l'esprit. Elle se tourna vers moi sans se rendre compte qu'un des deux rideaux était mal tiré et qu'il laissait déjà entrer une pale lumière.

-A moi, maintenant…Bon assez parler de nous, Yezahel t’a parlé ? Tu es au courant?

Je ne commentais pas ces révelations sur sa nature, conscient qu'elle avait déjà du faire un effort pour m'en parler. Je me levais alors à mon tour et pris ma veste pour lui montrer que j'allais partir.

- Il m'a parlé oui. Il m'a donné la mission de surveiller votre communauté. Il m'a aussi dit que tu pourrais me venir en aide. Y 'a t'il autre chose que je devrais savoir?

Je m'approchais d'elle sans la toucher, et la frôlais à peine lorsque d'un geste détendu, je fermais le rideau encore entrouvert.

- Je pense que c'est mieux comme ça, dis je en la défiant du regard. Je vais y aller, le jour va se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Sam 13 Aoû - 10:38

Avant me de me répondre je le vis prendre sa veste pour s’en aller, je fis une légère moue car à vrai dire je n’avais pas du tout envie qu’il parte mais il le fallait, je ne devais pas lui faire de mal, je devais le laisser partir. Il se mit quand même droit devant moi en me disant :

- Il m'a parlé oui. Il m'a donné la mission de surveiller votre communauté. Il m'a aussi dit que tu pourrais me venir en aide. Y 'a t'il autre chose que je devrais savoir?

Oui, il y avait encore quelques choses à savoir mais je crois que cette discussion devrait se dérouler plus tard car je n’avais plus la force de me combattre moi-même et je voyais Belyal s'agacé de plus en plus. Je le vis quand même se rapprocher de moi, me frôlant presque la peau en passant sa main derrière moi, j’entendis un bruissement, le rideau n’avait pas été bien fermé ; c’est alors qu’il me dit :

- Je pense que c'est mieux comme ça, me dit-il avec un regard soutenu. Je vais y aller, le jour va se lever. Je ne dis absolument rien à cette remarque pour faire croire que ça m’était complètement égal.

Instinctivement je le rattrapai par la main, et le ramena à moi, je voulais le sentir tout près de moi, avant qu’il ne parte, je voulais avoir son odeur sur moi pour ne jamais l’oublier, je voulais sentir qu’il était là près de moi, ma main alla caresser son visage, nos lèvres se touchant presque, mes mains ne purent s’empêcher d’aller plus loin en allant caresser le corps splendide qui se trouvait devant moi ; je relevais le regard vers lui, je voyais du doute dans son regard…

-Tu as raison…vas-t-en…je…enfin…non, toi tu viendras me chercher avant d’ouvrir le bar, maintenant que tu sais où j’habite. Nous finirons cette discussion demain.

Sans aucune retenue, je l’attrapais par le col et allait déposer un baiser tendre sur ses lèvres qu’il me rendit bien évidemment. Je le poussais directement prise de léger tremblements, la drogue ne faisait plus du tout effet…il devait partir maintenant et pourtant…

-Si ça ne tenait qu’à moi dis-je tête baissée, je t’inviterai à rester avec moi ce soir mais…ça ne serait pas raisonnable de notre part hein ?

J’eus l’impression qu’il allait me prendre dans ses bras mais il n’en fit rien, vu ce que je lui avais dit tout à l’heure, il avait bien retenu la leçon au moins.
Je me tournai, dos à lui et enlevait mon haut en laissait découvrir un katana qui faisait la longueur exact du haut de mon corps, j’enlevai délicatement l’étui qui se trouvait être attaché à moi et déposait l’arme à terre. J’enlevai délicatement mon pantalon en cuir noir et me retrouvai en sous-vêtements sans aucune gêne. Je me tournai de nouveau vers lui et lui disais presque suppliante :

-Reste un peu…le temps que je m’endorme….s’il te plaît, je…j'allais dire que j'avais besoin de lui mais ne dis rien, je ne voulais pas qu'il sache que je tenais beaucoup à lui et que je ne savais même pas pourquoi.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Dim 14 Aoû - 15:09

Sa réaction fut aussi surprenante qu'inattendue. Elle prit ma main et me tira doucement vers elle, puis elle fit courir ses mains sur mon torse, alors que nous nous rapprochions dangereusement. Je ne bougeais pas, retenant ma respiration, doutant clairement de ses intentions. Pourtant j'avais envie d'elle, je luttais pour ne pas la prendre dans mes bras, l'embrasser, la caresser.

-Tu as raison…vas-t-en…je…enfin…non, toi tu viendras me chercher avant d’ouvrir le bar, maintenant que tu sais où j’habite. Nous finirons cette discussion demain.

Ecoutant la voix de la raison, je fis un mouvement de recul pour partir. Elle me rattrapait alors et posait ses lèvres sur les miennes. S'en était trop ou pas assez. Je lui rendis un baiser passionné, mais elle me repoussa, tremblante.

-Si ça ne tenait qu’à moi, je t’inviterai à rester avec moi ce soir mais…ça ne serait pas raisonnable de notre part hein ?

Je retrouvais la Kira de l'autre soir, celle qui se tenait tête baissée devant Yezahel, une enfant prise sur le fait. Elle était presque touchante, si fragile à cet instant. Etait ce vraiment du regret que je percevais dans sa voix? Un instant, l'envie de l'enlacer me traversa, mais je ravisais bien vite. Sa réaction sur le canapé m'avait remis les idées en place, et je ne comptais pas finir aux urgences ce soir.

Un silence s'installa alors, et je la vis se tourner et se déshabiller. Le spectacle aurait pu être érotique si son t shirt n'avait pas dévoilé un katana qu'elle devait porter en permanence sur elle. J'allais de surprise en surprise avec elle, et je ne regrettais pas d'avoir mon flingue à portée de main.

Elle finit de se déshabiller avant de s'approcher à nouveau de moi en petite tenue. D'une petite voix qui ne lui ressemblait pas, elle me supplia de rester avec elle.

-Reste un peu…le temps que je m’endorme….s’il te plaît, je…

Se rendait elle seulement compte de l'impression qu'elle donnait? L'opposé exact de ce qu'elle était habituellement. Fragile, à nu, tout ce qu'elle devait détester. Me demander de rester, c'était se mettre à terre, elle devait vraiment être complètement shootée. Cedant à ma pulsion, je passais mon bras autour de sa taille et la tirait vers moi brusquement, pour l'embrasser sans retenue. Sa respiration s'accéléra, ses mains commencèrent à chercher le contact de ma peau, tout son corps semblait me retenir près d'elle.

Je la plaquais contre le mur, et posa ma main à hauteur de sa tête, un bras entourant encore sa taille. Elle en attendais bien plus, mais je me stoppais net et la laissais chancelante contre le mur. En ramassant ma veste, je lui dis:

- C'est tout ce que je peux te donner ce soir... Je préfère te laisser redescendre sur terre tranquillement, je vais y aller. On se verra demain, je passe te chercher.

Sans me retourner, et sans voir sa réaction, je tournais les talons et posais ma main sur la poignet de la porte pour m'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   Dim 14 Aoû - 17:05

A la fin de ma phrase, il se rapprocha de moi, m’enlaça la taille de son bras pour m’attirer à lui, avec une certaine brutalité, puis il m’embrassa avec fougue. Je lui rendais un baiser passionné en le caressant de toute part, je savais que je ne devais pas faire ça mais c’était plus fort que moi, j’avais besoin de lui, de sentir sa peau tout contre moi. Le souffle court je passai une de mes jambe entre les siennes pour que nos corps se touchent encore plus, je sentais son excitation tout contre moi, j’en voulais plus !

Il me plaqua au mur avec force, je lâchai un gémissement de plaisir puis souriait en le regardant droit dans les yeux, il avait un bras au-dessus de moi et son autre main était posée sur ma taille comme pour m’attirer à lui, je me penchais vers lui pour l’embrasser de nouveau mais il me lâcha, ramassa sa veste par terre puis me dit comme ça, sans autre explication :

- C'est tout ce que je peux te donner ce soir... Je préfère te laisser redescendre sur terre tranquillement, je vais y aller. On se verra demain, je passe te chercher.

J’étais complètement ahurit, je… je n’en revenais pas… ! Comment osait-il ?! Je n’étais pas un jouet avec lequel on pouvait s’amuser quand on le désirait! En plus c'était à cause de lui si je me trouvais dans cet état! Pour qui il se prenait ! Toujours contre le mur je le regardais s’en aller sans un regard pour moi puis poser sa main sur la poignée de la porte. Il avait de la chance que je n’ai plus d’écarlate sur moi car il ne serait pas partit comme ça, je le garanti ! Mais il fallait que je sois raisonnable…de plus j’avais joué avec lui toute la soirée et j’avais gagné à plusieurs reprises, cette fois c’est lui qui avait marqué le point et il l’avait bien marqué d’ailleurs. Je ne pus m’empêcher de rire car de ce point de vu là, c’était vrai, il avait vraiment très bien joué.

-C’est ça ! Viens me chercher demain ! Mais je tiens à te prévenir, la prochaine fois que tu me fais un coup pareil, je t’arrache la tête ! La porte claqua quand il la renferma mais je cru quand même apercevoir un sourire s’afficher sur ses lèvres, à mes paroles.

A cet instant tout ce que je me disais c’est qu’il me le paierait, oui, il me le paierait bien cher pensai-je en un sourire.

Je me dirigeai vers ma chambre avec mal, j’étais complètement défoncé. J’en avais beaucoup pris ce soir pour rester aux côté de Belyal…le plus simple pour moi aurait été de m’éloigner le plus possible de lui mais je n’y arrivais pas, il était une seconde drogue. Cette situation était vraiment ironique dans le fond je me droguais pour m’approcher d’une autre drogue…

J’appuyais sur le bouton, qui se trouvait à côté de la fenêtre, pour abaisser les volets électrique ; je m’installais sous les draps et vérifiais que mon flingue était bien sous mon oreiller puis m’endormais comme un bébé en pensant à la soirée que j’avais passé en superbe compagnie. Il me tardait vraiment d’être demain pour le revoir mais j’appréhendais aussi de devoir me remettre dans un état pitoyable pour pouvoir me trouver à ses côtés.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rapprochement en confiance   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rapprochement en confiance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rapprochement (PV Samia)
» Rapprochement et Eau turquoise [PV Crystal]
» Rapprochement entre l’Université UNICARIBE et la Fondation Aristide
» Rapprochement ? Ft Yong Jae
» -Toi, moi, le lit. Tu vois le rapprochement..? -Heu... [PV Aoi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-