Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Sam 3 Sep - 9:24

Je n’ai jamais connus un jour aussi chaud de ma vie.
Le soleil brulait ma peau blanche et fragile de ses rayons ultra-rouges. Je n’aimais pas ces après-midi où je devais me mettre une tonne de crème solaire si je ne voulais pas finir rouge tomate. C’était aussi durant ces journées que je pouvais maudire ces jeune femmes à la peau matte, ou bien celles qui bronzaient à vue d’oeil sans craindre d’attraper de cous de soleil ! Je sais, je m’énerve pour un rien, mais plusieurs choses faisaient qu’aujourd’hui était un jour où il ne fallait pas me froisser.
Déjà, je boitais, enfin un peu. Je rentrais à pied d’un cours de danse qui durait normalement deux heures, un cours où j’avais à moitié participé puisqu’à la demie-heure passée je m’étais foulée la cheville. Rien de grave heureusement, mais Mme Farold, ma prof de danse classique, m’avait interdit de continuer davantage à faire des sauts un peu périlleux, ou des relevés sur pointe... D’habitude, je prenais la danse et l’échauffement très au sérieux, mais ces derniers temps, beaucoup de choses avaient changé, et j’en était profondément bouleversée. Ça me trottait dans la tête ces histoires de Vampire et de Compagne de Sang. Je ne comprenais pas comme cela était possible, et pourquoi personne ne m’en avait jamais parlé avant que Vaan ne le fasse deux semaines plus tôt. Vaan ? C’est un Vampire de 150 ans, qui était mon meilleur ami depuis que je m’étais installée chez mon père à Paris. 150 ans... Rien que ça, ça me surprenait énormément. Et moi qui le connaissais depuis simplement 6 ans, et ce sans savoir qu’il faisait parti d’un monde tout à fait différent de celui des hommes. Ce monde qui était censé être le mien aussi, mais dont je pense qui ne le sera probablement jamais, même si j’ai la preuve dans la peau, ce tatouage sur l’arrière de mon épaule droite représentant une goutte d’eau...
Je secoue la tête ; il faut vraiment que j’arrête de me torturer l’esprit avec ces stupidités à la fin ! Et ce soleil qui me tape sur le système à briller comme ça !
Je soupire... Encore une fois je m’énerve pour rien.

Je repérais un bar pas loin, « Le Libre Sens ». C’était un restaurant & bar, alliant modernité et tradition. Je le connaissais pour y avoir déjà travaillé un été, histoire d’avoir un peu d’argent de poche à se mettre sous la main. Chose faite, je me suis jurée de ne plus jamais bosser comme serveuse, pour le travail de fou qu’il fallait accomplir et le salaire de misère que j’ai récolté en fin de mois, bien que le bar ait une bonne réputation... Je m’installais donc à la terrasse, à l’ombre d’un parasol. Je commende ensuite un thé glacé avec des glaçons et patienta en observant les parisiens dans la rue, les lunettes de soleil sur le pif, m'ennuyant terriblement.
Rhaaa franchement ! Qu’elle merde cette foulure à la cheville ...


Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 13 Sep - 14:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Sam 3 Sep - 18:02

Il faisait chaud, nous étions vendredi, le bar était ultra-bondé depuis ce matin.
J'avais à peine eu le temps de prendre ma pause midi, c'est dire... Alors que les clients affluaient pour commander un bon petit repas, nous autres serveuses n'avions même pas l'occasion de nous arrêter.
Vers treize heures, je m'arrêtai cinq minutes, puis allai m'occuper d'un groupe de gars, qui s'amusaient à faire des bras de fer... Puisque ces messieurs avaient le culot de me sifler, je m'approchais d'eux et leur proposais de faire un bras de fer aussi. Evidemment, ils se fichèrent de moi, pensant sans doute que je n'étais qu'une petite femme sans défense... Ils étaient loin de se douter que je savais me transformer en prédateur dangereux et cruel, et je gagnais la première manche, du bras droit. Et aussi celle du bras gauche... mais ils le prirent bien et mon pourboire fut augmenté ed dix euros, ce qui était franchement bien, avec la promesse de revenir... Ils étaient également loin de se douter qu'ils n'avaient aucune chance avec moi, mais bon... Ca faisait toujours plaisir de voir qu'on plaisait aux gens.
Je ressentais une envie intense de me transformer, ou au moins de parler avec quelqu'un qui ne me prendrait pas pour une folle, parce que rares étaient les gens qui aimaient à muter en un animal, et encore plus rares étaient les gens qui "croyaient" à ces "foutaises"... Pourtant, je ne pouvais pas sortir de mon bar pour aller me réfugier dans les catacombes, et courir dans le cimetière des Innocents sous la forme d'une panthère souple et rapide, ou bien pour aller trouver Kira et qu'on se fasse une course dans les agglomérations de Paris, ou encore sur les toits... Il fallait que je coure !!

Au bout d'encore une heure à servir des clients totalement normaux et banals, je me pris à nouveau à penser à Cédric, ce petit vampire que j'avais recueilli, et je m'inquiétais encore de savoir qui et où se trouvaient ses parents, sans doute étaient-ils morts à l'heure qu'ilétait...

Puis, une cliente s'installa dans mon coin.

*Encore une*, pensai-je, en ayant franchement marre de servir tous ces riches, ces jeunes insouciants, ces jolies femmes qui ne pensaient à rien d'autre q'à leur amoureux, et qui ne risquaient pas de muter dès qu'elles s'énervaient un petit.

En m'approchant de la jeune femme pour lui demander sa commande, je remarquai rapidement une espèce de tatouage sur son épaule, et je ressentis une impression étrange en voyant cette marque. Elle paraissait... Naturelle, mais ressemblait comme deux gouttes d'eau (c'est le cas de le dire, puisque la marque en suestion représentait justement une goutte d'eau) à un tatouage, elle en avait la couleur et le trait, en fin, c'était vraiment... Bizarre.
Je repartis lui chercher sa boisson, en profitai pour jeter un rapide coup d'oeil à l'horloge qu'il y avait près du bar, et remarquai que j'avais fini mon service depuis une demi/heure... Bah, tant pis, ça me ferais un peu d'argent en plus des pourboires, les heures sup'...

Je retournais près de ma nouvelle cliente, m'installant à côté d'elle avec un mojito pour moi.

-Excusez-moi, je ne vous dérange pas ? C'est que vous avez l'air seule, et q'il est temps que je fasse une petite pause !

Voilà, comme ça, je pouvais lancer la conversation mine de rien... En plus, elle n'avait pas l'air particulièrement heureuse, et le fait d'avoir un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal.

-Au fait, moi, c'est Reika ! me présentai-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Dim 4 Sep - 16:46

J’étais perdue dans mes pensées, encore et toujours. Mais pourquoi je me prenais tellement la tête avec toutes ces histoires ? J’aimerais bien que ça me lâche les baskets un peu, pouvoir penser à autres choses que de vampires ou autres créatures fantastiques. Parfois, lorsque je regardais ces gars là-bas, jouant tout à l’heure au bras de fer avec une des serveuses du bar, qui devaient avoir a peu près mon âge, je regrettais le temps où j’étais insouciante de tout et que je pouvais vivre sans me demander qui j’étais réellement. Parce qu’à l’époque, j’étais une humaine comme une autre, aimant la danse classique et rire des blagues nulles. Mais depuis deux semaines maintenant, jour pour jour, je n’étais plus la même. Comme si une barrière s’était installée entre moi et les gens «normaux», comme si tout à coup je n’avais plus ma place avec eux. De toute façon, qui pouvait me comprendre à part Vaan ? Personne, et bien entendu, je venais de refouler la seule personne avec qui je pouvais discuter et extérioriser mes angoisses, mes questions...
Bon allez, pense à autre chose. Je vais devoir passer chez le médecin pour ma cheville. Si j’en prends pas soin tout de suite, ça risquais d’être long à se rétablir. Oui, je n’étais encore pas comme les autres sur ce point. Je m’étais beaucoup de temps à guérir d’une blessure. Ça a toujours été comme ça, depuis toute petite. Je saigne abondemment pour la moindre blessure, les médecins pensent que mon corps cicatrice lentement tout simplement. Mais je savais au fond de moi que ce n’était pas normal, et qu’il y avait forcément une autre explication.
Je sortis ma crème et l’appliquais pour la énième fois de la journée sur les parties de mon corps exposés au soleil, mon épaule par exemple. J’avais finis par m’y habitué de toute façon, parce qu’au lieu de mettre de la crème normalement toutes les deux heures, moi j’en mettais toutes les heures, voire toutes les demie-heures. Et ça, ce n’était juste que pour les jours très chauds, où le Soleil avait décidé que ces rayons feraient des ravages sur Terre.
La serveuse m’amena la boisson au bout de quelques temps (je ne savais pas exactement puisque je ne le voyais pas passé à réfléchir comme un philosophe sur les questions de vie et de l’existence). De dieu comme j’ai apprécié de pouvoir mettre la paille dans la bouche et aspirer le liquide glacé qui s’infiltra dans ma bouche, m'altérant et me rafraîchissant la gorge. Je souriais à la vendeuse, celle-çi s’installant ensuite à côté de moi, chose que je n’avais pas prévus.

– « Excusez-moi, je vous dérange pas ? C’est que vous avez l’air seule, et qu’il est temps que je fasse une petite pause ! »

Sur le moment, je ne savais pas vraiment comment le prendre. J’étais seule certes, et ce n’était pas la première fois depuis que j’ai poussé mon premier cri sur terre. La solitude ne me dérangeait pas, bien au contraire. Elle m’apaisait, me permettant de me poser et de souffler lorsque j’en avais besoin. Je bénissais ces moments de solitudes, et donc de bien-être. Cependant, e devais avoue que ces derniers temps ont été un peu dur, et peut-être que les partager avec quelqu’un qui puisse me comprendre me ferait le plus grand bien.
Je continuais donc à lui sourire, comme si de rien n’était, et la laissait s’assoir à ma table avec son verre de mojito.

– « Non vous me dérangez pas. Un peu de compagnie ne fait jamais de mal à personne. En plus, vous avez l’air exténué ! »

Je sirotais à nouveau mon thé glacé en la regardant. C’était une belle jeune femme qui, bien qu’elle soit fatiguée maintenant, donnait l’impression d’avoir de l’énergie à revendre.

– « Au fait, moi, c’est Reika ! » Me dit-elle en souriant.

Je lui rendis son sourire. Je ne sais pas pourquoi, mais cette Reika me donnait envie de croquer la vie à pleine dent. Je savais que je m’entendrais bien avec elle, même après quelques secondes où je l’ai vu. Il y avait des personnes qui était capable de savoir à qui elles avaient affaire, et personnellement, j’en faisais partie. Je les cernais tout de suite, ces personnes qui aiment discuter, échanger avec d’autres, et puis celles qui, comme moi, préféraient rester un peu en retrait, profitant de la vie selon leur désir solitaire.

– « Et moi c’est Kofi, heureuse de te connaître Reika. On peut se tutoyer, non ? »

A nouveau je buvais dans mon verre, dont le liquide refroidit par les glaçons commençait à me geler les dents. Je reposais le verre sur la table et la fixais, finalement contente qu’elle soit là.

– « Ça fait longtemps que tu travailles ici ? J’ai été serveuse ici moi aussi dans ce bar. À la fin de la journée, j’étais sur les rotules ! » Lui dis-je en rigolant.


Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 13 Sep - 14:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Dim 4 Sep - 18:25

Lorsque je m'assis, la jeune femme eut l'air surprise, c'est sûr qu'elle ne devait pas s'attendre à ce que je vienne discuter avec elle. Mais elle sourit à son tour.

- Non vous me dérangez pas. Un peu de compagnie ne fait jamais de mal à personne. En plus, vous avez l’air exténué !

Ouf, elle ne faisait pas partie de ces garces qui vous remaballaient parce que vous n'étiez qu'une pauvre serveuse, qui ne savait rien faire d'autre de sa vie... Essayez donc de faire quelque chose de plus constructif, si vous mutez dès que vous vous mettez en colère ?! Pas facile à gérer, bah, non, je sais, c'estjustement pour ça que je fais mon boulot et pas un autre !

-Et moi c’est Kofi, heureuse de te connaître Reika. On peut se tutoyer, non ?, sourit le jeune kofi.Ça fait longtemps que tu travailles ici ? J’ai été serveuse ici moi aussi dans ce bar. À la fin de la journée, j’étais sur les rotules !

Je souris. J'avais commencé à travailler dans ce baren sortant de Terminale, ce qui faisait maintenant... Sept ans.... Dieu que le temps passait vite ! Maintenant j'étais une jeune femme accomplie, sans relation fixe, ne supportant pas d'être avec un homme qui me prendrait à tout les coups pour une folle en apprenant que je savais me transformer en panthère, ou qui me ferait entrer dans un zoo ou un cirque... Et en plus, j'allais sans doute adopter un vampire !!! Décidément, le monde des humains normaux ne serait jamais fait pour moi !

-Ravie de te conaitre, Kofi.Oui, je suis un peu fatiguée... mais ça va aller ! J'irai courir un peu en quittant le travail, et ça ira mieux ! Bien sur qu'on peut se tutoyer, c'est surtout une question de réflexe pour moi de vouvoyer les gens, on ne tutoie pas les clients, en général ! Et cela fait maintenant sept ans que je travaille ici, je t'ai peut-être entre-aperçue quand tu travaillais ici ? C'était plus ou moins à quelle période? Et si tu veux savoir, c'est toujours aussi fatiguant ! terminai-je en souriant.

Je n'avais pas l'habitude de parler autant, mais cette fille me plaisait, elle avait l'air sympa, réfléchie, un peu mélancolique, peut-être.... Le genre de fille avec qui je m'entendais parfaitement bien ! En général, en tout cas, et je ne voyais pas pourquoi cette fois-ci, ça ferait exception... Et si en plus elle n'était pas aussi rationnelle que les autres, ce serait encore mieux... Mais on ne pouvait pas tout avoir, et je n'espérais rien de particulier...
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Dim 4 Sep - 19:40

- « Ravie de te connaître, Kofi. Oui, je suis un peu fatiguée... mais ça va aller ! J'irai courir un peu en quittant le travail, et ça ira mieux ! Bien sur qu'on peut se tutoyer, c'est surtout une question de réflexe pour moi de vouvoyer les gens, on ne tutoie pas les clients, en général ! Et cela fait maintenant sept ans que je travaille ici, je t'ai peut-être entre-aperçue quand tu travaillais ici ? C'était plus ou moins à quelle période? Et si tu veux savoir, c'est toujours aussi fatiguant !

7 ans ?! Wouha ... Et moi, avec à peine deux mois de travail, j’avais déjà saturé. C’est sûr, je n’étais pas faite pour ça. Je préférais encore le baby sitting, ou mieux ; donner des cours de danse ! Mais bon, je n’étais pas enseignante en danse classique encore, alors je me contentais de passer deux trois soirées par semaines à garder des enfants par-ci par-là, histoire de me faire un peu d’argent de poche. Mon père étant contrôleur dans les trains, j’étais habituée à ce qu’il soit souvent absent une journée complète, voire deux.
Bref, 7 ans de travail et elle était toujours de bonne humeur. Je l’enviais d’être encore souriante après une journée à bosser durement. Bon, c’était peut-être l’effet de la clientèle qui l’amenait à sourire tout le temps, je connaissais cette obligation de paraitre toujours gentille et aimable avec les acheteurs. C’était bien quelque chose que je n’aimais pas, parce que lorsque j’étais moi-même serveuse dans ce bar, je me forçais à être une autre personne. Sourire j’aimais bien, mais les crampes un peu moins...

- « Sept ans ? Eh ben... » Lui dis-je avec un ton admiratif. Je l’a dévisageais, essayant de me rappeler son visage. Mais il ne me disait strictement rien. « Et bien, j’ai travaillé ici il y a deux ans, juillet et août. C’est marrant, je me souviens pas de t’avoir croisé. C’est dommage qu’on ne se soit pas rencontrer au moment où l’on travaillait ensemble ! Enfin, peut-être que tu avais pris des vacances, je ne sais pas, parce que je me souviens que le bar recrutais parce qu’il leur manquait une serveuse pour l’été. »

Effectivement, plus je discutais avec elle, plus je me sentais bien, de nouveau moi-même. J’étais en quelque sorte tombée dans une pseudo-déprime, perdue dans mon identité et dans mes volontés. J’oubliais même que je passais la plupart de mon temps à éviter Vaan, qui la nuit me surveillait de près. Je détestais ça, et je restais enfermée dans ma chambre le soir, sans raisons particulières pour mon père, mais pour moi, éviter à tout prix de voir Vaan après qu’il soit sortit des catacombes de la ville. Oui, mon ex meilleur ami vampire me collait au bask’, et j’étais fatiguée de faire en sorte qu’il m’oublie, sans grand succès en plus...
J’avais envie de faire plus ample connaissance, mais l’endroit me semblait assez peu approprier pour discuter plus longuement lorsqu’elle était en tenue de travail et moi en tant que cliente. Je sortis donc mon porte-monnaie, payais la somme en lui laissant même cinq euros de pourboire. Après tout, avec tous ces efforts, j’étais contente de les lui laisser. Chose faite, je le rangeais dans mon sac et lui proposa :

- « Ecoutes... Je suppose que tu a envie d’y aller, vu qu’il est tard et que tu as sûrement finis ton service à cette heure-ci. Je ne veux pas te retenir plus longtemps. Je te propose qu’on se rejoigne un peu plus tard, autour d’un autre verre par exemple ? Enfin, si tu en as envie bien sûr... »

Et ben... C’était pas vraiment mon genre non plus d’inviter une personne que je connaissais à peine, de la revoir aussitôt. Je pense que quelque part, j’avais besoin de la revoir, parce qu’elle m’apporter cette gaité dont j’avais vraiment besoin ces derniers temps.
Je l’observais, attendant sa réponse.


Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 13 Sep - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 5 Sep - 11:22

Elle m'écoutait avec attention, apparemment admirative parce que je "tenais" depuis sept ans... Je laissai échapper un petit rire, il était vrai que ce n'était pas facile tous les jours, et encore moins lors des fins de mois, mais je le prenais bien, je pouvais m'amuser toute la nuit dans les catacombes ou sur les toits... Même s'il m'arrivait de dormir, aussi, quelquefois...

-Sept ans ? Eh ben... Et bien, j’ai travaillé ici il y a deux ans, juillet et août. C’est marrant, je me souviens pas de t’avoir croisé. C’est dommage qu’on ne se soit pas rencontrer au moment où l’on travaillait ensemble ! Enfin, peut-être que tu avais pris des vacances, je ne sais pas, parce que je me souviens que le bar recrutais parce qu’il leur manquait une serveuse pour l’été.

Il y a deux ans, il y a deux ans... Je tâchais désespérément de me souvenir de son visage, mais il m'était tout à fait inconnu, pourtant, j'avais plutôt une bonne mémoire au niveau des visages... Ah mais oui ! Le bar recrutait parce que j'avais un léger souci !! C'était la période où j'avais revu un ami d'enfance, un sorcier, et je ne pouvais plus m'empêcher de penser à ce qu'il m'avait dit !! J'étais toujours de mauvaise humeur, et j'avais arrêté le boulot, me transformant dès que quelqu'un me fixais trop fixement, ou me parlait d'un ton trop brusque...

-Je sais pourquoi on ne s'est pas rencontrées il y a deux ans : c'était moi qu'il fallait remplacer.

Je n'en dis pas plus, ne me sentant pas encore prête à accepter le fait que cet ami d'enfance c'était fait passer pour mort, et travaillait maintenant pour un des plus puissants ennemis de Yezahel...
La jeune femme me paya, avec un bon pourboire de cinq euros, décidément, aujourd'hui était une bonne journée, si tous les clients avec qui je discutais cinq minutes me payaient aussi bien, je n'aurais pas tant de mal à arrondir mes fins de mois.

- Ecoutes... Je suppose que tu a envie d’y aller, vu qu’il est tard et que tu as sûrement finis ton service à cette heure-ci. Je ne veux pas te retenir plus longtemps. Je te propose qu’on se rejoigne un peu plus tard, autour d’un autre verre par exemple ? Enfin, si tu en as envie bien sûr...

-Oké, pas de problèmes, en plus, mon service est sensé être fini depuis une demi-heure. Je reviens tout de suite, je vais indiquer au patron que je rends mon tablier pour aujourd'hui, et je reviens, enfin, faudra que je me change, avant !

Sur ces paroles, je me levais d'un bond, léger et rapide, j'eus une sorte d'étirement de tout le corps, c'était de cette manière que je m'étirais lorsque j'étais sous ma forme animale, on aurait dit que je m'agrandissais d'un coup, puis que je redevenais normale...
Je me rendis au bar, ajoutant l'argent de Kofi dans la caisse, puis je me dirigeais dans le bureau du patron, auquel j'indiquais rapidement l'heure à laquelle j'avais terminé mon service, et je me rendis dans les vestiaires, où je trouvais celle qui prenais ma relève. J'enfilais rapidement un short en jean et une blouse légère sans manche, ornée d'un motif central : une peluche représantant une petite panthère des neige, moyen original pour moi de dire aux autres que je n'étais pas tout à fait humaine, alors que je savais que l'image de mon top ne les affectait absolument pas.
Ensuite, je revins près de la jeune Kofi.

-Et on irait où ?
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 5 Sep - 19:15

Reika semblait être en pleine réflexion, sûrement pour essayer de se remémorer mon visage si toutefois elle l’avait vue deux ans auparavant. Mais apparemment ...

– « Je sais pourquoi on ne s'est pas rencontrées il y a deux ans : c'était moi qu'il fallait remplacer. »

C’était elle que je remplaçais donc. Voilà ce qui expliquait notre incapacité à se souvenir l’une de l’autre. De plus, il est certain que je serais souvenu de Reika, avec toute cette énergie et ce dynamisme qu’elle dégageait. Si elle était un torrent d’eau douce, je serais moi, une simple goutte emportée inévitablement dans son puissant courant... Je secouais la tête ; mais qu’est-ce que je m’imaginais là ?! Je me mettais à faire des métaphores maintenant !
Je rigolais intérieurement, me rendant compte qu’effectivement, souvent, je faisais des métaphores, parce que je trouve qu’elles décrivent assez bien les arrières pensées inexplicables, qui font qu’il est préférable de les imaginer pour en comprendre parfaitement le sens plutôt que passer du temps à les décrire. J’avais vite compris que dans la vie, tout comme certains gestes pouvant remplacer milles mots, l’imaginaire pouvait tout aussi bien résoudre des mystères, ou des problèmes qui paraissent difficiles. Bien que mon problème à moi, qui s’appelle Vaan, soit bien plus complexe à résoudre...
Mais je voulais éviter de repenser à ça, cette pensée qui me revenait sans cesse à l’esprit commençait à me mettre en rogne. Et tout ce que je voulais pour cette fin d’après-midi, c’était d’avoir un peu de compagnie, celle de Reika notamment, pour pouvoir me sentir bien pour une fois.

– « Ok, pas de problème, en plus, mon service est censé être fini depuis une demi-heure. Je reviens tout de suite, je vais indiquer au patron que je rends mon tablier pour aujourd'hui, et je reviens, enfin, faudra que je me change, avant ! »
– « Pas de soucis, je t’attends ! » Lui dis-je en lui souriant.

Je l’observais se lever et rentrer dans le bar pour déposer son tablier. Tournant la tête pour observer la dynamique de la rue des Champs-Elysées, j’étais heureuse de voir qu’elle acceptait de me retrouver autour d’un verre de...

Brrrrrrrrrrr

Ah ça... C’était mon ventre ! Je rougis, m'apercevant que plusieurs têtes curieuses s’étaient retournées dans ma direction, intriguées par le boucan que provoquait mon estomac affamé. Je tournais la tête à l’opposé, mes yeux se posant sur une voiture que j’avais l’impression de connaître... A l’intérieur, aucun conducteur, ni de passagers. La voiture était une Peugeot 207, ma Peugeot, de couleur rouge, garée sur une des places les plus proches du bar. Je commençais à trembler, le véhicule ne me disant rien qui vaille...
Le soir était déjà tombé, le soleil du crépuscule s’était incliné à folle allure, donnant de jolie couleurs rouge et oranges dans le ciel. Je n’avais pas remarqué que les lampadaires étaient déjà allumés, éclairant la route et les véhicules qui eux-même avaient allumés leur feux. J’étais aussi tellement occupée à discuter avec Reika que je n’avais pas vu le temps passé. Je regardais à nouveau la Peugeot, venant de comprendre ce qu’il venait de se passé...

– « Et on irait où ? »

Je sursautais de frayeur à ces paroles, n’ayant pas vu que Reika se tenait devant moi, enfin prête à aller où bon nous semblait. Depuis combien de temps elle était là ? M’avait-elle vu prendre une expression de crainte face à ce que je venais de découvrir ? Qu’est-ce que je devrais lui dire si jamais elle venait à me poser des questions... Bon, je devais rapidement reprendre mes esprits. Je réfléchis alors à un endroit où aller, un endroit où je devais encore une fois m’enfuir...

– « Que dirais-tu d’un petit restau’ italien ? J’en connais un pas mal pas trop loin d’ici, et leur plat sont délicieux pour pas trop cher ! »

Brrrrrrrrrr.... Soupire...

– « Parce que... J’ai un petit creux personnellement ! » Lui dis-je en me grattant la tête, un sourire gêné...


Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 13 Sep - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Ven 9 Sep - 21:11

lorsqu'elle m'entendit, Kofi sursauta, elle ne m'avait visiblement pas vue arriver... J'esquissai un sourire, cela m'arrivait aussi, quelquefois... j'attendais sa réponse, tout en observant les personnes qui entraient et sortaient du bar-restaurant, contente d'avoir fini mon travail avant l'arrivée en foule des clients du soir.

- Que dirais-tu d’un petit restau’ italien ? J’en connais un pas mal pas trop loin d’ici, et leur plat sont délicieux pour pas trop cher !

Ah, bonne idée, ça ! j'avais justement un petit creux aussi, puis j'entendis une espèce de... De grognement ? Et il avait l'air de sortir du ventre de Kofi... Etait-elle elle aussi une créature mystique quelconque ?

-Parce que... J’ai un petit creux personnellement !

Ouf,elle n'allait pas se transformer en animal bizarre et effrayant devant moi, ou faire sortir une espèce de créature dangereuse de son ventre... Décidément, fallait que je sorte de ma petite vie de femme-panthère, les gens normaux ça existe aussi !!!
Evidemment, je devais éviter de lui dire que j'avais eu peur qu'elle fut un démon ou autre monstre de ce genre, ça ferait... Bizarre. Et je passerais encore pour la folle de service...

-Un restau' Italien, impec', ça tombe bien, je commence justement à avoir un petit creux moi aussi ! Et il est par où, ton restau', j'en connais quelques uns, d'italiens...
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 12 Sep - 9:55

– « Un restau’ italien, impec’, ça tombe bien, je commence justement à avoir un petit creux moi aussi ! Et il est par où, ton restau’, j’en connais quelques uns, d’italiens... »

J’esquissais un sourire, heureuse qu’elle accepte. Fermant les yeux, j’étais heureuse de l’avoir à mes côté pour la soirée. Cela me rassurais, sachant qu’il y avait un vampire qui devait m’observer quelque part dans le quartier. Je détestais ce sentiment d’être suivis, de ne plus être en sécurité dans ma propre ville, même chez mon père ! Il me suivait partout, tout le temps, sauf en journée bien sûr, parce que les vampire craignait le soleil. Mais le soir, j’avais peur de m’endormir en sachant qu’il pouvait rentrer dans ma chambre le plus discrètement qu’il soit, peut-être même pour me mordre. Je me souviens qu’il me disait qu’il me ferait aucun mal, que jamais il me mordrait. Mais bon sang, c’était un vampire ! Comment croire qu’il pourrait pas satisfaire sa soif avec moi ?! Je suis une humaine ! Un garde-manger ! Je n’étais que ça, rien d’autre !

... Non, tu es aussi une Compagne de sang...
Alors je criais soudain, dépassée et dégoûtée par mes propres pensées.

– « ASSEZ ! »

Soudain, j’ouvris les yeux, prenant conscience de ce que je venais de faire. Je reculais, commençant un peu à suer. Tous les regards s’étaient tournés vers moi, même celui de Reika qui semblait à la fois curieuse et surprise par mon comportement. Je n’avait alors qu’une seule idée en tête ; m’enfuir.

– « Je... Excuses-moi... Je crois que... Qu’on va remettre ça une autre fois... Pardonnes-moi Reika... »

Puis je pris mes affaires et partis en courant dans la rue, me fichant totalement de ma cheville enflée. Elle me faisait mal oui, mais je venais de me rendre compte qu’il y avait une chose qui me faisait souffrir encore plus, ma tête...
Elle ne cessait de penser aux vampires, aux Compagnes de Sang, à toute chose relative au Monde Fantastique. Oui, parce qu’il existerait sur terre, quelque part dans Paris, des sorciers, anges ou démons. Tout ce qu’on pouvait raconter dans les livres ou dans les films était réel selon Vaan, mais je n’y croyais pas, je ne voulais pas y croire. C’était impensable, inimaginable. C’était de la science fiction et rien d’autres !
Soudain, dans un coin de la rue, ma cheville me tirait tellement que je dus m’arrêter. M’asseyant sur un banc, des larmes commençaient à couler lentement sur mon visage, les spasmes me prenant dans le ventre et le thorax. Je fermais les yeux et mis mes mains sur le visage. Je voulais revenir en arrière pour ne pas avoir rencontré Vaan, peut-être même revenir six ans en arrière pour ne pas prendre la décision de venir vivre à Paris avec mon père. Mes pensées ne me laisseront jamais tranquilles, c’était un fait. J’avais l’impression d’être devenue folle, que j’allais me réveiller dans mon lit pour sortir de ce cauchemar. Je voulais parler en parler avec quelqu’un qui me comprendrait, qui vivait aussi la même chose que moi. Mais qui voudrait croire au Monde Fantastique ? Personne...
J’étais seule...
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Mer 21 Sep - 12:29

Kofi sourit, ayant l'air rassuré... De quoi avait-elle peur, rien de dangereux ne la menaçait ! Enfin, bref... Je me plongeais à mon tour dans mes pensées, me dirigeant machinalement vers le restau italien le plus proche... C'était la première fois depuis... Des mois ? Des années ? Que je ne m'étais plus fait de retaurant bien sympathique. La seule brasserie que je connaissais vraiment était "Le Libre Sens", c'est-à-dire mon lieu de travail...

Au bout de deux ou trois minutes de marche à peine, je remarquais à nouveau que la jeune femme qui m'accompagnait boitait légèrement, comme si elle s'était foulée la cheville. je m'apprêtais à lui demander ce qu'elle s'était fait, quand elle eut l'air dégoutée (de quoi ? de qui ?), et recula de plusiieurs mètres.

-ASSEZ!!! s'exclama-t-elle d'un ton effrayé, avant de se reprendre un petit peu.

Elle recula à nouveau de quelques pas, récupérant ses affaires, qu'elle avait laissé tomber par terre.

-Je... Excuses-moi... Je crois que... Qu’on va remettre ça une autre fois... Pardonnes-moi Reika... , s'excusa-t-elle, l'air malheureuse comme une pierre.

Elle s'éloigna en courant, comme si elle était pousuivie par le diable en personne, alors que je ne comprenais plus rien à ce qui venait de se passer... Avais-je fais quelque chose de mal ? Il ne me semblait pas, non... Sans doute avait-elle des problèmes qu'elle devait résoudre seule, et qui lui semblaient inabordables avec une inconnue, ce que je comprenais parfaitement.
Puis, alors que je suivais d'un oeil distrait sa course, elle parut s'affaisser, et alla s'écrouler à moitié sur un banc, la cheville tellement gonflée que le diamètre paraissait de la taille de sa cuisse. Ses yeux laissaient échapper quelques larmes, et je la rejoins doucement, faisant fi , pour une fois, de mon mépris habituel pour les humains qui craquaient en pleine rue. En effet, je trouvais cela pitoyable. Si on était pas capable de prendre sur soi, on restait chez soi et puis c'est tout. On ennuyait pas les autres avec nos soucis pesonnels, qui n'affectent personne. Est-ce que j'éclatais en larme chaque fois que je me disais que ma mère m'avait abandonnée lorsque j'avais dix ans à peine, ou que mon meilleur ami, dont j'étais un peu amoureuse, d'ailleurs, m'avait laissée tomber pour la sortcellerie et la magie noire ?
Mais enfin bref, son problème avait l'air plus grave que cela, et je n'avais pas tout à fait envie d'assister à un suicide ou quelque chose du style.

Je m'approchai d'elle, m'asseyant à côté de la jeune femme.

-Bon, qu'est-ce qui ne va pas, Kofi ? Perso, ça ne me dérange pas de remettre notre petit repas à plus tard, mais je ne veux pas te laisser dans cet état-là, regarde-moi ça, tu es toute dégoulinante de larmes, et ta cheville a doublé de volume en moins de cinq minutes... En plus, il faudrait aller dans un hopital, pour voir si ton petit... Souci, n'est pas trop grave.

Et dire qu'en plus de ça, j'avais un vampire à ma charge, maintenant, je devais conduire Kofi dans l'hôpital le plus proche, alors que je n'avais jamais pénétré dans un tel lieu... Mes gènes n'étaient pas tout à fait normaux, et je préférais éviter les questions gênantes des médecins.
Et puis, je n'avais pas vraiment pour habitude de m'entendre avec des humains, c'était notamment pour ça que les réactions de la jeune fille me paraissaient aussi suspectes... Fallait vraiment que je sorte de mon monde, oui, les créatures mystiques existaient, mais les humains normaux étaitent aussi présents sur ce monde, il fallait absolument que j'arrête tout le temps de l'oublier, ou j'allais m'attirer des ennuis beaucoup beaucoup trop rapidement à mon gout, déjà que je préférais éviter les ennuis en général, avec Yezahel en plus, ce ne serait vraiment pas le top.

{HRP : Désolée pour le retard, mais j'ai plus beaucoup de temps pour écrire en ce moment :/ }
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Jeu 29 Sep - 18:11

J’essayais de respirer calmement... Prenant un mouchoir dans ma poche, je fermais les yeux et essuya mes larmes. J’avais remarqué que certains passants dans la rue me fixaient d’un air curieux, mais surtout inquiets de voir une jeune fille pleurer sur un banc. Bien entendant, peu de gens s’intéressa réellement à mon problème, et tant mieux, parce que je ne saurais quel mensonge je pourrais inventer pour les rassurer, et leur dire que tout va bien.
Bon... Je devais reprendre le contrôle de moi-même. Il est vrai que ces derniers temps, ma vie n’était pas toute simple, mais il était aussi évident que je commençais à savoir comment prendre sur moi ces petits épisodes de crises qui me prenaient souvent au dépourvu, comme ce dernier. Il était arrivé même au très mauvais moment, alors que je commençais à peine à me sentir bien, chose qui ne m’étais pas arrivée depuis quelques semaines maintenant. J’avais donc tout gâcher...
Je tournais la tête. Reika s’était rapprochée de moi et s’était assise à mes côtés. Sur le coup, je ne savais pas ce qu’elle pouvait penser de moi, sûrement que j’étais devenue à ses yeux une petite chouineuse un peu folle qui pétait toute seule un câble en pleine ville. J’avais honte de m’être comporter de cette façon, et je tenais absolument à m’excuser auprès d’elle. Mais celle-ci prit la parole avant moi pour me dire :

- « Bon, qu'est-ce qui ne va pas, Kofi ? Perso, ça ne me dérange pas de remettre notre petit repas à plus tard, mais je ne veux pas te laisser dans cet état-là, regarde-moi ça, tu es toute dégoulinante de larmes, et ta cheville a doublé de volume en moins de cinq minutes... En plus, il faudrait aller dans un hôpital, pour voir si ton petit... Souci, n'est pas trop grave. »

Je regardais ma cheville qui était effectivement gonflée à bloc. J’étais habituée de voir ces symptômes s’amplifier à une vitesse vertigineuse pour chaque blessure que je pouvais me faire. C’est alors que quelque chose se produisit. Au fond de moi, j’étais à nouveau rassurée et heureuse d’avoir la jeune femme auprès de moi. Je l’a sentait préoccupée par mon état, et quelque chose dans sa manière d’être me réconforta, mais je ne pouvais pas dire quoi exactement. Son désir de vouloir m’emmener à l’hôpital peut-être...
Bref, je la regardais en essayant de lui sourire un peu. Un petit sourire qui ne signifiait probablement pas grand chose pour la jeune femme, mais qui pour moi traduisait un sentiment de bien être à nouveau retrouvé.

- « Reika, commençais-je d’une voix apaisante, merci pour ton aide... Et, désolée de m’être comportée comme ça, c’est que en ce moment... »

Je ne terminais pas ma phrase. Bon sang, j’ai faillis tout lui avouer, sur Vaan et ce monde Fantastique qui me tapait sur les nerfs. Je ne pouvais rien lui dire, elle me prendrait vraiment pour une attardée en pleins délires ! Je ne pouvais pas me le permettre après m’être comportée comme je l’avais fais tout à l’heure...

- « C’est qu’en ce moment, je suis un peu sur les nerfs. Mais rien de grave, ne t’en fais pas pour ça. En revanche, je veux bien que tu me conduise à l’hôpital le plus proche si ça ne t’embête pas. Après ça, je t’invites au restau’ intalien ! »

Voilà un bon moyen de me faire pardonner... Et puis, je repensais soudain à ma voiture...

- « Il y a... Ma voiture garée sur une place à côté du bar où on était tout à l’heure. On peut la prendre pour aller à l’hôpital. Tu sais conduire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Sam 1 Oct - 10:16

La pauvre Kofi regarda tristement l'état de sa cheville, ne paraissant pas plus étonnée que cela au fait qu'elle ait doublé de volume en très peu de temps, et me regarda avec un petit sourire triste.

-Reika, merci pour ton aide... Et, désolée de m’être comportée comme ça, c’est que en ce moment...

Elle s'arrêta en plein milieu de sa phrase, comme si elle s'apprêtait à me dire qelque chose, mais elle se reprit de justesse. Je ne saurais donc jamais ce que la jeune fille avait voulu me dire. Si elle croyait me blesser, ou me dire quelque chose par rapport à des trucs... Qui pouraient paraître invraisemblable, elle semblait loin de se douter que j'en avais déjà vue des vertes et des pas mûres.

-C’est qu’en ce moment, je suis un peu sur les nerfs. Mais rien de grave, ne t’en fais pas pour ça. En revanche, je veux bien que tu me conduise à l’hôpital le plus proche si ça ne t’embête pas. Après ça, je t’invites au restau’ intalien !

Ce n'était pas que ça me dérangeait de la conduire à l'hopital, mais je n'avais pas de moyen de transport ici et maintenant. Bien sûr, je pouvais sans problèmes ssayer de me transformer en cheval ou animal de ce type, même si c'était beaucoup moins confortable qu'une panthère, mais de un, elle n'était pas au courant de ma petite particularité, et voir quelqu'un se transformer en pleine rue pouvait être ... Bizarre, et de deux, je ne pouvais pas me transformer comme ça, au milieu de pleins de gens.

-Il y a... Ma voiture garée sur une place à côté du bar où on était tout à l’heure. On peut la prendre pour aller à l’hôpital. Tu sais conduire ?

Ah, bah alors, pas de soucis ! je savais conduire, et j'avais mon permis depuis peu - même s'il ne me servait pas à grand chose, puisque je n'avais pas les moyens de m'offrir une voiture, même d'occasion. Et puis, le moyen de transport "animal" n'était pas désagréable non plus !

-Pas de soucis ! Tu me files les clés ? Je vais chercher ta voiture, je reviens, et je t'emmène à l'hosto !
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Jeu 22 Mar - 9:30

— « Pas de soucis ! Tu me files les clés ? Je vais chercher ta voiture, je reviens, et je t’emmène à l’hosto’ ! »

À ces mots, je fus soulagée. Cette Reika dégageait quelque chose de sympathique et rassurant, bien que je ne la connaissais que depuis quelques heures. C’était d’ailleurs ce petit détail, qui n’est pas si petit que ça en fin de compte, qui me fit douter : pouvais-je lui faire confiance ?
Je l’observais sans relâche. Serait-elle du genre à vouloir voler ma voiture ? Hum… Certes, ce n’était qu’une simple Peugeot rouge vielle de 7 ans déjà. Mais elle fonctionnait encore très bien, et serait capable de rouler sur plusieurs milliers de kilomètres à l’heure qu’il est. Et si mon seul moyen de locomotion me filait entre les doigts, j’étais bonne pour rentrer toute seule avec une cheville en moins…

— « Hmm… Ok je te les passe. Je dois juste les retrouver… Dans mon sac… »

Bravo Kofi ! Quelle logique imparable ! Mais je ne cessais de me dire que cette fille était spéciale. Mon instinct me poussait à lui donner les clés et lui faire confiance.
Ainsi, je fouillais dans mon sac, avec peine de les retrouver dans ce chaos d’affaires dont certaines étaient plus qu’inutiles. Un parapluie rétractable, un rouge à lèvre, un mascara, une boîte de pansement, quelques tickets de caisses et de carte bleue, une brosse à cheveux, un crayon de papier, un petit calpin qui me servait de répertoire téléphonique et un autre qui j’utilisais pour le dessin, un paquet de chewing gum à la chlorophylle… La liste peut être longue encore, mais comme je suis sympa, je m’arrête là ( Wink). Ah oui, et une crème anti-inflammatoire que je vais garder de côté pour me l’appliquer tout à l’heure, pendant qu’elle irait chercher la voiture.
Mais pas de clés de voiture à l’horizon…
Je fouillais dans mes poches. Pas de clés. Je regardais encore et encore dans mon sac. Toujours pas de clés.
Je ne comprenais rien. Alors je réfléchissais à toute allure : ce matin, je me suis réveillé… J’ai pris ma douche tatata tatata… Et je suis sortie de chez moi… À pied !

— « Bon sang ! » M’écriais-je, en ayant un peu oublié que Reika était encore à côté de moi, sûrement à se demander ce que je trafiquais. Encore une fois, je devais passer pour une attardée…

Mais j’avais une raison toute simple de m’exprimer de la sorte : si je n’avais pas pris la voiture ce matin, et qu’à tous les coups c’est Vaan qui s’est servi de ma voiture pour l’amener…

Ici… Quand on parle du loup…

La voiture était une nouvelle fois apparue sur une place en créneau, sur la chaussée en face de moi. Il n’y avait plus qu’à traverser la rue pour s’y rendre et l’utiliser, au lieu de marcher jusqu’au bar. Les clés étaient d’ailleurs dessus, puisqu’il était évident maintenant que je ne les avais pas sur moi.
Je regardais Reika, qui me fixait sans relâche. Comment lui expliquer qu’un vampire qui ne cessait de me suivre m’avait amené la voiture ici, et que je n’avais même pas les clés sur moi ?

— « Ah bah… Ma voiture est là-bas ! J’avais oublié que je l’avais garé ici ! Et les clés ben… Je crois qu’elles sont dessus… »

Tampis. Il valait mieux que je passe pour une inconsciente qui avait "simplement oublié les clés sur le compteur de la voiture", plutôt qu’une folle dingue qui lui racontait, certes la vérité, mais surtout une absurdité… Non ? …

Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Jeu 3 Mai - 18:39

La petite blondinette farfouilla dans son sac, après avoir découvert en toute logique que ses clés devaient être dans son sac, même si elle avait longtemps hésité avant de savoir si elle pouvait me faire confiance ou pas. Je ne sais ce qui la poussait à me faire confiance ainsi, mais ce n'était pas plus mal. Je la regardai avec amusement sortir des affaires incongrues de son sac, avant qu'elle ne me regarde, l'air étonnée.. Elle n'avait pas ses clés, et ne semblait pas se souvenir d'où étaient celles-ci.

-"Quelque chose ne va pas?" demandai-je, préoccupée par la jeune fille, qui paraissait à la fois désemparée et énervée..

Son énervement devait être retourné contre elle-même puisqu'elle soupira avant de m'avouer qu'elle avait laissé ses clés sur le moteur.. Pas très prudent dans une ville comme celle-ci, mais d'un autre côté, sa voiture n'était pas la plus belle ou quoi, bien que le plus important fut qu'elle roule.
Je la laissai là, avant de me diriger vers la Peugeot rouge, révisant mentalement comment bien conduire.

J'entrai dans la voiture, remarquant qu'effectivement, les clés étaient bien sur le compteur et soupirai devant l'inconscience générale des humains, bien que cette petite me paraissait bien plus sympathique que les gens que je rencontrais d'habitude.
Je démarrai, puis retournai au niveau du banc, faisant signe à Kofi d'entrer.

-D'ailleurs.. Tu saurais m'indiquer le chemin de l'hôpital, s'il te plait, parce que j'ai jamais eu l'occasion d'y mettre les pieds... avouai-je piteusement.
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Ven 4 Mai - 11:09

Bon et bien, je pense que mon mensonge a plutôt bien fonctionné. Mais je ne pouvais pas être fière de moi, puisque je mentais à une jeune fille sympa, que je connaissais à peine et en qui j’abusais déjà de sa confiance. Je m’en voulais de devoir faire ça à cause de Vaan qui ne cessait de m’enfoncer plus qu’autre chose au lieu de m’aider !
Alors que je la regardais partir vers ma voiture, je soupirais. Et sur le moment, j’étais un peu inquiète ; sachant que les clés étaient sur le compteur, et qu’elle avait tout le loisir de filer avec ma voiture sans prendre le temps de me déposer à l’hôpital le plus proche, je m’étais rendue compte, un peu tard, que j’étais impuissante si jamais il fallait l’arrêter. Bah oui, j’étais loin de pouvoir courir derrière ma Peugeot, avec cette foutue cheville foulée qui me faisait souffrir à chaque fois que je bougeais le pied d’un seul millimètre…
Au final, je n’étais qu’une fille fragile, bien trop fragile, qui ne pouvait compter que sur l’aide des autres pour s’en sortir… Et cette fois, la seule solution qui se trouvait devant moi, c’était Reika. Et celle-ci me fit d’ailleurs signe de venir la rejoindre dans la voiture. J’étais soulagée, mais restais vigilante, puisqu’elle avait encore le temps de partir avec. Je marchais donc sans plus tardé, mon visage se crispant sous la douleur. J’atteignis la voiture plus vite que je ne l’imaginais (comme quoi, je me sous-estimais un peu…) et entrais à l’intérieur, sur le siège passager avant. Reika me fixait, et semblait un peu perdu :

- « D'ailleurs… Tu saurais m'indiquer le chemin de l'hôpital, s'il te plait, parce que j'ai jamais eu l'occasion d'y mettre les pieds... »

Je l’a regardais moi aussi, hébétée. Non pas qu’elle me désespérait de ne pas connaître le chemin de l’hôpital, mais parce que moi aussi je l’ignorais…

- « Heu… Hum et bien… Je t’avoue que je ne le connais pas non plus le chemin… » Avouai-je pitoyablement. « Je crois que le plus proche c’est… L’hôpital Saint-Antoine non ? » Lui demandais-je tout en réfléchissant. « Et peut-être que si on reprenait cette avenue, je pourrais retrouver le chemin. Mais de mémoire comme ça, c’est assez dur… »

Malheureusement pour nous, il commençait à faire bien sombre dehors, et personne ne sortait dans la rue à cette heure-ci. Aucune voiture ne roulait également, nous étions bel et bien seules.
Rhaaa… Ça aurait été tellement plus simple de pouvoir voler dans les airs pour retrouver l’hôpital… Ou bien même simplement grimper sur les toits pour voir au loin…

- « Sinon… On appelle le SAMU ? »



Dernière édition par Kofi Manaty le Lun 7 Mai - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Sam 5 Mai - 11:25

Il commençait à faire noir, et la jeune Kofi proposa d'appeler le SAMU...

-Euh... Pour une cheville foulée ? demandai-je d'un ton sceptique.

*En plus on a des moyens beaucoup plus rapides que le SAMU et j'ai pas envie de me risquer à faire une prise de sang.. on sait jamais, tout ce qui pourrait découler de cet appel...* complétai-je dans ma tête.

L'idée d'appeler le SAMU était réellement la pire des idées de la blondinette. Je la conduis derrière l'appartement de Kira, là où personne ne traînait à cette heure-ci, histoire de lui dévoiler mon secret.

-Kofi, si tu veux, on peut emprunter un chemin beaucoup plus rapide, par les toits, par exemple, mais d'abord, il va falloir que tu me promettes de n'en jamais parler à personne, je pourrai être internée et examinée de part et d'autres par des scientifiques en mal de savoirs si tu parles.

Je regardai la petite blonde avec gravité, mes yeux bleus plongeant dans ses yeux noisette.

-Et surtout, si j'apprend que tu parles, tu risques ta vie aussi, tu dois en être consciente.

Je terminai ma tirade par cette menace, mais elle devait comprendre qu'il n'y avait pas que moi qui risquait de payer pour quelques mot seulement...
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 7 Mai - 11:01

- « Heu… Pour une cheville foulée ? »

Elle m’observa, l’air de se dire que j’étais sûrement la fille la plus débile du pays. Sur le moment, je ne savais pas trop quoi en penser. J’étais incapable de marcher tout de même ! Alors certes, ce n’était qu’une simple foulure, mais mon corps ne réagissait pas d’une façon disons "normale" avec les blessures physiques. Avec moi, les symptômes d’une petite foulure prenaient l’ampleur de celles d’une fracture, mais bizarrement, je n’avais pas aussi mal que si je m’étais cassée la cheville.

- « Hum… Non tu as raison, pas de SAMU. Ce n’est pas aussi grave et urgent que ça en a l’air… »

Après tout, c’était juste une foulure…
C’est alors qu’une chose plutôt suspecte se produisit. Reika m’emmena dans une ruelle que je ne connaissais pas, éloignée des principales rues bombées en général, et coupa le moteur de la voiture. Puis, comme si elle allait m’avouer quelque chose de grave, elle se tourna vers moi, le visage un peu plus sérieux.

- « Kofi, si tu veux, on peut emprunter un chemin beaucoup plus rapide, par les toits par exemple, mais d'abord, il va falloir que tu me promettes de n'en jamais parler à personne, je pourrais être internée et examinée de part et d'autres par des scientifiques en mal de savoirs si tu parles. »

Voilà quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas. Passer par les toits ? Être internée et examinée par des scientifiques ? … J’eus bien une petite idée de ce qu’elle racontait, mais je ne voulais pas y croire. Pas elle…

- « Et surtout, si j'apprends que tu parles, tu risques ta vie aussi, tu dois en être consciente. » Me dit-elle avec froideur.

Et là, soudainement, un flash s’imposa à mon esprit, un souvenir qui remontait à un ou deux ans plus tôt, au moment où Vaan me confia tout sur le monde fantastique… Je me souvenais parfaitement de ce qu’il m’avait dit à ce sujet-là : « Ne dis surtout rien à personne, gardes cela pour toi, parce que le monde ne doit jamais savoir que des créatures mystiques existent. C’est un secret qui ne doit jamais être révélé au grand jour, c’est hyper important et tu dois être consciente de cela… ».
Mais, encore une fois, je ne voulais pas y croire. Seulement, il fallait que je sois sûr que c’est bien de cela dont il s’agit.

- « Tu peux compter sur moi. Sois sans craintes, je sais parfaitement garder un secret. » Affirmais-je avec fermeté.

Pourvue que cette amitié ne soit pas gâchée à cause de ça

Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 7 Mai - 17:22

Elle avait l'air soucieuse, m'écoutait avec attention, puis fronça les sourcils, l'air de se souvenir de quelque chose, après quoi elle m'affirma avec détermination qu'elle ne dirait rien. J'avais comme l'impression qu'elle se doutait de quelque chose, mais je ne savais pas ce qu'elle savait.

-Kofi, t'as-t-on déjà parlé du Monde Fantastique ?

Elle fit un signe de tête en guise de "oui", et je continuai.

-Il y a des vampires, ce que je ne suis pas, des sorciers.. Je n'en suis pas une non plus. Je suis une Changeling, c'est-à-dire que j'ai la capacité de me transformer en l'animal que je souhaite.

Je me rendis compte que j'avais pris une voix d'institutrice, comme si j'expliquais quelque chose d'évident à un enfant de 5 ans.

-J'ai l'habitude de me transformer en panthère, mais si tu préfères, je peux me transformer en quelque chose de plus confortable.. bien que ce serait le plus pratique pour passer sur les toits. Le plus difficile serait simplement de te faire monter là-haut, mais je peux essayer de faire un effort, et de me transformer en cheval, par exemple... Qu'est ce que tu préfères ?

J'espérais simplement qu'elle ne me prendrais par pour une folle, sinon, je l'enverrais dans les abîmes sombres des Enfers, aussi sympathique m'apparaissait-elle...
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Lun 7 Mai - 18:50

- « Kofi, t’as-t-on déjà parlé du Monde Fantastique ? »

Et voilà… S’il y avait bien quelque chose que je ne voulais pas entendre, c’était bien ces deux mots : Monde Fantastique. J’étais répugnée à l’idée d’entendre encore des choses à ce sujet. Je ne voulais plus rien avoir avec ça bon sang ! Si quelqu’un là-haut pouvait m’entendre, j’aimerais bien qu’il puisse réaliser ce souhait ! Quel mal peut-il y avoir à vouloir vivre une vie normale, sans complications ? …
Vampire… Sorcières… Compagnes de sang… Fées… J’avais décidément l’impression que mon destin était de vivre dans ce monde-là, que je le veuille ou non…
Il m’a fallu rassembler toutes mes forces pour ne pas craquer et m’énerver contre Reika, qui ne m’avait rien fait au final. Alors pour lui répondre, je fis un signe de la tête, pour lui dire que j’étais au courant.

- « Il y a des vampires, ce que je ne suis pas, des sorciers… Je n'en suis pas une non plus. Je suis une Changeling, c'est-à-dire que j'ai la capacité de me transformer en l'animal que je souhaite. » Continua-t-elle en bonne institutrice.

Mais tout ça, je le savais, sauf le fait qu’elle soit une changeling. Je revivais la scène une deuxième fois, alors que je ne l’avais souhaitée pour rien au monde…

- « J'ai l'habitude de me transformer en panthère, mais si tu préfères, je peux me transformer en quelque chose de plus confortable… Bien que ce serait le plus pratique pour passer sur les toits. Le plus difficile serait simplement de te faire monter là-haut, mais je peux essayer de faire un effort, et de me transformer en cheval, par exemple... Qu'est ce que tu préfères ? »

Je réfléchis, soupirant de temps à autre. Je regardais ma cheville gonflée à bloc. Il me fallait des soins, c’était évident, et l’idée de passer par les toits nous permettrait de gagner du temps.
Rassemblant mon courage, je pris la parole en essayant de paraître calme et posée, bien qu'au fond, je voulais m'enfuir, loin d'elle et de ce monde parallèle.

- « Et bien… Je vois mal un cheval parcourant les toits de Paris… Ca ne ferait qu’attirer l’attention, surtout avec le bruit des sabots. Je… Je préfèrerais la panthère, noire de préférence, histoire qu’on se fasse le moins remarquer. Qu’en penses-tu ? »

Il fallait bien se rendre à l’évidence, c’était le seul moyen de me procurer rapidement des soins, avant que ma blessure s’aggrave. Bien que ce soit une simple foulure, j’ai toujours peur que ça ne se transforme en quelque chose de bien pire avec le temps, vu la nature de mon métabolisme. Et dès que j'aurais eu les soins, je ne sais pas si je pourrais la regarder encore une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Mar 8 Mai - 15:53

Elle me dit qu'elle m'imaginait mal en cheval sur les toits de Paris, et effectivement, ça ne l'aurait pas trop fait. Elle me regardait avec méfiance, et j'eus soudain l'intuition qu'elle n'appréciait pas tellement le monde auquel j'appartenais. D'un certain côté, je la comprenais, rares étaient les humains qui connaissaient notre monde, et en général, ils passaient pour des illuminés, ou se faisaient discrètement assassiner.

Je me demandais d'où elle connaissait notre monde, si elle voulait plus d'explications, puis je croisai son regard et baissai les yeux. Il était temps de me transformer. En panthère noire... Ouaip, bah en panthère des neiges, comme d'habitude, ce serait bien aussi. J'étais déjà bien aimable de lui proposer de monter sur mon dos, je ne proposait pas ça à n'importe qui, et d'ailleurs, je détestais servir de monture ... Une des raisons pour laquelle je n'aimait pas me transformer en poney.

Je sentis une onde de colère déferler en moi, et provoquai l'habituel frisson dans le dos, provocateur de ma mutation. Bientôt, en un mouvement gracieux, je bondis vers le sol, me rattrapant sur des coussinets, et je me retrouvai à quatre pattes, sentis l'odeur de la jeune fille et compris immédiatement d'où elle connaissait notre monde. Non seulement elle exhalait l'odeur d'une intuitive, mais en plus, son sang paraissait comme vivant.. Il devait exercer une force d'attraction énorme sur les vampires... Etait-elle une Compagne de Sang ? Parce que je devais nourrir Cédric, mais je n'étais pas sûre de pouvoir le nourrir éternellement, et en plus, je ne pensais pas que mon sang était très sain pour lui...

Je tournais la tête vers la jeune femme, espérant lui faire comprendre qu'elle pouvait monter. Elle avait tout intérêt à bien s'accrocher, parce que l'escalade n'allait pas être de tout repos, si elle ne voulait pas tomber !
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Mar 8 Mai - 18:28

Reika ne m’avait pas répondu à la question. Je ne savais pas vraiment en quoi elle allait se… Changer, et j’attendais avec un peu de crainte. Je n’avais encore jamais vu une telle chose, à part dans les films. Sur le moment, je faillis me retourner pour éviter de voir ça, mais j’ai trouvé l’idée ridicule et je l’ai regardé sortir de la voiture et se concentrer pour la métamorphose. Un sentiment ambivalent me prit ; d’une part, j’étais très curieuse de voir le résultat, mais d’autre part, je voulais que toute cette histoire se finisse rapidement, faisant alors comme si je m’en contrefichais. Mais me connaissant, j’étais bien trop curieuse, et je sorti à mon tour de la voiture, la ferma à clé pour poser enfin mon regard sur la jeune femme, qui d’un seul coup se transforma…
Je vis tout dans les moindres détails. Sa peau blanche d’humaine avait laissé place à une superbe fourrure blanche rayée de noire. Je suivis du regard sa posture se modifier, passant de deux jambes à quatre pattes qui paraissaient contenir une force colossale, et auxquelles il me semblait impossible de ne pas voltiger après un puissant coup. Et ces yeux… Aussi beaux que la créature qui se tenait à présent devant moi…

- « … Wouhao … » Lançai-je stupidement.

Aucun autre mot ne sortit de ma bouche. J’étais face à une panthère des neiges et super impressionnée ! Si quelqu’un nous voyait, je n’osais pas imaginer la réaction qu’il aurait ! Et j’étais sûre que si je racontais les péripéties de ce début de soirée, personne ne pourrait me croire, ou bien juste que j’étais folle. Or ce n’était pas le cas, puisque Reika n’était pas le fruit de mon imagination. Et ça, mon intuition me le confirmait.
Je m’approchais de Reika, enfin de la panthère. Bien que j’eu cet instant d’admiration pour la changeling, je n’avais pas oublié pourquoi elle s’était transformée.

Je suppose qu’elle devait me comprendre lorsque je parlais. C’est pourquoi je lui demandai :

- « Heu… On y va ? »

Elle ne répondit pas, mais à la place, s’approcha doucement de moi pour me renifler. Oula oula… Je n’aimais pas trop ça. Non non, c’était juste Reika, personne d’autre, pas une vraie panthère… Je la laissais faire, puis elle me présenta son dos pour que je puisse monter. Je n’avais pas remarqué jusque-là, mais c’était une grande créature, imposante par sa longueur et ses hautes pattes. Et lorsque je montais sur elle, mes pieds ne touchaient plus le sol ! C’était… Très bizarre de chevaucher une panthère des neiges… Mais c’était plutôt confortable. Il fallait juste que je tienne bien pour ne pas tomber, surtout que j’appréhendais les sauts de toits en toits ! Bon ok… Respire… Tout va bien se passer…

- « Je suis prête, on peut y aller… »
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Mar 8 Mai - 19:23

Kofi s'approcha de moi avec une certaine crainte, sans doute impressionnée par la grosse boule de poil que j'étais. J'esquissai un sourire, montrant involontairement mes dents, mais elle ne dut pas le remarquer. Heureusement, d'ailleurs, car je pense qu'elle aurait sûrement reculé. J'avais véritablement des crocs, qui me servaient à déchiqueter la viande, et ça pourrait en effrayer certains. Elle dit quelques mots, puis hésita un moment avant de monter sur mon dos.

Je m'affalai quelque peu, non qu'elle soit vraiment lourde, mais c'était surtout dû au fait que je n'avais jamais porté quelqu'un sur moi. Je m'en savais capable, mais l'exercice était loin de plaire à la changeling orgueilleuse que j'étais.

Une fois que Kofi fut installée, je regardai de part et d'autres, histoire de vérifier que les escaliers de secours que j'avais l'habitude d'emprunter pour accéder aux toits de Paris étaient bels et bien vides. Jamais cela ne m'était arrivé, mais c'était également la première fois que j'étais montée par un humain... Cette nuit, tout ou presque pouvait arriver, me dis-je, un peu superstitieuse.

Je fis quelques pas lents en direction de l'escalier, histoire que la jeune fille s'habitue aux mouvements de mon corps, et accélérai doucement devant celui-là. Je les empruntai lentement, accélérant au fur et à mesure, et j'n profitai pour, moi aussi, m'habituer au fait d'avoir quelqu'un sur le dos, parce que c'était salement gênant, mine de rien. et heureusement que j'étais nyctalope, comme la plupart des félins, parce que la nuit tombait, petit à petit.

Une fois sur le toit de l'appartement de Kira, je pris une énorme accélération. Je ne trottinais plus, je courrais, à toute vitesse, savourant le souffle du vent sur mon visage. J'en vins presque à oublier l'humaine sur mon dos, et m'en souvint seulement lorsqu'elle s'agrippa pour ne pas tomber. J'eus une espèce de petit rire silencieux, qui se traduisit par une sorte de croisement entre le doux ronron d'un chat et le grognement d'un lion, mais ça n'avait rien d'agressif. Le toit suivant approchais et je me mis à une vitesse plus ou moins constante, plutôt que de tout le temps accélérer comme j'en avais l'habitude. Je ne pris mon accélération que deux mètres avant le saut, pris appui sur le bord du toit et bondis, à deux mètres de longueur. Ensuite, je m'arrêtai, ralentissant doucement, et regardai ma "cavalière", histoire de vérifier que tout allait bien. J'essayai de faire passer une lueur interrogative dans mes yeux, histoire que Kofi comprenne que je voulais savoir si oui ou non, tout se passait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Mar 15 Mai - 15:39

Assise sur le dos de Reika, je n’arrivais pas à savoir si j’étais excitée ou bien morte de peur. Déjà que je n’avais jamais monté à cheval, alors sur une panthère des neiges, je risquais la chute à coup sûr, douée comme je suis ! Je m’accrochais au félin du mieux que je pouvais, tout en faisant attention à ne pas lui faire de mal.
Reika commença alors à marcher, tranquillement au début. Je pris le temps de m’habituer aux mouvements de la marche. Bon, pour le moment, tout allait bien, mais j’appréhendais quand même la suite, puisqu’on allait tout de même grimper sur les toits !
Je devais respirer, profondément, et me dire que tout allait bien se passer. Soudain, alors que Reika montait un escalier menant aux sommets des immeubles parisiens, elle accéléra son pas, comme si elle trottait. Je faisais des petits bonds sur son dos, chose qui n’était pas confortable pour moi, ni pour le félin je suppose. C’est pour cela que j’essayais de trouver un moyen pour rester stable sur son dos, pour lui éviter d’avoir un mal de chien (ou de panthère ?) à la fin de cette ballade, qui n’était pas vraiment une balade en vérité. Peu à peu, j’arrivais à suivre les mouvements de son corps, allant au même rythme qu’elle. Je m’étais également penchée en avant, m’accrochant à la base de son encolure, afin de l’aider dans sa grimpe. Une fois arrivé en haut, je pouvais voir tout Paris. La ville en début de soirée était magnifique, avec toutes ces lumières et ce couché de soleil… Finalement, ça valait le coup de monter !

Mais le spectacle ne dura pas longtemps puisque Reika avait repris sa course vers l’hôpital. J’ai dû me raccrocher à elle un peu brutalement, ayant eut un peu peur de lui faire mal sur le coup. Je devais à nouveau retrouver le rythme et suivre son mouvement, ce que je fis en l’espace de quelques secondes. Wouhahou ! Je m’étonnais moi-même. Et puis, je compris qu’elle allait sauter de toits en toits… Je me mis alors à crier, pas trop fort non plus pour éviter que toute la ville n’entende, mais assez pour exprimer ma petite frayeur sur le moment ! Je faillais dégringoler depuis son dos, mais je m’étais raccrochée à temps fort heureusement. J’avais peur de la gêner et je fis un effort pour rester concentrer, et surtout, je devais lui faire confiance.

Reika s’arrêta un instant, tournant la tête vers moi. Son regard exprimait l’interrogation, peut-être pour savoir si tout allait bien.

- « Ca va, mais c’est assez inhabituelle de faire ça, alors je m’accroche. Je fais ce que je peux, et je te dirais si quelque chose ne va pas. »

De toute manière, j’étais certaine qu’elle le ressentirait si un problème survenait dans son dos.
Elle continua alors son chemin, parcourant la Capital en courant et sautant de toits en toits. Peu à peu, avec les secondes qui filaient, je m’habituais progressivement, jusqu’à prendre un certain plaisir de se déplacer de la sorte.
Et puis, vint le moment où j’aperçus l’hôpital Saint-Antoine.

- « Tiens regarde c'est là-bas, on arrive ! »


Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 5 Juin - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reika Densiour

~ Changeling ~

avatar


Messages : 137

MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    Dim 3 Juin - 19:04

La jeune femme trouvait cette expérience tout à fait inhabituelle, ce qui était parfaitement logique, et je grognai un peu de rire, mais elle n'y prêta pas plus attention que cela, regardant avec attention l'horizon. Je recommençai à courir, accélérant toujours, je ne sentais plus que j'avais quelqu'un sur mon dos tellement je me sentais bien, j'avais l'impression de voler. Il ne me manquait qu'une seule chose : une proie. Mon instinct de chasseuse était arrivé sans même que je ne m'en rende compte, et je faillis sauter dans tous les sens pour me nourrir de la créature qui était sur mon dos. Je m'en empêchai, mon esprit humain me hurlant que je n'avais pas le droit de la manger, surtout qu'elle était une amie, non une rivale.

Je courais à toute vitesse, concentrée sur le débat intérieur qui se déroulait dans ma tête (manger humaine ? ou pas ?) quand je sentis que quelque chose ne se passait pas bien au dessus. En effet, c'était Kofi qui gigotait comme un petit ver sur moi, parce qu'elle avait aperçu l'hôpital. Je m'arrêtai dans un soupir, puis regardai s'il y avait des escaliers de secours qui me permettraient de descendre. Il y en avait effectivement, et je les descendis tout doucement, faisant bien attention à l'humaine qui était sur mon dos. Une fois à terre, elle descendit doucement de moi, et je me maudis : j'avais agi sans réfléchir, et me retrouvai donc sans vêtements à portée de main. Mais je ne pouvais pas l'abandonner ici, ce ne serait vraiment pas sympa ! Il faudrait que je réussisse à lui faire comprendre que je devais l'accompagner jusque l'hosto sous forme animale, du style un chien, mais je ne savais pas vraiment comment faire. Je n'avais pas vraiment envie de prendre forme humaine devant une autre femme alors que je serais nue, je me sentirais trop vulnérable...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau pas (avec une cheville foulée) dans ce monde ... ~ Reika ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cheville foulée & tendre amitié [PV]
» nouveau dans le monde du jdr !!
» Haunui Shuraba
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-