Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 8 Oct - 9:54

J'errai dans la ville sous ma forme humaine, lorsque je me rendis compte que j'étais arrivé devant le Sacré Cœur, cette fameuse église qui avait comme but d'éloigner les mauvais esprits. Je me sentais pourtant très bien ici, presqu'aussi bien que chez moi, en Égypte.... Et cette cathédrale ne m'impressionnait pas vraiment. Selon la plupart des recueils bibliques et évangéliques que j'avais lu, j'aurais du me faire foudroyer par Dieu lui-même, tellement il était sensé être outré par la présence d'un démon dans un lieu aussi saint que celui-ci.... Ces foutaises me faisaient bien rire! Les gens autour de moi se demandaient sans doute pourquoi un jeune homme se marrait soudainement devant l'église.

Je repris mes esprits, et me dirigeai vers l'entrée, me foutant intérieurement de ce "Dieu" qui n'osait pas me faire du mal, alors que moi, ses humains, ses créatures à ce "Dieu", je les lui arrachais des mains, je leur infligeais des souffrances tant physique que mentales, espérant vainement qu'un jour, quelque chose se manifesterait. Une chose qui serait plus puissante que tous les Dieux d’Égypte réunis... Mais je savais au fond de moi que jamais ce jour ne viendrait.
Il y avait bien ce Yezahel dont j'avais entendu parler... Il se croyait le maître et le meneur des hordes de créatures mystiques qui erraient dans ces zones urbaines, venant de partout ailleurs, se prenant pour des professionnels, ces pauvres créatures qui n'avaient jamais aperçus ne fusse que l'ombre d'un Dieu. Sauf, peut être, les plus anciennes valkyries, dignes représentantes de Odin. Quoique, très personnellement, je préférais nettement Loki à Odin. Mais bon, aucune importance.

Tandis que je marchais, j'aperçus une femme, à la fois belle et étrange. Je me demandais d'où venait cette impression qu'elle n'était pas seule dans son corps, comme s'il y avait plusieurs êtres en elle, quand je remarquais qu'elle tenait son ventre d'une bien bizarre façon, exactement de la même manière que ces Égyptiennes qui attendaient un enfant. C'est cela, oui, elle devait être enceinte, sans aucun doute. Je n'avais que rarement eu l'occasion de "gouter" une femme enceinte, le gout de l'enfant était propre à lui-même et c'était un gout aux saveurs détonnant. Je m'approchais doucement d'elle, et en galant homme, je me présentais.

-Bonjour. En voilà une bien jolie jeune femme, que faites-vous ici seule alors que vous attendez un enfant ? Imaginez qu'il vous arrive un souci quelconque !

Un souci quelconque.... Je me souris intérieurement, elle ne pouvait pas deviner que c'était moi le problème, la source de ses ennuis à venir, il fallait que quelqu'un m'élimine, sans quoi je pourrais essayer de mettre la Terre entière à sac. Ça y était, je repartais dans mes divagation alors que l’inconnue me répondait...
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 8 Oct - 20:36

Être enfermée dans mon appartement me rendait folle ! A quand remontait ma dernière promenade dans le quartier ? Au moins une dizaine de jours… Cloitrée comme une princesse Disney dans sa tour touchant le ciel, je me sentais de plus en plus énervée ! Contrairement à Aurore ou à Blanche Neige, mon prince charmant je l’avais déjà trouvé, mais même si je n’avais pas le droit de me plaindre de Lucan et de son attitude de chevalier servant, la perte partielle de mon autonomie depuis le début de ma grossesse me rendait quelque peu aigrie.

En voulant bien faire mon homme faisait tout pour moi ! TOUT ! Ma constitution fragile ne jouait certes pas en ma faveur, mais je n’étais pas pour autant malade. Difficile de le lui faire comprendre… Comment osais-je me plaindre alors que bon nombre de femmes auraient envié ma place ? « Melody tu n’es qu’une ingrate ! » pensai-je en regardant les passants qui passaient sous ma fenêtre. « Mais prendre l’air te ferais certainement un bien fou… »

Comme pour me pousser à la faute, mon ventre se mit à gargouiller. «Je mangerai bien un pain au chocolat moi... Et dire que je n’ai pas d’autre choix que de sortir puisque le frigo est vide et que Lucan est partit faire les courses ! C’est bête, vraiment. Je ne vais quand même pas manger Mozart ! » Le gros matou dormait d’ailleurs paisiblement sur mes genoux en ronronnant. « Traitre ! Quel pacte a tu conclus avec Lucan pour m’empêcher de bouger ? Combien de boite de thon as tu en supplément de ta ration pour poser tes sept kilos sur moi en espérant que je n’oserai pas te soulever ? » Je me mis a le regarder fixement pour l’impressionner et le pousser à me répondre… La folie me guettait vraiment, mais je me mis à rire de ma stupidité passagère.

- C’est décidé ! Boulangerie me voila !


Pousser le chat et me lever me pris déjà plusieurs minutes, encore cinq supplémentaires pour enfiler ma veste et lacer mes chaussures… Enfin j’étais prête ! En un tour de main, je verrouillais la porte de l’appartement et en agrippant fermement la barre d’escalier, j’entrepris de descendre les marches qui menaient jusqu'à la rue. La difficulté ne fut pas insurmontable, au contraire, bouger me redonna des couleurs et mon humeur remontât en flèche !

Tout en marchant vers la petite boulangerie du quartier, je saluais les voisines que je n’avais pas vues depuis plusieurs jours et qui me demandèrent des nouvelles de ma santé. « Lucan nous allons avoir une petite conversation mon chéri, pensai-je à mesure que je me sentais revivre au contact de la vie parisienne. Je ne suis pas en sucre, je ne risque pas de fondre sous la pluie ! Il faut que tu me laisses bouger un peu plus… » Bien sur ma confiance en moi s’effondrerai quand je le verrai se faire du souci, mais pour l’heure je profitais de ma petite escapade, comme un ado qui sécherait les cours.

Sachet de viennoiserie en main, je marchai jusqu’au sacré cœur et m’installai sur un banc pour dévorer pain au chocolat et croissant au beurre. Un vrai délice ! Ainsi rassasiée, je me laissai allée à la douceur de la journée et, tout en regardant l’effervescence autour de moi, je laissai mes mains entouré mon ventre déjà énorme…

-Bonjour. En voilà une bien jolie jeune femme, que faites-vous ici seule alors que vous attendez un enfant ? Imaginez qu'il vous arrive un souci quelconque !

Tournant la tête pour voir qui venait de me parler, je découvris avec surprise un total inconnu. Les compliments étaient toujours bon à prendre, surtout quand vous vous sentiez un peu comme une baleine et à l’étroit dans votre corps, pourtant l’attitude surprotectrices des hommes face à une femme enceinte devenait agaçant !

- Merci, répondis-je en sentant le rouge me monter aux joues. Mais vous savez je ne suis pas malade, je ne risque pas grand-chose en étant assise ici, d’autant plus que je suis loin d’accoucher malgré ce que peut laisser croire la taille de mon ventre... Et puis il y a foule aujourd’hui, au moindre problème, je pense que je trouverai de l’aide pour appeler les pompiers et mon mari.

Je n’avais pas l’habitude de parler aussi ouvertement avec les étrangers, mais cela n’excluait pas la politesse. De plus, avec mon isolement quotidien depuis quelque temps, discuter un peu ne me gênait pas. L’homme ne semblait pas plus dangereux que n’importe qui et que risquai-je à répondre à sa question ? Rien, sinon l’occasion de perdre mon temps.

- Vous avez des enfants ? Demandai-je en constatant que le jeune homme restait près de mon banc.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Dim 9 Oct - 16:43

Elle tourna sa tête vers moi, n'ayant visiblement pas l'habitude de parler aux étrangers, et je vis son visage prendre une couleur pourpre, elle était visiblement gênée de se faire accoster comme ça. Et surtout, j'avais l'impression qu'elle se trouvait mal, comme la plupart des femmes enceintes, même si, très personnellement, je préférais la saveurs des femmes qui attendaient un enfant à celles qui étaient restées "pure" - toujours selon mes enseignements bibliques. J'avais pour habitude de me renseigner sur cette religion monothéiste qu'était le christianisme, même si elle me paraissait fort peu vraisemblable.

-Merci, mais vous savez je ne suis pas malade, je ne risque pas grand-chose en étant assise ici, d’autant plus que je suis loin d’accoucher malgré ce que peut laisser croire la taille de mon ventre... Et puis il y a foule aujourd’hui, au moindre problème, je pense que je trouverai de l’aide pour appeler les pompiers et mon mari.

Ainsi donc, elle était mariée... Intéressant. Détruire une famille entière pouvait être très amusant si on s'y prenait bien. Toutefois, si vraiment je décidais de l'attaquer, non, je ne pense pas qu'elle aurait le temps d'appeler son bien-aimé mari, ou encore les pompiers ou la police. Pour m'arrêter, il en faudrait bien plus.

-Vous avez des enfants ?

Je souris à cette question, même si je ne m'y attendais absolument pas. J'adorais les enfants - enfin, leur gout, on s'entend ! - mais je détestais tout ce qui était éducation et cipoteries dans le genre. Pourtant, la plupart des femmes que je croisais, avant que jene les tue, pensais que j'étais un bon père de famille, marié à une jolie jeune dame, ou quelque chose dans le genre. Devais-je m'inventer une vie et lui faire croire que j'avais tout plein de petits bambins adorables, ou lui avouer mon ignorance en ce domaine ? Le mensonge était mon fort, mais aujourd'hui, j'avais la flegme de m'inventer une énième vie - que je ne mènerais pour aucune raison.

-Non, malheureusement. J'aurais bien aimé en avoir un ou deux, mais il faut être deux pour cela, et je suis plutôt du style solitaire.

Bon, d'accord. Je ne voulais des enfants en aucun cas, et je n'étais pas du tout du style solitaire, enfin, si, mais des femmes, je pouvais en avoir à peu près autant que je le voulais. C'était soit moi qui n'en voulait pas, soit je les tuais... Tout dépendais de mon humeur, en fait .

-Et vous ? Est-ce votre premier, ou non ?

Décidément, j'étais rarement aussi bavard. Mais elle semblait seule, et son mari n'était pas là. Autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Dim 9 Oct - 19:16

Ma question, bien qu’innocente parut le surprendre… Pourquoi ? Il était plutôt beau mec, les femmes devaient se jeter à ses pieds ! Peut-être que le problème se trouvait là ! Il n’arrivait pas à choisir l’une d’entre elle, ou alors j’avais fais une énorme bourde si il était gay. Dans un cas comme dans l’autre la parentalité se révélait être assez compliqué. « Melody, la prochaine fois tais toi ! »

Gênée, je croquai avidement dans le restant de pain au chocolat en espérant qu’il ne prendrait pas la fuite à cause de ma curiosité.

-Non, malheureusement. J'aurais bien aimé en avoir un ou deux, mais il faut être deux pour cela, et je suis plutôt du style solitaire.


- Solitaire ? Vraiment ? Vous semblez pourtant à l’aise avec les gens.


Ma réflexion le fit sourire. Un très joli sourire d’ailleurs ! Mais il éluda la question en changeant de sujet. Peut -être n’était-il pas à l’aise quand il devait parler de lui… Beaucoup d’hommes possédaient ce défaut, laissant ainsi aux femmes tout le loisir d’étaler leur vie. Je n’étais pourtant pas de ce genre là avec mon coté réservé. S’il s’attendait à de grandes déclarations de ma part, il allait rapidement être déçu. Le minimum et point !

-Et vous ? Est-ce votre premier, ou non ?

Pressant ma main contre mes lèvres, j’avalai rapidement une dernière bouchée de viennoiserie. Mon savoir vivre méritait un zéro sur vingt aujourd’hui. Même si je n’avais pas l’intention de lui révéler tous les secrets de ma vie, il fallait avoir la bouche vide pour pouvoir parler… La grande classe !

- Non, ce sera notre premier bébé. Lucan et moi avons préféré mettre nos carrières professionnelles en place avant de fonder une famille… Même si « mini-moi » s’est invité un peu en avance nous sommes très heureux.

Pourquoi essayai-je de me justifier de la sorte ? « Parce que la nostalgie te guette Mélody… » Rien n’était plus vrai ! Danser me manquait énormément. Une larme coula d’ailleurs le long de ma joue.

-Excusez-moi, je ne suis pas être d’excellente compagnie aujourd’hui, dis-je en essuyant la perle transparente qui glissait de mon œil droit. Je suis très émotive depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Mer 12 Oct - 12:31

Elle engloutit rapidement un morceau de pain au chocolat, je me demandais par moment ce que trouvaient les humains à ces pâtisseries fades. Très personnellement, je préférais nettement les plats égyptiens, plus goûteux et sucré.... Ou encore les humains. Le sang, ce fluide à la belle robe rouge, à la fois salé et savoureux, avait une texture jamais atteinte par aucune nourriture humaine.

-Non, ce sera notre premier bébé. Lucan et moi avons préféré mettre nos carrières professionnelles en place avant de fonder une famille… Même si « mini-moi » s’est invité un peu en avance nous sommes très heureux.

Un premier... Ce ne serait donc pas une destruction de famille, juste un mec qui serait un peu malheureux, mais se trouverait rapidement une nouvelle compagne. Mon geste perdait donc de sa valeur, et je me dis que je m'occuperais de cette famille... Plus tard.
Je jetai de nouveau un oeil sur ma future victime, qui me faisait penser à une de ces égyptiennes, qui ne savaient pas trop bien comment contrôler leur destin... La vie était tellement plus simple lorsqu'un était tout près de frôler l'éternité. Elle avait une larme qui coulait le long de sa joue, et je dus me retenir de ne pas dévorer cette femme en pleine ville. Je préférais simplement ne pas me faire repèrer tant que je ne connaitrais pas les lieux par coeur.

--Excusez-moi, je ne suis pas être d’excellente compagnie aujourd’hui, je suis très émotive depuis quelques temps.

Oh, la pauvre.. ne voulait-elle pas abréger ses souffrances ? Non, là, je devenais méchant. A partir du moment où l'on devient méchant, on peut oublier toute tentative de.. A peu près n'importe quoi. Enfin, plutôt que de lui proposer d'abréger - avec galanterie - ses souffrances, ce qui, je le savais très bien, ne fonctionnait jamais avec les femmes d'aujourd'hui; je décidai de dire quelque chose de plus pertinent.

-[b]Non, mais ne vous inquiétez pas, c'est normal, dans votre état. Et vous êtes une très charmante compagnie,rassurez-vous.[/color]

Je lui fis un sourire confiant pour lui prouver qu'elle n'était pas anormale et la réconforter en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Jeu 13 Oct - 22:45

Alors que j’essuyai une nouvelle larme le long de ma joue, je détournai la tête pour sourire à l’inconnu qui venait de s’installer près de moi et le rassurer. En aucun cas il ne devait me prendre pour une pleurnicheuse !

Le combat contre mes hormones ne fut pas facile à remporter, mais c’est avec plus de sérénité, que je croisai le regard de cet homme. Cependant, c’est avec surprise que je le découvrir me fixer avec autant d’intérêt. Son attention n’avait rien de concupiscent ou de menaçant, peut être simplement de la pitié…

- Non, mais ne vous inquiétez pas, c'est normal, dans votre état. Et vous êtes une très charmante compagnie, rassurez-vous.

Que de flatterie dans une si petite phrase ! Mais je ne m’en offusquais pas. Je trouvai ça démarche plutôt intéressante et tellement différente de celles des autres parisiens ! Au lieu de divaguer seul, il avait choisit d’aborder une solitaire, comme lui, pour partager quelques minutes de conversation. Nous étions biens loin de l’indifférence générale, dont je ne pouvais me vanter d’être habituellement une adepte.

- Mes jambes commencent à s’engourdir. Voudriez vous m’accompagner à faire quelques pas ?


Je me levai sans attendre sa réponse, bien décidée à faire cette balade seule s’il avait affaire ailleurs. Pourtant, il ne devait pas avoir un programme surchargé car il quitta le banc à son tour et me rattrapa pour marcher à mon niveau. Le rythme de ses pas étaient bien plus rapide que les miens, mais il eu la délicatesse de ralentir pour que je ne sois pas immédiatement distancée.

- Alors, dites m’en plus sur… Aie !


Une douleur vive me parcourut la main que j’avais laissé glisser le long de la rampe en bronze. En la ramenant devant moi, je constatai qu’une fine coupure entaillait ma paume de la base du pouce jusqu'à l’annulaire. Un morceau de fer coupant comme un rasoir ressortait de balustrade et je ne l’avais pas vu, trop occupée à regarder mes pieds pour éviter de croiser les yeux de l’inconnu qui me tenait compagnie. Le sang commençait à couler abondamment de la blessure et j’eu pour seul reflex de serrer le poing, ce qui ne fit qu’empirer les choses…
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 15 Oct - 11:26

Elle sourit à ma phrase, visiblement flattée.. En même temps, la flatterie était mon point fort, et j'avais souvent tendance à en profiter de trop. Mais bon. Elle avait l'air d'avoir une crampe quelconque, se levant donc, sans doute dans le but de faire un pas ou deux.

- Mes jambes commencent à s’engourdir. Voudriez vous m’accompagner à faire quelques pas ?

-Oh, mais bien sur !

Elle avait commencé à marcher, ne prenant pas attention à ma remarque. Je marchais à ses côtés, me ralentissant, moi qui avait une naturelle habitude à marcher rapidement, même si l'habitude de fuir les gens m'avait quitté depuis bien longtemps. Maintenant, c'était eux qui couraient pour me fuir... Sauf les scientifiques, qui avaient finis par oublier mon existence. C'était à cause d'eux que j'avais dû fuir, et maintenant,ils ne prêtaient plus attention à moi. Les pauvres m'avaient vexés, ils ne se doutaient pas à quel point cela pouvait être dangereux.

-Alors, dites m’en plus sur… Aie !

Je ne saurais jamais la fin de sa phrase, la jeune femme ayant été interrompue par la surprise. Elle s'était entaillée le bras en caressant de sa douce main la rampe de bronze qui ornait le banc. Mes yeux changèrent, passant d'un intérêt quelconque à un regard quasi affamé, que je réussis à masquer par un regard conquérant. même si elle était mariée, cette fille était pour le moins.. Intéresante. Elle avait une odeur juste délicieuse.

Sans m'en rendre compte, j'avais approché mon visage du sien, pour mieux humer son odeur. Une vieille habitude de démon.
Elle avait une odeur délicieuse, celle du sang mêlée à celle de l'amour, l'amour qu'elle portait envers son enfant, et celui qu'elle portait envers son mari. Les humains normaux ne s'en rendaient sans doute pas compte, mais chacun avait une odeur différente en fonction des sentiments qu'il éprouvait. Et cela pouvait être un véritable bouquet de parfums, comme celui de la jeune femme à mes côtés.

J'espérais vaguement qu'elle ne prendrait pas mal mon rapprochement involontaire, mais j'étais attiré par l'odeur du sang à peu prés autant qu'un vampire. Je devais me contrôler de toute mes forces pour ne pas me jeter sur elle et lui déchirer sa douce peau...
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Mar 18 Oct - 11:04

La douleur était de plus en plus vive et un picotement désagréable s’y ajouta rapidement. La plaie ne devait pas être énorme, mais douillette comme je l’étais, cela me semblait presque comme la fin du monde. « Aie aie aie », pensai-je en fermant les yeux et en grinçant des dents. Je n’arrivai pas à faire abstraction de la souffrance pour me concentrer à nouveau sur mon environnement, … « Quelle chochotte ! Une simple petite coupure et c’est la fin du monde ! Melo reprend toi ! »

La sensation désagréable d’être observée me tira enfin de mon état de mal être… comme quoi l’instinct de survie restait plus fort que tout et gagnait facilement un combat sur l’esprit. Mais pourquoi me sentais-je soudain en danger ? J’ouvris les paupières et découvrit le visage de l’inconnu à quelques centimètres du mien. La peur mêlée à la surprise me fit faire un geste incontrôlé et c’est avec une sensation de déconnexion de mon corps, que je regardai ma main s’écraser sur sa joue.

- Mais que comptiez vous faire ? Débitai-je à une vitesse folle en reprenant ma marche pour calmer mes nerfs à vif et pour prendre la fuite. Je n’arrivai pas à comprendre la raison de ce soudain rapprochement, lui qui avait été si courtois depuis le début de notre conversation, pourquoi venir si soudainement percer ma bulle d’intimité ? Tout n'avait donc été que mise en scène pour pouvoir m'approcher aussi facilement ensuite? Et bien je n'étais pas de genre de fille facile!

Mon cœur repris peu à peu un rythme normal même si je n’étais pas vraiment rassurée. Ma main me lançai à nouveau et je me mis à un kleenex dans ma poche pour éponger le sang qui continuait de s’écouler lentement de l’entaille. « Et bien sur tu ne vas pas avoir un mouchoir sur toi ! rrr »

Soudain, une main se glissa vers la mienne en me tendant un petit morceau de papier blanc. L’inconnu était de retour et je ne l’avais même pas entendu approcher…

- Merci, lui lançai-je glacial en attrapant le mouchoir avant de le tamponner sur ma paume.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Dim 23 Oct - 10:51

Elle sortit enfin de son mal être, sans doute avertie par son instinct de conservation. Avant que j'aie eu le temps de me rendre compte de quoi que ce soit, la jeune dame m'avait envoyée sa main dans la figure. *Evitez de mettre un démon en colère, gente demoiselle, vous le regretteriez...* Pensai-je en m'éloignant enfin de ma douce contemplation. Visiblement, elle n'avait pas apprécié que je me rapproche à ce point-là...

-Mais que comptiez vous faire ?

Elle s'était exprimée avec un flot de paroles extrêmement rapide, surtout pour une humaine. Sans doute s'était-elle trompée sur mes intentions.. Je n'allais tout de même pas lui répondre que je m'apprêtais à lui ouvrir la gorge d'un coup de dents, avant de me transformer en monstre affreux et flippant, qui provoquerait la panique autour de lui en essayant d'éliminer le plus de monde possible.
Alors, je ne dis rien, m'éloignant juste un peu. Toutefois, je continuai de l'observer, je n'allais pas abandonner ma proie aussi facilement. Une erreur ne me coûterait pas la vie, surtout une erreur aussi minime. C'était la première fois depuis longtemps que j'avais perdu mon contrôle, et je ne comptai pas le perdre de si tôt. La future maman pris un mouchoir et le posa sur sa plaie, alors qu'elle saignait abondamment.
Je décidai de me rapprocher à nouveau, lui tendant un mouchoir neuf.

-Merci, me répondit-elle d'un ton glacial, me prenant sans aucun doute pour un goujat, moi qui faisait tout pour être un galant homme.

-Excusez-moi, je ne voulais pas vous effrayer. Je n'avais aucune intention, ne vous inquiétez pas.

Je m'étais exprimé dans un français impeccable, mettant de l'humilité dans ma réponse, pour bien lui faire comprendre que je n'avais pas voulu la prendre pour une fille facile, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Jeu 27 Oct - 18:19

En le voyant de nouveau si attentionné à mon égard, je me demandai si je n'avais pas mal interprété son soudain rapprochement de tout à l'heure... Pourquoi aurait-il essayé de m'embrasser alors qu'il devait sans doute avoir une petite amie, et qu'il savait parfaitement que j'étais en couple? Mes hormones ne m'auraient-elles pas joué un tour une fois de plus et modifier ma perception de la situation?

-Excusez-moi, je ne voulais pas vous effrayer. Je n'avais aucune intention, ne vous inquiétez pas.

J'osai un petit sourire en détournant les yeux en l'entendant parler ainsi.

- Et moi je m'excuse pour la gifle, c'était un peu violent comme réaction.

En silence, nous avançâmes lentement le long du trottoir sans trouver un quelconque sujet de conversation. Cette discrétion ne me gêna pas outre mesure, et, comme si je me trouvai un vieil ami, je me laissai aller et profitai pleinement de cette promenade… Jusqu'à ce que je remarque un homme qui arrivait dans notre direction en souriant.

- Oh non pas lui !

Passant soudain mon bras sous celui de l’étranger qui m’accompagnait, je me fis la plus naturelle possible pour faire croire que nous étions en couple.

- Vous pouvez jouer le jeu s’il vous plait ? Lui chuchotai-je en désignant discrètement la silhouette qui s’approchait de nous. C’est mon ex, et il pense que j’ai fait la plus grosse bêtise de ma vie en le plaquant… Tien salut Prosper ! Comment vas-tu ?

Une fois la discussion engagée, je tentai de faire des présentations correctes, mais comment faire sans connaitre le prénom de l’homme qui m’accompagnait.

- Prosper, je te présente…

J’espérai qu’il comprendrait la perche que je lui tendais et qu’il dirait son prénom seul, me tirant ainsi d’une situation bien compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Lun 31 Oct - 20:41

Elle esquissa un minuscule sourire en entendant mon excuse, s'excusant à son tour pour la gifle qu'elle m'avait lancée. Ensuite, nous marchâmes lentement dans la rue, comme deux connaissances qui n'ont besoin que de silence pour mieux se connaitre. Les gens se promenaient, certains, empressées de rentrer chez eux, ou d'aller travailler... D'autres, comme la jeune dame qui avait cru que je voulais l'embrasser et moi, se contentaient de flâner devant le Sacré Coeur, cette superbe église.
Evidemment, des gens nous croisaient, mais la jeune dame releva la tête "Oh non pas lui !" s'exclama-t-elle en apercevant un homme se diriger vers nous. D'un geste, elle me saisit le bras, me faisant ainsi passer pour son copain. "Vous pouvez jouer le jeu s’il vous plait ? C’est mon ex, et il pense que j’ai fait la plus grosse bêtise de ma vie en le plaquant… Tien salut Prosper ! Comment vas-tu ? Prosper, je te présente…"

-Stevens. Stevens Dimertaal, enchanté de vous rencontrer, monsieur.

Il était vrai que je ne connaissais ni le nom de la jeune femme, et elle ne connaissait pas le mien non plus. J'espérais que le pauvre homme nous lâcherait assez rapidement, ou je ne donnais pas cher de sa peau... Ou alors... Je pouvais peut-être profiter de la situation; et en profiter pour l'embrasser doucement dans le cou... Ce que je fis, d'ailleurs, avant de regarder à nouvau l'inconnu.

-Excusez-nous, monsieur, mais nous avons des courses à faire. Vous savez, le petit va bientôt arriver,et si sa chambre pouvait être prête à temps, ce serait pas mal ! Lançai-je d'un ton joyeux au dénommé Prosper... Quel nom affreux... Stevens était bien mieux, et que dire d'Akerphalos, alors ?

M'enfin, on ne choisissait pas vraiment son nom. J'espérait que la jeune dame ne m'en voudrait pas pour le baiser, mais je ne pensais pas avoir des lèvres désagréables...
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Mar 1 Nov - 18:23

Avec une grande classe mon inconnu se présenta à Prosper et je vis mon ex blêmir alors qu’ils échangeaient une poignée de main cordiale. Stevens. Ce prénom lui allait bien, même si je n’aurais absolument pas opté pour cette proposition s’il m’avait demandé de deviner. Nos regards se croisèrent, complices, alors que nous menions la vie dure à cet imbécile, qui tentait pas tous les moyens de déstabiliser mon « petit ami ». Dans un sens j’étais heureuse que Lucan n’ai pas à subir un tel interrogatoire… Ce n’était que perte de temps. Je commençais à m’ennuyer fermement de cette discussion puérile lorsque Stevens déposa ses lèvres sur mon cou, me faisant frissonner. Il jouait vraiment le jeu à la perfection, mais bien que ce geste ne fût pas désagréable, personne ne pouvait remplacer mon fiancé dans mon cœur.

-Excusez-nous, monsieur, mais nous avons des courses à faire. Vous savez, le petit va bientôt arriver, et si sa chambre pouvait être prête à temps, ce serait pas mal !


- Tu as raison mon chéri, nous avons suffisamment perdu de temps aujourd’hui. Tu nous excuses Prosper mais nous avons encore beaucoup à faire… Monter le lit, pendre les cadres, installer l’étagère pour ses vêtements, ranger ses jouets. Mais tu es le plus génial des hommes alors je ne m’inquiète pas. Tu vas assurer… Comme toujours,
terminai-je évasive en adressant à Stevens mon plus beau sourire.

Sans un mot de plus, nous nous éloignâmes en entendant Prosper lancer un dernier « A plus Mélo ». Une fois qu’il eu disparut de notre champ de vision, je ne pus retenir un énorme fou rire. M’accrochant encore à son bras, je me forçai à garder l’équilibre alors que mes yeux s’embrouillaient de larmes.

- Merci beaucoup de l’avoir remis à sa place, ce type est un énorme boulet, pot de colle et totalement imbuvable !


Le libérant de mon étreinte, je repris une attitude plus raisonnable à notre relation.

- Si vous avez un jour besoin du même genre d’alibi, je saurai vous rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Ven 4 Nov - 12:59

-Tu as raison mon chéri, nous avons suffisamment perdu de temps aujourd’hui. Tu nous excuses Prosper mais nous avons encore beaucoup à faire… Monter le lit, pendre les cadres, installer l’étagère pour ses vêtements, ranger ses jouets. Mais tu es le plus génial des hommes alors je ne m’inquiète pas. Tu vas assurer… Comme toujours,

Elle termina d'une voix évasive, m'adressant un sourire éclatant. moi aussi, je souriais, montrant à l'inconnu que nous formions le couple le plus heureux du monde - en apparence. L'inconnu repartit, tout penaud. Sans doute aurait-il aimé me rouler dans la boue, m'humilier au possible... Mais je n'en avais rien à faire, de un. Et de deux, je savais que j'étais plus puissant que lui.

La jeune dame partit dans un fou rire, elle dut même s'accrocher à mon bras pour se maintenir en équilibre. Je ris doucement, reconnaissant le ridicule de la situation, alors qu'elle me remerciait.

-Merci beaucoup de l’avoir remis à sa place, ce type est un énorme boulet, pot de colle et totalement imbuvable !

-Mais de rien, c'est tout à fait naturel, et ce fut une partie de plaisir ! Fis-je en souriant.

Et surtout, j'avais pu la "goûter". Sans doute ne se rendait-elle pas compte à quel point ce petit geste quasiment anodin fut important pour moi. Et je sus également que je ne m'étais pas trompé, et que la jeune dame était délicieuse.

-Si vous avez un jour besoin du même genre d’alibi, je saurai vous rendre la pareille.

*Oh non, ma chère petite madame, ça, je ne pense pas. A moins que vous ne consentiez à me servir de repas, ce dont je ne suis absolument pas sûr....*

-Ne vous inquiétez pas, j'y repenserai, fis-je avec un sourire.Au fait, une si jolie femme que vous devrait bien avoir un prénom, je me trompe..?

Car, si j'avais du dévoiler le mien (bon, d'accord, ce n'était pas tout à fait mon vrai nom, mais ...) elle ne m'avait rien dit du sien. Et cela pouvait toujours être intéressant de connaitre un nom dans cette ville - en plus de celui du "tout-puissant" Yezahel, et encore, je ne connaissais que son nom, je ne saurais même pas le reconnaître si je le croisiais.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Ven 4 Nov - 14:49

-Ne vous inquiétez pas, j'y repenserai…

Ma proposition eu au moins le mérite de le faire sourire. Je me sentis soudain un peu idiote d’avoir dis ça de cette manière. Il devait me prendre maintenant pour une femme très prétentieuse et fière d’elle. Bien joué ! Peut être n’étais-je pas à la hauteur de ses attentes s’il avait besoin d’une femme pour lui servir d’alibi ? Avec mon gros ventre, mes seins de nourrice et mes joues énormes, je n’étais pas vraiment sortable en ce moment… Et puis quelle importance au final ? Inutile que je me torturer l’esprit inutilement, nous ne serions sans doute jamais amenés à nous revoir. Nous partagions quelques minutes de balade, rien de plus !

- Au fait, une si jolie femme que vous devrait bien avoir un prénom, je me trompe..?

- Ho ! Excusez-moi, je ne me suis même pas présentée.

Je sortis aussitôt la main de ma poche et là lui tendit pour le saluer de manière officielle cette fois.

- Melody ! Ravie de faire votre connaissance Monsieur Dimertaal.


La rencontre avec Prosper m’avait fait oublier ma blessure et c’est seulement quand ses doigts serrèrent doucement les miens que je ressentis un picotement désagréable parcourir ma paume. J’espérai qu’elle ne s’était pas rouverte, mais n’osai pas regarder de peur de passer pour une douillette. La vue du sang n'était pas une chose que j'appréciai particulièrement... Stevens venait de me sauver des griffes de mon ex, je ne voulai pas jouer la fille en détresse en nouvelle fois en tombant dans les pommes. Quel cliché!

- Puisque nous en sommes aux banalités du genre, que faites vous dans la vie en dehors de votre gout pour la flânerie dans les rues de Montmartre ?

Je préférai changer de sujet de préoccupation rapidement, quitte à sembler bien curieuse. Ce que j'étais aussi après tout...


Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Jeu 24 Nov - 16:56

Elle s'excusa de ne pas s'être présentée, mais je lui pardonnais bien volontiers, les circonstances ne nous avaient vraiment pas aidés.
Elle me serra la main, histoire de dire que notre rencontre était désormais "officielle", et je sentis deux ou trois gouttes de sang se faufiler sur mes doigts.Sa plaie devait d'être ouverte, et j'humai l'effluve délicieuse, réussissant cette fois-ci à me contenir, et à m'empêcher de m'approcher d'elle au point de l'effrayer. Elle vit également sa blessure et esquissa un air dégouté, avant de détourner le regard. Visiblement, elle ne devrait pas apprécier l'odeur du fluide vital.

-Puisque nous en sommes aux banalités du genre, que faites vous dans la vie en dehors de votre gout pour la flânerie dans les rues de Montmartre ?

Je souris, alors que je n'avais aucune idée de ma réponse. Officiellement, j'étais un reporter qui bloguait sur un site soi-disant utile, sensé apporter des tas d'informations aux humains, ce que je trouvais totalement DÉBILE. Et puis, je n'avais qu'à broder, m'inventer je ne sais quelle vie de rêve... Mais ça ne m'intéressait pas.

-D'habitude, je suis reporter sur un blog. Aujourd'hui, je me rendais au Sacré Coeur pour interroger le prêtre, au sujet des éventuelles créatures du Diable, ce qui se passerait si elles pénétraient dans un lieu sacré.

J'étais fier de moi. Je n'avais menti qu'à moité. La créature du Diable, c'était moi. Et je voulais me fiche de la tête de leur Dieu inutile, à tous ces humains, c'est pourquoi j'avais été m'agenouiller dans le but de "prier".

-Et vous, Melody, que faites- vous dans la vie ?

Je n'aimais pas spécialement ma vie, qui consistait à errer dans les rues de Paris, à la recherche d'humains faibles et déprimés. Pour une fois que j'avais une proie forte à proximité, autant en profiter un maximum.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Mar 29 Nov - 21:00

Notre ballade vira à la flânerie sans but à mesure que nous marchions dans les ruelles de la butte. Jouant les touristes, nous nous laissâmes entrainer par la foule de badauds qui déambulaient à un rythme lent, appareils photos et objectifs rivés sur la basilique en moins. Enfouissant mes mains au fond des poches de ma veste, j’oubliai ma blessure et le sang qui continuait de s’en écouler lentement. En faisant mine de rien, je me mis à serrer le mouchoir que Stevens m’avait donné quelques temps plus tôt, tout en l’écoutant me parler de sa vie.

-D'habitude, je suis reporter sur un blog. Aujourd'hui, je me rendais au Sacré Coeur pour interroger le prêtre, au sujet des éventuelles créatures du Diable, ce qui se passerait si elles pénétraient dans un lieu sacré.


Je tournai le regard vers son profil pour décider si oui, ou non, ce métier lui collait bien à la peau… Critère de jugement totalement idiot mais je fonctionnais à ce genre d’intuition physique. Et cette fois je trouvai que ce genre de boulot lui correspondait plutôt bien avec sa nature culotté, mais aussi par sa facilité à jouer un rôle et a maitriser ses émotions tout en laisser parler ses sentiments. Espion ou reporter… ça revenait à peu près au même !

- Reporter ? Whaou ! Ca ne doit pas être facile tous les jours, surtout avec des sujets de ce genre… On doit souvent vous rire au nez ou vous refermer toutes les portes.

Je le regardais encore quand il me questionna à son tour.

-Et vous, Melody, que faites- vous dans la vie ?

Une nouvelle fois je d’eus retenir un soupire de lassitude qui ne manquait jamais de me gagner quand il me fallait parler de ma vie de ballerine. Vie a laquelle j’avais mis fin en acceptant de garder cette petite chose qui grandissait dans mon ventre.

Au lieu de lui réciter bêtement les phrases que je sortais habituellement dans ce genre de situation, je décidai de jouer un peu.

- Voyons si vous êtes bon enquêteur, plaisantai-je, dans quel milieu me voyez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 5 Mai - 12:24

La jeune femme enceinte me regarda, essayant de jauger, sans doute, savoir si reporter m'allait bien ou pas... Enfin, rien d'autre que ce métier ne saurait m'aller, me dis-je en esquissant un sourire. Ensuite, la jeune femme, plutôt que de me répondre, préféra me demander dans quel genre de milieu je la voyais.

Elle avait des traits fins, un air assez intelligent.. Mon regard se posa sur ses jambes, elles était fines et gracieuses... Je me souvins de la façon qu'elle avait de marcher, avec beaucoup de grâce et d'élégance. il y avait quelque chose dans sa démarche, on avait l'impression qu'elle suivait constamment un rythme.. je ne connaissais que deux sortes de personnes qui marchaient comme ça : les fées et les danseuses. Celle-ci était à n'en pas douter une humaine, donc je choisis la seconde solution.

-Hum...Vous m'avez tout l'air d'une...

Je fis une petite ause, histoire de laisser le suspense grandir tandis qu'elle me regardait.

-D'une danseuse, à moins que je ne me trompe ?

J'avais terminé ma phrase avec une voix doucereuse, il y avait tout de même 10 pourcents de chance pour que je me trompe, mais mon expérience parmis les humains faisait que je ne me trompais que très rarement.
Je la regardai avec impatience, pressé de voir sa réaction. sans doute pensait-elle que j'allais me tromper, comme tout humain l'aurait sûrement fait...
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 12 Mai - 5:25

Jouer aux devinettes me paraissait beaucoup plus amusant que d’avouer bêtement à Stevens que j’avais mis fin à ma vie de ballerine quelques mois plus tôt. J’allais donc pouvoir vérifier s’il avait de bons talents d’enquêteurs ! Ce genre de don est essentiel pour les journalistes d’investigations, non ?!

-Hum...Vous m'avez tout l'air d'une... commença-t-il en m’étudiant du coin de l’œil ce qui me mit un peu mal à l’aise je devais bien l’avouer.

J’avais l’habitude que les regards soient fixés sur moi, à étudier chacun de mes mouvements, mais pas de cette manière, pas aussi proche. Quand j’étais éblouie pas les projecteurs et les pieds serrés dans mes pointes sur le parquet d’une scène de l’opéra, j’y prenais même beaucoup de plaisir ! Alors que là je me sentais mise à nue, comme si le regard de cet homme pouvais lire jusqu’au plus profond de mon âme… ce qui était parfaitement idiot ! Personne ne pouvait prétendre connaitre les pensées de ses semblables.

-D'une danseuse, à moins que je ne me trompe ?

Sa déduction me laissa sans voix… A tel point que je m’arrêtais pour fixer son regard à la recherche de la mauvaise blague qu’il essayait de me jouer. Comment pouvait-il savoir ? C’était totalement impossible ! A moins quoi…

- Vous êtes aussi critique des ballets de danse classique à vos heures perdues n’est-ce pas ?! Ou alors vous aimez passer vos soirées à l’opéra ?! Ça expliquerai que vous m’aillez reconnu et donc trouver du premier coup !

Oui, oui, ça ne pouvait être que ça, pensais-je pour me rassurer.

- Mais vous avez un peu triché!
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Sam 12 Mai - 9:02

Elle n'avait plus l'air à l'aise. J'avais totalement oublié que les humains, et les humaines en particulier, détestaient se sentir observés aussi intensément, et je détournai le regard du sublime corps de la future maman.

-Vous êtes aussi critique des ballets de danse classique à vos heures perdues n’est-ce pas ?! Ou alors vous aimez passer vos soirées à l’opéra ?! Ça expliquerai que vous m’aillez reconnu et donc trouver du premier coup ! Mais vous avez un peu triché!

Son exclamation me surprit, car elle était totalement faussée : je n'aimait pas du tout l'opéra, et quant aux danseuses, je préférais mille fois les danses égyptiennes, plus sensuelles que la danse classique. Mais il me fallait trouver une bonne excuse pour ma prestation. J'étais décidément trop doué, et si cela m'amusait, cela effrayait les humains.

-Bon, d'accord, je vous l'accorde, je ne refuse jamais une soirée à l'Opéra, lui concédai-je, bien que ce fut un pur mensonge.

Mais je savais qu'elle ne s'en rendrait même pas compte, à moins que d'avoir un instinct surnaturel ou qu'elle bénéficie d'une protection angélique. Ce qui, en soi, n'était certes pas impossible, mais en tout cas, si la jeune femme était protégée, son ange était trop loin pour que je sente sa présence, je ne risquais donc pas de devoir révéler ma véritable nature.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Lun 14 Mai - 14:51

Croire que Stevens avait deviné aussi simplement mon métier m’était beaucoup plus simple si je l’imaginais être un amateur de danse classique et un fidèle de l’Opéra… Dans le cas contraire, je savais qu’une angoisse me tétaniserait en constatant qu’il pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert… Heureusement, il me rassura rapidement.

-Bon, d'accord, je vous l'accorde, je ne refuse jamais une soirée à l'Opéra !

Pioufff !! Je me sentais rassurée et tant pis s’il n’avait pas joué franc jeu depuis le début de cette rencontre ! Il devait parfaitement savoir qui j’étais en venant s’installer près de moi. C’était rusé ! Dans mon état j’aurais rapidement été agacé par un fan particulièrement collant, alors sa démarche discrète nous avait donné l’occasion de passer un moment plutôt agréable.

Et puis, il était rare de croiser des amateurs de ballet au hasard des rues, alors j’accueillis sa réponse avec un large sourire.

- On se reverra peut-être sur les sièges de l’Opéra… commençai-je en croisant son regard. Oui je n’aurais plus l’occasion de danser sur scène, mais je continuerais à me passionner pour la danse c’est évident !

Comme à chaque fois que j’abordais le sujet, je sentis un petit pincement me serrer le cœur.

- Je ne suis pas la première ballerine qui abandonne sa carrière pour construire une famille, mais… c’est un choix difficile. J’imagine que c’est un peu la même chose dans votre branche ?!


En effet, les journalistes de terrain ne devaient pas avoir une vie de tout repos, alors de là à se poser pour élever des enfants… Il y avait un fossé à franchir.
Revenir en haut Aller en bas
Stevens Dimertaal


avatar


Messages : 33

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Dim 3 Juin - 15:40

Elle me dit, en croisant mon regard, qu'on se reverrait sûrement sur les bancs de l'Opéra, avant d'ajouter qu'elle était triste d'avoir dû faire ce choix, mais qu'elle ne le regrettait pas. E, effet, selon elle, sa famille était plus importante que son travail. Juste après, elle me retourna la question, et moi, qui n'était qu'un démon affamé, esquissai un sourire malheureux... Bien que je ne le fus pas, c'était uniquement pour jouer le jeu.

-Je ne peux pas dire, je n'ai pas de famille. Dis-je d'un ton triste, avant de hausser les épaules, en même temps, je ne suis pas spécialement àa la recherche du romantisme, mes enquêtes et mes aventures me prennent trop pour qu'une femme puisse s'attacher à moi. En général, elles sont vite effrayées par le fait que je m'absente tout le temps, et que j'ai énormément d'occupation, alors je me réveille seul le matin, chose particulièrement désagréable, mais j'ai fini par m'y habituer. C'est pourquoi mes conquêtes, ces derniers temps, ne sont que de pauvres filles saoules qui recherchent dans l'alcool l'oubli de leurs soucis et un peu de plaisir.

J'avais lâché tout ça, le fait d'être avec une femme qui était belle, enceinte, probablement surveillée par un ange, me faisait sentir l'obligation de jouer le pauvre gars que les femmes abandonnent.. Bon, c'était en partie le cas, certes, mais je me débrouillais toujours pour les dévorer. Elles ne me quittaient pas au matin, elles me servaient de petit-déjeuner, mais n'étaient vraiment pas bonnes : je ne supportais pas l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Rize


avatar


Messages : 92

MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   Dim 3 Juin - 17:39

Habituellement je n’étais pas une adepte de ce genre de confidence avec de parfaits inconnus, mais Stevens réussissait à me faire oublier que nous ne nous connaissions que depuis quelques minutes seulement. Avec lui, j’avais un peu l’impression de me promener avec une vieille connaissance perdu de vue avec le temps… Ce qui n’était absolument pas le cas ! Cet homme m’était totalement étranger et pourtant je me sentais parfaitement à l’aise en sa présence, au point de lui parler des petits secrets de ma vie privée.

Je ne m’attendais pas à ce qu’il en fasse de même pour me dévoiler une partie intime de sa vie, mais ma question réveilla sans doute une blessure dans son cœur, car il n’hésita pas une seconde avant de me parler de son expérience personnelle.

-Je ne peux pas dire, je n'ai pas de famille,
commença-t-il avant de me confier qu’il n’était pas particulièrement attiré par la vie famille à cause de son implication professionnelle. C'est pourquoi mes conquêtes, ces derniers temps, ne sont que de pauvres filles saoules qui recherchent dans l'alcool l'oubli de leurs soucis et un peu de plaisir.

Étonnée qu’il pousse les révélations jusqu'à ce point, je ne pus m’empêcher de le regarder « de travers ». Je ne le jugeais pas, non ce n’était pas mon genre de me fier uniquement aux apparences, je cherchais simplement à comprendre ce qui pouvait le pousser à agir de la sorte. J’étais prête à répliquer gentiment sur sa manière de voir les choses quand mon portable vibra au fond de la poche de ma veste… Lucan !

- Excusez-moi
, dis-je au journaliste en décrochant.

La conversation fût courte et je ressentis un profond besoin de voir mon homme. Nous n’étions séparés que depuis quelques heures, mais je ressentais déjà un manque évident. Alors qu’il faisait un froid glacial, j’avais soudain hâte de retrouver le cocon chaud de notre appartement… et de ses bras.

- C’était mon mari, me justifia-je un peu gênée devant Stevens. Je dois rentrer mais nous nous reverrons à l’Opéra !

J’insistais un peu au risque de passer pour une lourdingue, mais j’avais vraiment passer un bon moment avec lui. Et puis j’avais très envie d’en apprendre un peu plus sur lui et ses gouts en matière d’art…

Après une dernière poignée de main, non blessée pour ma part, je me retournais et pris la direction de notre immeuble… en jetant un dernier coup d’œil en passant le coin de la rue, mais Stevens avait déjà disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sacré Coeur, combien de personnes mangez-vous par siècle ?{PV Melody}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» en combien de parts coupez vous votre fromage
» qui m'aime me suive ?
» vodou
» [ rôles ] Les personnages du Sacré Coeur
» L'homme squelette a toujours un coeur qui bat, le saviez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-