Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépendance (Kira/Belyal) [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 17 Oct - 13:51

Il n'était que deux heures du matin lorsque je fermais les porte de mon bar. La soirée avait été calme, quelques mystiques étaient venus chercher de l'écarlate, mais n'étaient pas restés bien longtemps. Le bar s'était vidé en peu de temps, et rien n'avait été à signaler. Rien, sauf l'absence de Kira que je ne m'expliquais pas. Certes, je n'avais pas à m'inquiéter pour elle, vu l'état dans lequel elle était partie l'autre soir, elle devait être encore en colère. Malgré tout, je ne pouvais me demander où elle était, et ce qu'elle faisait depuis quatre jours...

Lorsque je rejoignais la rue, je fus saisit par le froid. les températures chutaient ces derniers jours, mais là, l'air était vraiment glacial! Aucun bruit, le ciel était bas, on aurait dit qu'il allait neiger. Enfonçant mes mains dans le fond de mes poches, je me mis à marcher d'un bon pas en direction de mon appartement. Sauf que je n'arrivais pas à me sortir de la tête Kira. Où était elle? Pourquoi est ce qu'elle ne venait plus? J'hésitais une seconde, puis tournais dans la direction de son appartement. Après tout, si elle ne voulait pas me voir, elle saurait très bien me le dire.

Seul le bruit de mes pas raisonnait dans les petites rues, ce n'est que lorsque j'arrivais près des Champs Elysées qu'il y eut un peu plus d'agitation. Arrivé devant son immeuble, je regardais tout d'abord si elle était là... Visiblement oui, je pouvais voir de la lumière filtrer entre ses rideaux. Allez, vas y, pensais je pour m'encourager.

Notre dernière soirée avait mal tourné, oscillant entre complicité et dispute... L'enquête que j'avais mené ce soir là avait fini de nous séparer complètement, et elle avait quitté le bar avant que notre mission ne soit terminée. Comment allait elle réagir lorsqu'elle allait me voir devant chez elle?

Je poussais le lourde porte de son entrée, puis montait directement à son appartement en me frottant les mains, vaine tentative pour les réchauffer. Puis je toquais à sa porte.


Dernière édition par Belyal le Mar 8 Nov - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 17 Oct - 15:36

Quatre jours s’étaient écoulés depuis que Yezahel avait découvert ma dépendance à l’écarlate. Jamais je ne m’étais sentit aussi mal qu’à cet instant.

Il m’avait dit de rester chez moi et de ne pas bouger le temps qu’il trouve une solution à mon problème. Il ne comprenait pas que j’ai pu tomber accro aussi vite et c’était tout à fait normal car il ne savait pas qu’en fait ma vraie drogue était le sang de Belyal…c’était à cause de ça si je devais me shooter deux fois plus que n’importe qui.

Il m’avait aidé à panser ma blessure et m’avait dit qu’il reviendrait mais je l’attendais encore… Ces quatre jours avait été une éternité pour moi car pour une fois j’avais suivi les conseils de Yezahel et n’était pas sorti de chez moi…j’avais pensé à tellement de choses…surtout à Belyal .Depuis l’autre soir je ne l’avais pas revu et je me demandais comment s’était terminé sa nuit à lui enfin surtout j’aurai tout donné pour qu’il l’ai passé seul.

Je lui en voulais encore beaucoup de ce qu’il s’était passé dans le bar avec cette fille et je me posais beaucoup de questions sur ce que je pouvais vraiment ressentir pour lui. Après ces différentes questions auxquelles je ne pouvais répondre, je m’étais défoncé encore plus que d’habitude.

L’appel du sang devenait de plus en plus incontrôlable, l’écarlate ne faisait presque plus effet et je me retenais de ne pas sauter dans ma rue à chaque fois qu’un passant passait sous ma fenêtre.

Je faisais les cents pas dans la grande salle de mon appartement et attendait…je n’aurai su dire quoi exactement…Yezahel ? Belyal ? Annika ? Je ne savais plus.

Je me sentais vidé et je commençai vraiment à perdre la tête…

Soudain une odeur vint me chatouiller les narines…Belyal…non, il ne fallait pas qu’il vienne, ce n’était vraiment pas le bon moment…je regardais tout autour de moi complètement paniqué…qu’allais-je faire ? J’espérais qu’il ne s’arrêterait pas, que ce n’était qu’un hasard s’il se trouvait là mais son odeur se fit plus forte…il se trouvait derrière ma porte d’entrée, je me collais au mur qui se trouvait derrière moi essayant de toutes mes forces de ne pas aller ouvrir cette fichu porte…

Je n’étais qu’à moitié habillé, ma mine était à faire peur et je savais qu’au moment où il me verrait il comprendrait que quelque chose n’allait pas…Pourtant quand il frappa, au lieu de ne rien faire, j’allais entrouvrir ma porte et sans montrer mon visage je disais d’une voix fébrile et dure à la fois :

-Qu’est-ce que tu fiches ici ? Vas-t-en !

Je n’avais pu m’empêcher de lui répondre mais il ne devait pas entrer, il ne devait pas me voir ainsi, il devait s’éloigner de moi avant que je ne perde complètement le contrôle de moi-même. Il n’était même pas entré dans la pièce que son odeur m’envahissait déjà, me donnant une envie presque impossible à combattre, il devait s’en aller !

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 17 Oct - 19:23

Pourquoi est ce qu'elle ouvrait et qu'elle ne se montrait pas?? Mais qu'est ce qu'elle fichait??

- Qu'est ce que tu fiches ici? Va t'en! entendis je alors. Je glissais mon pied dans la porte entrouverte, espérant qu'elle n'allait pas forcer pour la fermer... Avec sa force, elle aurait pu me le broyer.

Elle n'en fit rien cependant, et continua de râler derrière la porte. Sa voix... Elle avait l'air remontée, mais en même temps... Elle avait l'air malade, presque tremblante. elle soufflait, parlait à voix basse, mais qu'est ce qu'il se passait là dedans? Que lui était il arrivé?.Je n'osais pas parler trop fort de peur d'alerter les voisins, je m'approcha alors de la porte entrouverte et lui dit:

- Allez Kira, laisse moi entrer, je voudrais te parler. Tu vas bien?

Elle ne répondit pas, tandis que je continuais à avancer le pied pour agrandir l'ouverture de la porte. Ne sentant plus de résistance de son coté, je risquais d'y passer la main, puis le visage. Le dos contre la porte, elle avait les yeux clos et le visage blème. Je ne l'avais jamais vue ainsi. J'ouvrais un peu plus la porte, de manière à me faufiller à l'intérieur sans qu'elle n'y oppose la moindre résistance. L'esprit ailleurs, j'avais l'impression qu'elle ne m'avait même pas vu entrer. Je refermais la porte et me retrouvais devant elle, qui avait toujours les yeux fermés.

- Kira, qu'est ce qui se passe?

Elle ne bougea pas d'un centimètre. Les yeux cernés, le visage pale et visiblement en souffrance, elle restait tout contre cette porte, sans prendre un instant pour me regarder. Regardant autour de moi, je me rendis alors compte du désordre qui s'y trouvait là. De nombreuses affaires étaient éparpillées à même le sol, des vêtements,pour certains ensanglantés traînaient par terre.

- Mais qu'est ce qu'il s'est passé ici? Demandais je à voix basse. Je me rapprochais d'elle et posais ma main sur sa joue.

- Je suis là Kira, dis moi ce qu'il se passe, je suis là maintenant, lui répétais je pour lui faire ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 6:18

Voyant que je ne disais rien il passa le bout de son pied dans l’encart de la porte…j’aurai pu la refermer sans aucun problème mais je n’y avais même pas pensé. Depuis qu’il était devant ma porte il n’y avait plus qu’une chose qui m’importait et c’était son sang…comment allais-je faire pour y résister une seconde de plus ? Il me restait la fin d’un sachet…après je n’avais plus rien…je me trouvai vraiment en mauvaise posture.

- Allez Kira, laisse-moi entrer, je voudrais te parler. Tu vas bien?

Non ça ne va pas avais-je envie de crier ! Tout va mal depuis que je te connais intuitif ! Mais rien n’était sorti. J’étais plus que faible, trop de temps s’était écoulés depuis ma dernière victime. Quand j’avais quitté les miens il y a quelques années je m’étais complètement lâché et j’avais tuer pour boire. Mon corps n’était plus habitué à ne plus consommer de sang…en comptant en plus la drogue et la sang de Belyal qui chantait pour moi, je me sentais vidé de mon énergie et de tout autre chose qui aurait pu me faire ressembler à la Valkyrie que j’étais.

Le côté vampire avait pris le dessus, sournoisement, sans que je ne m’en rende compte, je n’avais vraiment rien venu venir.

Son odeur presque irrésistible se fit encore plus forte quand il entra et qu’il se posta devant moi en me disant :

- Kira, qu'est ce qui se passe?

Je ne pouvais lui dire, comment allais-je me sortir de ce pétrin ? Je n’osais pas ouvrir les yeux de peur de voir sa veine vibré sous sa chair, il était trop près, il fallait qu’il recule, je devais trouver une solution. Mon corps tremblait de toute part, je passai mes mains sur mes bras en plein état de manque…

- Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ici? Me demanda-t-il enfin quand il découvrit l’état de mon appartement, il était vrai que vu l’état dans lequel je me trouvai je n’avais absolument pas pensé au ménage…c’était le dernier de mes soucis à cet instant.

Il déposa une main sur ma joue en la laissant retombé en une caresse qui me fit fondre, je tremblais encore plus et enlevai sa main de moi. Il ne fallait pas qu’il me touche, j’étais déjà au bord du drame…

-Je suis là Kira, dis-moi ce qu'il se passe, je suis là maintenant continua-t-il de répéter et là je pétais un câble.

-Oui ! Tu…tu es là…et c’est ça le problème ! Je ne veux pas de toi ici !

Il se rapprocha de moi complètement paniqué et déboussolé et me pris dans ses bras, je lâchai un gémissement de douleur quand son corps toucha ma blessure à l’abdomen…je le repoussai assez violemment avec la force qu’il me restait et lui criai dessus telle une folle :

-Arrête ! Qu’est-ce que tu fais ?! Tu…tu ne peux pas…rester !

Je manquai de m’écrouler à terre mais il me rattrapa avant que je ne tombe, il me prit tout contre lui en me portant…ma tête se retrouvait tout contre son cou…sa veine vibrait…chantait pour moi…il me rendait dingue !

Quand il me déposa sur le canapé je le suppliai de s’en aller, je lui disais qu’il ne pouvait pas rester, je divaguai complètement ! Comprenait-il mes paroles ? Car moi-même je ne savais plus ce que je disais. Je lâchai un autre gémissement de douleur quand enfin je me retrouvais sur les coussins du sofa.

Son sang ! Son sang ! Je l’entendais couler tout le long de son corps, j’entendais son cœur pomper et pomper encore ! Je devenais complètement folle !

Je sentis Belyal écarter ma nuisette où il y découvrit la grosse entaille qui ne voulait pas guérir, je levai les yeux vers lui avec mal et arrivais tout de même à dire :

-Fais-moi un shoot ! Je t’en supplie ! Dis-je d'une voix faible en montrant ce qu'il restait de drogue sur la table basse.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 11:44

Elle se mit à trembler et repoussa ma main. Est ce qu'elle était en manque? J'en avais vu des camés en manque, tremblants, trempés de sueur, me reclament une dose comme si leurs vies en dépendaient. Mais il y avait autre chose, elle était si pale, elle n'avait rien de la Kira que je connaissais.

- Oui ! Tu…tu es là…et c’est ça le problème ! Je ne veux pas de toi ici !

J'aurais sans doute mieux fait de partir, mais la savoir si mal était insupportable. Je ne voulais pas m'en aller sans comprendre la raison de son état, je ne pouvais pas là laisser comme ça! Inquiet, je la pris dans mes bras, elle souffrait, je voulais l'aider! Lorsque mon corps frôla le sien, elle sursauta et gémit, puis me repoussa avec le peu de force qui lui restait. Elle était faible, car elle ne me fit reculer que de deux pas. Elle se mit à hurler avant de s'écrouler littéralement devant moi.

-Arrête ! Qu’est-ce que tu fais ?! Tu…tu ne peux pas…rester !

Je la rattrapais au moment où sa tête allait cogner le sol, et la soulevais pour la porter sur le canapé. Si j'étais d'habitude calme, je commençais franchement à paniquer. Qu'est ce qui était en train de se passer? Est ce que je devais contacter Yezahel au plus vite? Elle devait être blessée, pour avoir cette réaction lorsque je me mettais rapprocher d'elle. Bordel, mais qu'est ce que je devais faire!!

Elle délirait, ne cassait de murmurer des paroles incompréhensibles. Elle émit un autre gémissement alors que je la posais délicatement sur le canapé. Je m'assis sur la table basse et passais mes mains sur mon visage. Qu'est ce que je devais faire? C'est alors que je me rendis compte que sa nuisette portait une petite tache de sang. Je tendis la main pour soulever le tissu fin et fut glacé d'effroi en voyant une blessure à son abdomen. Voila pourquoi elle était dans cet état, elle était blessée!! Mais pourquoi voulait elle que je parte? Pourquoi refusait elle que je l'aide?!

-Fais-moi un shoot ! Je t’en supplie ! m'implora t'elle.

Je n'avais pas envie de lui faire ce shoot, elle était déjà si faible, et tellement mal en point! Cependant, elle souffrait, et l'écarlate pourrait la soulager pour un petit moment... Je m'exécutais donc sans rien dire.

Je traçais un rail, puis l'aider à se redresser pour l'avancer devant la table. Ses gémissements ne cessaient pas, peu importait la position dans laquelle elle se trouvait.

- Il fait apeller Yezahel Lui dis je alors. Tu ne vas pas bien Kira, tu es blessée, tu ne peux pas rester comme ça!

Je me levais et allais lui chercher quelque chose à boire dans la cuisine. Depuis quand était elle blessée et cloîtrée chez elle? D'autres bouteilles vides étaient dans l'évier, à coté de quelques assiettes sales. J'allais lui faire quelque chose à manger. Il fallait qu'elle se requinque, et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 12:27

Il hésita quelques secondes avant de me le faire mais il abdiqua et me fit prendre la trace qu’il avait préparée sur la table. Il m’aida à me relever alors que je gémissais de douleur à cause de ma blessure. Il me soutenait fortement pour que je ne tombe pas par terre puis il m’aida à me ré-allonger dans le canapé. Il resta près de moi un instant puis d’une voix douce il me dit :

-Il faut appeler Yezahel. Me dit-il alors. Tu ne vas pas bien Kira, tu es blessée, tu ne peux pas rester comme ça!

Je faisais un signe négatif avec ma tête puis il se leva comme s’il était hors de lui de me voir ainsi puis se dirigea vers la cuisine…Yezahel ne devait pas me voir comme ça, personne ne devais du me voir ainsi, je me sentais faible et chétive! Je ne voulais pas qu'on puisse me voir dans cet état.

La trace que j’avais prise m’avait un peu calmé mais je sentais toujours cette envie irrésistible de boire du sang et pas n’importe lequel…celui qui me faisait vibrer de l’intérieur, celui qui mettait tous mes sens en éveil…

Non ! Je devais me reprendre ! Je ne devais me laisser aller à mes pulsions, il fallait que je tienne…Oui ! Il le fallait !

J’essayais donc de me relever, avec mal, me dirigeai vers la porte d’entrée…il fallait que j’en m’en aille le plus loin possible de lui, je devais m’enfuir avant de ne commettre une erreur monumentale…mais je n’eus pas le temps de m’enfuir car il m’avait vu venir et était de suite revenu vers moi en me criant dessus et en me disant que j’étais complètement folle ! Que je devais reprendre des forces ! Mais je ne savais plus ce dont j’avais vraiment envie, je ne savais plus ce qui était bon pour moi...Tout ce que je savais à cet instant c’est que j’avais besoin de sang et de rien d’autre.

-Laisse-moi Belyal! Tout ça va très mal tourné ! Il faut que tu t’éloignes…de…moi. Finis-je de dire en toussant.

Il fallait que l’on quitte l’appartement, je ne pouvais rester une minute de plus en sa présence sans que toute cette histoire ne tourne au drame…

-Il faut qu'on sorte Belyal...j'ai besoin de...de prendre de l'air... dis-je paniquée.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 13:56

Je claquais la porte du frigo avec énervement. Il n'y avait rien à manger ici! Et elle ne se décidait pas pour Yezahel, mais je ne pouvais pas la laisser dans cet état, blessée et complètement camée! Un drame allait se produire d'une minute à l'autre, et je devais le prevenir! Je sortais mon portable de mon jean, et cherchais son nom lorsque je l'entendis marcher dans le couloir.

D'un pas pénible, lourd, elle avançait vers la porte d'entrée. La situation m'énervait, j'avais peur pour elle, j'étais en colère parce qu'elle ne m'écoutait pas, et je perdais mes moyens parce que j'ignorais ce que je devais faire!

- Kira, bordel, mais retourne t'assoir! Tu n'as rien à faire debout, blessée et défoncée comme tu l'es!

-Laisse-moi Belyal! Tout ça va très mal tourné ! Il faut que tu t’éloignes…de…moi Elle finit sa phrase en toussant, et s'adossa au mur pour ne pas chanceler. Pourquoi fallait il toujours qu'elle soit... comme ça? Refusant mon aide, ma présence ici, alors qu'au fond d'elle, elle ne voulait que ça, je le sentais.

- Je l'appelle Kira, je n'a pas d'autre choix, je ne veux pas te laisser sombrer comme ça! tu n'es même pas soignée, tu vas y laisser ta peau là!

Je ne sus même pas si elle m'avait entendu, elle n'opposa aucune résistance à ce que je venais de lui dire. Elle m'implora seulement: - Il faut qu'on sorte Belyal...j'ai besoin de...de prendre de l'air...

Je levais les yeux au ciel et glissais mon portable dans ma poche. Ok, allons prendre l'air. Je l’appellerai à notre retour... Après tout, vu dans l'état qu'elle était, le petit tour allait être très court, et nous serions rentrés dans quelque minutes. Peut être même qu'elle allait dormir un peu, me laissant appeler tranquillement Yezahel. J'allais me faire incendier au téléphone, voir même notre accord partir en fumée dans la mesure où je lui avait désobéit mais... je ne pouvais pas la laisser comme ça. C’était hors de question.

Je passais devant elle pour lui ouvrir la porte, et lui proposa mon bras pour qu'elle s'appuie sur moi. Elle sortit et prit une grande bouffée d'air frais. J'avais oublié qu'il faisait si froid, mais elle, ne semblait même pas le sentir. Encore une particularité lié à sa condition pensais je... ou alors elle était si mal en point qu'elle ne sentait plus rien. Nous fîmes quelques pas en silence.

- Ca va, tu te sens un peu mieux? Que s'est il passé pour que tu te blesses ainsi?

Elle passa ses mains sur son visage et prit une autre inspiration. Je la regardais faire, me demandant ce qu'il se passait encore... Puis elle disparut à une telle vitesse que je ne pus la retenir. Je me retrouvais seul dans cette ruelle déserte à me demander ce qu'il se passait. Où s'était elle envolée? Que faisait elle? J'entendis alors un gros bruit dans la ruelle adjacente et me mit à courir, sachant bien que c'était elle qui avait fait tout ce bruit. Une poubelle était renversée. Un autre bruit sourd me parvint non loin de là. Je suivais sa piste en fonction des bruits que j’entendais, sans comprendre pourquoi et comment elle faisait tant de fracas. Est ce qu'elle titubait? Allais je réussir à la rattraper?
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 16:21

Contre toute attente il accepta de m’emmener dehors. Il devait se poser un tas de questions, à savoir, comment avais-je fait pour ne pas guérir ? Personne ne savait que c’était le manque de sang qui avait fait que ma blessure ne s’était pas refermée. Yezahel ne devait se douter de rien…quand il l’apprendrait il se demanderait vraiment ce qu’il pouvait bien m’arriver.

Belyal m’ouvrit la porte toujours en me soutenant un minimum puis nous nous retrouvâmes enfin à l’air pur…pourtant son odeur m’envahissait toujours autant…pourquoi me faisait-il cet effet-là ? Je divaguais une fois de plus mais l’air frais me faisait vraiment du bien…j’inspirais à fond les différentes odeurs que je pouvais captées pour essayer d’oublier celle de Belyal mais elle était plus forte que tout, plus attractive que n’importe laquelle des autres senteurs que je pouvais humer, plus enivrante encore que l’écarlate elle-même…

- Ca va, tu te sens un peu mieux? Que s'est-il passé pour que tu te blesses ainsi?

Je n’avais même pas écouté ce qu’il m’avait dit…Je n’en pouvais plus ! C’était trop pour moi ! Je passai mes mains sur mon visage sentant une bouffée de chaleur m’envahir…il fallait que je parte ! Maintenant ! A vitesse fulgurante je m’enfuyais le plus loin possible de lui, de son odeur, de son sang. Trop faible pour pouvoir continuer à cette vitesse, je me cognai dans tout ce qui se trouvait sur mon passage, j’en faisais abstraction, une force inconnue me guidant à m’éloigner.

Au bout de quelques minutes pensant que j’avais été assez loin, je ralentissais ma course et tombai genoux à terre…essoufflé, à bout de force, je n’étais plus moi-même.

Je ne contrôlai plus mon corps, mes crocs étaient complètement sortis, une souffrance pareille à des milliers d’aiguilles, me transperçant, me parcourait le corps entier…je hurlais de douleur et soudain comme si Dieu me l’avait envoyé, j’entendis une voix :

-Mademoiselle…vous allez bien ?

Mes sens étaient en alerte, je n’étais plus Kira la Valkyrie mais Kira la Vampire, je ne réfléchissais plus avec ma tête mais avec la soif ; la bête était sorti et pour qu’elle se tapisse à nouveau il allait falloir un véritable miracle.

Doucement je relevais la tête sur la toute petite chose qui se trouvait devant moi, une fille d’environ une vingtaine d’année, blonde, la peau laiteuse et fragile…au début elle ne fit pas attention mais quand elle découvrit mon véritable visage sous les lueurs des phares d’une voiture qui passait, je vis une lueur d’effroi dans ses yeux.

Et là, elle fit une chose qu’elle n’aurait jamais dû faire…elle courut. C’était comme si mon instinct me disait qu’une partie de chasse était lancée et l’on venait de sonner le cor à mon encontre.

Bien sûr, et malgré mon état, je la rattrapais en quelques secondes…elle hurla…c’était tellement facile…je la prenais par la gorge et la soulevait d’une main, sans aucune difficultés, pour la faire taire…je plantai mon regard dans le sien puis descendait jusqu’à sa veine, elle vibrait sous sa tendre chair, je voyais le sang aller et venir, elle me demandait d’y gouté…

Je ne pouvais me retenir plus longtemps, il fallait que j’étanche ma soif…oui, il le fallait ! Mais tout à coup j’entendis mon prénom…on hurlait Kira…Qui était-ce ? Je…j’avais l’impression de la connaître mais…je ne savais plus...

Je tenais toujours fermement ma proie en l’air, mon regard persistant sur l’endroit où j’allais frapper pourtant quand j’entendis à nouveau cette voix, je détournais les yeux; lorsque je sentis l'odeur et vis la personne qui se trouvait en face de moi, j’en étais décontenancée. En ne voyant que lui à cet instant, faisant abstraction de tout autre chose, je reprenais peu à peu mes esprits.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 18 Oct - 21:39

Je m'arrétais au bout d'une ruelle et écoutais le silence de la nuit. Plus un bruit. Où était elle passée?? J'entendais encore ses pas quelques secondes plus tôt, elle ne devait pas être bien loin. Arrivé à un croisement, je tournais sur moi même, bien incapable de dire dans quelle direction elle était partie. Merde merde merde! Belyal, tu as tout fait foirer là... Non seulement elle était blessée, défoncée, mais seule dans les rues de Paris.

J'étais complètement perdu lorsque j'entendis un hurlement tout près de moi. Je me mis à courir dans sa direction pas vraiment sur que le m'engageais dans la bonne rue. Un second hurlement déchira le silence de la nuit, et je sus que j'étais tout près. Je tournais au coin de la rue pour m'engager dans une autre ruelle mal éclairée cette fois ci. Un cul de sac. Ce que je vis alors me glaça d'effroi. J'avais l'impression d'être dans un cauchemar, je n'arrivais pas à voir ce que je voyais, malgré tout ce dont j'avais déjà pu être témoin. Non, elle ne pouvait pas faire ça, elle ne pouvait pas!

Je m'approchais en courant, Kira ne sembla pas m'entendre, elle tenait une gamine à bout de bras, celle ci tentait vainement de se libérer, pleurant, suppliant de la laisser partir. Lorsqu'elle me vit, elle hurla plus fort, m'implorant de venir à son aide. Kira ne prit même pas la peine de tourner vers moi, indifférence ou ignorance? Je ne le savais pas, je vis juste qu'elle resserra son emprise sur le cou fin de sa victime.

- Kira!! Hurlais je alors. Laisse la, tu ne peux pas faire ça, ne lui fais pas de mal!

Les sanglots de sa victime étaient de plus en plus bruyants et paradoxalement de plus en plus haletants. Elle allait l'étrangler, je devais la faire lacher prise. J'avançais encore, ma présence ne lui posait pas de problème, elle ne réagissait pas. Je répétais:

- Kira, je t'en supplie, lâche la! Ne fais pas ça, tu sais qu'Il ne laissera jamais passer ça! Laisse là partir!! Kira!!

Son regard se tourna vers moi, un regard affamé, plein de haine et de rage. Elle eut une sorte de sursaut en me voyant, et elle lâcha prise. La gamine tomba à terre, et prit son cou entre ses mains en toussant. Kira parut tout à coup surprise, presque perdue de se retrouver là. Elle recula de quelques pas, et j'intimais à la gamine de rentrer chez elle le plus vite possible. Elle avait eu chaud, j’étais incapable de savoir si j'allais avoir la même chance qu'elle.

J'avais eu peur. Pour elle. Je la voyais morte, vidée de son sang, son corps sans vie au milieu d'une rue de Paris. Et maintenant c'était pour moi que j'avais peur. Qu'est ce qui l’empêchait de se jeter sur moi comme elle venait de le faire pour celle qui venait de s'enfuir?...

... Non elle ne le ferait pas. Ceci dit, même si j'en étais intimement persuadé, impossible de me controler. J'étais sous le coup de la peur et de la colère!

- Qu'est ce qui s'est passé? T'es devenue dingue?? Tu te volatilises et tu agresses cette fille....? Mais tu as perdu la tête?? Réveille toi Kira! Qui es tu? Tu fais partie du camp adverse? Ta fidélité envers Yezahel s'est envolée??

J'étais tellement en rage, déçu, angoissé... tant de sentiments mêlés en si peu de temps! Comment en étais je arrivé là? Pourquoi est ce que je perdais tant pied, je ne supportais plus tout cela, je ne comprenais plus rien, rien ne s'imbriquait! Sa blessure la rendait faible chez elle, mais assez vaillante pour manquer de tuer quelqu'un en pleine ville! Elle était blessée et tremblante, mais tenait à bout de bras sa victime! Pourquoi rien ne tenait debout? Pourquoi est ce que je frôlais la crise de nerfs à cet instant???

- Merde Kira, j'en peux plus de tes mensonges, j'en peux plus de ton comportement, je ne te suis plus, j'en peux plus, tu comprends ça??! Qu'est ce qui ne va pas chez toi?

De rage, je lançais violemment mon poing contre le mur. Une demie seconde après, je maudissais tout ce que je pouvais, jurant et grimaçant pour gérer la douleur qui m'habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 19 Oct - 9:08

Lâchant ma prise sur la gorge de ma victime, elle tombait à terre, je la regardais quelques instants puis je la vis détaler à toute vitesse. Je reculais de quelques pas, me retrouvant complètement perdue. J’avais faillit faire la plus grosse boulette de tout me vie en tentant de fuir Belyal, tout me revenait en mémoire maintenant. Bon sang ! J’avais failli tuer cette gamine…

- Qu'est ce qui s'est passé? T'es devenue dingue?? Tu te volatilises et tu agresses cette fille....? Mais tu as perdu la tête?? Réveille-toi Kira! Qui es-tu? Tu fais partie du camp adverse? Ta fidélité envers Yezahel s'est envolée??

J’avais complètement péter un câble, il avait raison, pour tout ; mon esprit s’était embué et je n’étais pas parvenue à me contrôler, une fois de plus.

J’avais réussi à reprendre un minimum le contrôle de moi-même mais je sentais toujours la soif de sang me tirailler…et qui était en pleine ligne de mire ? Belyal…une fois de plus il m’avait suivi…mais pourquoi ? Pourquoi faisait-il tout ça ? S’inquiétait-il vraiment pour moi ? Je me sentais déboussolé et ne savais plus quoi penser mais il y avait une chose dont j’étais persuadée, il fallait qu’il sache l’effet que son sang avait sur moi, je devais tout lui avouer à ce propos pour qu’il s’éloigne de moi et que plus jamais une chose pareille ne puisse arriver car si je remettais bien tout en place c’est parce que je fuyais Belyal pour ne pas le vider de son sang que j’avais faillit tuer cette pauvre fille.

- Merde Kira, j'en peux plus de tes mensonges, j'en peux plus de ton comportement, je ne te suis plus, j'en peux plus, tu comprends ça??! Qu'est ce qui ne va pas chez toi? Me dit-il avec une voix dure et froide.

Voilà, nous y étions, je devais tout lui dire mais j’avais peur, j’avais peur de le perdre pour toujours si je lui avouai ma dépendance à son sang; il s’éloignerait de moi et je ne voulais pas ça…non je ne le voulais pas. Mais il fallait qu’il reste en vie et ce n’était pas à mes côtes qu’il pourrait le rester bien longtemps, c’est donc avec rage que j’allais prendre la parole mais il me prit complètement au dépourvu quand j’entendis son poing s’abattre sur un mur. Il jura quelques secondes puis planta son regard dans le mien, sauf qu’à cet instant je ne le regardais plus lui mais la goutte de son sang qui allait tomber de la blessure qu’il venait de se faire…à une vitesse fulgurante, j’arrachais un bout de ma nuisette et allait directement comprimé la plaie pour ne pas dérapé encore une fois. Il voulait vraiment mourir ce soir c’était pas possible !

Je prenais une grande inspiration puis le poussai violemment contre le mur qui se trouvait derrière lui et lui hurlai presque dessus en disant :

-Tu n’as toujours pas compris ?! A ton avis pourquoi je me défonce comme une tarée quand tu est là ! Pourquoi je me défilai à chaque fois que l’on se rapprochait trop tous les deux ?! Ton sang…est pire qu’une drogue pour moi ! Il me rend folle ! Tu me rends folle ! Tout ça…c’est ta faute ! Ton sang chante pour moi Belyal et j’ai un mal fou à ne pas te tuer quand tu es près de moi…J’ai tout essayé pour rester loin de toi mais c’est plus fort moi, tu m’attire à toi tel un aimant !

Il me regardait complètement ahurit, ne savant pas quoi dire. Je voulais en dire plus, je n’avais pas terminé mais la souffrance revint au grand galop, la soif de sang et ma blessure qui saignait abondamment à présent me fit me tordre de douleur et je tombai genoux à terre.

Relevant un regard de désespoir vers lui je lui avouai encore une chose:

-J’ai besoin de sang Belyal…c’est pour ça que ma blessure ne guérit pas et que…je perds la tête…appel Yezahel! Je... je ne vais plus tenir longtemps! Dis-je dans des gémissements atroces.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 19 Oct - 20:57

Il fallait vraiment que je sois à cran pour envoyer mon poing contre un mur en béton. Un parfait crétin!! Ma main avait immédiatement doublée de volume, et du sang s'écoulait de l'écorchure que je venait de me faire. Rien de bien dramatique, mais j'aurais bien eu besoin d'un ou deux points. Peu importait, je serrai le poing en tentant d'oublier la douleur lancinante et de reprendre où j'en étais resté. Kira. Ses explications. Soit elle était franche avec moi, soit c'en était fini de notre... "collaboration". Si je pouvais appeler notre relation ainsi.

Je plongeais mon regard dans le sien, je ne voulais pas qu'elle se défile. Mais contre toute attente, elle déchira un morceau de sa nuisette et vint m'en entortiller le poing. C'était inutile, ma main m'inquiétait peu pour le moment, ce que je voulais c'était comprendre!

Sans que je ne m'y attende, elle me poussa violemment contre le mur et se mit à hurler comme une furie:

-Tu n’as toujours pas compris ?! A ton avis pourquoi je me défonce comme une tarée quand tu est là ! Pourquoi je me défilai à chaque fois que l’on se rapprochait trop tous les deux ?! Ton sang…est pire qu’une drogue pour moi ! Il me rend folle ! Tu me rends folle ! Tout ça…c’est ta faute ! Ton sang chante pour moi Belyal et j’ai un mal fou à ne pas te tuer quand tu es près de moi…J’ai tout essayé pour rester loin de toi mais c’est plus fort moi, tu m’attire à toi tel un aimant !

Jamais je ne me serais attendu à ça. Jamais. Le problème, c'était... Moi?? Le fait qu'elle ait autant envie d'être près de moi que de me tuer... comment aurais je pu imaginer ça? A mesure qu'elle parlait, je nous revoyais chez elle, elle à califourchon sur moi, la façon dont elle s'était écartée... Lorsque je me rapprochais d'elle et qu'elle filait se refaire une ligne. Tous les instants où je la sentais se laisser aller et où elle se rattrapait inlassablement. Tout avait un sens, enfin!

Elle s'effondra devant moi, et me supplia d'appeller Yezahel.

-J’ai besoin de sang Belyal…c’est pour ça que ma blessure ne guérit pas et que…je perds la tête…appel Yezahel! Je... je ne vais plus tenir longtemps!

Mon premier réflexe fut, encore, l'écarlate. Ce n'était pas une solution, mais elle souffrait devant moi, sa nuisette était imbibée de sang et jamais je ne l'avais vue ainsi. La voir souffrir m'était insupportable, non, je ne pouvais pas la laisser comme ça. Je m'accroupis auprès d'elle et sortit un petit sachet de poudre de la poche de mon blouson. Je me pressais de mettre de la poudre sur mon doigt pour lui proposer. Elle ne se fit pas prier.

- Prends ça Kira, je te promets, je vais l'appeller, mais tu as trop mal, commences déjà par prendre ça.

J'étais paniqué, même si je tentais de garder mon sang froid et une attitude calme devant elle. Deux problèmes se posaient à moi, et je devais les résoudre sur le champ. Elle se mourait, et j'étais bien incapable de lui donner ce dont elle avait besoin. Du sang. Il le lui fallait pour guérir, c'était indispensable. Second problème, ma présence. Je savais que je pouvais faire quelque chose pour elle, mon esprit était en ébullition, il me fallait trouver la solution! Bien sur, il y avait un moyen de régler tout cela rapidement, et sans réflexion. Je pouvais disparaître de sa vie et elle de la mienne, et tout serait fini. Mais mon esprit ne voulait se résoudre à l'abandonner. Même si j'étais trop fier pour me l'avouer, j'avais besoin d'elle, la quitter m'était inconcevable!! Tu délires Belyal! pensais je spontanément. J'aurais mieux fait de me tirer tout de suite d'ici mais non, je n'y arrivais pas. Je voulais l'aider, je voulais trouver la solution qui me permettrait de rester avec elle. Je pouvais forcément faire quelque chose!

- Ecoute...

Elle plongea un regard plein de souffrance et d'espoir dans le mien. Qu'espérait elle? Malgré ma tentative, ce que je voulais lui dire resta coincé au fond de ma gorge. Je voulais lui dire que je ne pouvais pas partir, que je tenais à elle et que j'étais prêt à prendre des risques pour elle. Que j'allais trouver une solution, que je ne voulais pas l'abandonner, que je ne voulais pas qu'elle s'éloigne de moi. Que la voir ainsi me faisait mal, que j'en voulais à la terre entière parce qu'elle souffrait, même si ce n'était la faute de personne!! Je voulais lui dire que ça n'avait pas de sens, parce que je n'avais jamais tenu à personne, parce que j'étais solitaire et que ma vie avait toujours été celle ci...

Mais je ne dis rien. Nous nous regardâmes en silence, puis avec mon aide, Kira se remit debout péniblement.

- Il faut que je te ramène chez toi, là bas j’appellerais Yezahel d'accord?

Je passais mon bras autour de sa taille pour l'aider à marcher et fis glisser son bras autour de mon cou pour qu'elle puisse s'appuyer sur moi. Elle semblait avoir repris ses esprits, la douleur devait s'être adoucie grâce à l'écarlate. Je savais que nous n’avions pas beaucoup de temps cependant. Je ne savais pas quand la douleur allait être à nouveau insupportable, et si elle pourrait tenir face à moi bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Jeu 20 Oct - 14:40

Je vis de la détresse dans son regard, il ne savait pas quoi faire mais apparemment il ne voulait pas me laisser car au lieu de prendre ses jambes à son cou, il s’accroupissait près de moi, fouillant dans une des poches de son blouson pour en sortir un sachet d’écarlate. Il voulait que l’on gagne du temps et il avait tout à fait raison, pour l’instant c’était la meilleure solution.

- Prends ça Kira, je te promets, je vais l'appeler, mais tu as trop mal, commences déjà par prendre ça.

Je pris le sachet directement et prenait tout le contenu, une vague de bien être se fit sentir, mes muscles se relâchèrent instantanément, ça avait marché…mais pour combien de temps ? Quand je relevais les yeux vers lui, je vis tout un tas de choses dans son regard, il avait l’air perdu mais il me regardait avec compassion et avec un tel éclat qu’ il me fit fondre sur place, il s’inquiétait vraiment pour moi…un humain s’inquiétant pour une Valkyrie et un intuitif qui plus est, c’était vraiment incroyable et très comique dans le fond.

- Ecoute... me dit-il tout bas.

Mais il ne continua pas sa phrase, il avait l’air d’être complètement absorbé dans ses pensées, se livrait-t-il à un combat contre lui-même à savoir s’il devait me laisser là ou s’il devait continuer à m’aider ? Je plongeai mon regard plein d’angoisse dans ses yeux de peur qu’il ne choisisse le choix de s’en aller et de me laisser là à mon propre sort. Mais il resta, là, à me regarder sans dire un mot et au bout d’un moment il m’aida à me relever en me soutenant par l’un de mes bras. Il avait pris sa décision…qu’allait-elle être ?

- Il faut que je te ramène chez toi, là-bas j’appellerais Yezahel d'accord?

J’acquiesçai et ne pus m’empêcher de sourire discrètement car apparemment il avait choisis de m’aider, il avait choisis de na pas m’abandonner…je ne disais rien bien sûr…il fit glisser un de ses bras autour de ma taille et m’aida à mettre un de mes bras autour de son cou afin qu’il puisse me soutenir convenablement puis nous nous dirigeâmes en silence vers mon appartement.

Arrivés à l’intérieur, il se dirigea directement vers ma chambre et me déposa sur mon lit, je me faisais glisser au centre de celui-ci avec difficulté, en gémissant puis je vis Belyal se diriger vers ma salle de bain, il revint avec une serviette mouillée puis me lé déposa sur le front.

Cela faisait un bien fou, je me détendais un peu mais restait au aguet compte tenu de mon état…à tout moment je pouvais déraper de nouveau, il fallait que je reste un minimum concentrée.

-Merci…merci pour tout… soufflais-je alors.

Il me regarda compatissant puis d’une de ses mains vint caresser mon visage, je mettais ma main sur la sienne pour lui montrer que j’appréciais son geste puis nous restâmes quelques secondes comme ça. La douleur avait disparût, pendant un temps du moins, je redoutais l’instant où elle reviendrait, il devait s’en aller avant que ça ne dégénère de nouveau mais avant il devait m’aider encore pour une chose. J’avais encore le contrôle de moi-même, alors je lui demandai :

-Je suis désolé de te demander ça mais pourrais-tu m’aider à aller jusqu’à la salle de bain pour que je…je me lave un minimum…il faut que je nettoie ma blessure et…je…je voudrai me changer. Finis-je de dire en baissant la tête, presque gênée.

Je m’emmêlais les pinceaux, je savais pertinemment que je ne pourrai pas faire ça toute seule, je savais que j’avais besoin de son aide mais je ne voulais pas lui demander alors je jouais sur les mots, en tournant autour du pot pour que ce soit lui qui fasse le premier pas. Même après tout ce qui venait de se passer, je n’étais pas prête à lui dévoiler ce que je ressentais pour lui pourtant c’était un supplice, pour moi, qu’il ne sache rien.




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Ven 21 Oct - 15:50

Le retour me sembla très long, je ne cessais de me demander ce que je devais faire, et surtout, ce que je pouvais faire pour elle. Je n'avais d'autre choix que d’appeler Yezahel, mais qu'allait il découler de cet appel? Qu'allait il faire de Kira? Elle avait déjà fauté une fois, et je me souvenais de sa réaction, même si je n'avais que quelques bribes de ce jour là... Et sachant que nous nous étions revus régulièrement, qu'en serait il de notre contrat? Est ce que ce que je faisais était voué à l'échec....? Si elle ne pouvait supporter ma présence, pourquoi persévérer? Même si j'étais sur de pouvoir faire quelque chose, est ce que ce n'était pas juste un leurre pour me rassurer? Pour me permettre d'être à ses cotés quelques instants de plus? J'aurais voulu mettre mon cerveau en pause, je ne cessais de me poser des questions, et je n'étais pas fichu de répondre à la moindre d'entre elles. Mon sang... si elle ne pouvait y résister, je n'avais pas à insister, nous ne pouvions pas être ensembles.

Lorsqu'enfin nous arrivâmes à son appartement, je l'installais dans sa chambre, en la posant délicatement sur son lit. Elle avait l'air bien plus détendue et la douleur semblait plus supportable... Mais pour combien de temps? Pour le moment, je voulais qu'elle se sente mieux, et lui rafraichr le visage pouvait être agréable dans un moment comme celui ci. Je me dirigeai donc dans la salle de bain et mouillai une serviette que je retournai lui déposer sur le front. Je restai quelques secondes à la regarder, sans être complètement présent pourtant. Ce geste familier me ramena quelques années en arrière... lorsque je veillai sur mon père, à la fin de sa vie.

- Merci…merci pour tout… chuchota t'elle.

Elle m'avait ramené près d'elle, après ce bond de plusieurs années. Elle aussi était immobilisée sur ce lit, et je ne voulais pas la laisser. Sa main rejoignit la mienne, et nous restames quelques instants ainsi, appréciant le calme après, ou avant, la tempête. Puis elle me dit:

-Je suis désolé de te demander ça mais pourrais-tu m’aider à aller jusqu’à la salle de bain pour que je…je me lave un minimum…il faut que je nettoie ma blessure et…je…je voudrai me changer.

Son regard était fuyant, elle semblait gênée de me demander cela. Je ne voyais pas vraiment comment elle pourrait se laver, et se changer dans son état...

- Euh...L Oui, bien sur... Mais je ne pense pas que tu en sois capable dans ton état... Dis moi où sont tes vêtements propres, je vais t'aider.

Sans lui laisser le temps de répliquer, je me levais et aller fouiller dans les placards de sa salle de bain à la recherche de produits désinfectants. JE trouvais tout ce que je recherchais: compresses, alcool... Je ne savais pas si tout ce la pourrait lui être utile, elle était mi valkyrie/mi vampire après tout... mais la plaie ressemblait en tous cas à une plaie humaine... et puis si elle avait tout cela dans sa salle de bain, c'est que cela pouvait servir!

Je me lavais les mains avant de commencer lorsque je sursautais, surpris par une douleur vive. J'avais retiré machinalement le bandage artisanal fait par Kira, puis avais directement passé mais mains sous l'eau... oubliant ma plaie qui se remit aussitôt à saigner.

- Merde! Mais quel con! Échappais je devant le filet de sang qui coulait dans le fond du lavabo. Kira m'entendit, puisqu'elle me parla de la chambre. Mais je ne saisis pas le sens de ses mots, trop occupé à regarder la plaie sanguinolente. C'était ça. C'était ça l'idée. Ça pouvait marcher, si elle le voulait vraiment, elle pouvait le faire! Progressivement, petit à petit, elle pouvait s'y habituer... Un peu chaque jour, oui, c'était ça la solution!

Je profitais de son matériel pour remettre une bande autour de ma main et lui cacher la vue de mon sang, puis retourna avec ce qu'il fallait pour la soigner dans la chambre. Je levais délicatement le tissu collé à la plaie et commençais à lui nettoyer consciencieusement. D'un air détaché, je lui dis:

- Kira, tu te souviens du premier soir... Lorsque tu m'as mordu....

Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise, mais à voir son air, c'était complètement raté. Peut être qu'elle s'imaginait que j'allais lui encore reprocher cette soirée...

- Mes souvenirs ne sont peut etre pas très bon, compte tenu de la suite... mais... tu as réussi à t'arrêter ou c'est Yezahel qui t'a repoussé?

Elle me regardait sans comprendre, elle devait bien se demander pourquoi je lui posais ce genre de question. J'arrêtais de lui désinfecter sa plaie, et la regardais intensément.

- Si tu goutais mon sang... Pourrais tu t'arrêter?
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 24 Oct - 8:50

- Euh... Oui, bien sûr...me répondit-il un peu gêné lui aussi mais l’air de rien il continua. Mais je ne pense pas que tu en sois capable dans ton état... Dis-moi où sont tes vêtements propres, je vais t'aider.

J’allais lui dire que je pouvais me débrouiller toute seule bien que je sache que je ne le pouvais pas, je voulais garder une certaine dignité tout de même ; mais il ne me laissa pas le temps de dire quoi que ce soit qu’il se dirigeait déjà vers ma salle de bain.

J’entendis, les placards s’ouvrirent puis se fermer, des bouteilles s’entrechoquer puis l’eau se mit à couler pendant quelques minutes sans que je n’entende plus rien.

J’essayai de me mettre sur mes coudes pour voir l’état de ma blessure, elle était profonde et la peau était presque noire sur les contours de la plaie, si je ne faisais rien, cette entaille pourrait m’être fatale. Il fallait que je trouve une solution mais comment allais-je faire ? Je ne pouvais pas craquer maintenant Belyal était toujours là, je ne voulais en aucun cas lui faire de mal ; j’aurai préféré tuer n’importe quel humain mais il était hors de question que je touche à un de ces cheveux. Puis soudain me sortant de mes pensées j’entendis :

- Merde! Mais quel con.

Ne savant pas ce qu’il se passait je demandais :

-Que se passe-t-il ?!

Mais je n’eus aucune réponse…mais enfin que fichait-il là-dedans ? J’allais me lever pour voir ce qu’il faisait mais il sortit les mains pleines de bandage et de désinfectant. Il se dirigea vers moi, s’asseyant sur le lit puis il leva plus haut ma nuisette pour pouvoir mieux voir la plaie.

Il commença à nettoyer la blessure, sans un mot, il avait l’air absorbé par ses pensées puis au bout d’un moment il s’exprima quand même :

- Kira, tu te souviens du premier soir... Lorsque tu m'as mordu....

Ne m’attendant pas du tout à ça, j’écarquillais les yeux, où voulait-il en venir ?

- Mes souvenirs ne sont peut-être pas très bons, compte tenu de la suite... mais... tu as réussi à t'arrêter ou c'est Yezahel qui t'a repoussé?

Cette fois je comprenais tout, je savais ce qu’il voulait faire, je savais exactement à quoi il pensait à ce moment précis ! Une lueur d’effroi dû passer dans mes yeux…il me regarda intensément puis continua :

- Si tu goutais mon sang... Pourrais-tu t'arrêter?


Non ! Il ne devait pas faire ça, il ne pouvait pas penser à ça…je n’étais pas sûr il y a encore quelques secondes mais après cette phrase, cette fois, j’en étais persuadée ; il voulait m’offrir son sang ! Il me tentait au plus haut point mais je ne pouvais céder…

Un air horrifié passa sur mon visage avant que je ne recule sur le lit le plus loin possible de lui en disant :

-Arrête tout de suite ! N’y pense même pas ! Ce qu’il s’est passé lors de notre première rencontre était un exploit pour moi…aucun homme ne sort de mon lit vivant normalement…je ne savais pas quoi dire de plus, s'en était déjà trop à mon goût mais j'ajoutai tout de même. Je ne sais pas Belyal, je ne sais pas si je pourrai m’arrêter...vu l’effet que tu as sur moi...

Il se leva et fit le tour du lit pour se retrouver de nouveau près de moi, il me regarda dans les yeux comme s’il voulait me dire que je pouvais le faire, qu’il avait confiance en moi ; je ne lâchai pas son regard, un sentiment fort passait entre nous deux à cet instant…je me m’y à douter…pourrais-je le faire ? Pourrais-je m’arrêter si je goutais de nouveau à ce délice citronné sans personne pour me stopper ? Il n’y avait qu’une solution pour le savoir, c’était d’essayer mais l’enjeu était trop important, la vie de Belyal était plus importante…plus importante que la mienne…j’avais déjà assez vécu.

Que me prenait-il ? Jamais je n’aurai mis la vie d’un étranger avant la mienne et pourtant c’est ce que je faisais, cet homme me faisait perdre la tête. Mon regard toujours dans le sien, j’allais déposer un baiser chaste sur ses lèvres puis une idée me vint en tête…pourrais-je vraiment ? J’avais besoin de sang c’était certain, si ce n’était pas lui ça serait une autre personne et cet autre personne mourrait sans aucun doute alors qu’avec les sentiments que j’avais pour Belyal… ils étaient si forts que peut-être pourrais-je reprendre le contrôle de moi-même comme à la première fois où nous nous étions vus ?

-Ecoute je suis contre, tout à fait contre…mais si la douleur revient…il faut que l’on trouve une solution alors voilà ce que te propose…

Je marquai une courte pause pour voir si j’avais bien toute son attention et apparemment oui donc je continuai:

-Il va falloir que tu me donne un maximum d’écarlate pour que je sois un peu dans les vapes, comme ça, si je dérape et que je ne m’arrête pas tu m’asséneras un coup violent dans ma blessure…avec la drogue, la plaie ne devrait pas se refermer directement du coup j’aurai encore mal…si je ne m’évanouis pas… tu n’auras plus qu’une chose à faire; courir ! Est-ce que tu m’as bien comprise ?! Tu devras le faire, tu sais que je ne suis pas en sucre et que grâce à ton sang je m’en remettrai d’accord ? Il ne faut pas qu’on se loupe sur ce coup là !

Sans que je ne m’y attende, il m’embrassa, je lui rendais son baiser avec toute mon âme et tout mon cœur puis plongeant son regard dans le mien il me dit :

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 24 Oct - 11:22

Elle se recula, faisant glisser une bouteille d'alcool sur le sol, qui se brisa lorsqu'elle toucha le sol.

-Arrête tout de suite ! N’y pense même pas ! Ce qu’il s’est passé lors de notre première rencontre était un exploit pour moi…aucun homme ne sort de mon lit vivant normalement. Je ne sais pas Belyal, je ne sais pas si je pourrai m’arrêter...vu l’effet que tu as sur moi...

Si elle commençait par hurler, elle chuchota presque la fin de sa phrase. Pourtant, quelle autre option avions nous? Oui, je pouvais appeller Yezahel, lui saurait quoi faire... Mais l'idée s'imposait à moi, je me sentais prêt, je savais que c'était la bonne solution. Jusqu'où pouvais je me faire confiance?

Je me levais pour me rapprocher d'elle, en évitant les morceaux du flacon qui s'était brisé au sol. Sans rien lui, je me rasseyais près d'elle et la regardais. Elle ne dit rien, soutenant l'intensité de notre échange, elle savait que j'avais raison. Bien sur, il fallait qu'elle puisse s'arrêter, et pour cela, j'avais mon idée... même si cela lui serait douloureux...

Comme pour signer notre accord, elle vint poser un léger sur mes lèvres avant de me dire:

-Ecoute je suis contre, tout à fait contre…mais si la douleur revient…il faut que l’on trouve une solution alors voilà ce que te propose…Il va falloir que tu me donne un maximum d’écarlate pour que je sois un peu dans les vapes, comme ça, si je dérape et que je ne m’arrête pas tu m’asséneras un coup violent dans ma blessure…avec la drogue, la plaie ne devrait pas se refermer directement du coup j’aurai encore mal…si je ne m’évanouis pas… tu n’auras plus qu’une chose à faire; courir ! Est-ce que tu m’as bien comprise ?! Tu devras le faire, tu sais que je ne suis pas en sucre et que grâce à ton sang je m’en remettrai d’accord ? Il ne faut pas qu’on se loupe sur ce coup là !

Je me rapprochais d'elle elle l'embrassais langoureusement, puis me reculais, sans lâcher son regard.

- Tu crois que je vais te laisser me tuer sans rien dire? Si tu penses que tu vas te débarrasser de moi comme ça, tu rêves ma jolie!

Elle avait lu dans mes pensées, c'était ce que je comptais faire... Utiliser son talon d’Achille pour pouvoir m'en tirer si la situation dérapait. Bien. J'étais sur de moi, il ne restait plus qu'à lui faire prendre de l'écarlate et à tenter ce coup de poker.

Je me levais pour aller chercher le petit sachet de poudre, et lui lançais du bout de la pièce. Elle l'attrapa souplement et je la laissais quelques minutes seule, le temps d'aller me chercher une bouteille de whisky dans le salon et de glisser mon flingue dans mon jean. Lorsque je revins dans la chambre, je vis tout de suite qu'elle avait déjà pris l'écarlate. Sans attendre, je bus une gorgée directement à la bouteille, puis la posa sur la table de nuit.

Elle n'était pas sure d'elle, je pouvais le voir dans son regard... Peur, tension, hésitation... Sa réaction me renforça dans ma conviction. si elle hésitait, elle serait assez forte pour s'arrêter.

- Hey, ça va aller d'accord? lui dis je en enlevant ma veste. Je l'aidais ensuite à se redresser puis me mis à califourchon sur elle, en prenant soin de caler ma jambe juste au dessous de sa blessure. Je devais pouvoir y accéder facilement... Sans attendre, je posais doucement mes lèvres sur les siennes, puis glissais dans son cou, jusqu'à lui embrasser son épaule. Une main juste à la proximité de sa blessure, l'autre prête à dégainer mon flingue, je lui chuchotais "Vas y Kira, c'est maintenant. Ne réfléchis pas, fais le"
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 24 Oct - 12:37

- Tu crois que je vais te laisser me tuer sans rien dire? Si tu penses que tu vas te débarrasser de moi comme ça, tu rêves ma jolie!

Je riais à sa petite blague, même dans une situation pareille il arrivait à plaisanter ; il me ressemblait beaucoup plus que je ne le pensais souriais-je à nouveau.

Il se leva et alla en direction de la salle à manger pour récupérer le sachet de poudre puis se mettant dans l’encart de la porte, me le lança. Je le rattrapais avec aisance esquissant tout de même une grimace car en levant le bras j’avais tiré sur ma blessure. Le sachet se trouvait au creux de ma main, il n’y avait plus de retour arrière possible désormais…il fallait que je prenne mon courage à deux mains et surtout que je m’arrête quand il serait nécessaire de le faire.

Il s’éclipsa le temps que je prenne ma dose, j’ouvrais le sachet versait le contenu sur ma table de chevet, prenais un bout de papier que je roulais jusqu’à ce qu’il prenne la forme d’une paille puis sniffais. Encore une fois, une vague de bien être se fit sentir, je retombais en arrière sur le lit presque en plein extase.
Il revint dans la chambre avec une bouteille d’alcool, quand il me vit tout chancelante sur le lit, il bû une énorme gorgée du liquide puis la déposa sur la table de nuit.

Quand il s’approcha de moi nous ne nous quittions pas du regard, c’était si intense, si amplifié, je sentais son odeur, je sentais son sang…tout était décuplé ! De nouveau je doutais de moi mais il fallait que je sois forte, il fallait que je puisse gérer cette situation…et je pense que Belyal était la meilleure personne qui pouvait être présent à cet instant.

- Hey, ça va aller d'accord? Me dit-il alors pour me rassurer puis délicatement il fit glisser sa veste le long de ses bras.

Je ne sais pourquoi mais à ce moment précis, je fus prise de panique, mon cœur se mit à battre la chamade sans que je ne puisse me contrôler, je sentais déjà mes crocs s’allonger, sentant l’odeur exquise qu’il pouvait dégager… « Tu dois t’arrêter Kira ! Tu le dois ! ».

Il m’aida à me relever, puis il se mit sur moi, mettant un de ces genoux juste au niveau de ma plaie au cas où je ne pourrai me stopper…au moins il savait que l’on ne rigolait plus et que cette expérience pouvait tourner au véritable drame.

Il déposa directement ses lèvres sur les miennes puis descendit jusqu’à mon cou, je me rappelai nos premiers ébats plus que fougueux, la force que j’avais eu de ne pas le mordre pendant que nous faisions l’amour, si je m’étais écouté cette scène aurait tourné tout autrement mais il ne fallait pas tout gâcher ; cette fois, c’était du sérieux !

Son cou était tendu devant moi, je voyais vibrer sa veine sous sa peau, il descendit ses baisers jusqu’au haut de mon épaule…voilà le moment était arrivé, il était en parfaite place pour que je puisse planter mes crocs dans sa chair…il dû sentir encore mon hésitation car il me chuchota au creux de l’oreille :

-"Vas-y Kira, c'est maintenant. Ne réfléchis pas, fais-le"

Sans attendre ou parce que je ne pouvais plus, j’insérai mes crocs tout doucement dans sa peau, je sentis tout de suite le sang se déverser en moi…une sensation que jamais je n’avais ressenti auparavant se fit sentir, un bien être plus fort que tout autre chose, son sang était un élixir de vie, un saint graal, il était tout pour moi…sans m’en rendre compte je le serrais plus fort contre moi, mes crocs s’enfoncèrent plus profondément dans sa chair puis à une vitesse impressionnante, je me retrouvai sur lui plaquant ses mains au-dessus de sa tête, je croyais que j’allais pouvoir m’arrêter mais son sang m’en empêchait c’était comme s’il chantait une douce mélodie me suppliant de le prendre.

Pourtant j’étais toujours moi, la bête n’avait pas pris le contrôle mais j’en voulais plus, je le voulais pour moi, tout entier, Il était à moi ! Personne ne me le prendra ! Il m’appartenait corps et âme ! Je continuai goulument de prendre des gorgées, je savais que je devais m’arrêter, je savais que sa vie était en jeu mais malgré tout mon bon vouloir, c’était impossible. Son sang était le meilleure que j’ai gouté de toute ma vie…était-ce parce qu’il était un intuitif ? Ou peut-être autre chose ? Ce pourrait-il que cet homme soit mon compagnon de sang ? Je m’égarais dans mes pensées…

Mais soudain alors que je pensais que tout espoir était perdu, je sentis une vive douleur au niveau de mon abdomen, je m’écroulai sur le côté à cause de la souffrance puis essayait de remettre mon esprit en place.
Me tordant de douleur sur le lit, je cherchais tout de même à voir si Belyal allait bien…je me retournai doucement et voyait qu’il était assis dos à moi, une main sur sa blessure, je me glissai sur le lit jusqu’à lui et déposai une main sur son épaule en lui disant :

-Tu…comment te sens-tu ? Je suis désolé…je n’y pas été trop…fort ?

Il tourna son visage vers moi et là ce fut un choc pour moi, il était blafard, blanc comme un linge, j’avais dû aller à la limite du raisonnable et lui avait pris une trop grande quantité de sang…mais il déposa une main sur ma joue sans un mot.

Je sentais que ma blessure se refermait peu à peu et que d’ici demain, il n’y aurait plus rien, je me sentais revigoré, mieux que jamais son sang m’avait remis d’aplomb en quelques secondes, comment était-ce possible? Comment son sang pouvait-il faire ça ? Jamais une blessure n’avait guérit aussi rapidement et son sang était si délicieux…je revenais à la théorie du compagnon de sang…était-ce possible ? Ces questions serait de nouveau soulever mais pour le moment et maintenant que j’allais beaucoup mieux, je devais m’occuper de lui.

Mais que devais-je faire ? Je m’inquiétais beaucoup mais il ne disait rien…m’en voulait-il car je n’avais pas pu m’arrêter ? Se disait-il qu’en fin de compte il ne pouvait avoir confiance en moi ?

-Répond moi Belyal ! Je t’en supplie dis-moi quelque chose !




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Lun 24 Oct - 23:43

Elle n'hésita pas plus longtemps, et je sentis une douleur vive dans le creux de mon cou. Le souffle coupé, je tentais de garder mon calme, de ne pas penser à ce qui était en train de se passer. Elle allait s'arrêter, je le savais, mais pourquoi n'en étais je plus tout à fait sur? Pourquoi le doute s'insinuait en moi, pourquoi commençais je à paniquer, à perdre le contrôle de moi même? Ses mains glissèrent dans mon dos et elle m'enserra contre elle, je ne pouvais déjà plus rien faire, je me sentais pris au piège, presque déjà perdu. La douleur m'empêchait de bouger, et me fit hurler lorsqu'en un mouvement elle me retourna et plaqua ses mains au dessus de ma tête.

Elle ne réagissait plus, je n'entendais que la succion de sa bouche collée contre mon cou, et je me sentais partir, sans force, le corps subitement engourdi.

- Kira, stop! Stop!! Articulais je alors avec difficulté.

Sans attendre une réaction de sa part, je me concentrais pour lancer mon genoux contre sa hanche, seul espoir de pouvoir arrêter tout cela. La réaction fut immédiate, elle tomba sur le coté en gémissant, tandis que je posais ma main sur mon cou en essayant de reprendre mes esprits. La tête me tournait, ma vue était brouillée, j'avais l'impression d'être dans un état second, je n'arrivais plus à réfléchir. Je ne parvenais pas à la regarder, et me tournais dans un mouvement de reflexe de l'autre coté du lit. Posant mes pieds sur le sol, j'essayais d'équilibrer mon champ de vision, mais rien à faire, j'avais la désagréable impression de me réveiller d'une anesthésie générale. La fatigue m’assommait, j'avais du mal à garder les yeux ouverts et je me mis à trembler de froid.

Une main se posa sur mon épaule, et je l'entendis me dire:
-Tu…comment te sens-tu ? Je suis désolé…je n’y pas été trop…fort ?

Je tournais la tête vers elle et vit qu'elle allait bien... et qu'elle n'allait pas me sauter à nouveau à la gorge. Si elle l'avait voulu, je n'aurais plus pu me défendre, je me sentais si vidé et si fatigué, c'était perdu d'avance. Je n'étais pas capable de lui répondre, tout se brouillait dans mon esprit, ce qui venait de se passer était tellement surréaliste. Un sentiment de peur et de dégoût me traversa, comment avais je pu penser que ce serait facile?

Incapable de réfléchir, incapable de parler, je me laissais glisser sur le coté sans retirer ma main de l'entaille qu'elle m'avait faite.

-Répond moi Belyal ! Je t’en supplie dis-moi quelque chose !

- J'ai besoin de me reposer un moment Kira, s'il te plait lui dis je seulement. Fermant les yeux quelques instants, je me concentrais sur ma respiration, je ne voulais pas perdre pied, je ne voulais pas m'endormir, je voulais juste reprendre le dessus sur les sentiments qui me traversaient. Je n'avais pas à avoir peur, c'était fini, elle allait et j'allais bien. Ce qui venait de se passer m'avait surpris, effrayé, mais tout était terminé. Je me raccrochais à cette idée pour rouvrir les yeux et la voir devant moi, inquiète, complètement paniquée.

- Ca va, lui dis je plus faiblement que je ne l'aurais voulu.J'ai froid.

Elle se leva et s'affaira autour du lit alors que je ne parvenais plus à garder les yeux ouverts. Grelottant, je me sentais glisser vers le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 25 Oct - 10:41

- J'ai besoin de me reposer un moment Kira, s'il te plait. Me dit-il d’une voix basse.

Il s’était couché sur le côté toujours une main sur sa blessure ; il avait l’air complètement vidé, épuisé, c’était sûr, je lui en avais trop pris et maintenant à cause de moi, c’était lui qui se sentait mal. Il ferma les yeux en prenant de grandes respirations, il ne se sentait vraiment pas bien…j’étais vraiment inquiète pour lui…que pouvais-je faire ?

- Ca va. me dit-il pour me rassurer mais c'était inutile; je paniquai déjà. Il ajouta: J'ai froid.

Je cherchais directement autour de moi une couverture pour la mettre sur lui, j’en trouvai une au pied du lit que je rabattais en un battement de cil sur son corps. Puis je me mettais près de lui et le soulevai pour le glisser jusqu’à moi, je l’enlaçai et frottai ses bras pour le réchauffer. Dans cette position je lui donnai un peu de chaleur corporelle et je sentais ces tremblements diminués au fur et à mesure que le temps passait. Cette fois je paniquais totalement, je ne savais pas trop quoi faire pour remettre un humain d’aplomb après qu’il est perdu autant de sang…peut-être fallait-il qu’il mange comme moi…oui c’était surement ça il fallait qu’il se nourrisse de quelque chose de sucré.

J’allai me lever pour aller lui chercher quelque chose mais je le senti se faire plus lourd sur mes jambes, il s’endormait, je le secouai un peu violemment pour qu’il se réveille puis lui disait fermement :

-Il ne faut pas tu t’endormes Belyal ! Je vais aller te chercher à manger dans la cuisine, je t’en supplie fais tout ce que tu peux pour rester éveillé. C’est compris ?! Je lui mettais une petite claque pour le faire réagir. Tu m’as comprise Belyal ?!

Il acquiesça, puis je me dirigeai à vitesse vampirique dans ma cuisine. Je trouvai des gâteaux au chocolat dans un placard et du soda dans mon réfrigérateur. En quelques secondes je me trouvai de nouveau près de lui avec ce que j’avais trouvé. Je l’aidai à se remettre assis sur le lit, lui sortait un gâteau et lui tendit ; je déposai la bouteille de coca cola sur la table de chevet puis le regardai reprendre quelques couleurs en lui disant :

-Voilà, mange un peu, ça va te faire du bien…je suis vraiment désolé qu'on en soit arrivé là...vraiment désolé...

Repensant à sa blessure je prenais les quelques bandages qu’il avait ramené plutôt et m’attelait à nettoyer la plaie puis à la bander mais de voir à nouveau les deux petites entailles faites par mes crocs, me déstabilisa. Je sentis encore la soif mais je devais la combattre, mes crocs commencèrent à sortir, me blessant la lèvre inférieur mais je m’en contre fichais je continuai de serrer les dents au maximum et nettoyait la blessure jusqu’au bout.

Je n’avais pas remarqué mais pendant tout ce temps Belyal m’avait observé sans un mot, c’est au moment où je relevais les yeux vers lui qu’il me dit en passant une de ses mains dans mes cheveux :


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mar 25 Oct - 12:28

Je sentis qu'elle posait une couverture sur moi, puis vint se lover contre moi pour me réchauffer... A moins qu'elle ne m'ait attiré jusqu'à elle... J'étais incapable de le dire, déjà dans un demi sommeil reposant, malgré le froid que je ressentais. Je n'étais pas vraiment conscient de ce qu'elle faisait, je voulais juste dormir . Petit à petit, je me sentais me réchauffer, j'avais toujours froid mais je ne me sentais plus trembler. Je m'endormis instantanément.

-Il ne faut pas tu t’endormes Belyal ! Je vais aller te chercher à manger dans la cuisine, je t’en supplie fais tout ce que tu peux pour rester éveillé. C’est compris ?! Sa voix me parvint de très loin, je rouvrais difficilement les yeux. Depuis quand étais je en train de dormir? Elle me mit une petite gifle qui eut le mérite de me faire ouvrir complètement les yeux.Tu m’as comprise Belyal ?!

J'acquiesçais et elle disparut de mon champ de vision en un éclair. Je tentais de bouger mon corps complètement engourdi et endolori. Je soulevais la main que j'avais laissé sur ma plaie en toussotant. J'avais soif, ma gorge était très sèche malgré la lampée de whisky que je m'étais prise quelques minutes plus tôt... car oui, même si tout me semblait lent et long, je me rendis compte que c'était en l'espace de quelques minutes que tout cela était arrivé.

Kira revient alors, avec des gâteaux et une bouteille de coca. Elle m'aida à me redresser, je reprenais peu à peu mes esprits mais me sentais dépossédé de toutes mes forces. Elle me tendit un gâteau et même si je n'en avais pas vraiment envie, je ne me fis pas prier. Un peu de sucre me ferait du bien, il fallait que je mange, et que je boive.

-Voilà, mange un peu, ça va te faire du bien…je suis vraiment désolé qu'on en soit arrivé là...vraiment désolé...

Elle était vraiment désolée, son regard fuyant en était la preuve. Elle avait bien meilleure mine, est ce que mon sang pouvait la requinquer en si peu de temps? Elle prenait des précautions pour ne pas souffrir de sa blessure, mais je ne la vis plus gémir ou grimacer à chacun de ses mouvements. Est ce qu'elle souffrait réellement moins? Aussi rapidement?

Elle sortit alors des compresses et entreprit de nettoyer ma plaie. Concentrée, appliquée, je la regardais faire lorsque je la vis trembler légèrement, et froncer les sourcils. Ses canines s'étaient allongées, comme la première fois où elle m'avait mordu. Du sang coula légèrement de sa lèvre, mais elle ne lâcha pas, combattant, sans doute, son envie de me mordre à nouveau. Je ne bougeais pas, incapable de toutes façons de me lever pour le moment... et confiant, malgré ce qu'il venait de se passer.

Elle posa une compresse et un sparadrap dans mon cou, puis releva les yeux vers moi.

- Ça va? lui demandais je alors. Je glissais ma main dans ses cheveux, je la trouvais subitement magnifique, là, à me soigner comme elle le faisait. Elle prenait sur elle, après m'avoir dit beaucoup de choses ce soir... Elle tenait à moi, c'était pour moi qu'elle avait combattu ce qu'elle était, pour ne pas me tuer... J'avais fait le bon choix alors. Je déposais un baiser sur ses lèvres puis posais ma tête sur le mur derrière moi.

- On a réussi, tu te sens mieux? lui demandais je les yeux clos. Lorsque je rouvris les yeux, elle tenait un verre de coca devant moi, un air désolé sur le visage.

- Merci , dis je en m'en saisissant. Je bus le verre d'une traite, j'étais véritablement assoiffé. Je voyais bien qu'elle faisait tout pour que je garde les yeux ouverts, mais c'était plus fort que moi, même si je me sentais bien mieux, j'étais toujours aussi vidé et épuisé.

- Tu vas arrêter de me regarder avec cet air là? J'ai choisi d'accord, alors arrête. Redevient piquante et agaçante, je préfère te voir comme ça que blessée ou désolée, lui dis je dans un demi sourire.

_________________

♥️ Merci Kira ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 26 Oct - 9:34

- Ça va? Me demanda-t-il en continuant de plonger sa main dans mes cheveux puis de la laisser poser sur mon cou. J’acquiesçai d’un signe de tête, il déposa alors un baiser sur mes lèvres puis appuya sa tête contre le mur derrière lui.

Tout était si compliqué entre nous pourtant on ne lâchait pas l’affaire, on voulait continuer coûte que coûte de se côtoyer. Maintenant que je l’avais rencontré, maintenant que j’avais goûté son sang, je ne voulais plus le lâcher ; on aurait pu dire qu’un lien s’était formé entre nous. Mais comme d’habitude, nous étions trop fiers pour exprimer nos sentiments. Nous le savions, on n’en parlait pas, mais nous le savions ; cette expérience avait tout changé.

- On a réussi, tu te sens mieux? Me demanda-t-il alors qu’il me sortait de mes pensées.

Je relevai les yeux vers lui et acquiesçai de nouveau mais je voyait qu’il n’avait toujours pas repris ses couleurs originales alors je lui servais un verre de soda et lui tendais prenant un air désolé.

- Merci. Me dit-il en le prenant. Il le bu d’une traite comme s’il n’avait pas eu à boire depuis des lustres puis reposant sa tête sur le mur il me dit :

- Tu vas arrêter de me regarder avec cet air-là? J'ai choisi d'accord, alors arrête. Redevient piquante et agaçante, je préfère te voir comme ça que blessée ou désolée. Me dit-il en un demi-sourire.

Je souriais aussi mais restais comme aux aguets le concernant, il nous fallait du repos maintenant surtout à lui alors je lui disais prenant un air faussement détaché :

-Quoi ?! Je te regarde comme je veux ! D’abord qui te dit que je ne te regarde pas comme mon prochain repas ? Répondis-je en me levant du lit pour cacher l’immense sourire qui s’affichait sur mon visage.

Je l’entendis rire derrière moi, l’entendre me fit un bien fou puis je me retournai en disant :

-Bon, je peux te laisser cinq minutes le temps que je me lave et que je vienne te rejoindre ? Il allait dire quelque chose mais je le coupais et continuai. Car tu sais qu’il est hors de question que tu rentres chez toi, ce soir, dans cet état-là ? D’ailleurs si tu ne veux pas t’endormir viens me rejoindre, ne t’inquiète pas, je saurai te tenir éveillé…Finis-je de dire en un regard et un sourire entendu.

Il souriait de plus belle à mes paroles et une fois de plus il ouvrait la bouche pour me répondre mais je levai la main pour le stopper et lui dire :

-Tu voulais la vraie Kira et bien la voilà ! Aller en avant guerrier ! Lui dis-je en lui tendant la main. Il se leva, en riant, je le vis un peu chanceler, alors à vitesse vampirique je me retrouvai à ses côtés le soutenant par un bras puis plongeant mon regard encore un peu paniqué dans le sien je ne pus m’empêcher d’ajouter :

-Je préfère nettement quand c’est moi qui dois m’occuper de toi chéri !

Je continuai de plaisanter mais je le savais ce qui s’était produit ce soir, se reproduirais à nouveau car quand l’envie, la soif se ferait de nouveau sentir, il faudrait que l’on retrouve une solution et je pense que vider Belyal de son sang toute les semaines ne serait vraiment pas la bonne chose à faire. Comment allions nous nous sortir de cette impasse ?

A cet instant je ne voulais pas pensé à ça, tout ce que je voulais c’était remettre Belyal sur pied, prendre une bonne douche puis me blottir dans ses bras dans le fond de mon lit. Etait-ce trop demandé pour ce soir ? Je pense que nous avions eu assez, de notre lot d’aventure ou d’expérience pour la soirée. Mais dans tous les cas il allait falloir que nous reparlions de ce que nous allions faire quand je ne pourrais de nouveau plus me retenir.




_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 26 Oct - 11:04

-Quoi ?! Je te regarde comme je veux ! D’abord qui te dit que je ne te regarde pas comme mon prochain repas ? me dit elle en se levant. Je ne pus me retenir de rire. Voila, elle allait mieux, j'en étais sur à présent.

-Bon, je peux te laisser cinq minutes le temps que je me lave et que je vienne te rejoindre ? J'esquissais un mouvement pour me lever. Si je ne voulais pas m'endormir, il fallait que je me lève. Et même si je me sentais faible, je voulais rentrer chez moi pour me reposer. J'eus à peine le temps d'ouvrir la bouche qu'elle reprit. Car tu sais qu’il est hors de question que tu rentres chez toi, ce soir, dans cet état-là ? D’ailleurs si tu ne veux pas t’endormir viens me rejoindre, ne t’inquiète pas, je saurai te tenir éveillé… conclue t'elle.

L'idée d'une douche à deux me fit d'autant plus sourire. Même si je devais avouer que sa proposition me surprenait! Une fois de plus, elle m'interrompit au moment où j'allais lui répondre.

-Tu voulais la vraie Kira et bien la voilà ! Aller en avant guerrier ! m'encouragea t'elle en me tendant la main, un pied déjà dans la salle de bain. Je me levai en riant, l'atmosphère s'était détendue, elle était redevenue elle même et je comptais bien en faire de même. Personne ne pouvait nous surprendre ici, nous n'étions pas obligés de nous cacher comme dans mon bar et prendre une douche tous les deux nous permettrait d'effacer ce qu'il venait de se passer.

Mais une fois debout, sans que je m'y attende, je sentis mes jambes se dérober et un bourdonnement se fit entendre dans mes oreilles. Avant que je n'ai le temps de faire quoi que soit, Kira, me soutenait déjà, et chercha du regard à savoir comment j'allais.

-Je préfère nettement quand c’est moi qui dois m’occuper de toi chéri !

Elle plaisantais, mais je la savais soucieuse, tout comme je pouvais l'être au fond de moi. Avec son aide je me rassis sur le lit et abdiquais. Non, je n'allais pas rentrer chez moi... et je n'allais pas non plus la suivre sous la douche.

- Et tu le fais très bien, lui répondis je en souriant. Mais pour ta douche, je vais t'attendre ici plutôt... Ou tu vas me ramasser à la petite cuillère sur le carrelage hors de prix de ta salle de bain.

Je savais à quoi elle pensait, il allait bien falloir qu'elle ou moi ose aborder le sujet... Si elle avait tant envie de mon sang , elle allait avoir à nouveau recours à l'écarlate... Et combien de temps pourrait elle faire ça? Nous nous pourrions pas rester ensembles bien longtemps, elle allait se détruire... ou me détruire. Mais je n'avais pas envie de parler de ça maintenant, j'avais juste envie de ne plus penser à rien, de profiter de l'instant que je passais avec elle.

Elle fit une petite moue boudeuse en partant, seule, vers la salle de bain.

- Dépêche toi au lieu de râler , lui dis je en la taquinant. Je t'attends ici...

Je m'allongeais confortablement, et profitais d'être seul pour enlever le flingue que j'avais glissé dans mon jean pour le mettre dans ma veste. Il m'était, je l'espérais, inutile à présent. Elle ne mit que quelques minutes à me rejoindre sur le lit. Elle vint s'asseoir près de moi, et je me perdais à la contempler. Elle n'avait plus les traits tirés, son visage était détendu, son regard déterminé, mais pas dur comme j'avais pu le voir à maintes reprises. Elle avait enfilé une petite nuisette noire, ses cheveux encore mouillés tombaient sur ses épaules, laissant quelques gouttes d'eau sur sa peau.

- Tu es...

Je me redressais et passais mon bras autour de sa taille, la rapprochant de moi. Mes lèvres vinrent trouver les siennes, je la trouvais si magnifique, si désirable à ce moment. Je me reculais finalement, et caressais sa joue, plongeant mon regard dans le sien.

- Tu es sublime.

Je ne regrettais pas ce que j'avais fait pour elle ce soir. Ce qui se passait entre nous n'avait pas d'explication rationnelle, je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait, pas plus que je ne comprenais ses réactions vis à vis de moi... Elle me regardait avec intensité, tous les deux nous étions devenus indispensables l'un pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 26 Oct - 14:41

- Et tu le fais très bien, me répondit-il en souriant. Mais pour ta douche, je vais t'attendre ici plutôt... Ou tu vas me ramasser à la petite cuillère sur le carrelage hors de prix de ta salle de bain.

Voyant que ça allait tout de même un peu mieux je me décidai à le laisser seul en faisant une petite moue pour bien lui montrer ma déception, qu’il ne m’accompagne pas.

-Dépêche-toi au lieu de râler, me dit-il en me taquinant. Je t'attends ici...

Je riait de bon coeur et entrai dans la salle de bain. J’entrepris de me décrasser un maximum puis enfilai une nuisette noire en dentelle, assez sexy. Une fois propre je retournai dans la chambre en me dirigeant directement vers Belyal.

Il était allongé sur le lit les bras croisé sous sa tête ; quand il posa ses yeux sur moi j’aurai presque pu y voir des étoiles puis il me dit d’une voix douce :

-Tu es…Il se stoppa puis passa un bras autour de ma taille lorsque je m’allongeai près de lui. Il déposa un baiser sur mes lèvres puis s’arrêta plongeant son regard dans le mien et continua :

- Tu es sublime.

Le regardant avec intensité je me lovais tout contre lui, soulevait son t-shirt et du bout du doigt le caressait en tournant autour de son nombril. Totalement dans mes pensées je comprenais en un instant que ça ne me dérangerait absolument pas de m’endormir à ses côtés durant le restant de mes jours.

-Merci. Soufflais-je alors et pour détendre un peu l’atmosphère j’ajoutai. C’est fou le nombre de muscles que tu peux avoir, qui ne servent à rien. Dis-je en souriant.

Il s’enleva de moi, limite offusqué alors je me mettais à califourchon sur lui, lui enlevait définitivement son t-shirt, plaçais mes mains sur son torse, on y voyait parfaitement ces abdos, puis je descendis mon regard jusqu’à la ligne de poil qui disparaissait sous son jean…il me faisait craquer totalement…je me mordais la lèvre inférieur et lui disais :

-Bon aller, je l’avoue, tu es très sexy aussi! Mais bon niveau muscle tu ne m'arrive pas à la cheville. Finis-je de dire en souriant.

Je l’embrassais fougueusement, le caressant de toute part puis essayant de reprendre mes esprits après ce baiser fougueux, je reprenais ma place, allongée, dans ses bras.

- Tu te sens mieux? lui demandais-je quand même.

Je savais qu’il fallait que nous parlions de ce qu’il s’était produit et de comment nous allions faire pour la suite mais je ne savais pas trop par quoi commencer…où comment commencer. Peut-être qu’avec une bonne nuit de sommeil nous trouverions les bons mots ? J’évitai donc la conversation pour ne pas mettre une mauvaise ambiance et pour ne pas gâcher ce moment d’intimité entre nous.

La tête sur son torse nu, j’entendais les battements réguliers de son cœur, cela m’apaisait, bizarrement, au lieu de me mettre l’eau à la bouche, peut-être m’étais-je assez nourrit pour ce soir ? Ou peut-être que le moment était tellement fort entre nous que je ne pensais pas à son sang mais à son bien être ? Je ne savais pas, tout ce dont j’étais persuadé à cet instant c’est que je me sentais bien, même, mieux que jamais…mais pour combien de temps ?


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Mer 26 Oct - 16:02

Elle se colla contre moi, et glissa sa main sous mon t shirt. Je la regardais faire, elle semblait bien loin de moi, dans ses pensées. Si j'avais pu me douter une seule seconde que nous serions là, tous les deux, sur ce lit... Elle qui mettait toujours une distance entre nous... elle était tendre et douce, jamais je ne l'avais vue comme ça. Je me gardais bien de lui faire part de mes pensées...

-Merci. Me chuchota t'elle avant d'ajouter, bien plus fort C’est fou le nombre de muscles que tu peux avoir, qui ne servent à rien.

Je me dégageai directement de son étreinte, un air faussement vexé sur le visage. Je savais bien qu'elle avait raison, si j'avais déjà mis au tapis des mecs dans mon bar, j'étais conscient de ne pas avoir la moindre chance contre elle. Elle passa alors une jambe sur moi, et s'assit comme si de rien n'était, puis fit glisser mon tshirt par terre.

Elle m'observa encore, je me demandais ce qu'elle pouvait bien penser... mais plus encore, je me disais qu'elle était vraiment séduisante... Je n'arrivais pas à détourner mon regard de son visage. Pour la première fois, j'avais l'impression qu'elle était vraie, elle ne se cachait pas de moi ou des pulsions qu'elle pouvait avoir. Sans doute parce que mon sang l'avait suffisamment rassasiée pour qu'elle puisse penser à autre chose.

Elle me détaillait alors que je jouais du bout des doigts avec une mèche de ses cheveux. Elle releva les yeux vers moi et me dit:

-Bon aller, je l’avoue, tu es très sexy aussi! Mais bon niveau muscle tu ne m'arrive pas à la cheville.

Nous échangeâmes un baiser enflammé, alors que nos mains glissaient sur le corps de l'autre. Elle eut un petit sursaut lorsque ma main passa près de sa blessure. J'ouvris les yeux, près à m'excuser mais elle n'en fit pas cas, et se rallongea simplement contre moi, la tête posée sur mon torse.

- Tu te sens mieux?

- Ca va oui, t'en fais pas. J'ai juste l'impression d'être passé sous un bus dis je en riant.

Je posais ma main sous son menton pour lui faire lever la tête vers moi.

- Et toi, comment tu te sens? Tu n'as pas envie de m'expliquer ce qu'il s'est passé pour que tu te blesses comme ça?

Je caressais ses cheveux, et me sentais doucement glisser dans le sommeil. Un peu dans les vapes, je rajoutais:

- Est ce que c'est pour ça que tu ne m'as pas donné de nouvelle? Tu es partie tellement vite l'autre soir... Je n'ai même pas eu le temps te te dire les infos que j'avais collectées....


Brusquement, je n'étais plus avec Kira, mais devant Yezahel. Assis tous les deux au comptoir de mon bar, un verre à la main, il écoutait attentivement les informations que j'avais à lui fournir.
- Elles étaient quatre, dis je alors. L'une d'elle dirigeait le groupe... Morgane...
Yezahel me posa une question qui me surprit, mais j'y répondis, amusé. Je ne l'avais jamais vu s'intéresser à une femme, humaine ou intuitive... mais ce n'était pas pour ça qu'il y était indifférent!
- Jolie? ... On peut la trouver jolie oui, elle est brune, de grands yeux bleus...[/ b] Devant l'air intéressé de Yezahel, je rajoutais en lui tapant dans le dos. [b] Reviens demain, je te la présente. Je suis avec Kira moi, les autres ne m’intéressent plus
Je me levais et sortais du bar, naturellement, comme si j'étais un client. J'entendis la détonation d'une arme, et sentis une pointe de douleur dans l'abdomen. Ma main vint s'y placer, et je me retournais machinalement vers Yezahel, qui m'observait avec un grand sourire. Morgane se tenait près de lui, un flingue à la main.


Je me réveillais en sursaut dans la chambre éclairée par la lumière du jour. Ma main vint trouver ma "blessure", mais je n'avais rien, ce n'était qu'un rêve. Ou plutot un cauchemar. Tellement réel... Pourquoi avais je rêvé de Yezahel, et de Morgane? Je soufflais pour reprendre mes esprits... Pourquoi les voyais je ensembles alors qu'ils étaient opposés? Je me tournais vers Kira et me rendis compte qu'elle m'observait.

- Oh tu es réveillée? dis je alors avec décontraction. Tu as bien dormi?

_________________

♥️ Merci Kira ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Kira Troie

~ Valkyrie ~

avatar


Messages : 243

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Jeu 27 Oct - 6:33

- Ca va oui, t'en fais pas. J'ai juste l'impression d'être passé sous un bus me dit-il en riant.

De sa main libre il vint la poser sur mon menton pour que je relève le regard vers lui puis il me dit :

- Et toi, comment tu te sens? Tu n'as pas envie de m'expliquer ce qu'il s'est passé pour que tu te blesses comme ça?

Je m’enlevai doucement de sa main et baissai la tête, je ne voulais pas lui expliquer pour l’attaque des vampires, je ne voulais qu’il s’inquiète car l’attaque avait eu lieu non loin de son bar, je gardais donc cette information pour moi pour l’instant ; nous aurions tout le loisir d’en reparlé le lendemain.

Il caressa doucement mes cheveux et ne demanda pas plus d’explications sur ma blessure. AU fur et à mesure que les minutes passèrent j’entendais les respirations de Belyal se faire plus forte, il était en train de s’endormir mais contre attente il bafouille une dernière fois avant de plonger dans le sommeil définitivement :

- Est ce que c'est pour ça que tu ne m'as pas donné de nouvelle? Tu es partie tellement vite l'autre soir... Je n'ai même pas eu le temps de te dire les infos que j'avais collectées....

Ah ! Cette fameuse soirée… le soir où j’étais partie folle de rage, du bar, à cause de cette fille ! Puis j’entendais sa dernière phrase, qui me fit revenir à la réalité…lui aussi avait eu des infos ? Avait-il eu connaissance de ce « Maître » ? Il allait en fin de compte vraiment falloir que l’on ait une petite discussion sur ce qu’il avait découvert. Mais pour l’heure je le laissai s’endormir, me blottissait contre lui, humant son odeur au maximum puis dans un calme serein je m’endormais dans ses bras.

Je me réveillais au petit matin complètement trempé, essoufflée, je ne savais plus où j’étais…mes crocs étaient sortis, je les sentais chatouiller mes lèvres, je sentis que ma bouche était pâteuse alors j’ouvrais les yeux puis me souvenais.

Je me trouvai toujours contre Belyal, il n’était pas parti pendant la nuit, même qu’il dormait encore à cet instant mais quelques chose clochait…je ne me sentais pas bien…et je compris tout en un instant quand je sentis la douleur venir du fond de mon ventre, je m’éloignais à vitesse vampirique du lit et me dirigeai dans la salle de bain…me regardant dans le miroir je savais pertinemment ce qui était en train de se produire…La soif refaisait surface !

Cherchant le dernier sachet d’Ecarlate qu’il me restait, je me passai un coup d’eau sur le visage puis prenais une grosse ligne pour essayer de calmer la soif qui me tiraillait.

Une fois cela fait, j’allais préparer du café me disant que ça me ferait le plus grand bien et que Belyal serait heureux d’en trouver à son réveil.

Je retournais dans la chambre et reprenais place dans le lit mais à une distance raisonnable cette fois-ci.
Je le regardais dormir paisiblement, le visage serein, comme si rien ne s’était passé hier soir. Je restais quelques instants comme ça à le contempler puis il se mit à bouger dans son sommeil marmonnant des choses qu’au début je ne comprenais pas mais grâce à ma fine ouïe je réussis à comprendre ces quelques phrases :

- Elles étaient quatre…l'une d'elle dirigeait le groupe... Morgane...

Il était en plein rêve et j’avais la chance d’être là pour écouter ce qu’il disait. Il avait l’air de discuter avec quelqu’un ce qu’il avait pu avoir comme informations au sujet des filles que nous avions lors de notre petite escapade.

- Jolie? ... On peut la trouver jolie oui, elle est brune, de grands yeux bleus… Reviens demain, je te la présente… Je suis avec Kira moi, les autres ne m’intéressent plus.

Mais enfin avec qui pouvait-il bien discuter de cette fille ?! J'en étais presque jalouse qu'il puisse parler d'elle dans son sommeil mais ce à quoi je ne m’attendais absolument pas, c’est ce qu’il dit dans sa dernière phrase, « Je suis avec Kira moi »…je rougissais d’avoir entendu une telle chose sortir de sa bouche…concevait-il vraiment d’avoir une relation sérieuse avec moi ? Je n’eus pas plus le temps de poussé mes pensées que je le vis bouger puis se réveiller en sursaut.

Il se retourna vers moi un peu surpris puis me demanda d’une voix encore endormie :

- Oh tu es réveillée? Tu as bien dormi?

J’acquiesçai puis sans un mot allait chercher les cafés dans la cuisine. Je revenais dans la chambre en quelques secondes, lui donnai un des cafés, puis lui disait :

-Dis donc, tu en dis des choses quand tu dors…tu t’es endormi en me parlant hier soir et ce matin tu discutais en dormant…ça t’arrive souvent ?

Il voulut se rapprocher de moi mais je l’esquivais en me levant et en lui disant :

-Parle-moi de ces informations que tu as réussi à avoir auprès de cette fille. Je veux tout savoir alors n’oublie rien !

Je savais que ce n’était pas bien de remettre de la distance entre nous après ce qu’il s’était passé hier mais je sentais la soif se faire plus forte à ses côtés…même avec la trace d’Ecarlate que j’avais pris ce matin, je la sentais toujours présente, me tiraillant à chaque fois que les effluves de l’odeur de Belyal venait jusqu’à mes narines. Je devais me contrôler, je devais résister.



_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Belyal


avatar


Messages : 205

MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   Jeu 27 Oct - 21:07

Elle acquiesça silencieusement, puis se leva et quitta la chambre. Vu le regard qu'elle m'avait lancé, je savais que la fête était finie. Elle avait déjà remis un gouffre entre nous, et la Kira qui s'était endormie dans mes bras hier soir s'était envolée. J'eus à peine le temps de m'asseoir, qu'elle était déjà revenue avec un café. Je la remerciais d'un signe de tête lorsqu'enfin, elle m'adressa la parole.

-Dis donc, tu en dis des choses quand tu dors…tu t’es endormi en me parlant hier soir et ce matin tu discutais en dormant…ça t’arrive souvent ?

Je tentais une approche mais elle se recula vivement et continua:

-Parle-moi de ces informations que tu as réussi à avoir auprès de cette fille. Je veux tout savoir alors n’oublie rien !

Son mouvement de recul m'avait franchement vexé, et son ton directif m'exaspéra au plus haut point. J'avais le souvenir qu'elle ne m'avait pas répondu hier soir... J'ignorais encore tout de sa blessure, et elle me rejetait ce matin. Je posais mon café sur sa table de nuit et ramassais mon tshirt ainsi que ma veste par terre. Sans doute pensait elle encore que j'allais lui répondre malgré le ton qu'elle avait employé, mais elle avait réussi à me faire sortir de mes gonds dès le réveil.

- Dans mon monde, on se dit bonojour le matin. Après, rassure toi, j'ai horreur de ça aussi, mais on se dit des banalités telles que "ta blessure va mieux?" ou encore "tu n'a pas mal au cou, là où je t'ai mordu hier soir?"

Je me levais et me plantais devant elle. Kira ne bougea pas d'un millimètre mais l'expression dans son regard changea du tout au tout. Je venais de marquer un point.

- Ensuite on prend un café, et là, on discute des sujets plus délicats. Mais bon, comme tu sautes les étapes on va en venir directement à ce que tu veux entendre. Si tu était restée l'autre soir, ou si tu étais revenue le lendemain, j'aurais eu des informations à te donner. Maintenant, c'est trop tard.

Effectivement, les quatre filles s'étaient données rendez vous le lendemain sur l'Ile de la Cité. Si Yezahel avait été au courant en temps et en heure, il n'en était pas de même pour Kira.

- Et pour te répondre, je ne sais pas si je parle souvent en dormant parce que je ne passe jamais la nuit avec les nanas que je m'envoie.

Je finissais mon café d'une traite et reprenais, agacé:

- Je suppose qu'il est inutile de te reposer la question sur l'origine de ta blessure, inutile aussi de te demander comme tu te sens ce matin. De te demander ce que j'ai dit dans mon sommeil, ou te demander pourquoi tu es de telle humeur après la nuit que nous venons de passer. Donc j'y vais.

Je la laissais dans la chambre, surprise, comme je pouvais l'être, par ma réaction. Mais je n'eus pas le temps d'arriver à la porte d'entrée que déjà elle me rattrapait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dépendance (Kira/Belyal) [hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dépendance (Kira/Belyal) [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande De Kira Hachi :)
» Le Grand Enfant : Otsumi Kira
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Oh un démon!(pv kira)
» Tinga & Kira au terrain d'entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-