Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Sam 19 Mai - 1:39

Nous étions sortis tous les deux de la bouche du métro. À partir de là, il nous fallait moins de 10 minutes à pied pour rentrer chez moi. Je marchais devant, Vaan suivait mes pas. Sur le coup, j’avais regretté de ne pas lui avoir demandé de me raccompagner. Je m’étais mise à penser qu’il partirait pour de bon pour me laisser tranquille, mais apparemment, il n’avait pas du tout l’intention de me laisser vagabonder en toute liberté. Et puis, après ce que je venais de vivre, je me voyais mal rentrer toute seule le soir. Et peut-être même pour tous les autres soirs d’ailleurs à partir de maintenant…

Les minutes de marche me semblaient interminables. Personne n’était de sortie, ce qui rendait l’espace étrangement inquiétant pour moi. Je frissonnais. J’avais la trouille que quelqu’un puisse m’observer par-delà les haies de jardins. Mes sens étaient aiguisés au moindre bruit et mouvement aux alentours. J’étais aux aguets, et cela me fatiguait de plus en plus. Il fallait que je me dépêche. Je m’engage alors à dans une autre rue et j’accélère le pas, pressée de retrouver la chaleur réconfortante de l’appartement. Celui-ci était situé à l’étage d’une maison de ville. Il n’était peut-être pas bien grand, mais assez pour pouvoir loger deux personnes. Par curiosité, je tournais la tête. Vaan me suivait toujours, silencieux lui aussi. Il faut dire que j’étais heureuse au fond qu’il soit là, qu’il vienne avec moi. Parce qu’il ne me laisserait pas tomber. Jamais. Il me l’avait toujours dit, et je ne pense pas que ça changera un jour. Et pour le coup, je ne savais pas si c’était une bonne ou mauvaise chose…

Enfin ! Nous arrivions devant la maison de ville. J’enfonçais sans plus tardé la clé dans la porte qui s’ouvra sans la moindre résistance. Celle-ci s’ouvra doucement, et je voulus regarder une nouvelle fois derr…

« Ahh ! Bon sang ! Je ne t’avais pas entendu arriver. » M’écriais-je en pensant qu’il était encore assez loin de moi pendant que j’ouvrais la porte.

C’est qu’ils étaient rapides et super silencieux quand ils le voulaient…
Je retirais alors la veste pour la lui rendre.

« Tiens. Merci. »

C’était peut-être bref, mais je voulais en finir pour ce soir. Rapidement. Et j’étais consciente que le laisser au pas de la porte comme ça pourrait tristement affecter le vampire qui venait de me sauver la vie.

« Je m’excuse mais… Je vais aller dormir maintenant. »

Alors oui, j’ai été peut-être un peu cruelle oui. Surtout que je n’étais en général pas du genre à le faire avec lui, puisqu’il était venu tellement de fois ici déjà. Et depuis cette joyeuse nuit de révélations, il n’était hélas plus la bienvenue…

Une fois dans l’appartement, je fermais la porte d’entrée à clé. Par chance, mon père était de sortie ce soir. Un dîner avec les collègues de son boulot je crois. Oui, à 21 ans, je vivais encore chez mon père. Parce qu’avec son seul salaire et le prix exorbitant d’un loyer d’un appartement en location (plus de 20m2, puisqu’en dessous c’était minuscule) en centre ville, je n’avais pas d’autres choix que de finir rapidement mes études afin de pouvoir travailler et gagner suffisamment pour vivre de mon côté. Bon, il y avait toujours la colocation, mais, disons je n’étais pas une fille facile à vivre, avec mon défaut de ne jamais ranger partout où je passais par exemple… Toujours était-il que j’étais tranquille pour prendre une douche et nettoyer ces tâches de sang sur mon visage. Je restais un moment assise dans la douche, me concentrant uniquement sur l’eau chaude qui coulait sur ma peau. Cela me permettait de me vider l’esprit, de me libérer de cette peur qui m’avait tourmenté pendant de trop longues minutes. Après quoi, je sortis, me séchai rapidement et me mis en pyjama (qui était en fait un vieux tee-shirt et un pantalon de jogging que j’avais sous la main). Je m’installais alors dans ma chambre, ouvrant un peu la fenêtre pour laisser l’air frais, et m’installai sur mon lit. Assise, les jambes recroquevillées près de ma poitrine, je fermais les yeux. Et ce fut seulement maintenant que je pus éclater en sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Sam 19 Mai - 15:25

Sans attendre que Kofi me demande de la raccompagner jusqu'à chez elle, je pris l’initiative de la suivre pour m’assurer qu’elle rentrerait sans encombre. Je n’inquiétais pas tellement d’une autre attaque ce soir, mais plutôt de voir la blondinette s’effondrer sous l’effet du contre coup. Elle était si fragile et émotive que je guettais le moindre signe de faiblesse pour me porter immédiatement à son secours, au risque d’aggraver encore la situation si elle refusait l’aide que je pouvais lui apporter… mais je ne pouvais pas la laisser seule. C’était beaucoup trop risqué ! Qui sait de quoi elle était capable quand l’angoisse n’arrivait pas à quitter son esprit ? Je ne préférais pas prendre de risque et affronter sa colère si elle venait à exploser à mon encontre.

D’ailleurs je pouvais ressentir sa peur dans mon esprit, et le calme qui suivit quand elle tourna la tête pour voir si je continuais à jouer le garde du corps. Rien que cet effet apaisant que je pouvais lui procurer me suffisait pour me donner l’excuse de continuer à rester auprès d’elle… bien qu’en gardant une certaine distance de sécurité. Je n’avais pas particulièrement envie de me reprendre des cris dans les oreilles ou une paire de gifle. Sur que ma fierté en prendrait un coup !

Les minutes s’écoulèrent trop rapidement à mon sens, mais nous étions arrivés devant sa porte d’appartement… Je n’espérais pas qu’il m’invite à rentrer mais je la suivis néanmoins jusque sur le paillasson, moment qu’elle choisit pour se retourner !

« Ahh ! Bon sang ! Je ne t’avais pas entendu arriver. »

- J’suis plutôt un mec discret je sais… avouai-je sur le ton de l’excuse.

Sans chercher à ouvrir la conversation, elle fit tomber la veste de ses épaules et me la tendit preque avec dégout…

« Tiens. Merci. »

- De rien, c’était un plaisir !

Cette fois je n’avais pas pu empêcher ma voix de prendre des accents légèrement amers. Je ne m’étais pas attendu à ce qu’elle me saute dans les bras pour me remercier, mais peut-être à un peu plus de… de … Je ne savais ce que j’avais espéré au final. Alors sans un mot je la laissais me refermer la porte au nez !

« Je m’excuse mais… Je vais aller dormir maintenant. »

- Bonne nuit, chuchotai-je alors que le morceau de bois claquait à quelques centimètres de mon nez.

A chacun sa place… Et la mienne n’était clairement plus auprès de Kofi cette nuit là, mais une nouvelle intuition me disait qu’elle ne trouverait pas le sommeil aussi facilement. Pourtant je ne pouvais pas rester bêtement ici…

Ressortant de l’immeuble, je m’appuyais contre le mur sous son balcon et m’allumait une clope pour paraitre le plus humain possible au cas où des passants me remarqueraient. D’ici j’entendais clairement que Kofi ne se glissait pas dans ses draps… Non, elle passa de longues minutes dans la salle de bain avant de retrouver le confort de son lit. Et c’est là qu’elle craqua après avoir entrouvert sa fenêtre… Était-ce une invitation pour que je la rejoigne ? Il ne fallait pas rêver ! Ce geste n’était qu’une habitude humaine.

Mais je ne pouvais pas la laisser pleure comme ça sans rien faire. Sa détresse m’était une véritable torture ! Tout ça par ma faute ! Si jamais je n’étais rentré sa vie, elle n’aurait pas à vivre avec un tel fardeau…Mais il existait une solution pour revenir en arrière… du moins pour elle. Si elle m’oubliait grâce à l’hypnose, ce ne serait pas mon cas, loin de là. Et pourtant je n’avais pas d’autres solutions à lui proposer et je le ferais parce que mon amour n’était qu’impossible.

Jetant un œil aux alentours, j’attendis d’être parfaitement seul pour escalader la façade et me glisser au bord de sa fenêtre. Pour lui éviter une nouvelle peur panique, je toquais contre la vitre pour manifester ma présence.

- Kofi… Je peux te faire tout oublier si c’est vraiment ce que tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Sam 19 Mai - 18:51

À ce moment-là, je repensais à tout.
En premier lieu, à pourquoi j’étais venue sur Paris, et si je ne ferais pas mieux de retourner vivre avec ma mère aux Etats-Unis. Mais c’était Paris… L’une des plus belles capitales que j’ai connu ! Je voulais faire ma vie là-bas, finir mes études des Beaux-Arts pour peut-être ouvrir une galerie à New-York qui sait. Mais… Et s’il y avait d’autres créatures ailleurs ? Seraient-ils alors partout sur terre ? ... Ce qui reviendrait à dire qu’il serait donc impossible pour moi de vivre tranquillement partout où j’irais… N’avais-je donc aucun endroit où aller ?...
Mais, bien entendu, personne n’aurait pu me prévenir que Paris était THE capitale infestée de monstres ! Car nul ne pouvait révéler le secret. Auquel cas, le monde des hommes connaîtrait sûrement le chaos, la guerre contre celui des mystiques ; la chasse aux monstres serait définitivement lancée. Je n’osais pas l’imaginer. J’avais l’impression que tous mes projets étaient tombés à l’eau et que mon but était désormais de changer de ville à tout jamais, pour ne plus revoir Vaan… Et le reste…
J’essuyais un peu mes larmes et me levais. Debout face à un miroir accroché contre un mur, je regardais mon visage bouffi par les pleurs. Je soupirais. Regardes-toi. Te voilà dans un état pitoyable.

* Tu sens… Bon… *

La voix fit un écho dans ma tête, et je sursautais tandis que la stupeur s’empara de moi ! Mon dieu, qu’est-ce que c’était ? Qui était là ? Mais, en me retournant, personne n’était dans ma chambre. Je tremblais à nouveau. Rhaaa c’est dingue ! J’entendais des voix maintenant ?! Je venais d’halluciner c’est ça ?!
Soudain, on toqua à la fenêtre. Ce fut la frayeur de trop, qui m’entraîna par réflexe à prendre une chaussure pour la balancer vers la source du bruit. Je… Je n’avais rien trouvé d’autre oui, c’était bien la seule « arme » que j’avais eue sous la main pour me défendre de…

- « Vaan ? C’est toi ? » La pénombre de la pièce rendait difficile la reconnaissance du vampire pour mes pauvres yeux. C’était donc tâche ardue, mais je finis tout de même par le reconnaître ; « C’est pas vrai, mais c’est pas bientôt fini de me faire peur comme ça ? Tu aurais pu frapper ! » Dis-je sans réfléchir.

Oui, la fatigue me faisait dire un peu n’importe quoi.

- « Kofi… Je peux te faire tout oublier si c’est vraiment ce que tu veux. »

Ses paroles me fit l’effet d’une massue prise en pleine face. Que… Quoi ? Tout oublier ? Comment ça tout oublier ? Il pouvait m’effacer la mémoire c’est ça ?
Je le fixais, abasourdie.

- « Les… Vampires peuvent aussi effacer les mémoires ? » Lui demandai-je, histoire d’être bien sûr que j’avais compris ce qu’il venait de me dire.

Si on l’en croyait la littérature, et les films que j’avais vu surtout, les vampires pouvaient se déplacer rapidement et possédaient une force surhumaine. Je l’avais effectivement constaté lors de mon agression… Et à ce propos, je me demandais si des "armes" comme le crucifix ou bien l’eau bénite, étaient efficace pour se défendre contre ces créatures.
Mais tout cela n’avait aucune importance. Si Vaan me disait qu’il pouvait m’effacer la mémoire, je le croyais sur parole. Et dans ce cas, je pourrais retrouver une vie normale. Je m’approchais alors de lui, déterminée :

- « Si tu en es capable, alors fais-le, je t’en prie… »

J'étais prête à tout, même à m'agenouiller devant lui afin qu'il me libère de ce fardeau...
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Sam 19 Mai - 19:54

Malgré ma tentative de la prévenir de ma présence en toquant contre la vitre, je ne fus pas vraiment surpris de devoir éviter une chaussure qui m’arrivait sur la tronche… Pour éviter qu’elle atterrisse dans la rue, je pris même soin de la rattraper avant de la déposer sur le sol de la chambre.

- « Vaan ? C’est toi ? » Demanda-t-elle avant de me reconnaitre au moment au je me glissais dans l’appartement. « C’est pas vrai, mais c’est pas bientôt fini de me faire peur comme ça ? Tu aurais pu frapper ! »

- Ba… c’est ce que j’ai fait avant que tu me balances ta basket !

Pas ma peine de chercher plus loin, c’était de toute façon de ma faute. Comme toujours… Je commençais à avoir l’habitude, mais je ne lui en voulais absolument pas. Elle était effrayée par ce monde mystique dont elle ignorait tout et qu’elle rejetait alors qu’elle en faisait parti intégrante. Où qu’elle aille, dans n’importe quelle ville du monde, Kofi serait reconnue comme tel à cause de cette marque de naissance. Jamais elle ne serait en paix !

Sa souffrance me poussa donc à lui proposer l’option à la quelle j’avais pensé depuis le premier jour : effacer sa mémoire grâce à l’hypnose. J’avais espéré qu’avec le temps elle accepterait l’existence d’un monde autre que celui des humains… mais c’était peine perdue.

- « Les… Vampires peuvent aussi effacer les mémoires ? »

- C’est un genre d’hypnose pour déplacer tes souvenirs au fond de ta mémoire pour que tu puisses oublier, avouai-je à regret en comprenant qu’elle finirait par accepter. Ça n’effacera rien… mais tu n’y penseras plus du tout.

- « Si tu en es capable, alors fais-le, je t’en prie… »

Ses mots sonnaient comme une supplication. Je n’avais plus d’autre choix que de m’exécuter à présent… M’approchant lentement d’elle, je pris sa tête entre mes mains pour fixer son regard.

- Tu veux vraiment tout oublier ?! Jusqu'à la première fois où nous nous sommes rencontrés ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Sam 19 Mai - 21:45

- « C’est un genre d’hypnose pour déplacer tes souvenirs au fond de ta mémoire pour que tu puisses oublier. Ça n’effacera rien… Mais tu n’y penseras plus du tout. »

L’explication du mécanisme de l’hypnose ne fut pas bien claire, pas parce qu’il n’employait pas les bons termes, mais parce que mon cerveau arrivait à terme de son travail d’analyse de phrase. C’est un peu comme si les mots venaient à moi, et que mon potentiel cognitif marchait au ralentit afin de pouvoir totalement assimiler ce qu’il venait de traiter. Je passais vraiment pour une attardée…

- « Attends… Mais est-ce qu’il est possible que mes souvenirs puissent remonter à la surface pour X raisons ? »

Rhaa mais pourquoi je m’obstinais à lui poser des questions, alors qu’on pourrait directement passer à l’hypnose. Peut-être que c’était à cause de mon côté curieux qui, même dans les situations post-traumatiques, se perpétuait, peu importent les circonstances. Enfait, je me disais que si l’hypnose ne servait à rien, dans le sens où les souvenirs ont une chance d’être remémorés, autant ne rien faire du tout. Parce que, mine de rien, tous ces souvenirs avec lui… Je n’avais pas vraiment envie de les perdre. Vaan avait été quelqu’un de généreux, gentil et sincère avec moi. Et aucune autre personne n’était capable d’autant de bonne volonté pour quelqu’un qui compte beaucoup. J’étais une de ces personnes auxquelles Vaan tenait particulièrement, pour des raisons que j’avais moyennement envie d’évoquer. Et moi, comme une gourde, je lui infligeais des souffrances par ma méchanceté et mon indifférence…
Pourtant, il était prêt à m’effacer la mémoire, pour moi. Pour me libérer et m’accorder une vie plus paisible, une seconde vie. Je pensais qu’en s’approchant et en prenant de ses mains froides mon visage, il s’exécuterait. Mais ce ne fut pas le cas, et il me demanda à la place :

- « Tu veux vraiment tout oublier ?! Jusqu'à la première fois où nous nous sommes rencontrés ? »

Je fermais les yeux en repensant à ce souvenir. Je m’autorisais même à sourire. Je me souviens que je l’avais trouvé bien plus beau que la plupart des hommes dans le bar. Il m’intriguait beaucoup, et j’avais bien sentit chez lui un côté sombre, ténébreux, mystérieux... Je ne revenais pas qu’il pouvait s’intéresser à une fille comme moi, simple serveuse de bar, sans plus. À part le fait que… Non ça suffit ! Ne t’écartes pas du droit chemin ! Restes concentrée Kofi.
Alors je le fixais dans ses yeux, et lui dit, sur un ton sérieux.

- « C’est ce que je souhaite. Ma décision est prise. Et crois-moi, plus j’y pense et plus cette décision est difficile à tenir. Alors s’il-te-plais Vaan, fais-le. »

Avant que je ne le regrette…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Dim 20 Mai - 2:14

Expliquer clairement les capacités de l’hypnose vampirique n’était pas franchement facile. Il fallait être clair, sans laisser croire que cela pouvait être une simple manipulation de l’esprit comme celle pratiquée par certains charlatans. Je voulais surtout que Kofi comprenne qu’elle ne courrait aucun danger en me laissant pratiquer cet « art » sur son esprit et lui dire que ses souvenirs seraient simplement manipulés, en aucun cas effacés ! L’importance était de taille puisqu’elle garderait en mémoire l’essentiel des années passées depuis notre rencontre, le souvenir de ma petite personne en moins… Elle se rappellerait le bar où elle travaillait à l’époque, et la coupure qu’elle s’y était faite, mais pas le visage de cet homme qui l’avait aidé. Et ainsi de suite jusqu'à ce soir… Je me permettrais juste de dissimuler plus profondément les détails de l’agression du métro qui n’étaient pas franchement importants pour sa future vie.

- « Attends… Mais est-ce qu’il est possible que mes souvenirs puissent remonter à la surface pour X raisons ? »

- Non, l’hypnose est irréversible Kofi ! Quoi qu’il t’arrive à l’avenir, tout ce que je vais dissimuler le restera jusqu'à la fin de ta vie.

Inconsciemment, mes mots voulaient sans doute tenter une dernière fois de la faire changer d’avis… Mais la blondinette était déterminée et je me doutais bien qu’elle irait jusqu’au bout ! Je lui demandais d’ailleurs jusqu’où je devais remonter dans la modification de ses souvenirs… Préférait-elle m’oublier totalement ou garder en mémoire les bons moments que nous avions vécus tous les deux avant que je ne décide de lui dévoiler toute la vérité ? Je me doutais bien de sa réponse, mais je préférais m’en assurer… Peut être avec l’espérance naïve de l’entendre me dire qu’elle ne voulait soustraire que le coté vampire de toute cette histoire.

Plongeant mon regard dans le sien, j’attendis sa réponse calmement en profitant de ce dernier contact et de l’incruster dans ma mémoire pour le restant de mes jours. Que l’éternité serait longue sans elle… mais c’était son choix et personne ne devait s’y opposer !

- « C’est ce que je souhaite. Ma décision est prise. Et crois-moi, plus j’y pense et plus cette décision est difficile à tenir. Alors s’il-te-plais Vaan, fais-le. »

Anéantie par cette réponse, je ne pus retenir une larme d’eau salée et de sang qui coula en traitresse le long de ma joue. Alors que je prenais pleinement conscience de sa décision, je laissais mes mains glisser sur son cou. Tendrement, je me permis de me rapprocher assez pour embrasser son front, avant de m’écarter à nouveau de quelques centimètres, mes yeux toujours plongés dans les siens.

- Bien…

J’aurais voulu lui dire que jamais elle ne quitterait mes pensées et que tout ce que je lui avais dis était vrai ! De mes origines jusqu'à mes sentiments pour elle… Et puis les mots qui n’avaient jamais franchi la barrière des mes lèvres, le fameux : Je t’aime… Pourtant c’était le moment le plus approprié pour m’en libérer avant qu’elle n’oublie tout.

Retardant l’arrivée de l’hypnose, je laissais mes pouces tracer des cercles tendres sur la peau de son cou.

- Au revoir Kofi… Je t’aime, et je t’aimerai toujours !

Et puis, sans attendre sa réaction, je me mis à ouvrir les portes de sa conscience pour me plonger dans sa mémoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Dim 20 Mai - 12:36

Vaan ne se permit aucune tentative pour me raisonner, me faire changer d’avis. Voilà une chose que j’appréciais de sa part. Il avait comprit que c’était une solution presque vitale pour moi, à commencer par le fait que c’était lui-même qui me l’avait proposé. Alors j’attendis, patiemment. Qu’il prenne tout le temps nécessaire pour réussir correctement l’hypnose. Mais pas trop non plus, car plus les secondes s’écoulèrent, plus le chagrin grimpait dans ma poitrine, qui finirait par m’étouffer à la gorge pour ensuite éclater encore en sanglot. Et ce n’était vraiment pas le moment, alors que tout était sur le point de changer dans ma vie. Enterrés les souvenirs désastreux, fini l’accablement et la crainte de se sentir à nouveau en danger. Il allait me libérer de tout ça, et j’aurais aimé le remercier encore. Sauf que je ne me souviendrais plus de lui du tout…
C’était… Dur… Mais… Y avait-il une autre solution ?

Je rassemblais tout mon courage pour ne pas céder. Et dieu qu’il en fallait lorsque j’aperçus des larmes coulées sur le visage de Vaan. Je n’avais peut-être pas totalement craqué, mais à moi aussi une larme coulait sur ma joue. J’aurais préféré fermer les yeux, pour ne plus l’avoir dans mon champ de vision et pouvoir supporter toutes ces émotions. Mais c’était impossible, sinon l’hypnose ne fonctionnerait pas. Alors à la place, je m’agrippais à ses deux bras dont les mains me tenaient mon cou. Si je ne le faisais pas, je pensais que j’allais m’effondrer sur le sol. Je recommençais à trembler. Bon sang, il fallait que ça finisse ! Je ne pourrais pas supporter la situation très longtemps.

- « Au revoir Kofi… Je t’aime, et je t’aimerais toujours… »

Oh non…
Je faillis dégringoler de mes jambes. C’était la première fois qu’il me disait ces mots. Depuis tout ce temps… C’était… Arf, j’ignorais comment je devais le prendre. Pourquoi me le dire maintenant, à l’heure où tout ce que nous avons vécu va bientôt disparaître ? Mon cœur bondissait dans ma poitrine, et finirait bientôt par se craqueler, réduit en miettes. Je ne m’étais pas rendu compte à quel point je tenais à lui aussi... Soupire… À quoi bon s’en soucier maintenant… De toute façon il était trop tard. Je le voyais se concentrer. Il allait tout enfouir au plus profond de moi-même…



La nuit était sombre et très silencieuse ce soir. Tellement que même les petits bruits d’animaux se faisaient entendre. Le calme régnait dans la pièce, comme prendrait le tournant de ma vie. Tout en continuant de le fixer dans ses yeux, je sentais… Rien. Rien du tout. C’était indolore. Et c’était bien remarque. Je n’aurais plus du tout à souffrir maintenant… Moi qui pensais que je sentirais un petit quelque chose, une vague de sensation dans mon esprit. Mais peut-être que ce n’était pas le cas. Seulement, je voyais bien que quelque chose clochait. Vaan fronçait les sourcils, comme si tout ne se passait pas comme prévu. Ou alors, peut-être qu’il n’avait pas le courage de le faire…

- « Hey Vaan !? Allez, fais-le pour de bon ! Faut-il que je te le demande à genoux ? » Lui demandai-je, commençant à perdre patience.

Je le fixais, attendant de savoir ce qu’il allait me répondre. Je pouvais tout à fait comprendre s’il n’était pas capable de le faire lui. Dans ces cas-là, il aurait fallu que ce soit quelqu’un d’autre qui le fasse. Un autre vampire ?... Hum… Si c’était nécessaire, alors oui.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Dim 20 Mai - 19:09

Ouvrir les portes unes à unes, pénétrer dans la mémoire, modifier les souvenirs… L’hypnose ne représentait pas une épreuve difficile à réaliser puisque je l’utilisais depuis ma plus petite enfance, et d’autant plus depuis que je suivais la voie des guerriers. Malgré tous nos efforts pour rester les plus discrets possible, la chasse aux loups garous en pleine ville n’échappait pas toujours à certains regards humains un peu trop curieux… Et dans ces cas là j’étais plus amateur d’hypnose que de meurtres ! Pas question pour moi de boire le sang de ses personnes jusqu'à ce que leurs cœurs cessent de battre. Je n’étais pas un monstre ! Contrairement à certains autres vampires…

Pourtant cette fois, je n’arrivais pas à pénétrer dans l’esprit de Kofi ! Est-ce parce que je me sentais trop concerné par la modification des souvenirs ? Redoublant d’effort, je retentais l’opération en me concentrant plus encore que dans mes habitudes.

Mes pupilles centrées sur celle de Kofi, j’arrivais à la porte de sa mémoire, mais sans parvenir à l’ouvrir.

- « Hey Vaan !? Allez, fais-le pour de bon ! Faut-il que je te le demande à genoux ? »

La voix de Kofi me fit perdre le fil d’Ariane de mon contrôle hypnotique et comme un élastique qui se détend, mon esprit revient dans mon corps.

- Non pas besoin de me supplier ! Mais reste calme s’il te plait.

Reprenant l’exercice, je me rapprochais un peu plus pour que nos yeux ne soient plus séparés que par une dizaine de centimètres. Cette proximité devrait facilité les choses et même si le parfum fruité de Kofi me donnait vraiment envie d’abandonner, je restais concentré pour lui permettre de retrouver une vie normale… mais une fois de plus je me retrouvais face à un mur au lieu de plongé dans le nuage des ses souvenirs.

Aller Vaan ! Fait le pour elle, merde ! Mettant alors toute mon énergie dans cette bataille, je tentais de forcer le passage ! Je pensais avoir réussi mais au moment où je pensais entrer en contact avec les méandres de sa mémoire, une douleur me scia la tête et me referma brutalement les portes, me renvoyant une nouvelle fois dans mon corps avec violence. Frappé par cette vague psychique, mon corps fut projeté contre le mur de la chambre alors que la souffrance continuait à bruler chaque cellule de mon cerveau.

Sonné, je me tenais la tête entre les mains pour essayer d’apaiser la douleur, mais sans grand résultat puisque je m’effondrais sur le sol, en me recroquevillant sur moi-même.

Je n’avais jamais vu ça ! Que venait-il de se passer ? Pourquoi Kofi résistait-elle à l’hypnose au point que ma propre énergie me revienne en pleine tête ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Dim 20 Mai - 20:54

- « Non pas besoin de me supplier ! Mais restes calme s’il te plait. »
- « Soit. »

Je me concentrais alors pour me calmer. Mais l’exercice était plutôt difficile, avec son visage qui se trouvait à moins de 10 centimètres du mien, et ses yeux qui me fixaient sans cesse intensément. C’était assez intimidant pour moi. Cependant, je devais mettre cette gêne de côté pour ne pas tout faire rater. De plus, il ne fallait plus perdre de temps, car mon père n’allait pas tarder à rentrer de sa soirée. Je fixais toujours le vampire, en essayant de ne pas relâcher mon attention. Je me demandais combien de temps cela allait prendre encore. Et voyant qu’il ne se passait toujours rien, je commençais à croire qu’il m’avait menti. Mais je mis cette idée de côté, parce que je savais qu’il n’était pas du genre à raconter des histoires, surtout dans la situation actuelle. Ce serait complètement immature et inutile au possible. Donc j’allais lui laisser le temps nécessaire à la réalisation de la tâche. Seulement, quelque chose de bizarre commençait à se produire.
Ma tête… Elle me faisait un peu mal. Quelque chose était entrain de se passer, et à mon avis, ce n’était pas normal. Je sentais comme une énergie… Mais sous forme de clou brûlant qui essayait de me transpercer le crâne à coup de marteau. La douleur s’intensifiait de plus en plus à chaque millisecondes. Que devais-je faire ?! Continuer à regarder Vaan pour ne pas l’interrompre ? Oui, je devais résister, dompter la douleur. Mais le clou s’enfonçait davantage que sa douleur devenait insupportable. Je plissais les yeux sous l’interminable brûlure, plaçant mes mains sur ma tête comme si cela allait tout arranger. J’avais très mal et je sentais que ma tête allait exploser !

- « HAAA ! » Criais-je soudain en me mettant à genoux sur le sol.

Perdant tout contrôle de moi-même, j’abaissais mes résistances pour laisser mon esprit se défendre contre cette torture. Je sentais l’énergie quitter mon cerveau et s’extérioriser. Elle se dissipa donc peu à peu dans ma tête, mais ce fut Vaan qui en prit un coup ! Celui-ci fut éjecté contre l’un des murs de ma chambre, créant un vacarmes assourdissant dans la vieille maison. Et dès que la douleur disparut complètement, je levais la tête pour observer le vampire.

- « Vaan !! Ça va ? Tu n’as rien ? »

J’accourus à côté de lui, très inquiète. Il avait l’air sonné, mais je pense qu’il allait s’en sortir. Je me mit à son niveau pour le regarder dans les yeux, et posa une main tendre sur sa joue. Je me posais plein de questions. Je ne savais pas comment l’hypnose se passait d’habitude, mais sûrement pas de cette manière ! Ce n’était pas possible. Est-ce qu’il avait eu accès à mes souvenirs ? Et pourquoi cela me faisait un mal de chien bon sang !?

- « Sais-tu ce qu'il s'est passé ? Pourquoi ça n’a pas marché ?! »

Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Dim 20 Mai - 21:53

La douleur était insupportable ! Même une blessure avec une lame en titane ne provoquait pas une telle sensation de brulure, c’est pour dire le calvaire que je vivais à cet instant. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait puisque jamais je n’avais eu à douter de mes capacités d’hypnose. Pourquoi l’esprit de Kofi se défendait-il au point de me renvoyer mon énergie aussi brutalement ? La question tournait dans mon esprit alors que je m’effondrais sur le sol de la chambre, assommé par cette « attaque » psychique.

- « Vaan !! Ça va ? Tu n’as rien ? »

Les cris inquiets de Kofi me tirèrent de mon cocon douloureux et je vis qu’elle s’était agenouillée près de moi, sa paume posée contre ma joue. La chaleur qui se dégageait de sa peau sur la mienne était d’une douceur incroyable comparée à l’incendie qui continuait à assaillir mon crâne. Incapable de desserrer les dents pour lui adresser deux mots, je me contentais de fixer son regard jusqu'à ce que la douleur diminue…peu à peu… Une minute plus tard je réussis à m’asseoir tout en appuyant ma tête contre mes genoux.

- Jamais vu ça… réussis-je à chuchoter encore affaibli.

- « Sais-tu ce qu'il s'est passé ? Pourquoi ça n’a pas marché ?! »

- Non j’en sais rien… ça se passe pas comme ça d’habitude !


Plongé dans mon carcan de douleur je n’avais pas senti l’homme arriver, et ce n’est que lorsque les clés teintèrent dans la serrure que je pris conscience que le père de Kofi s’apprêtait à rentrer dans l’appartement. Il fallait que je me tire de là et vite ! Malheureusement mon corps refusait de répondre à mes demandes et je ne réussis qu’a me relever avant que le paternel fasse son entrée dans la chambre de la blondinette.

- Kofi, j’ai entendu un énorme bruit, qu’est-ce…

C’est là qu’il me vit et ne termina pas sa phrase. Il faut dire que je ne devais pas avoir fier allure après ce qu’il venait de se passer. Cheveux en vrac, joues rougies par des larmes de sang, vêtements débraillés, et armes apparentes… Bonjour beau papa ! La situation aurait pu me faire rire si je n’en avais pas été le principal intéressé.

Alors pendant que Kofi se cherchait des excuses, je m’approchais de l’homme en tendant la main, comme pour le saluer chaleureusement. Mais là n’était pas mon attention ! Je profitais de cette approche un peu bancale pour fixer son regard alors qu’il se plongeait dans le mien. Si le problème de l’hypnose venait de moi nous allions être très vite fixés !

Les portes de son esprit s’ouvrir dés ma première tentative et je me glissais dedans avec la facilité d’un expert.

- Mr Manaty, vous venez de rentrez chez vous, votre fille dort tranquillement dans sa chambre. Aucune inquiétude à avoir, commençai-je en modifiant ses souvenirs au fur et à me sure de mes mots. Vous êtes épuisé par votre journée et vous ne rêvez que d’une seule chose, prendre une douche et vous installer devant la télévision. Il y a votre match de foot préféré ce soir…

Cette fois je compris que le défaut d’hypnose ne venait pas de moi, mais de Kofi. En effet son père ne chercha pas plus longtemps et tout en répétant mes phrases, sortit de la chambre en refermant la porte derrière lui.

Épuisé par cet ultime effort, je reculais et me laissais aller sur le matelas en posant ma main sur le front. Je pouvais encore sentir la chaleur brulante qui avait embrasé mon cerveau quelques minutes avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Lun 21 Mai - 11:02

Alors Vaan aussi n’en savait rien…
Je soupirais. Mon mal de tête était toujours là, et pourtant, ma curiosité me poussait à en savoir davantage sur ce qu’il s’était produit. En gros, ce qu’il s’était passé, c’était que Vaan voulut rentrer dans mon esprit, mais que celui-ci la repousser, sans que j’en ai eu le contrôle. Si le vampire m’affirmait que cela ne se passait pas comme ça habituellement, cela voudrait dire que ça viendrait de moi. Mais enfin, j’étais une humaine comme une autre non ?! C’était à en devenir dingue ces histoires. J’avais l’impression que plus j’avançais dans le temps, plus je ne me reconnaissais plus moi-même. On me disait que j’étais une Compagne de Sang… Mais cela n’a jamais été moi ! La Kofi, étudiante à Paris qui, dans quelques années, sera diplômée et vivra comme bon lui semblera. J’étais la petite poupée en sucre à papa, l’adorable fille à maman (avec la demi-sœur évidemment)…

- « Kofi, j’ai entendu un énorme bruit, qu’est-ce… »

Je me retournais vers la voix que je redoutais d’entendre. Mon père. Il était rentré, et vraiment pas au bon moment.

- « Ah tiens, papa ! C’est toi… » Commençais-je à marmonner.

Alors là, c’était le pompon. La cerise sur le gâteau. La crème de la crème. Pourquoi fallait-il qu’il arrive maintenant ?!
Il fallait que je trouve une excuse, et vite, avant qu’il ne pose trop de question. À la vue de l’état de ma chambre et de Vaan, je n’osais pas imaginer l’inquiétude qu’il pourrait avoir, dû au fait que n’importe quels scénarios (désastreux, précisons-le) possible pour expliquer ce bruit et ce désordre.
Bon alors réfléchis… Réfléchis… (Cerveau en irruption !! XD). Tout en me levant, je regardais mon père qui me fixait, ahuri.

- « Bon écoutes papa… »

Je n’eu cependant pas l’occasion de finir ma phrase que Vaan s’était levé et s’approchait de mon père. Mais… Qu’est-ce qu’il faisait là ? Il… Il lui sert la main ?! Croyait-il vraiment que c’était le bon moment de l’accueillir chaleureusement, genre d’un « Welcom Home ! » suivis d’une joyeuse accolade comme quoi il nous avait tellement manqué depuis ce matin ? Avec sa dégaine, il va se faire virer de la maison en moins de deux !
J’étais debout, derrière les deux hommes et j’allais intervenir quand je compris enfin le pourquoi de la démarche du vampire.

- « Mr Manaty, vous venez de rentrez chez vous, votre fille dort tranquillement dans sa chambre. Aucune inquiétude à avoir. Vous êtes épuisé par votre journée et vous ne rêvez que d’une seule chose, prendre une douche et vous installer devant la télévision. Il y a votre match de foot préféré ce soir… »

Lui avait-il dit en le fixant droit dans les pupilles. Ainsi, il l’hypnotisait. Curieuse, j’observais sa façon de procéder. Mon père répétait tout ce que le vampire souhaitait qu’il fasse, les yeux flous et vides, comme si son esprit était dans un autre espace-temps. Et sans broncher, il sortit de ma chambre, comme si de rien n’était ! Je le suivis du regard, me dirigeant vers la porte de ma chambre pour le regarder entrer dans la salle de bain, fermer la porte à clé et faire couler l’eau dans la baignoire quelques secondes plus tard. Comprenant les effets de l’hypnose, une chose m’avait frappé. Si je n’avais pas repoussé Vaan tout à l’heure (enfin si mon esprit ne l’avait pas fait… Rhaa j’en sais rien enfait !), serais-je devenus comme ça aussi ? Un légume obéissant aux ordres d’un vampire ? Et encore une fois, qu’est-ce qui n’allait pas chez moi pour que l’hypnose échoue lamentablement ?
Je fermais la porte de ma chambre et observa Vaan, avachis sur mon lit. Il semblait épuisé par toutes ces hypnoses (réussis ou non). Je ne voulais pas le bombarder de questions tout de suite, vu qu’il ne serait visiblement pas en état d’y répondre. Je mis une main sur ma tête, qui ne cessait de me faire mal. Saleté de migraine ! Mêlée à la fatigue, je sentais que demain serait un bon jour pour rester au lit. Je rejoignis alors Vaan sur mon lit et m’assis à ses côtés. Son visage était crispé par la douleur. Je posais ma main sur son front pour pouvoir évaluer son état, mais la retira à la seconde qui suit ! Wouhaa, il était brûlant ! Lui qui d’habitude était aussi froid qu’un congélateur…

- « T’as l’air mal en point. Tu veux que je t’amène quelque chose ? » Lui proposais-je gentiment.

Moi aussi je crois que je mangerais bien un truc, ou boire un verre d'eau. Mais avec le recul, je m’étais rendu compte que ce qu’un vampire avait besoin uniquement pour se nourrir, c’était du sang ! Mais quelle gourde tu fais parfois ma cocotte ! Oui Ben… Je n’avais pas l’habitude d’en côtoyer tous les jours non plus ! Enfin si, mais sans le savoir.
Mais… Finalement… Peut-être que… En fin de compte je pourrais…

- « Vaan… Écoutes… Si tu as besoin, je… Je pourrais te donner un peu de mon sang. Tu as fait tellement pour moi, et ce serait ma façon de te remercier, puisque tu nous as encore tiré d’affaire avec mon père… »

Mais qu’est-ce qui me prenait de faire ça. Je venais de proposer mon sang à un vampire ! J’allais sûrement me transformer non ? Et s'il perdait le contrôle de lui-même en buvant ? Rhaa t’aurais dû y réfléchir à deux fois avant de parler ! Je n’allais tout de même pas changé d’avis maintenant, ce ne serait pas cohérent. J’ai proposé, il fallait que j’assume. Et si c’est uniquement à Vaan que je le faisais, c’est que j’avais de bonnes raisons de lui suggérer. Parce qu'avec lui, je n'avais plus peur, et je sais qu'il ne me ferait aucun mal. Il tenait trop à moi pour ça. Alors à mon tour de l'aider maintenant...



Dernière édition par Kofi Manaty le Mar 5 Juin - 20:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Mer 23 Mai - 16:02

L’intervention paternelle ne m’inspirait guère confiance… Je ne connaissais pas Mr Manaty plus que ce que j’avais pu en voir en espionnant aux fenêtres de l'appartement, mais comme tout père qui se respecte, je savais qu’il n’approuverait pas ma présence dans la chambre de sa fille. Bien qu’elle soit majeure et libre de vivre sa vie, je ne m’attendais pas à ce qu’il me réserve un accueil chaleureux… Quoi de plus normal ?

Quand il fit irruption, Kofi essaya donc de lui expliquer le pourquoi du comment un mec dans mon genre trainait dans le coin, mais je ne lui laissais pas le temps de se perdre en mensonges ! Et ce cher petit monsieur allait me permettre de vérifier que mon talent d’hypnose n’était pas mort… Pour tromper les apparences, je tendis la main, comme pour le saluer, avant de commencer à entrer dans son esprit.

Cette fois, je n’eus pas le moindre mal à modifier ses souvenirs et à lui suggérer de passer quelques minutes dans la salle de bain avant de s’installer sur son canapé… Le temps pour moi de régler le problème avec la jolie blondinette de mon cœur qui ne manquerait pas de me demander des explications !

J’allais me retourner pour lui faire fasse, mais l’épuisement s’abattit sur mes épaules. Dans un autre jour, je ne me serais jamais effondré de la sorte, mais j’avais eu à faire beaucoup d’efforts en protégeant Kofi, puis en tentant de l’hypnotiser… tout ça pour me faire attaquer par ma propre énergie. Sans parler que je n’avais pas bu une seule goutte de sang depuis plusieurs jours… J’étais absolument à bout de force !

- « T’as l’air mal en point. Tu veux que je t’amène quelque chose ? »

Avachi sur le lit, j’avais dû mal à ne pas me laisser aller complètement vers l’inconscience, heureusement la voix de Kofi me maintenait dans le monde réel, tout comme le contact de sa main sur mon front.

- Merci… ça va…, répondis-je sans vraiment me demander ce qu’elle voulait bien m’amener. T’es là c’est la seule chose qui compte.

Le silence s’installa, mais pour ma part j’étais trop secoué par la douleur qui me serrait la tête pour m’en soucier. Fermant les yeux, j’essayais de ne penser à rien d’autre qu’a Kofi pour me maintenir en éveil le temps de récupérer. Parler n’était pas une priorité… du moins pour moi. Mais la demoiselle ne connaissait rien de mon coté vampire et cette léthargie dû l’effrayer.

- « Vaan… Écoutes… Si tu as besoin, je… Je pourrais te donner un peu de mon sang. Tu as fait tellement pour moi, et ce serait ma façon de te remercier, puisque tu nous as encore tiré d’affaire avec mon père… »

Ses mots me firent l’effet d’un electro choc ! Rouvrant les yeux, je pris la peine de me relever en m’appuyant sur un coude pour lui parler de cette proposition qui me gênait autant qu’elle.

Si je la protégeais c’est parce que je ne pouvais pas me détacher d’elle comme j’aurais aimé être capable de le faire au lieu d’empoisonner son existence. Alors elle n’avait pas à me proposer son sang pour remerciement…

- Kofi… Tu… Je…
Aie! Le sujet était délicat et je n’avais pas envie de tout foirer encore une fois. Je ne peux pas accepter…. Pas comme ça… C’est vraiment généreux et ça m’aiderait forcément à aller mieux, mais je ne veux pas que tu m’offres ton sang de cette manière.

J'espérais qu'elle insisterait pas ... Ma capacité de retenue se fendillait de seconde en seconde!





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   Lun 4 Juin - 22:01

- « Merci… Ça va… T’es la seule chose qui compte. » Me dit-il d’un sincèrement.

Voyant qu’il ne voulait rien, je gardais le silence et restait en place à le contempler. Je me surpris à frissonner un peu en entendant ces mots. Auparavant, j’avais l’habitude qu’ils me les disent, parce que je pensais jusqu’à présent que ce n’était que par amitié. Mais depuis que je connais ses véritables sentiments envers moi, tout ça parce que j’étais une compagne de sang, je ne l’interprétais plus de la même façon. Pour tout dire, cela me gênait qu’il me dise des choses aussi… Attrayantes.

- « Bon… Comme tu veux… » Lui dis-je en tournant la tête pour regarder bêtement le mur.

Mais qu’est-ce qui se passait chez moi ? Je venais de me rendre compte que je tenais à lui bien plus que je ne l’avais imaginé. Pourtant, il me répugnait. C’était un vampire ! Et d’après ce qu’on lisait, leur beauté attirait les hommes pour mieux boire leur sang ! Alors non, je ne devais pas céder à la tentation. Je ne voulais pas que Vaan se serve de moi comme une bouteille pleine de sang qu’il pourrait boire quand il le voudrait ! Après tout, il avait trouvé mon sang incroyablement bon la première fois, non ? C’était certainement pour ça qu’il me protégeait…
Et en même temps, je ne serais sûrement morte sans lui à l’heure qu’il est, d’où le fait que je lui proposais d’offrir un peu de mon liquide vital pour le remercier. Après tout, j’ignorais comment le remercier autrement et dignement. Ce que je ne m’attendais pas, c’était sa réponse :

- « Kofi… Tu… Je… Je ne peux pas accepter…. Pas comme ça… C’est vraiment généreux et ça m’aiderait forcément à aller mieux, mais je ne veux pas que tu m’offres ton sang de cette manière. »

De cette manière ? Je lui proposais mon sang et il refuse, parce qu’il ne veut pas que je lui en donne pour le remercier de ses actes ? Dois-je donc en conclure que je devais être uniquement sa bouteille de sang pour qu’il en boive ?
Alors pour être sûr que mon raisonnement tenait bon, je lui demandais sans hésiter en le fixant dans ses yeux :

- « De quelle manière alors ? Faut-il que je te donne mon sang à chaque fois que tu en a envie ? En gros, est-ce que je dois être ton garde-manger ? » Lui dis-je en me levant du lit.

Les mots étaient sortis à toute vitesse, sans les avoirs véritablement pesés. La fatigue et le mal de tête rendaient la situation bien plus rude qu’elle ne l’était déjà, et c’était avec une pointe de véhémence que je lui avais posé la question. Je n’avais même pas pensé à baisser un peu le ton, pour éviter que mon père entende toute la conversation.
Je soupirais en fermant les yeux. Maintenant, je m’attendais à ce qu’il parte, en colère contre moi. Je ne sais pas si c’était ce que je voulais au fond, mes sentiments ayant un peu pris le dessus. Je pense que je ne l’arrêterais pas si c’était le cas, crevée que j’étais. Pourtant, j’avais encore tellement de questions à lui poser. Ma soif de curiosité était loin d’être satisfaite, puisque je me demandais toujours pourquoi l’hypnose n’avait pas marché sur moi alors que sur mon père…
C’est alors que j’ouvris les yeux et que je vis… Personne. Vaan avait déserté les lieux. Parti. Comme ça. Sans rien dire. Comme la première fois qu’on s’était vu. Je fermais mes poings, à la fois en colère contre lui et contre moi-même. J’avais sûrement dû le vexer oui, mais je devais savoir bon sang ! J’étais paumée avec toutes ces histoires, et comme il était incapable de m’effacer la mémoire, autant que je comprenne pourquoi pour pouvoir mieux le vivre. Et encore…

Je retournais alors dans mon lit, sous mes draps cette fois. Allongée sur mon coussin, le sommeil était dur à trouver. Je me retournais et retournais encore sur le matelas, essayant d’oublier les faits de cette nuit, à commencer par l’agression. Par moments, je me relevais et allumait la lumière de ma table de chevet, histoire d’être sûr que mon ex-agresseur n’était pas dans la pièce. Ou bien peut-être pour voir si Vaan n’était pas revenu. Mais il n’y avait jamais personne.
Je finis alors par m’endormir quelques minutes plus tard, le sommeil gagnant enfin la bataille contre mon esprit trop perturbé…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dis-moi que tu ne me détestes pas... ~ Vaan ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vaan [Homme à tout faire]
» [EVENT] Judicaël Vaan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-