Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite surprise / Kofi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Visite surprise / Kofi   Mar 30 Avr - 13:58

Le calme était revenu dans les rues parisiennes depuis que Yezahel et ses troupes de mystiques avaient mis fin aux obscurs agissements de l’assassin. J’avais moi-même pris part activement aux combats menés dans la capitale pour que le secret de notre existence reste intact. Et puis si je m’étais investi pleinement dans cette lutte, c’était aussi pour oublier ma dernière rencontre avec Kofi… Même si ma tentative de l’hypnotiser s’était soldée par un échec cuisant, ce que je ne comprenais toujours pas d’ailleurs, le message était bien passé : elle voulait m’oublier. Alors je m’étais forcé à rester en retrait, m’éloignant d’elle pour ne pas lui imposer ma présence même quand je surveillais ses arrières. En la sentant en sécurité, mes gardes devant son appartement s’étaient espacées… jusqu'à ce que je la laisse vivre en paix. Je ne l’avais pas revu depuis plusieurs semaines et j’essayais de ne plus penser à elle. Difficilement. Mais je tenais bon. La compagnie de mes frères m’aidait à garder mes distances, à ne pas chercher à la revoir, à me rappeler que ma mission principale restait la protection de notre « nid ».

Revolver au poing, je m’entrainais donc la salle d’arme avec Kade et Broke. L’ambiance était bon enfant, mélange de compétition virile et de blagues à deux balles. Rien de tel pour m’occuper l’esprit alors que mon cœur me hurlait de retourner voir ma jolie blonde.

Après avoir envoyé trois balles au cœur de la cible installée contre le mur au fond de la salle, je fus interrompu par les vibrations de mon portable. « Ouai ! » Dis-je distraitement à Gideon au travers du haut parleur tout en rechargeant mon flingue."T’as de la visite mon frère." Même si je n’attendais personne, je n’étais pas particulièrement surpris qu’une personne me demande à l’entrée du nid. Mes contacts savaient où me trouver en cas de coup dur. Peut-être que Sam avait un bon tuyau à me refiler ? Ou que Pam s’était une nouvelle fois mise dans une galère pas possible ? Dans tous les cas, je mis fin à mon entrainement pour me rendre au salon réservé aux invités.

En chemin, je réajustais mes fringues, mais sans passer par mes appartements pour me changer. Je devais sentir la poudre et le papier brûlé. Tant pis, je n’avais pas l’intention d’éterniser ce rendez-vous pour retourner ensuite à la salle d’arme et mettre la pâtée à Broke.

En resserrant ma ceinture, je donnais un coup d’épaule dans la porte du salon et y entrait de dos sans chercher à connaitre l’identité de mon visiteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Ven 27 Déc - 10:40



La nuit était plutôt calme ce soir.
Pas de dangers à l’horizon… Mais pourquoi je pense encore à ça ? La vie dans les rues parisiennes était plutôt tranquille ces derniers temps, je n’avais donc aucune raison de m’inquiéter. D’après Yezahel, il n’y avait rien à l’horizon, aucune affaire à enquêter, ou rien de bien grave… Pour être honnête, même de ça j’avais un peu la trouille.

Il me semblerait donc que j’avais choisi un bon moment pour entrer en contact avec lui. Yezahel ? Non pas lui, je parlais de Vaan. Nous nous n’étions pas revu depuis plusieurs semaines maintenant. Je me disais qu’il valait mieux couper les ponts, vivre loin de lui pour être loin de mes soucis. Mais quelque chose m’en empêche. L’oublier m’était impossible. Je n’y arrivais pas. Je ne peux pas. Parce qu’il gît là, au fond de mon cœur, sans jamais partir.

Pourquoi ??

J’avais longuement hésiter avant d’agir ; «  Qu’a-t-il fait au juste ? Il t’a protégé. Que dois-je faire pour ne plus penser à lui ? Rien du tout, il ne mérite pas ça. Alors quoi ? Vas le voir. » Voilà une de mes conversations intérieures que je pouvais avoir. Qu’est-ce qui m’a fait céder ? Le temps, les sentiments, un manque… Je n’en savais rien, tout était tellement confus. La seule chose dont j’étais sûre, c’était que je voulais le voir.

Alors, sur un coup de tête, je suis partie me renseigner sur ce nid. Je m’étais habillée rapidement, avec un simple jean bleu claire, une chemise fine blanche, d’un gilet noir et des basket gris. Je m’étais fait une tresse en chemin, histoire d’être un peu plus présentable. Mon père était absent, pas besoin de trouver une excuse pour ne pas l’inquiéter. J’imagine bien la scène s’il avait été là ;

« Tu vas où ?
- Je vais parler à Vaan, dans un nid infesté de vampires assoiffés de sang. T’en fais pas, tout ira bien.
- Ah… »

Bref, m’y voilà maintenant, dans ce nid. Je me trouvais dans ce hall pas vraiment rassurant, à l’attendre. À l’heure qu’il est, je suis partagée entre la crainte d’être mordue et la joie de le revoir.

« Hey, je t’ai jamais vu dans l’coin toi. T’es qui ? »

Mon regard croisa à cet instant celui d’un homme, peau blanche, yeux menaçants. Mes jambes voulaient courir loin de lui et de cette pièce qui m’inspirait continuellement la peur.
J’arrivais finalement à glisser une phrase malgré mes craintes.

« Je viens voir Vaan. Je m’appelle Kofi. »

Il me fixa longuement, un demi-sourire à ses lèvres. Puis il s’esclaffa et prit un téléphone dans sa poche pour composer un numéro. « T’as de la visite mon frère ». Puis il raccrocha ; « Attends ici. J’espère pour toi que t’as une bonne raison pour le déranger fillette. Il aime pas en général qu’on interrompe son entraînement. » Me lança-t-il avant de me tourner le dos et partir.

… Alors c’était un vampire lui aussi ? …
« T’as encore le temps de partir tu sais. Quoi mais t’es folle ! Tu vas lui poser un lapin ? Maintenant que t’es là, tu restes ! Mais… Après tout, c’était mieux ainsi non ? »

Et soudain, je suis rouge écarlate. C’était trop tard. Il est là…

Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Sam 28 Déc - 16:08

Me déranger au plein milieu d’un entrainement n’était pas franchement la meilleure chose à faire puisque l’adrénaline courrait dans mes veines et me poussait facilement vers la colère… Et puis merde, j’étais en train d’exploser mon propre record au tir et de faire ravaler ses crocs à Broke ! Pourtant, si Gideon avait pris le risque de m’interrompre, c’etait que mon visiteur devait être quelqu’un d’important ou du moins porteur d’un message alarmant. J’essayai donc de me calmer un peu en parcourant les couloirs du nid, mais je n’étais pas tout à fait serein en arrivant dans la salle des visiteurs. Oui… Je venais de défoncer la porte d’un grand coup d’épaule. Le morceau de bois en ressortit d’ailleurs beaucoup plus meurtrit que moi. Oups.

De dos à mon visiteur pour réajuster un peu mes fringues, je ne pris pas franchement la peine de me perdre en politesse. Déjà qu’à la base ce n’était pas trop mon truc de faire la conversation… Si on leur demandait, mes frères d’armes me décriraient plus comme une brute qui frappe avant de poser des questions. Cette idée me fit sourire jusqu'à ce que je me retourne enfin… et là je perdis toute envie de m’amuser en envoyant mes poings dans la tronche d’un groupe de renégats ou de pointer mes flingues sur la tempe d’un démon perfide.

Est-ce que j’hallucinais? J’aurais pu le croire, mais son odeur ne pouvait pas tromper mes sens. Kofi… Bordel mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Tout de suite je sentis mon coté protecteur prendre le dessus. J’avais envie de bondir vers elle pour m’assurer qu’elle allait bien, mais je ne pouvais me permettre ce genre de rapprochement depuis que la jolie blonde m’avait expressément demander de sortir de sa vie. J’avais pu mis faire en m’éloignant de ses habitudes de vies, mais là, c’est elle qui venait jusqu'à moi… Que faire ? Que faire ? Que faire ? Pour la première fois de mon existence, je me sentais totalement perdu et impuissant.

- Salut… fut la seule chose que je trouvais à lui dire en campant sur mes positions, les mains serrées dans les poches de mon jean pour lui cacher la tension qui grandissait au fond de moi.

Elle était si belle ! Aussi simple et parfaite que dans mes souvenirs. Juste celle que je voulais.

- Est-ce que tout va bien ?

Raaaaah ! Mais pourquoi est-ce que je n’allais pas la serrer dans mes bras pour lui dire à quel point elle m’avait manqué et que j’étais prêt à tout pour son bonheur. Mais je me rappelais très bien que son bonheur elle le souhaitait sans ma présence… Et je restais de marbre, à l’autre bout de la pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Sam 28 Déc - 22:07


Il se tenait là, devant moi, me fixant sans comprendre ce qui se passait exactement. Mon premier réflexe était de lui sourire… Et soudain, je ne voyais que lui et personne aux alentours. En l’observant un instant, je me rendis compte à quel point cet homme à belle allure m’avait manqué… Si j’écoutais mon cœur, il voulait que Vaan me prenne dans ses bras, me rassure parce qu’il n’y aurait rien à craindre avec lui, surtout dans un endroit pareil. Mon cœur battait la chamade et mon visage restait rouge par la timidité et… Bon sang mais qu’est-ce qui m’arrivait tout d’un coup ? Pourquoi je sentais ce besoin d’être auprès de lui à chaque instant ? Est-ce pour cela qui je suis ici, à pendre le risque d’être tué par d’autres vampires, comme cette agression dans le métro ?… * Ce sont des monstres ! T’as faillis y perdre la vie ce soir-là, et tout ce que tu trouves à faire c’est d’aller au cœur de leur cachette à Paris et t’exposer à leur yeux de chasseurs d’hommes ! * Pensais-je subitement, prenant conscience de mon erreur d’être entré ici.

« Salut… »

Alors que j’allais lui tourner le dos pour repartir de plus belle, telle une poseuse de lapin professionnelle, je me raidis. Je détournais mes yeux, trop peureuse d’affronter son regard. Je ne pouvais plus partir, pas comme ça. Il fallait que j’assume mes actes, c’est-à-dire, surmonter l’un de mes pires défauts. Mais quand il était là, près de moi, je me sentais bouleversée, confuse. J’avais jamais eu cette tendance à fuir devant mes problèmes ! Et tout change quand Vaan se tient devant moi, je ne me reconnais pas. Pourquoi ?! Regardes-moi ça, il me salue tout simplement et je ne suis pas foutue de lui répondre !

« Est-ce que tout va bien ? »


Excellente question. Tout était confus. Mes sentiments, mes pensées, tout se mélangeait. Mais là, il fallait lui répondre maintenant. Quelque chose. N’importe quoi.

« Heu… Oui je suppose. Et toi ? » Lui dis-je, en essayant de prendre le ton le plus normal possible.

Mais quelle idiote… * Ma pauvre fille, penses-tu vraiment qu’il va bien quand il te voit ? Tu vas à sa rencontre après lui avoir demandé de partir et de l’oublier ? Tu l’as rejeté alors qu’il t’a avoué qu’il… Qu’il…*
À cette pensée, mon visage n’inspirait sûrement pas la joie. Mais je pris tout de même la peine de lever la tête pour le regarder à nouveau, les yeux un peu rouges. Et là, je commençais à trembler.

« Vaan… S’il te plaît est-ce qu’on… On peut sortir d’ici ? »

C’était la seule chose que je trouvais à lui dire. Cet endroit ne me rassurait pas du tout, et je voulais me retrouver seule avec lui, sans sentir le poids des regards un peu trop curieux dans notre direction. C’est ça, trop de pression, des sentiments trop confus… Trop de trop...

Comment ai-je pu penser un instant que cette vie pouvait être faite pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Sam 28 Déc - 23:37

A cet instant, j’aurais donné n’importe quoi pour revenir dix minutes en arrière et passer me changer pour arriver dans un état présentable devant Kofi. Sauf que ce n’était pas possible. Même les plus puissantes compagnes de sang ne possédaient pas le pouvoir de remonter le temps. Je devrais donc faire avec mes fringues d’entrainement. C’était tout à fait futile comme réflexion, d’autant que ma jolie blonde devait bien se moquer de mon accoutrement… Si elle avait bravé sa peur des vampires pour venir me voir au cœur du nid, ce devait être pour une bonne raison.

Je voyais bien qu’elle était angoissée même si ses joues se teintaient d’une adorable couleur rosée alors qu’elle fuyait mon regard. Moi-même je n’étais pas très à l’aise et je lui sortis les pire banalités pour prendre de ses nouvelles.

« Heu… Oui je suppose. Et toi ? »

Ho ! Je ne m’attendais pas à une réponse aussi simple. A vrai dire je m’étais déjà mis en tête une scène dramatique où elle venait me dire qu’elle quittait le pays pour s’éloigner encore plus de moi et des problèmes qu’engendrait ma présence. Mais peut-être était-ce le cas puisque je voyais clairement ses yeux rougis et son corps tout tremblant.

- On peut dire que je vais bien mais tu sais parfaitement que jamais je… commençai-je en n’ayant pas envie de lui mentir sur la profondeur des mes sentiments et la peine qui me serrait le cœur de ne pas pouvoir me trouver plus près d’elle. Pourtant je ne trouvais pas la force de continuer sur cette lancée quand ses tremblements redoublèrent. Kofi, qu’est-ce que tu as ?

« Vaan… S’il te plaît est-ce qu’on… On peut sortir d’ici ? »

Sans m’en rendre compte je m’étais déplacé jusqu'à me trouver à quelques centimètres d’elle. En tendant la main j’aurais pu poser mes doigts sous son menton pour la forcer à relever les yeux vers moi. Mais je m’abstins du moindre contact physique.

- Oui, où veux tu aller ?

Un peu bête je ne comprenais pas vraiment où elle espérait continuer cette discussion. En dehors de cette pièce informelle ou dans un lieu neutre comme un café ou un parc de la ville ? Pour éviter de faire une connerie, je lui demandais directement ce que voulais. Je ne voulais pas l’obliger à visiter mon chez moi si ce n’était pas ce qu’elle avait derrière la tête. A vrai dire je ne comprenais plus du tout ce que voulais vraiment cette splendide jeune femme. Si je captais ses émotions comme au premier jour, je n’arrivais pas à les interpréter correctement.

- Mon appartement est juste un peu plus loin dans le nid, on peut y être en trois minutes. Mais tu préférerais peut-être sortir… complètement. Prendre l’air dans la rue ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Dim 29 Déc - 1:19


Je devais absolument reprendre le contrôle de moi-même, et pour commencer, arrêter ces tremblements. Sans que je m’en rende compte, ou alors mes yeux sont défaillants (des yeux d’humaine enfait…) il était déjà près de moi. Et étrangement, je réussis à me calmer. Comment faisait-il ? D’un côté, il me rendait nerveuse, et de l’autre, il arrivait à m’apaiser. Peut-être était-ce parce que je me trouvais dans un endroit que je jugeais non sécurisant, et que j’avais besoin de lui pour… Me protéger ? Je commençais à me détester de me voir ainsi, je paraissais si faible dans ses moments là…
Je plaçais mes doigts sous mes yeux et frottais comme pour essuyer des larmes invisibles. Je pris une profonde inspiration et eus enfin le courage de relever la tête et de le regarder dans ses yeux, ses très beaux yeux. J’eus encore une fois l’envie de le toucher, de me blottir dans ses bras, mais je m’abstiens. Je ne voulais en aucun cas le toucher, pour ne pas flancher à nouveau.

« Oui, où veux-tu aller ? »

Il devait se sentir perdu avec moi. Faut dire, j’étais perdue moi aussi, incapable de savoir ce que je souhaitais vraiment. À commencer par l’endroit où je souhaitais aller. Je n’y avais pas réfléchi jusqu’alors, mon seul but étant de m’éloigner de ce hall qui me perturbait. La seule chose qui pouvait me rendre encore plus nerveuse, c’était de marcher seule avec lui, sans rien dire. En silence. Et dieu que ces silences me pèsent lorsqu’on est ensemble. Alors quand il me proposa ceci ;

« Mon appartement est juste un peu plus loin dans le nid, on peut y être en trois minutes. Mais tu préférerais peut-être sortir… Complètement. Prendre l’air dans la rue ? »
La réponse, quoi qu’un peu trop vive à mon goût, me vint directement à l’esprit ;
« Non, je préfèrerais aller chez toi, si cela ne te dérange pas… »

Alors là, il avait sûrement de quoi être surpris. Avec un peu de recul, je m’étonnais moi-même. Mais plus rapidement où partait d’ici, mieux ce serait. Sauf que c’était la première fois que j’allais voir son appartement, et une petite gêne s’empara de moi. Mais je ne voulais pas le montrer, essayant d’afficher une image différente que celle d’une jeune femme fragile et peureuse. Quelque part au fond de moi, je voulais retrouver l’ancienne Kofi, arrêter de se morfondre constamment, être forte. Parce que je ne pouvais plus nier leurs existences, celle des changellings comme Reika, ou des sorcières comme Séréna… Ou bien des vampires comme Vaan… J’en avais trop vu pour ne plus y croire.
J’osais alors le toucher en prenant sa main, avec délicatesse ;

« On y va ? » Lui demandai-je gentiment.

À présent, je suis déterminée à aller de l’avant. Sauf que…

« Haha ! Je te cherchais mon frère ! Je voulais vraiment te foutre la mal en te disant que ton pote Broke vient de battre son record. Mec, tu vas douiller pour m’arriver à la cheville ! Tiens mais, c’est qui celle-ci ? Une autre de tes conquêtes ? Haha elle est plutôt pas mal dis moi ! »


Je retire ma main en vitesse de celle de Vaan. J'ai mon visage rouge écarlate encore une fois, et merde !
J’observais le « pote » de Vaan, visiblement proche on dirait, le prendre par les épaules en guise d’affection. J’assistais à une scène d’amitié un peu bancale, puisqu’il arrivait au moment. Mais que dire après ça ?
Rien, je me tus… Attends quoi ? Une autre de ses conquêtes ? Non laisses tomber Kofi, Ce sont pas vraiment tes affaires. Je n’ai qu’à les écouter en silence, oui, c’est bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Dim 29 Déc - 2:48

Kofi n’était pas du tout à l’aise ici, dans la salle réservée aux visites éphémères et peu importantes de notre nid de vampire. Malheureusement Gideon ne pouvait pas deviner l’importance que la demoiselle avait à mes yeux puisque je ne leur avais jamais présenté. Si mon frère avait su que la jeune femme était la personne que j’aimais le plus au monde et surtout celle à laquelle je m’étais liée en goutant son sang du bout des doigts, jamais il ne l’aurait accueilli de la sorte. Malheureusement Kofi ne m’avait jamais laissé l’occasion de l’inclure dans mon monde… ce monde si différent du sien mais qui lui apporterait une sécurité sans faille et une vie hors du commun si elle décidait un jour de me rejoindre. Idée que je n’osais même plus envisager.

Alors quand elle me dit qu’elle préférait aller jusqu'à mon appartement, je sentis que l’enclume qui serrait mon cœur se détendait un peu. D’accord, ce n’était qu’un petit pas en avant dans notre relation hyper tendue, mais j’y voyais déjà un signe positif. Pour un peu, je l’aurais prise dans mes bras avant de courir dans les couloirs qui menaient jusqu'à la porte de mon coin d’intimité. Sauf que je me rappelais la manière dont nous nous étions séparés lors de notre dernière rencontre… Et là je sentis la peur monter à nouveau dans mon ventre. Et si ce n’était qu’un stratagème  pour m’achever sur mon propre terrain ? Non, Kofi ne m’infligerait jamais ça.

J’en eu la conviction quand elle brisa les barrières qui nous séparaient et me pris la main. « Seigneur ! » j’attendais un si petit geste de sa part depuis des mois et des mois que je me sentis devenir aussi léger qu’un papillon. Mais un papillon dangereux qui serait capable de tuer le premier qui oserait s’en prendre à elle.

« On y va ? »


Cet instant de pur bonheur me fit oublier toutes les heures de galère à essayer de l’oublier et je savais que je serais capable de supporter toutes les tortures imaginables si on me promettait de revivre ce contact un jour.

- Viens, dis-je seulement en commençant à marcher vers la sortie.

Malheureusement, c’était sans compter sur Broke qui fit son apparition. Surement impatient de reprendre notre entrainement et surtout notre compétition acharnée au tir, il n’avait pas pu attendre que je revienne. Non ! Il fallait qu’il vienne mettre son nez dans une affaire terriblement fragile.

« Haha ! Je te cherchais mon frère ! Je voulais vraiment te foutre la mal en te disant que ton pote Broke vient de battre son record. Mec, tu vas douiller pour m’arriver à la cheville ! Tiens mais, c’est qui celle-ci ? Une autre de tes conquêtes ? Haha elle est plutôt pas mal dis moi ! »

- Ferme là tu veux! Et surtout, dégage de là ! Vite ! Lui ordonnais quand il m’agrippa par les épaules et sans pouvoir retenir un grondement sourd qui sortit de ma gorge.

Mais le mal était fait… Kofi retira brusquement sa main de la mienne et s’écarta légèrement. Non mais il avait pas d’autres conneries à sortir pour aggraver encore un peu plus la situation ?!

« Ba quoi, tu partages pas ton quatre heure aujourd’hui mon frère ?! Aller, juste une petite gorgée ! »

Voila pourquoi les vampires avaient une si mauvaise réputation ! A cause de mecs débiles dans son genre qui s’amusaient à jouer sur les clichés de romans d’horreur. Jamais nous ne nous nourrissions en groupe et encore moins à la veine d’un humain éveillée ou non consentant. A l’exception des renégats qui n’avaient plus aucun respect pour la vie humaine, les vampires traitaient leurs amphitryons avec respect et ceux qui s’étaient liés à une compagne de sang veillaient sur elle comme à la prunelle de leurs yeux. Kofi n’était pas ma compagne et je ne me nourrissais pas à sa veine, mais pour survivre je rendais visite à celle qui m’offrait son sang depuis l’enfance. Jamais je ne participais pas à des orgies comme celles qu’évoquait mon frère… Frère que j’avais envie de fracasser contre le mur à cet instant.

Kofi allait être effrayée ! Et comme Broke continuait à jouer au con en s’approchant d’elle, je m’interposais brusquement entre eux pour interrompre cette mauvaise blague.

- Arrête ça tout de suite Broke. Je plaisante pas! Kofi est aussi importante à mes yeux que l’est Savana pour Gideon. Alors si tu continue à lui parler de cette manière, je te jure que je vais te briser les crocs et tu auras si mal que tu ne pourras pas te nourrir pendant des semaines.

Voila c’était dit ! Kofi ne comprendrait pas cette allusion à notre autre frère, mais Borke, lui, saurait parfaitement de quoi je voulais parler même si je ne lui avais jamais révélé mon secret. Savana était la compagne de sang de Gideon et je venais donc de lui dire clairement que Kofi était la mienne. En pratique ce n’était pas du tout le cas, mais je ne la considérais comme rien de moins que celle avec qui je voulais partager le reste de mon existence.

Si je n’en avais jamais parlé à mes frères d’armes, c’était pour éviter que ces gros balourds me balance des allusions pendant des mois en attendant de vérifier mes paroles. Et comme Kofi restait distante, je ne voulais pas m’imposer ce genre d’épreuve supplémentaire. Mais là je n’avais pas eu le choix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Dim 29 Déc - 11:16


« Ferme là tu veux ! Et surtout, dégage de là ! vite ! »

Oula… Je ne m’attendais pas à une réaction aussi violente de sa part. Mais c’était plutôt bien dit. Il faut dire que ce Broke tombait au pire moment, et que pour une fois, j’étais d’accord avec Vaan. Sûrement qu’à sa place, j’aurais réagi de la même façon, enfin je pense. Je dois dire cependant que sa menace m’effrayait un peu. Son regard menaçant, son grondement sourd… Je l’avais déjà vu adopter cette attitude auparavant, mais je pense que je n’arriverai pas à m’y faire. Je savais pertinemment qu’il ne me ferait rien, mais tous les autres vampires étaient capable de devenir comme lui non ? De vrais tueurs s’il le fallait. Et si l’un d’entre eux s’en prenait à moi, alors là j’étais fichue. Adieu la Kofi, disparue de ce monde pour toujours ! Et je me trouvais en face de deux entre eux, dans leur nid… Hum… Oui, il y avait de quoi être effrayé.

« Ba quoi, tu partages pas ton quatre heure aujourd’hui mon frère ?! Aller, juste une petite gorgée ! Continua Broke, qui semblait amusé de la situation.
- Arrête ça tout de suite Broke. Je plaisante pas! Kofi est aussi importante à mes yeux que l’est Savana pour Gideon. Alors si tu continue à lui parler de cette manière, je te jure que je vais te briser les crocs et tu auras si mal que tu ne pourras pas te nourrir pendant des semaines. »

Savanna et Gideon ?
Juste une petite gorgée…
Tu sens… Bon…

D’un seul coup, de violents souvenirs me reviennent en mémoire, s’en que je comprenne pourquoi. Mon cœur commença à battre la chamade. Les yeux grands écarquillés, la bouche entrouverte, choquée par ce qu'il se passait, je baissais la tête…

« Attends mais… T’es sérieux là ? Ne me dis pas que tu t’es trouvé une compagne de sang ?! Mais Vaan, pourquoi tu ne m’as rien dis ?! Nous sommes frères pourtant ! Haa j’y crois pas ! Alors ça y… »

Mais je n’écoutais plus. Par réflexe, j’attrapa la veste de Vaan et la serra fortement entre mes doigts. Il fallait que je me calme et vite, avant que j’explose en cris et larmes. Je flanchais à nouveau, c’état certain. Mon corps tremblait. Et là, je n’avais aucun moyen de m’arrêter. Les souvenirs de l’agression dans le métro affluaient sans cesse dans mon esprit. Le sang, les lames en titane, la voix du vampire… Tout me revient, et sans perdre une seconde, je pris mes jambes à mon cou et commençai à courir vers une sortie. J’ignorais totalement où j’allais, mais je m’en fichais, puisque tout ce que je voulais, c’était partir loin d’ici. Tant pis pour l’image de la « Kofi forte et tenace », il fallait que je me protège avant tout maintenant.
Au bout de plusieurs minutes de course dans les couloirs du nid, je m’arrêtai. J’étais à présent perdu je ne sais où, essoufflée, paniquée, encore une fois sous le choc. Mais qu’est-ce qui m’avait pris de revenir le voir ? Et moi qui pensais que ce souvenir était juste un cauchemar que le temps aurait effacé depuis, mais il faut croire que je m’étais bien plantée. Il va me hanter pour le reste de mes jours, c’est sûr.
Je m’assis dos au mur, les mains sur mon visage en pleurs. Je me recroquevillai sur moi-même, oui, la fameuse position fœtale pour essayer de me trouver un semblant de quiétude dans un monde qui n’était pas le mien, et ne le deviendra probablement jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 0:41

Mes paroles concernant mon attachement à Kofi eurent l’effet d’une petite bombe. Même si c’était l’effet recherché pour que Broke cesse son petit jeu du vampire avide de sang dés qu’il croisait un humain, j’aurais dû m’attendre à ce qu’il me pose dix milles questions…

« Attends mais… T’es sérieux là ? Ne me dis pas que tu t’es trouvé une compagne de sang ?! Mais Vaan, pourquoi tu ne m’as rien dis ?! Nous sommes frères pourtant ! Haa j’y crois pas ! Alors ça y… »

Sauf que je ne voulais qu’une seule chose : qu’il disparaisse le plus vite possible pour me laisser en tête à tête avec la demoiselle qui s’accrochait désespérément à ma veste. Mais je connaissais mon frère d’arme mieux que personne, et il ne lâcherait pas aussi facilement l’affaire.

- Broke ! Hey mec, calme toi là ! C’est pas tout à fait ce que tu crois…


Malheureusement ma relation avec Kofi n’était pas celle qu’il pouvait imaginer. Entre nous… c’était tellement plus compliqué. Et dire qu’elle se tenait en face de moi quelques minutes plus tôt, prête à me dire ce qu’elle avait sur le cœur depuis des mois. L’intervention de Broke avait tout gâché…

D’ailleurs Kofi n’en supporta pas plus et s’enfuie en courant sans que mes appels ne puissent la retenir.

- Putain, t’es content toi ?! Je te jure que si il lui arrive quelque chose ou qu’elle me rejette à cause de tes conneries, ce n’est pas une cible en papier que je vais accrocher au mur pour mon prochain entrainement, mais ta ptite tête que je prendrais plaisir à cribler de balles.

Ouai, j’étais dangereusement menaçant… et même si je l’entendis rire dans mon dos alors que je partais sur les traces de Kofi, je savais que cette histoire se réglerait à coup de poing dans la tronche avant une bonne poignée de mains. Entre vampires, c’était plutôt monnaie courante.

Il ne me fallu que quelques minutes pour là retrouver. Assise contre le mur proche de notre infirmerie, elle pleurait en se recroquevillant sur elle-même. En la voyant aussi fragile, je me sentis le mec le plus minable sur Terre. Mais même si j’avais envie de m’offrir au soleil pour la libérer du fardeau qu’était devenue ma présence, je ne trouvais pas le courage de l’abandonner. Au contraire, je m’accroupis devant elle alors que mes mains se posèrent sur ses mollets. Non, je ne me sentais pas capable de prendre ses doigts dans les miens de peur qu’elle me rejette brusquement. Je voulais juste qu’elle sente que j’étais là…

- Kofi… Je suis désolé, ce type est vraiment qu’un…


J’aurais pu incriminer Broke et ses paroles mensongères, mais je me sentais seul responsable de cet incident.

- Non, tout est de ma faute en fait. J’aurais dû leur parler de toi et de tout ce que tu représentes bien plus tôt et rien de tout ça ne serait arrivé, mais j’avais peur… j’ai toujours peur d’ailleurs… Peur que tu ne puisses jamais accepter qui je suis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 2:02


Respire Kofi, respire…
Je marche seule dans un couloir. Il était lumineux, pourtant, je savais que quelque chose de sombre allait se produire. J’étais angoissée, le souffle court. Je me retournais toutes les minutes pour être bien sûr que personne ne me suivait. Je me sentais traquée, telle une proie que l’on souhaitait chasser sans relâche. Il ne fallait pas que je reste là. Je cours. Je cours encore. Je surveille derrière moi, mais je ne vois rien. Soudain, j’entends un rire, quelque chose qui me paraît malsain. J’accélère ma course. Bon sang, ce couloir n’en finit pas ! C’est comme s’il se rallongeait encore et encore, à chaque seconde que je passais à courir. Il n’y avait pas d’échappatoire possible ! Et là, c’est le cul-de-sac. Non, non, non non NON!!
Respire Kofi… Respire !
Mais au lieu de ça, mon souffle s’accélère et je me colle contre le mur. Soudain, je vis une ombre s’avancer vers moi. La peur me serra les tripes tellement fort que je pouvais en vomir si cela continuait encore longtemps. Je tremblais, mes jambes étaient crispées, paralysées. Mon corps ne voulait plus bouger, même mon souffle se coupa. Je me sentais tellement impuissante en ce moment, une proie tellement fragile. Qu’il devait être facile de jouer avec moi, en me terrorisant jusqu’à que j’en puisse plus. Je ferme les yeux. L’obscurité de mes paupières m’aidait à accepter mon sort, mais cela n’empêcha pas à mes larmes de couler lentement. Je les essuyais et lorsque je rouvris les yeux… Du sang ! J’avais du sang sur mes mains ! Mes larmes n’étaient pas des gouttes d’eau salées, mais bien du sang !! …

Tu sens… Bon…

Je sentis quelque chose de froid sur mes mollets. Ça y est, le chasseur-vampire était là, il allait me tuer ! La sensation paraissait tellement réelle que j’y croyais dur comme fer. Et je ne pus m’empêcher de pousser un cri d’effroi. Ce qui me fit revenir à la réalité…

« … Peur que tu ne puisses jamais accepter qui je suis. »
« HAAAAA !! »

Mes sens étaient tous en alerte. Mes yeux bouffis par les pleurs rendaient ma vision floue. Je vis quelqu’un en face de moi, sans savoir qui c’était. J’étais tellement terrorisée qu’un seul nom me venait à l’esprit. Un nom qui, je le savais, me rassurerait et m’aiderait à me sentir mieux.

« VAAN ! Je t’en supplie AIDES-MOI ! »

J’aurais donné n’importe quoi pour qu’il m’entende et me prenne dans ses bras pour me dire que tout était fini. J’aurais fait n’importe quoi pour tout oublié, ne plus vivre dans la peur. Et il n’y a que Vaan qui puisse faire ça. À ce moment-là, je me fichais qu’il soit vampire, j’avais besoin de lui, de son côté « humain », de son assurance et de sa protection. Parce qu’au fond, je l’aime ce mec !... Et soudain, je le reconnus. Il m’avait entendu ! Il était là, comme à chaque fois que j’allais mal. Tel un super héros que j’admirais en secret… Alors oui, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter au creux de ses bras et de le serrer fort. Et mes tremblements se calmèrent peu à peu, mon souffle diminua également, mais mon cœur tapait toujours fort dans ma poitrine. Je pleurais à nouveau, mais ai moins, toute cette pression s’était enfin envolée.

Je respirais à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 3:12

Soulagé de voir que Kofi ne s’était pas mise en danger après avoir pris la fuite pour s’éloigner le plus possible de Broke et de moi, je n’avais à présent plus qu’une seule idée en tête : m’excuser. En effet, j’avais beaucoup à me faire pardonner. Si mes frères avaient eu vent de son existence, la petite scène dans la salle des visiteurs ne se serait jamais produite. Alors en fuyant son regard pour éviter d’y voir un total rejet, je lui ouvris mon cœur… Sauf que sa réaction ne fut pas celle que j’attendais puisqu’elle se mit à hurler.

« HAAAAA !! »

Relevant les yeux, je compris aussitôt que la jeune femme n’avait pas entendu un seul mot de ce que je venais de lui dire, complètement enfermée par un élan de panique que j’étais incapable de canaliser puisque j’en ignorais totalement l’origine. Mais une chose me semblait évidente, l’étalage de mes craintes les plus secrètes ne pouvaient pas être responsable de la panique que je lisais sur son visage. C’était autre chose de bien plus effrayant, mais quoi ?!

Le souvenir de ma lamentable tentative d’hypnose me revint en mémoire, mais je ne voyais pas ce que je pouvais faire de mieux pour la rassurer. J’allais donc capter son regard et lui parler d’un ton calme et posé quand elle hurla à nouveau… Ses propos me clouant sur place.

« VAAN ! Je t’en supplie AIDES-MOI ! »

- Quoi ? Dis moi Kofi ! Qu’est-ce qui t’arrives ?


Et sans me laisser le temps de paniquer davantage devant ma totale impuissance, elle se précipita brusquement contre moi. Ses bras autour de mes épaules me serraient comme si j’étais sa bouée de sauvetage en pleine tempête. Alors même si je ne comprenais fichtre rien à ce qui se passait dans sa tête, je me mis à la rassurer avec douceur. A l’aide des phrases sans cesse répétées par ma mère pour chasser les cauchemars de mon enfance, j’assurai ma prise autour de son corps fragile et posait mon front contre son front en espérant que ce toucher serait apaisant.

- Shuuuut ! Je suis là Lirsha, je suis là…
Murmurai-je pour faire redescendre la pression sans me rendre compte que je venais d’utiliser un mot vampire alors qu’un humain aurait plutôt dit : mon cœur, bébé ou ma chérie. Calme-toi, il ne t’arrivera rien. Tu es en sécurité avec moi.

Pour un peu je me serais mise à la bercer, mais je ne voulais pas non plus en faire des caisses au risque qu’elle me prenne pour un bisounours incapable de lui assurer la moindre protection.

Petit à petit elle finit pas respirer normalement. Je serais restée là des heures et des heures sans bouger, juste pour le plaisir de la tenir contre moi encore et encore. Pourtant je voulais savoir ce qui avait provoqué cette terrible crise d’angoisse. Alors sans rompre le contact de sa peau contre ma peau, je murmurai à nouveau :

- Kofi, raconte-moi s’il te plait, qu’est-ce qui t’a effrayé comme ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 4:24


« Shuuuut ! Je suis là Lirsha, je suis là… Calme-toi, il ne t’arrivera rien. Tu es en sécurité avec moi. »

Il me serra, assez fort pour que je me sente en sécurité. Comme je m’y attendais, le son de sa voix me réconforta. Elle était douce et paisible, m’aidant à me sentir mieux après ce cauchemar, ou cette vision, ou je ne sais pas ce que c’était exactement. Il colla son front contre le mien, sentant son souffle sur mes joues mouillées par mes larmes. Dieu merci, je sais maintenant qu’il ne m’arrivera rien, que je ne mourrais pas ce soir. Pas tant qu’il sera là. Je soupire de soulagement. Mon souffle tremblotait encore un peu, mais ce n’était rien comparé à ce que c’était quelques minutes plus tôt. Je ne pensais plus à rien, et pour l’instant, c’était tout ce dont j’avais besoin.

Je ne sais pas depuis combien de temps nous sommes restés comme ça, collés l’un à l’autre. Je le remerciai sans cesse de ne jamais rompre le contact de sa peau froide contre la mienne qui devait être brûlante. Je me remémorai encore les derniers mots qu’il m’avait dit juste pour le plaisir de les écouter ; « Calme-toi… Il ne t’arrivera rien… Je suis là Lirsha… » C’était tellement… Attends, Lirsha ? Qu’est-ce qu’il voulait dire là ? … Oh puis zut, oublies ça pour l’instant. Tu lui redemanderas plus tard. Profites encore un peu tu veux.

Heureusement qu’il n’y avait personne qui passait dans ce couloir. Je crois que me calmer aurait été une autre paire de manche si jamais on m’épiait du regard. Parce que oui, je suis sûr qu’on m’aurait prise pour une folle, à crier, pleurer et courir comme ça toute seule dans le nid. D’ailleurs, avec leurs oreilles affûtées, je suis certaine que tout le monde m’a entendu. Mais quelle importance maintenant ? Je n’avais plus besoin d’être effrayé par quoique ce soit. J’étais même prête à m’endormir s’il ne m’avait pas poser cette question ;

« Kofi, raconte-moi s’il te plait, qu’est-ce qui t’a effrayé comme ça ? »

Le pauvre Vaan, je suis sûr que je lui en faisais voir de toutes les couleurs. Je dois lui expliquer ce qu’il se passe chez moi, ou sinon il me prendrait pour une demeurée. Et je ne voulais pas ça. Alors j’ouvris un peu les yeux et reculai légèrement la tête pour que je puisse le voir.

« Eh bien… »

J’étais prête à parler librement, sauf que le souvenir est toujours dur à se remémorer. Il me faisait vraiment peur et je ne m’attendais pas à avoir autant de difficulté pour lui expliquer. Mais il fallait au moins que j’essaye.

« Je ne sais pas bien comment cela est arrivé… Je vous écoutais et à un moment, j’ai eu cet espèce de flash back en mémoire. J’étais dans le métro, le soir où j’ai failli… » Pause… Je baisse les yeux. Kofi ne flanche pas bon sang ! Reprends-toi et racontes-lui ! « Le soir où tu es venu me sortir de là, tu te souviens ? Je me revoyais avec ce vampire, qui étais prêt à sucer mon sang et… Et… »

Je baisse la tête, incapable de continuer mon récit. La suite était trop dure à raconter. Si je le faisais, c’est simple, je recommençais à trembler et pleurer. Pourvu qu’il ne me juge pas… Après tout, il devait se poser tellement de questions à mon sujet. Pourquoi j’étais revenue le voir, pourquoi je suis partie en courant jusqu’à me perdre dans le nid, pourquoi suis-je autant fragile ? Je lui devais des explications, mais le problème c’est que je ne connaissais parfois pas les réponses moi-même. Mais peut-être que c’est aussi en discutant avec lui que je pourrais trouver des réponses sur moi-même, sur ma condition de Compagne de sang… Je devais me réapprendre totalement, c’est pourquoi ça m’effrayait… Mais je m’égarais dans mes pensées, comme d’habitude.

Je n’osais toujours pas le regarder. Je sais pas si ma réponse lui conviendrait, et pour le moment, je n’avais pas la force de continuer. Alors je soupirais, déçue par moi-même…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 5:35

La crise d’angoisse de Kofi était effrayante… surtout pour elle qui vivait je ne sais quel horrible supplice à l’intérieur de sa tête, mais aussi pour moi qui me retrouvait bêtement là sans pouvoir réagir. Il faut dire que j’avais plutôt l’habitude de résoudre les problèmes avec des lames de titane et contre des ennemis bien réels. Alors je laissais simplement parler mon instinct quand elle se blottit contre moi en réclamant mon aide.

Je ne sais si ce mes mots furent efficaces ou si elle retrouva son calme par elle-même, mais j’étais sur d’une chose, je venais de vivre le moment le plus intense de toute ma vie. Broke se foutrait surement de ma gueule s’il l’apprenait un jour, mais c’était le cadet de mes soucis. Tous ! Ils pourraient bien TOUS se marrer et me traiter de guimauve pendant des semaines, ça n’avait pas d’importance. Elle seule comptait. Et puis je pourrais toujours compter sur le soutien de mes frères, ceux qui comprenaient l’importance de protéger sa compagne de sang… Mais je doutais que quiconque s’amuse à nous épier dans cette partie retirée du nid.

Kofi ne semblait pas vouloir parler de ce qu’il venait de se passer, pourtant il fallait que je sache… Comment la protéger si j’ignorais tous des démons qui la rongeaient ? Alors je lui posais doucement la question.

Pendant une seconde je crus qu’elle n’allait pas répondre… et finalement elle se confia d’une voix apeurée :

« Je ne sais pas bien comment cela est arrivé… Je vous écoutais et à un moment, j’ai eu cet espèce de flash back en mémoire. J’étais dans le métro, le soir où j’ai failli… »


Je voyais très bien où elle voulait en venir même si elle semblait en avoir honte puisqu’elle évitait à nouveau mon regard. Pourtant je lui laissais tout le temps nécessaire pour mettre des mots sur ce qui l’effrayait au point de revivre ce souvenir difficile sans même être endormie.

« Le soir où tu es venu me sortir de là, tu te souviens ? Je me revoyais avec ce vampire, qui étais prêt à sucer mon sang et… Et… »

Et Broke qui venait de réveiller cette angoisse en jouant les vampires dignes de Bram Stoker. Putain ! J’allais vraiment le démolir ! Mais pour le moment je n’y pensais pas, seulement concentrer sur ce que me confiais Kofi et sur le cocon de mes bras serrés autour d’elle pour continuer de lui montrer que je la soutenais.

- Ouai je me souviens très bien de cette pourriture…
Dis-je en serrant les dents, la rage remontant dans mes veines rien que d’y penser. Et puis cette soirée m’avait marquée, mais pas uniquement pour cette attaque, mais aussi parce que ma tentative d’hypnose sur Kofi avait lamentablement échouée… me mettant carrément au tapis. Et je comprends que tu sois encore sous le choc.

Là, tout de suite, je voulais lui dire que jamais je n’agirais de la sorte avec elle. Que jamais je ne la mordrais de force. Que jamais je ne me nourrirais de son sang sans qu’elle ne me l’offre et accepte le mien en retour. Que jamais elle ne mourrait dans mes bras parce que je n’étais pas un vampire pris de la soif sanguinaire. Mais lui dire ça aurait été trop égoïste.

- Je ne peux qu’imaginer à quel point ça doit être difficile pour toi et malheureusement ma solution miracle de l’hypnose ne fonctionne pas pour te faire oublier cette horreur… mais je reste avec toi. Plus encore maintenant que je sais ce qui te ronge. Je veux être auprès de toi à chaque instant. Peu importe ce que tu choisiras. Si tu veux en parler sans barrière ou continuer à pleurer sur mon épaule pour te débarrasser de ce stress ou prendre un peu de repos chez moi, voir même aller vider les chargeurs de mes flingues sur un cible pour évacuer la colère, je serais là…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 11:58

« Ouais je me souviens très bien de cette pourriture… Et je comprends que tu sois encore sous le choc. » Me dit-il avec un léger ton colérique.

Certes, pour lui c’était une pourriture. Mais pour moi, il avait été une réelle menace que je n’étais pas prête d’oublier. Ouula… J’en frissonne encore. Comme il le disait si bien, j’étais encore sous le choc, et il me restait d’ailleurs des traces des souvenirs qui m’étaient violemment revenus tout à l’heure, où je le voyais utiliser ses armes contre mon agresseur. Je ne pense pas que ce dernier représentait un danger pour Vaan, d’où le fait qu’il ait pu me protéger. En même temps, si je m’étais bien renseignée, les vampires avaient de quoi se défendre. Parce que oui, ma curiosité est un vrai défaut chez moi, et donc, j’avais fait quelques petites recherches sur ces créatures. Ils étaient très rapides, avec une force incroyable et pouvaient aisément hypnotiser les humains. En bref, ils étaient invincibles. Tout ça, je l’avais constaté auparavant, par contre j’ignorais quelles étaient leurs faiblesses exactement, à part se montrer au soleil, ce que Vaan ne faisait jamais. Bon sang… Heureusement qu’il existait des vampires aussi gentils que lui.

« Je ne peux qu’imaginer à quel point ça doit être difficile pour toi et malheureusement ma solution miracle de l’hypnose ne fonctionne pas pour te faire oublier cette horreur… mais je reste avec toi. Plus encore maintenant que je sais ce qui te ronge. Je veux être auprès de toi à chaque instant. Peu importe ce que tu choisiras. Si tu veux en parler sans barrière ou continuer à pleurer sur mon épaule pour te débarrasser de ce stress ou prendre un peu de repos chez moi, voir même aller vider les chargeurs de mes flingues sur une cible pour évacuer la colère, je serais là… »

Je relevais la tête pour le regarder. Était-il vraiment un vampire au juste ? J’avais vraiment l’impression de parler à un homme, pas à une créature mystique. Voilà une chose qu’on n’apprenait pas dans les livres ; on ne parlait que de mort, de souffrance, de chasse à l’homme, mais absolument pas d’amour. Pour moi, un vampire était incapable d’aimer, parce qu’il est né pour devenir un tueur. Seulement, Vaan me montrait tout le contraire, faisait tout pour me rassurer, veillait toujours sur moi. Et il voulait rester auprès de moi à chaque instant ! C‘était comme si… Il tenait à moi comme à la prunelle de ces yeux. C’était tellement incohérent ! Mais ce serait mentir de dire que je n’appréciais pas ça, bien au contraire… D’ailleurs, je devais lui dire ;

« Merci je… Je crois que je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi. Probablement que je serais… Morte à l’heure qu’il est… » Comme pour le remercier et montrer ma sincérité, je le serrais à nouveau fort dans mes bras, ma tête au creux de son cou ; « J’ai une dette immense envers toi, puisque tu es toujours là quand il faut. Merci pour tout… »

Je restais comme ça un moment, silencieuse. Puis je relâchais un peu mon étreinte pour me tenir droite, à genoux devant lui. J’essuyais mes yeux pour être un peu plus présentable, parce que je ne savais pas de quoi j’avais l’air, mais sûrement que je ne ressemblais à rien. Ça me désolait qu’il me voit dans cet état, mais après tout, je venais d’avoir une sorte de crise d’angoisse. Et il fallait absolument me changer les idées. Et pour ça, une partie de tir au pistolet était une assez bonne idée.

« C’est vrai ? Tu me laisserais utiliser tes armes ? Je n’ai jamais essayé, mais je suis curieuse de voir ce qu’on ressent quand on… Heu… Tire sur une cible. »

Quand j’y pense maintenant, il avait des flingues ! C’était du délire, à Paris, d’avoir des armes à feu dans sa poche. Je me demandais s’il les avaient vraiment utilisé, je veux dire, face à un réel danger. Peut-être en dernier recours, si jamais il se trouvait dans une situation vraiment délicate et qu’il n’avait pas le choix. Enfin, ce n’était que mon avis.

Et étrangement, ça me faisait sourire…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 30 Déc - 16:49

Pour la première fois Kofi me confia ce qui l’effrayait depuis des semaines. Cette attaque dans le métro où je lui avais sauvé la vie… En la voyant vivre normalement et sourire à son entourage, je m’étais dis qu’elle avait fini par oublier cette horrible soirée où un vampire avait menacé de la vider de son sang. Malheureusement je ne pouvais pas plus me tromper… Elle était encore sous le choc, et pas qu’un peu.

Alors je la serrais contre moi pour l’aider à se calmer et en lui assurant que je serais toujours là pour la protéger quoi qu’il arrive. J’espérais vraiment qu’elle me prendrait au sérieux parce que je l’étais réellement. Cette fois il me serait impossible de m’éloigner… Et encore moins maintenant qu’elle me regardait aussi intensément.

« Merci je… Je crois que je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi. Probablement que je serais… Morte à l’heure qu’il est… » Me dit-elle en se blottissant contre mon épaule, sa tête trouvant une place contre mon cou. « J’ai une dette immense envers toi, puisque tu es toujours là quand il faut. Merci pour tout… »

Notre relation se résumait à des engueulades et à l’éloignement à cause de qui j’étais réellement, alors je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle me remercie pour m’être immiscer dans sa vie… et encore moins à ce qu’elle recherche du réconfort dans mes bras.

- Oublie ça Kofi, tu ne me dois rien du tout. Te savoir en bonne santé est le seul remerciement que je demande.


Nous restâmes un long moment sans bouger, sans parler, seulement nos corps serrer l’un contre l’autre dans une étreinte qui me faisait plus de bien que tout le sang que je pourrais avaler.

Et puis elle s’écarte de moi… Bien trop rapidement à mon gout, mais les instants de bonheur ne pouvaient durer éternellement… Et puis elle en revint à la proposition que je lui avais faite quelques minutes plus tôt.

« C’est vrai ? Tu me laisserais utiliser tes armes ? Je n’ai jamais essayé, mais je suis curieuse de voir ce qu’on ressent quand on… Heu… Tire sur une cible. »

Un petit sourire s’étala sur mes lèvres alors que je hochais la tête pour lui faire comprendre que je ne plaisantais pas et que j’étais tout à fait disposé à la laisser tirer avec l’un de mes flingues. Génial ! Plutôt que de se morfondre en ruminant ses problèmes, elle choisissait l’action ! Et quoi de mieux que note salle d’entrainement  pour lui permettre d’évacuer sa peur et sa rage sans prendre le risque de se faire arrêter par les flics.

- Ta curiosité va vite être satisfaite Lirsha ! Viens.

Impatient de lui montrer une nouvelle facette de ma personnalité, bien qu’un peu effrayante surement, je me relevais pour l’entrainer vers notre salle d’arme.

- Fais moi juste voir tes mains.  Que je te donne un Beretta à la bonne taille.

Heu… oui… je n’avais pas seulement une ou deux armes à feu, mais bien toute une collection. Et il était hors de question que Kofi se blesse en utilisant un flingue de patrouille trop gros et trop puissant pour sa prise. Je préférais perdre cinq minutes, le temps de choisir l’arme la plus adaptée, plutôt que de lui filer celle de mon arsenal de combat. Trop dangereux pour une première séance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Jeu 2 Jan - 2:25

Je ne lui devais rien. J’étais totalement contre cette idée et je voulais lui affirmer qu’il avait tort, que je lui devais ma vie entière pour ce qu’il avait fait. Je ne pouvais ignorer une telle dette envers lui, mais le problème, c’est que j’ignorais totalement comment lui rendre la pareille. Que pouvais-je faire, moi, la petite Kofi si fragile, qui ne savait pas se battre et ne connaissait pratiquement rien de ce monde… Pour l’instant, j’étais incapable de faire quoi que ce soit. Tout ce que je pouvais faire, c’était de garder cette dette dans un coin de ma tête pour lui redemander plus tard, ou agir lorsqu’une occasion similaire à celle d’une vie à sauver se présentait. Mon très cher Vaan, si tu penses que je vais oublier une chose pareille, tu te mets le doigt dans l’œil !

En attendant, je devais le suivre jusqu’à la salle d’arme.

« Ta curiosité va être satisfaite Lirsha ! Viens. » Me dit-il, visiblement content de moi pour avoir pris l’option "Tir au pistolet".
« Je te suis. »

Je lui souriais tout en marchant derrière lui. Mon cerveau avait noté qu’encore une fois, il m’avait appelé Lirsha. C’était quoi au juste ? Un surnom ? Il ne m’avait jamais appelé comme ça avant. C’était une autre langue ? Le vampirique ou un truc comme ça ? J’avais lu quelque part que ces créatures auraient inventé une langue, un esperato fait de plusieurs langues mortes pour pouvoir se reconnaître entre eux. Seulement, j’ignorais la véracité de cette information. Et puis, de toute manière, j’étais beaucoup trop occupée à regarder autour de moi le nid. La façade des murs, les créatures qui se trouvaient dans le même couloir que nous, les meubles, les décorations… J’observais tout. Je n’avais pas vraiment eu l’occasion de le faire lorsque j‘étais partie en courant du hall, le traumatisme en tête et pleurant toutes les larmes de mon corps. Mais cette fois-ci, ma curiosité était au rendez-vous et en prenait plein la vue.

« Fais moi juste voir tes mains. Que je te donne un Beretta à la bonne taille. »
« Ok »

Je suppose que le mot « Beretta » définissait le mot « pistolet » de manière générale. Je lui montrais donc mes mains pour qu’il les examine. Elles n’étaient pas très grandes, et je me demandais s’il pouvait avoir un « Beretta » à ma taille. Bah, je devais le laisser faire, c’était lui le connaisseur, pas moi. Personnellement, j’étais plus occupée à observer les environs. J’avais envie de toucher, sentir, écouter… En bref, d’utiliser tous mes sens pour en apprendre davantage sur le lieu où je me trouvais. C’était fou, je pouvais vraiment devenir une gosse dans ces moments là. Et c’est là que mon regard se posa sur l’arsenal de Vaan…

« C’est pas vrai… » Commençais-je à dire sous la stupeur.

Mais dans quel monde je me trouvais ? Il devait y avoir une centaine de pistolets, tous différents les uns des autres. Des gros et des plus petits, des simples et des plus sophistiqués. Était-il le seul à en avoir autant, ou bien tout le monde était dans le même cas que lui ? La vie à Paris était-elle aussi dangereuse que ça ?

« Vaan, c’est à toi tout ça ? Pourquoi en as-tu autant ?! Tu les utilises tous ? Non mais attends, tu t’en sers vraiment lorsque tu te balades en ville ? C’est vachement dangereux ! Ou alors tu les collectionnes simplement ? C’est dingue ça… »

Les questions affluaient sans cesse, mais je devais m’arrêter pour lui laisser le temps de répondre. Quand je pense que j’allais avoir une séance de tir… Je commençais à avoir le trac. Utiliser un flingue n’était pas rien pour moi ! J’allais avoir une arme à feu dans mes mains, capable de tuer une personne. Voilà ce dont Vaan était capable de faire. Je découvrais une autre facette de lui, et bien que ça me fasse un peu peur, j’étais prête à essayer. Je tremblais légèrement, sans savoir si c’était justement de la peur, ou bien de l’excitation. Peut-être un mélange des deux. J’espérais juste ne pas me planter et tirer sur quelqu’un par accident. Non ne pense pas à ça… Il fallait simplement que j’écoute les consignes, et je suis sûre que tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Jeu 2 Jan - 23:18

Oubliant très vite cette histoire de dette que Kofi pensait avoir à mon égard, je profitais de son envie de s’essayer au tir pour lui changer les idées. Personnellement, vider mes chargeurs sur une cible me permettait souvent d’oublier les soucis du quotidien d’un nid de vampire et d’une vie mystique dissimulée aux yeux des humains. Alors ce serait peut-être la solution pour elle aussi. Qui a dit que les flingues étaient réservés aux hommes ? Renata, une compagne de sang d’un frère d’arme, nous mettait d’ailleurs régulièrement la misère… Bon, ça j’avais un peu trop d’orgueil pour l’avouer. Mais si cette séance de tir pouvait aider Kofi à se sentir mieux, j’allais l’aider avec le plus grand plaisir. Je ne m’étais jamais essayer à l’instruction, mais j’essaierai d’être le meilleur prof possible pour elle.

Je pensais au programme que j’allais lui proposer alors que je l’entrainais dans les couloirs du nid jusqu'à notre salle d’entrainement. Du coin de l’œil, je vis qu’elle regardait tout autour d’elle, curieuse, mais plus du tout affolée. Ouf ! Mais je préférais ne pas remuer le couteau dans la plaie en lui disait que je la trouvais beaucoup plus à l’aise… non, à la place, je lui demandais de me montrer ses mains pour choisir le meilleur flingue.

« C’est pas vrai… »
Dit-elle en découvrant tout notre arsenal… Même si toutes ses armes n’étaient pas à moi, la plupart restaient gravées à mon nom. Une véritable collection que j’agrandissais un peu plus à chaque fois que je tombais sur une nouveauté. Quelles soient chargées d’histoires du monde, comme le revolver d’un célèbre cow-boy américain, ou simplement pratique, comme mon Beretta de patrouille, toutes ces armes fonctionnaient à merveille.

« Vaan, c’est à toi tout ça ? Pourquoi en as-tu autant ?! Tu les utilises tous ? Non mais attends, tu t’en sers vraiment lorsque tu te balades en ville ? C’est vachement dangereux ! Ou alors tu les collectionnes simplement ? C’est dingue ça… »


Je comprenais son incrédulité… Dans son monde on n’accumulait pas du tout ce genre de « bibelo » au fond d’un tiroir.  Mais ici, dans l’univers des mystiques, dans ma vie de tous les jours, je devais utiliser ces armes pour défendre ceux de ma race, nos alliés et surtout protéger notre secret. Et j’avais appris à tuer pour préserver notre sécurité… et je ne le regrettais absolument pas ! D’autant que cet entrainement quotidien m’avait permis de la sauver, elle. Aujourd’hui c’est ce qui m’importait le plus ! Mais je n’allais pas m’en vanter, ni le lui rappeler.

- Heu… Non, ils sont pas tous à moi… Enfin, beaucoup c’est vrai, mais c’est parce que j’en ai besoin pour mes patrouilles. Y’en a quand même plusieurs à Broke. Celui là est à Kade… Mais tien, essai celui là si tu veux.


Ma proposition était un peu maladroite puisque je lui tendais l’arme comme si je m’attendais à ce qu’elle l’attrape avec habitude, comme elle le ferait dans une boutique de fringue au moment d’essayer une robe ou un jean.

- Attends, je vais te montrer.

Je fis rapidement le tour du tiroir jusqu'à elle et me plaçait dans son dos, mon bras contre son bras, ma main sur la sienne alors que je lui faisais fermer les doigts sur la crosse du Beretta. Un prof plus professionnel ne se serait surement pas rapproché autant de son élève, mais j'avais bien du mal à tenir mes distances maintenant que Kofi s'était jeter dans mes bras en réclamant mon aide quelques minutes plus tôt. En ne sachant pas si se rapprochement entre nous durerait, je profitais de chaque seconde de contact avec elle.

- C’est bon, tu te sens prête ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Mer 8 Jan - 8:15

« Heu… Non, ils sont pas tous à moi… Enfin, beaucoup c’est vrai, mais c’est parce que j’en ai besoin pour mes patrouilles. Y’en a quand même plusieurs à Broke. Celui là est à Kade… Mais tien, essai celui là si tu veux. »

Je finis par oublier toutes mes interrogations, mes yeux, intrigués, fixaient l’arme sans relâche. Je l’agrippais fermement de mes deux mains, pour éviter qu’il ne tombe sur le sol et qu’il tire un coup de feu. Plus petite que la plupart des autres Beretta, mine de rien, cette pièce de métal froide faisant son poids !
Après avoir passé quelques minutes à observer, tourner et retourner le flingue dans tous les sens, Vaan avait bien vu que j’étais déconcertée, incapable de faire quoi que ce soit d’autre.

« Attends, je vais te montrer »

Il me mena en face de la cible qu’il fallait viser. Un mannequin fixe, de la taille d’un adulte. Je continuais à trembler d’une émotion que je n’arrivais toujours pas à déterminer. Mais d’un coup, je me calmais. Pourquoi ? Parce que mon professeur s’était mis derrière moi, son bras longeant le mien et ses mains sur les miennes pour me guider dans mes prochains tirs. Qu’est-ce que sa peau était froide ! Ça me surprendra toujours je pense. Mais ce détails n’était rien comparé à la nervosité que je pouvais ressentir à présent. Il était si proche de moi… Mon cœur battait fort dans ma poitrine. Mais enfin Kofi, pourquoi ça te gêne tout d’un coup ?! Tu étais dans ses bras tout à l’heure, à pleurer et demander son aide ! Tu as déjà été aussi proche de lui auparavant.
Peut-être, mais là… J’avais l’impression que c’était différent.

« C’est bon, tu te sens prête ? »

J’avalais difficilement ma salive. Je pense que mes joues ont un peu rosies par la nervosité. Pourq… Non arrêtes de te poser des questions maintenant. Agis !
Je hoche la tête en guise de réponse. Je retiens ma respiration. Je visais la cible. J’allais enfin pouvoir me défouler… J’allais « tuer » le vampire qui avait essayé de me faire du mal. Et d’un coup…

« Tiens prends ça ! » Criai-je dans le vide, m’adressant à ma cible.

PAN !

Je baisse mon bras, impressionnée par ce qu’il venait de se passer. Bon sang ! Qu’est-ce que c’était bizarre ! C’était juste incroyable…
J’avais les yeux écarquillés, mon cœur toujours affolé par la proximité de Vaan, et aussi par le tir que je venais de faire. J’avais encore du mal à m’en rendre compte. Ces sensations… Avec ce flingue, je pouvais tuer quelqu’un… Je pouvais devenir dangereuse. Les battements de mon cœur m’essoufflaient un peu, mais je souriais, enjouée par cette expérience.

« Wow… C’est… Impressionnant ! » Avouai-je au vampire.

Je tournais la tête vers celle de Vaan pour lui sourire légèrement. Bien qu’il soit proche, j’étais contente qu’il m’aide, et je n’avais aucune envie qu’il s’écarte.

« Comment c’était ? J’ai bien tiré ? » Lui demandai-je, commençant à prendre goût à cette activité.
Ressentait-il la même chose que moi lorsqu’il s’en servait lui aussi ? Lorsqu’il tirait sur… Des loups-garous ? D’autres vampires ? …

En y réfléchissant deux minutes, je devais bien me rendre à l’évidence qu’il existait deux mondes complètement différents sur cette bonne vieille Terre. D’une part, celui des hommes, insouciants et naïfs. Celui où la vie est plutôt calme et tranquille, chacun travaillant et vivant pleinement sans se soucier d’une quelconque menace au coin de la rue. Celui dont je faisais partie avant de découvrir qu’il existait, d’autre part, le monde dangereux des mystiques, où vivaient des créatures que l’on pensait imaginaires, appartenant à des mythes et légendes, comme celle qui se trouvait face à moi en ce moment. Un monde de guerre et de sang, de magie et de flingues, de souffrance et de frayeur. Un monde gouverné par Yezahel, Chef autoritaire qui fera tout pour que son monde reste dans l’ombre de celui des hommes innocents. Je me demandais parfois ce qu’il pourrait se passer si jamais tout le monde savait ce qu’il se passait réellement ici, dans ce « nid » de vampire ; comment réagirait-on si on apprenait qu’il existait des créatures qui se nourrissent de sang d’hommes, qui peuvent prendre l’apparence d’un animal ou utiliser toutes sorte de magie aussi incroyables qu’effrayantes…
On aurait peur, bien évidemment…
On leur ferait la guerre et sûrement qu’on perdrait face à une force comme la leur…
On les rejetterait, haïrait… Comme ce que j’avais fait avec Vaan.
Et le monde serait plongé dans le chaos, une profonde crise que rien ne pourrait arranger, sauf l’acceptation de vivre en harmonie, d’essayer de coopérer, de fusionner ces deux mondes en un seul univers. Mais la question est ; est-ce vraiment possible ? Je ne le pense pas, et j’en suis la preuve vivante. Lorsque Vaan m’avait tout déballé, ce jour-là, j’ai cru qu’il plaisantait. Rien de ce qu’il me racontait pouvait être vrai, c’était impossible. Un vampire, lui ? Comment un homme aussi gentil et beau pouvait-il être aussi maléfique ? Qu’essayait-il de faire en me parlant de ce que j’étais réellement, c’est-à-dire, une Compagne de sang ? Me faire peur ? Eh bien c’était réussi. Tout en m’enfuyant, j’étais à la fois effrayée et en colère contre lui. Il venait de tout gâcher, tout ce que nous avions construit. Notre relation n’existait plus, et rien ne pouvait redevenir comme avant. Je le savais et j’étais démoralisée, dégoûtée, complètement paumée dans mes sentiments. Il avait tout foutu en l’air cet imbécile ! Avant de venir me sauver des griffes de ce vampire… Avant qu’il me dise qu’il m’aimait…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Lun 17 Fév - 13:47

La salle d’arme du nid n’avait jamais dû être témoin d’un rapprochement aussi intime que celui de Kofi et moi alors que mon corps se collait au sien au moment où je lui donnais des conseils pour utiliser l’arme à feu du mieux possible. Il y avait des tonnes d’endroit plus agréable pour passer un moment tous les deux, mais elle avait besoin d’affronter ses démons pour se sentir plus forte et en sécurité. Et comme promis j’allais tout faire pour que la jolie blonde puisse vivre le mieux possible avec toutes les révélations qui entouraient mon existence et mes sentiments à son égard.

La peur me saisie quand elle cria avant de tirer. Pourtant ce n’est pas contre moi que Kofi déchargeait sa rage, mais bien contre ses peurs les plus profondes… sinon elle aurait retourné le flingue contre moi et pas sur la cible en papier à l’autre bout de la pièce. Ouf ! Je m’autorisai un soupir de soulagement quand la déflagration résonna tout autour de nous.

« Wow… C’est… Impressionnant ! »

Elle tourna alors la tête vers moi et m’offrit sont plus beau sourire. Whaou ! Ce que j’aimais la voir aussi sereine en ma présence. C’était un peu comme si elle oubliait ce que j’étais… comme si elle me voyait comme le mec le plus normal du monde.

« Comment c’était ? J’ai bien tiré ? »

- Le geste était top, pour la visée… on va voir ça tout de suite.


Je me détachai d’elle pour appuyer sur le bouton qui ramenait la cible vers nous, même si je voyais parfaitement que la balle venait d’atteindre l’épaule de la silhouette dessinée sur le papier. Mais je ne voulais pas lui annoncer son succés de but en blanc et lui rappeler que mes sens de vampire me permettaient bien des choses impossibles aux humains.

Quand la machinerie arrêta la cible, j’attrapai la feuille et fis glisser mon doigt dans le trou laissé par la balle.

- Pas mal du tout ! Mais si tu veux vraiment ralentir un mystique, je te conseillerai de viser la tête ou le bas ventre. C’est le point sensible de toutes les espèces.


Tout en parlant, je raccrochai une cible vierge avant de renvoyer la machinerie au fond de la salle.

- Tu veux recommencer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Mer 19 Fév - 10:50

Ainsi j’avais plutôt bien tiré. Le geste, comme l’avait précisé Vaan, n’était pas mauvais pour un premier tir. Aurais-je donc des talents cachés en matière d’arme à feu ? Peut-être bien, mais je ne pensais pas continuer un entraînement intensif pour m’améliorer. Quoi que… J’avais une salle d’arme à disposition, un entraîneur compétent et sûrement très expérimenté. S’il y avait un moyen pour que je puisse chasser mes démons intérieurs, voir même me défendre seule face à eux avec un flingue, alors pourquoi pas ? Et puis, j’aimais ça en plus ; c’était un peu comme si je retrouvais la Kofi confiante et sûre d’elle en général.
Je regardais Vaan qui me montrait l’endroit où la balle avait traversé la cible et écoutait ces conseils sur comment tuer véritablement un mystique.

« La tête et le bas-ventre. Compris ! Je m’en souviendrais si un jour je… Enfin… Bref je tâcherais de m’en souvenir. »

Si un jour il m’arrivait d’être à nouveau en face d’une créature potentiellement dangereuse. Bon sang, en disant ça, j’avais eu froid dans le dos. Je n’avais pas pu finir ma phrase, parce que je m’étais imaginée un instant comment je pourrais réagir face à monstre. Évidemment, je ne serais pas aussi confiante et sûre de moi comme je pouvais l’être ici. Dans cette salle d’arme, il n’y avait aucun danger à l’horizon, d’autant plus que Vaan était à mes côtés. Cependant, si je me retrouvais seule, avec une arme certes mais en présence d’un mystique dangereux à la place de Vaan, je suis sûre que je tremblerais comme une feuille, paralysée par la peur. Comme ce qu’il s’était passé ce soir-là… Je secoue la tête. Ce n’était pas la peine d’y repenser, auquel cas je me ferais encore du mal.

Je regardais Vaan, essayant de cacher mon malaise par un sourire. Changeant de sujet, je lui dis :

« J’aimerais recommencer oui. Je voudrais réussir à viser et tirer sur les points sensibles. »

Je le regardais ensuite raccrocher une autre cible. Soudain, comme si cela pouvait m’aider à me débarrasser de ce souvenir qui hantait mes nuits, je pensais à une chose…
Mais il me fallait un stylo pour ça. Et justement, il y en avait un qui traînait dans mon sac !

« Attends deux secondes, il manque un petit quelque chose avant. »

J’entrepris donc de déposer délicatement l’arme sur une table et me dirigeai vers mon sac. En farfouillant un peu, je réussis à mettre la main sur ce feutre rouge que j’avais gardé sur moi par tout hasard. Je fermai ensuite mon sac et commençai à rejoindre Vaan et la cible vierge. Arrivant en face de la cible, je jetai un coup d’œil à mon entraîneur, qui ne devait sûrement pas comprendre ce que je faisais là. Je lui fis un rapide clin d’œil avant d’ouvrir le capuchon de mon feutre et regarder la cible. * À nous deux * Pensais-je avec un sourire au coin des lèvres. Sans perdre plus de temps je commençai à dessiner au niveau de la tête de la cible. Je me souvenais parfaitement de son visage. Des yeux rouge sang criblés de veines, des lèvres fines et pâles, des crocs longs et pointus… Comme quoi, ça pouvait servir un peu les études d’art.
Et puis, au bout de quelques minutes, je finis de représenter le vampire qui m’avait menacé. En reculant un peu, je le trouvais assez ressemblant à l’original.

« Voilà. Maintenant je vais pouvoir tirer. » Dis-je à Vaan en refermant le bouchon, satisfaite de mon œuvre. « Tu viens ? On y retourne ? »

Quelques minutes plus tard, j’étais à nouveau devant la cible, bras tendus, le flingue dans les mains. J’avais un œil fermé et respirais lentement. Je m’étais rarement concentrée de cette façon, comme si le fait de réussir ce tir avait de l’importance. Je prenais donc tout le temps qu’il me faudrait, je n’étais pas pressée. Je calais le viseur au niveau du front de la cible, je ne voulais pas le louper cette fois. Je voulais qu’il meure, pour de bon. Il s’en était pris à moi, alors je vais lui rendre la pareille. Ce désir me rongeait depuis si longtemps maintenant. Et pour que le cauchemar s'arrête pour de bon, il fallait que je me venge, d'une façon où d'une autre !

PAN !
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Mar 25 Fév - 17:51

Si on m’avait demandé d’évaluer Kofi avant son premier tir, j’aurai sûrement estimé qu’elle ne toucherait pas la cible. Pourtant la balle qu’elle venait de tirer s’était encastré dans l’épaule de la silhouette en papier. La chance du débutant ? Possible. Mais il me semblait plus probable  que cette adresse soit née des peurs les plus profondes de la demoiselle. Et dans un sens je me sentais rassuré par ce superbe résultat. Kofi pourrait apprendre rapidement à se servir correctement d’une arme à feu et donc assurer un minimum sa protection en cas d’attaque sournoise. Bien sur je n’allais pas l’autoriser à porter discrètement un flingue sous sa veste dés aujourd’hui, mais surement beaucoup plus rapidement que n’importe quelle autre compagne de sang du nid. Je lui donnai donc d’autres conseils avant de lui demander si elle souhaitait recommencer.

« J’aimerais recommencer oui. Je voudrais réussir à viser et tirer sur les points sensibles. »


Sa réplique m’arracha un sourire satisfait alors que j’accrochai une nouvelle cible.

« Attends deux secondes, il manque un petit quelque chose avant. »


- A bon ? J’ai rien oublié pourtant.

Je me demandai bien ce dont elle voulait parler, mais je compris rapidement ce qu’elle avait derrière la tête. La silhouette se retrouva bientôt avec des yeux injectés de sang et des crocs… Est-ce que je ressemblais réellement à ça dans sa tête ? Même si je me doutais bien qu’il s’agissait plutôt de l’image qu’elle gardait de son agresseur, je ne me sentais pas vraiment à l’aise avec cette représentation. Mais pas question de lui montrer.

« Tu viens ? On y retourne ? »

- Vas’y, je te laisse faire seule cette fois.

Alors qu’elle prenait son temps pour viser, je ne pus m’empêcher de la regarder du coin de l’œil. J’espérai être assez discret pour ne pas la déranger dans sa concentration et risquer de servir de cible si elle s’énervait. Mais elle était tellement belle dans sa détermination froide de vengeance que tout mon corps restait magnétisé par sa présence. Je comprenais cette envie de faire taire ses angoisses à cause de ce vampire qui hantait ses jours et ses nuits. La colère me fit serrer les points alors que je revivais l’attaque du métro… La peur que j'avais eu de la perdre à cause d'un frère renégat. Mes poings avaient parlé pour moi ce soir là, mais je devais bien admettre que je ne pourrai pas oublier aussi facilement moi non plus. Et puis elle tira.

Je sortis mon flingue à mon tour et déchargeait toutes les balles sur la tête de la cible !

- Désolé… Je crois que j’avais aussi besoin de relâcher la pression.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Jeu 27 Fév - 9:11

Vaan n’avait pas voulu m’aider cette fois ci. Je ne lui avais pas demandé d’ailleurs, préférant me débrouiller toute seule et voir ce que je valais réellement. Mais surtout, j’étais seule face à ma cible, ma hantise, mon cauchemar. Armée de mon pistolet, j’allais lui tirer dessus et le vaincre de cette manière. Seulement de cette manière ? Enfait, j’ignorais totalement si cela restera suffisant pour pouvoir faire disparaître définitivement mon traumatisme. Je ne croyais pas aux miracles, mais j’espérais au moins que cette action apaise mes craintes, le temps d’oublier et de revivre. Parce que c’est uniquement ce que je demandais, vivre une vie sereine le jour et dormir paisiblement la nuit, comme avant, juste avant que je rencontre Inutile que je revienne sur ce qui s’est passé auparavant, ça n’avancerait à rien. Par contre, il était temps ue j’en finissent avec mes craintes… Concentres-toi… Respires lentement…

PAN !

J’étais à nouveau très surprise par les effets qu’un tir pouvait me procurer. N’y étant pas encore habituée, j’avais une fois de plus sursauté au bruit assourdissant du tir, et je pouvais ressentir une once de joie et de fierté à la simple idée que je venais de flinguer une cible. C’était assez étrange, mais j’avais l’impression que je m’intéressais de plus en plus à cette activité très particulière. Non mais qu’est-ce que je dis, j’aime ça ! Et je pouvais recommencer mille fois si je le voulais. Toutes ces sensations, ces frissons, cette assurance que je pouvais dégager rien qu’en tenant une arme… Tout me portait à croire que je devais m’entraîner davantage. Bon sang ! Ça faisait un sacré bout de temps que je n’avais rien éprouvé d’aussi excitant ! C’était décidé, il fallait que je demande à Vaan de …

PAN ! PAN ! PAN ! PAN ! PAN ! PAN ! PAN ! PAN !

Je sursautai. Le bruit assourdissant était tout proche, c’était à s’en saigner les oreilles. Ce vacarme s’était déclanché sans que je puisse le prévoir, et la peur me fit lâcher un cri. Je tournais la tête vers la cible qui était criblée de trous à la tête que j’avais dessiné quelques minutes plus tôt. Mon cœur battait si fort dans ma poitrine et mon sang ne fit qu’un tour avant que de brandir mon arme par réflexe vers la source. Et là, mais heureusement que je n’avais pas appuyé sur la gâchette !

« Désolé… Je crois que j’avais aussi besoin de relâcher la pression. »

Je fixais le vampire sans comprendre ce qu’il venait de se passer. Je le voyais lui aussi tenir un flingue entre ses mains, avec une légère fumée sortant de son extrémité, visiblement déchargées de toutes ses balles. À ce moment-là, j’eus alors un comportement assez étrange et effrayant si je puis dire.
Mon arme toujours braquée sur lui, je n’étais pas consciente du danger que je représentais pour le vampire durant ces quelques secondes.  Je crois que la peur jouait sur mes réflexes, et m’ordonnait de viser Vaan et de ne pas relâcher mon attention sur lui. Mon corps tremblait d’effroi mais je ne bougeais pas. J’avais un vampire en face de moi, qui venait de me montrer ses excellentes capacités à tirer sur quelqu’un. Il était fort, et donc potentiellement dangereux pour moi…
Vampire… Dangereux…  
S’il s’en prenait à moi, j’étais armée avec encore des balles dans mon flingue. Il ne pouvait pas me faire du mal, je pouvais me protéger maintenant…
Vampire… Dangereux…  
Je n’arrivais pas à me ressaisir. Mon cerveau ne me répondait plus, comme si la peur l’avait paralysé. Une partie de moi voulait se défendre, mais contre quoi ? Je n’étais pas en danger, c’était juste Vaan qui venait de tirer vers la cible, c’est tout ! Pourquoi je paniquais ?
C’est un Vampire, et il est dangereux pour les hommes…
Et puis, il avait parlé de « relâcher la pression ». Quand j’y pense maintenant, il pouvait perdre à tout moment le contrôle de sa soif ! C’était ce qu’il s’était passé ! J’étais sûre qu’il voulait s’en prendre à moi, pendant que je visais et que j’étais concentrée sur autre chose.

« Vaan, s’il te plais, ne me tus pas… » Lui dis-je avec une voix toute tremblante, l’arme braquée sur lui si jamais il venait s’en prendre à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Ven 28 Fév - 11:14

Nos tirs résonnèrent dans la salle d’arme… Le premier venait de l’arme de Kofi, mais la salve qui suivie sortait bien de mon propre flingue. Sérieux ?! Mon propre flingue ! Moi qui espérais servir de « modèle » à la jeune femme qui se tenait près de moi, je réalisais que ce pétage de plombs montrait à quel point cette attaque me hantait toujours. Pas pour les mêmes raisons que Kofi bien sur. Je n’avais jamais eu peur de mourir entre les crocs de ce vampire minable tout juste enfui de son nid, mais la rage me serrait brutalement la gorge à l’idée que la fille que j’aimais aurait pu lui servir de repas si je n’étais pas intervenu. Je pensais être passé au-delà de cette angoisse puisque plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis l’agression… sauf qu’il n’en était rien. Revoir Kofi n’avait fait que réveiller les angoisses endormies au fond de mon crâne. Et sur le coup, je n’avais trouvé aucune autre solution que de vider mon chargeur sur cette putain de cible aux allures de carnaval vampire.

Surprise, voir même effrayée par ma conduite, Kofi sursauta avant de se retourner vers moi au moment où je m’excusais en lui expliquant que j’avais eu besoin de relâcher la pression. Sauf que les mots ne suffirent pas à calmer ses craintes. Elle me fixait avec des yeux affolés et braqua son arme dans ma direction. Putain ! J’avais vraiment merdé sur ce coup. Au lieu de la rassurer comme j’espérais le faire en l’amenant dans notre salle de tir, je venais de tout foutre en l’air. Elle ne voyait plus que le monstre en moi… comme celui qui l’avait agressé. Mais étais-je si différent ? Mes frères riraient de m’entendre me questionner de la sorte puisque je n’avais absolument rien à voir avec ce renégat avide de sang, mais dans les yeux de Kofi, je ne devais pas être moins effrayant ?

« Vaan, s’il te plais, ne me tus pas… »

Ces quelques mots m’achevèrent. Comme si mon pire ennemi s’amusait à me torturer en m’enfonçant lentement une lame aiguisée en plein cœur. Comment pouvait-elle imaginer ça ? Après tout ce que je lui avais dit ! Après tout ce que j’avais fais pour la convaincre que je n’étais pas un danger pour elle ! Tous ses beaux efforts réduis en miettes en l’espace de quelques secondes. J’étais en colère ! Contre moi qui avait vraiment fait le con, contre elle qui n’arriverait jamais à comprendre l’étendue de mes sentiments, contre ce monde mystique qui me gâchait la vie, contre le sort qui s’amusait à jouer avec mon cœur et mes sentiments !

Alors que je sentais que mes yeux viraient à une couleur peu naturelle, je préférai me retourner pour éviter le regard de Kofi. De toute façon, j’étais bien trop énervé pour m’approcher d’elle et essayer de la rassurer en la serrant dans mes bras.

- Vas’y ! Tire ! Si ma mort peut te délivrer de la peur que je t’inspire alors fais le !

Je n’étais pas agressif dans mon ton, mais je serrais les poings pour éviter de me retourner et de foncer sur elle pour l’obliger à se servir de son arme contre moi une bonne fois pour toute. Bien sur je ne me voyais pas lui faire de mal, mais je sentais qu’en faisant un simple pas dans sa direction elle n’hésiterait pas à ouvrir le feu.

- Je ne te ferais jamais de mal Kofi… Je ne sais plus quoi dire ou quoi faire pour t’en convaincre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Ven 28 Fév - 14:46

Boom Boom… Boom Boom…
Les battements de mon cœur se faisaient sentir dans ma poitrine. Ils cognaient tellement fort que cela me faisait presque mal. J’étais paniquée, angoissée, à la limite de l’évanouissement. Mon corps tremblait d’effroi. J’étais tellement figée dans ma peur que je ne percevais pas les regards un peu trop curieux des autres aux alentours. Ils devaient tous se demander ce qu’ils se passaient ici entre Vaan et moi. J’ignorais si ce genre de situation était chose commune à l’intérieur du nid, s’il y avait tous les jours des corps inertes a nettoyer dans telle ou telle salle. Ce monde était tellement différent du mien qu’il m’était difficile de savoir comment s’y prendre. Mais là n’était pas la question ; j’avais Vaan en face de moi, une arme braquée sur lui. Il me paraissait tellement calme, ou bien c’était une simple illusion. Peut-être qu’il tremblait de peur, ou bien il ressentait de la colère ou alors du chagrin. Impossible de m’en rendre compte, puisque mes sens étaient faussés par mes propres émotions qui avaient pris le contrôle sur ma raison. Une chose était claire pourtant ; le vampire ne bougea pas, se retourna sans chercher à avoir une attitude défensive. Mes yeux ne me trompaient pas, j’étais vraiment dos à lui. Qu’essayait-il de faire au juste ? Il ne voulait pas se protéger de moi ? Je le menaçais et tout ce qu’il trouvait à faire c’était de me tourner le dos ?

« Vas’y ! Tire ! Si ma mort peut te délivrer de la peur que je t’inspire alors fais le ! »

J’écarquillais les yeux, cette phrase m’avait bouleversée. Je baisse mon bras, tombant des nues par ce que je venais d’entendre. Sa mort ? Voulais-je vraiment sa mort ? Bien sûr que non je ne le souhaitais pas ! Après tout ce qu’il avait fais pour moi, mais bordel comment ai-je pu braquer une arme un seul instant sur lui ?! J’étais devenue complètement malade ! J’avais failli tirer sur une personne qui comptait énormément pour moi.
À bout de nerf, je craque et m’effondre à genoux sur le sol. Les larmes grimpèrent à la vitesse de l’éclair.

« Pardon… Je t’en supplie pardonnes-moi Vaan… Je… Je ne sais pas ce qui m’a pris de faire ça. » Commençai-je à lui dire en fixant le sol, mes larmes glissant et tombant de mes joues ; « Tu ne m’inspires pas la peur, tu es mon seul réconfort dans ce monde dont j’ignore tout. Il n’y a qu’à toi sur qui je peux me raccrocher et j’ai failli tout foutre en l’air ! Je m’en veux d’avoir fais ça… Tellement si tu savais… »

Mais après ce qu’il venait de se passer, je craignais qu’il ne me comprenne pas. Après tout, j’étais sur le point de le tuer avant de lui blablater que je regrettais. Je crois maintenant que j’aurais fait n’importe quoi pour remonter le temps, et revenir au moment où il se trouvait derrière moi pour me montrer comment on tirait au pistolet. C’était un moment agréable, quoi qu’un peu gênant, mais définitivement attrayant. Un moment simple et je dirais presque beau, et rare était ces instants qu’on partageait de cette façon. Cette pensée calma mes secousses et mes larmes.

«  Je ne te ferais jamais de mal Kofi… Je ne sais plus quoi dire ou quoi faire pour t’en convaincre. »

Aïe… Dur de revenir à la réalité.
Combien de fois m’avait-il dit qu’il ne me ferait jamais de mal. Des millions de fois, et je n’étais pas foutue de me comporter en une fille reconnaissante envers lui. Il méritait largement d’être aimé et choyé pour tout ce qu’il faisait pour moi. Mais après tout ce que je lui ai fais subir, peut-être ne m’aime-t-il plus maintenant. Si c’était le cas, je méritais amplement qu’il me haïsse. Je me détestais et me dégoûtais, c’était à en vomir.

« Je te crois sur parole Vaan. Mais j’ai compris maintenant. Ce n’est pas toi le monstre dans toute cette histoire, c’est moi. C’est bien moi qui te fais souffrir le plus et je te demande pardon pour ça. C’est moi qui t’empêche de vivre sereinement parce que tu t’inquiètes sans arrêt de savoir si je vais bien. Je sais que c’est plus fort que toi, parce que tu as goûté mon sang ce jour-là et que tu t’es lié malgré toi. »

Je marquais une pause. À ce moment-là, il fallait que je lui dise la vérité. C’était devenu comme une évidence, il fallait que je lui en parle maintenant. De toute façon, il l’aurait appris d’une manière ou d’une autre, puisqu’il fallait bien que je lui explicite la raison de ma venue aujourd’hui. J’ignorais cependant comment il allait le prendre, surtout s’il me détestait. Mais il fallait que je le fasse pendant que mon esprit était encore lucide.

« Sais-tu pourquoi j’étais venue te voir Vaan ? lui demandai-je, à présent un peu plus calmée. Parce que je voulais essayer de vivre avec toi dans le monde mystique. Je me sentais suffisamment en confiance avec toi pour que tu puisses m’aider à vivre dans ce monde qui est le tien, mais peut-être le mien aussi… Je voulais le comprendre pour en avoir moins peur, et j’étais sûre que tu aurais été heureux de m’en parler et de me l’expliquer. » Je me relevai et leva la tête pour le regarder ; « Oui c’est ce que je pensais, et je le pense toujours d’ailleurs. Ou en tous les cas, j’aimerais y croire… Mais tu sais, je comprendrais que tu veuilles que je parte maintenant. Tu dois sûrement m’en vouloir pour tout ce que je t’ai fais vivre, je me trompe ? Si tu veux que je parte, dis-le et je le ferais. »

Le cœur serré, mais oui je le ferais. Si cela le soulageait, alors je n’hésiterais pas. Après tout, je l’aimais ce vampire…


Dernière édition par Kofi Manaty le Ven 28 Fév - 23:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   Ven 28 Fév - 16:59

Devant les yeux effrayés et le corps tremblant de Kofi je ne trouvais plus l’envie de me battre. Si ma présence lui était aussi insupportable malgré les efforts que je faisais pour tempérer ma nature vampirique, je ne voyais plus qu’une seule solution : mourir. Et même si ça me rendait totalement fou de colère, je me sentais près à quitter ce bas monde si cela lui apportait la paix. C’était peut-être égoïste au final puisque je la laisserai seule pour affronter le reste des créatures mystiques, mais là je ne voyais plus d’autres possibilités.

Dos à elle, j’attendais le tir qui me libérerait… Sauf que la déflagration ne vint jamais. A la place j’entendis Kofi me faire des excuses. Elle me suppliait de lui pardonner pour son geste d’affolement. Pourtant j’avais dû mal à croire ses mots qui arrivaient à mes oreilles même si mon cœur s’emballait en comprenant qu’elle essayait de me dire combien elle avait confiance en moi. Alors pourquoi était-elle aussi apeurée en ma présence ? Ne voyait-elle plus seulement mes yeux différents des humains et mes crocs lorsque je laissais parler mes émotions ?

Alors une fois de plus, la millième surement, je lui rappelai que jamais ne lui ferais le moindre mal et que je ne savais plus comment le lui prouver.

Ce n’est pas toi le monstre dans toute cette histoire, c’est moi.

Non, non, non ! Kofi ne pouvait pas penser ça ! Pourtant elle continua sur cette lancée et je me retournais pour la voir totalement effondrée alors qu’elle continuait à se flageller en paroles. Elle ne faisait qu’énoncer la vérité en disant que je souffrais de la savoir si loin de moi alors que mon lien n’était dû qu’a un simple accident, mais j’étais le seul responsable dans cette histoire. Pourquoi s’accusait-elle autant alors que jamais elle n’avait demandé à entrer dans mon monde ?

- Tout ça est vrai, mais tu ne dois pas te sentir responsable de quoi que ce soit. D’ailleurs ne te sens pas obligée de faire des efforts juste pour que je me sente mieux. Ta vie a trop de valeur à mes yeux pour que tu la gâche à essayer de concilier ton monde et le mien. Je survivrai…


Un petit silence s’installa seulement perturbé par la vie du nid. Je ne savais pas quoi dire et restais bêtement debout à quelques mètres d’elle alors qu’elle me demandait si je connaissais les raisons de sa présence ici aujourd’hui. Bien sur j’ignorais tout de ses intentions puisqu’elle m’avait demandé de sortir de sa vie quelques semaines plus tôt. Et là… elle m’ouvrit son cœur alors que je ne m’y attendais pas.

« Oui c’est ce que je pensais, et je le pense toujours d’ailleurs. Ou en tous les cas, j’aimerais y croire… Mais tu sais, je comprendrais que tu veuilles que je parte maintenant. Tu dois sûrement m’en vouloir pour tout ce que je t’ai fais vivre, je me trompe ? Si tu veux que je parte, dis-le et je le ferais. »

Toutes les barrières s’effondrèrent alors entre nous ! Et même si j’aurais dû lui dire de partir pour éviter qu’elle ne souffre en essayant de comprendre ce qu’elle était et ce qu’elle représentait réellement pour moi, je ne trouvais pas la force de lui dire les mots qui l’éloigneraient à jamais. Je m’avançais simplement vers elle pour passer ma main dans ses cheveux et remettre une mèche derrière son oreille. Là, tout de suite, j’aurais voulu l’embrasser pour lui faire comprendre que je voulais exactement la même chose… mais je doutais qu’elle ne soit plus du tout effrayée malgré la confiance qu’elle pensait avoir en moi. Il était facile de le savoir…

Alors je cessais de lutter aussitôt, laissant simplement mes yeux virer à la lueur dorée qui les illuminaient quand l’adrénaline d’une émotion aussi violente se déversait dans mes veines. Mes crocs s’allongèrent aussi alors que sa déclaration résonnait encore au fond de moi. Maintenant elle pouvait voir mon vrai visage… Celui que je tentais de lui dissimuler depuis le premier jour. Pas forcément monstrueux, mais différent de l’apparence humaine qu’elle me connaissait quand je restais calme.

- Tu as toujours autant confiance en moi maintenant ? Ca ne change rien à ce que je t’ai dis : je t’aime et je ne te ferais pas de mal Kofi. Mais voila ce que je suis réellement. Alors si acceptes réellement ma nature de vampire, viens avec moi, je t’aiderai à comprendre le monde des mystiques. Par contre si tu ne peux pas le supporter alors, oui, vas-t’en.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Visite surprise / Kofi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite surprise / Kofi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]
» Adrian fait une visite surprise à Colleen (Colleen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~ Les quartiers légendaires ~ :: 
~ Come what may! Les histoires secretes du moulin rouge et de la place Pigale~
-