Intuition
Bienvenue sur Intuition très cher invité!

Notre forum a vraiment besoin de toi pour pouvoir prendre vie!

Que tu veuilles incarner un humain ou une créature mystique, n'hésites pas à nous rejoindre! Nous sommes tous motivés pour t'aider à t'intégrer et à trouver tes repères!

Loup garou, danseuse de ballet ou ange gardien se feront un plaisir de rp avec toi!

Rejoins nous vite!





 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Lun 14 Mai - 22:29

~ Kofi... ~


Comme chaque soir depuis plusieurs mois, la première chose dont je me préoccupais en sortant du sous sol de mon appartement était de prendre des nouvelles de Kofi. Plus qu’une envie, j’avais BESOIN de savoir qu’elle allait bien. Alors même si je savais que si un danger la menaçait, je sentirais ses peurs vibrer dans mon corps, dans ma tête, je ne pouvais pas m’empêcher de le vérifier des mes propres yeux !

Comme un vampire qui chasserait une proie, moi, j’inspirais l’air parisien à plein poumon pour détecter SON odeur et là trouver afin d’avoir la certitude que personne ne cherchait à lui faire du mal ! Et puis je ne pouvais plus me nourrir qu’en cas de force majeur après avoir gouté au sien… Et mon amphitryon n’était clairement pas ma priorité face à l’importante de Kofi !

La fragrance douce de sa peau me mena jusque sur les champs Elysées, puis aux escaliers d’une bouche de métro. Je me rapprochais, je le sentais. A partir de maintenant j’allais devoir me faire discret ! Kofi n’avait pu être plus claire le jour où je lui avais révélé ma véritable identité ! Alors, même si la blondinette de mon cœur refusait que je l’approche, j’avais pris le soin de devenir son ombre, son protecteur, sans qu’elle ne s’en rende compte.

Le violent rejet qu’elle avait eu à mon encontre en apprenant ma nature vampirique restait un souvenir douloureux, mais je ne voulais que son bonheur ! Alors je me contentais de veiller sur elle… refoulant ma peine au fond de mon esprit. Les loups garous parisiens en faisait les frais, mais qui allait s’en plaindre à part leurs alphas ?!

Courant dans les couloirs du métro, comme bon nombre de personnes dans cette station, je me glissais parmi la foule jusqu'à l’apercevoir ! Fine silhouette fragile au milieu de la fosse au lion. Comment résister à l’envie de la prendre dans mes bras ?! Il le fallait pourtant ! Alors, à distance, je la suivis jusque sur le quai…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Mar 15 Mai - 15:01

20h34… Je venais de finir de déposer quelques CV dans des bars pour travailler cet été. Je manquais cruellement d’argent, l’un des désavantages de la vie étudiante.
Après une après-midi entière à faire cette tâche ingrate mais nécessaire, je me dirigeais vers la station de métro le plus proche. En ce jour pluvieux, j’aurais pu prendre la voiture, mais je m’étais dit qu’il y aurait pas mal de monde sur les routes de Paris un vendredi après-midi. Mais, il fallait croire qu’il y avait autant de monde dans les stations de métro aussi… Sauf qu’à cette heure-là, alors que tout le monde était rentré dîner chez soi, je m’apprêtais également à rejoindre les appartements de mon père. Dans l’attente du transport, le hangar était plein, mais là où j’allais, il y aurait beaucoup moins de monde. Voire personne.

20h37… Le métro montra enfin le bout de son nez, un conducteur au-devant de l’appareil. Les phares aveuglant éclairaient le tunnel sombre, puis le métro s’arrêta dans son emplacement prévu à cet effet. Les portes ouvertes, je m’introduisis à l’intérieur, cherchant de suite du regard une place assise. Mais aucune n’était libre, me résignant alors à rester debout jusqu’au terminus. Pfff…

20h45… J’étais maintenant assise sur un siège, peu confortable certes, mais assez pratique pour le voyage. D’arrêt en arrêt, des gens sortaient plus qu’ils n’en rentraient dans le métro, ce dernier se vidant peu à peu. Histoire de m’occuper jusqu’au terminus, je sortis d’une pochette rouge un CV que je devais donner. Celui-ci avait été refusé par le patron d’un bar, car il m’avait affirmé qu’il avait assez de monde comme ça pour l’été. Je n’avais pas insisté, pensant que cela, n’avait pas une très grande importance au final.
Je lève soudain la tête. J’avais l’étrange sentiment qu’on m’observait quelque part. Un à un, je scrutais les gens du regard, certains détournant le leur alors que d’autres se fichaient pas mal d’où je pouvais regarder. Me rendant compte que personne ne me dévisageait, mes yeux se reposèrent sur le CV, alors que j’ignorais que quelqu’un me fixait réellement…

20h57… Terminus, tout le monde descend comme on dit ! À l’annonce du chauffeur, tout le monde descendit du métro, enfin tout le monde… Juste moi et deux autres personnes. Deux mecs plus âgés que moi, des bouteilles d’alcool à la main, se préparaient sûrement à faire une grosse party dans le coin. Ah oui, et il y avait un autre gars un peu louche se trouvait de l’autre côté des rails du métro, et me fixait du regard, sans que je comprenne vraiment pourquoi. Bref, je n’y accordais pas plus d’intérêt que ça, et je descendis à mon tour du métro. Alors que les deux individus partaient dans une direction, je pris la sortie opposée pour me rendre chez moi, comme j’avais l’habitude de faire. C’est alors que, seule dans les couloirs, mon intuition me disait que j’étais suivie. Je me retournais, mais personne n’était visible à l’horizon.

- * Bon, du calme. Tu as bien vu, il n’y avait personne à part toi et les deux types. Tu n’as rien à craindre. * Pensais-je pour me rassurer.

C’est alors que je crie de stupeur en voyant soudainement devant moi un homme… C’était l’homme qui se trouvait tout à l’heure de l’autre côté du hangar ! … Mais comment a-t-il fait pour venir jusqu’ici ??

- « Qu’est-ce que… »

Puis, avec une rapidité vertigineuse, il me colla contre le mur, m’empêchant de bouger. Je sentis une douleur horrible me prit dans le dos, là où il m’avait plaqué. J’essayais de me débattre, mais il avait cette impressionnante force qui me retenait à chaque geste brusque…

- « Tu sens… Bon… » Me chuchota-t-il, d’une voix malveillante.

Je faillis crier à l’aide, mais il m’en empêcha avec sa main sur ma bouche. Je le regardais alors avec frayeur, dites-moi que c’était un cauchemar…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Mar 15 Mai - 21:31

Le métro arriva en gare alors que je descendais la dernière marche pour atteindre le quai. Anonyme au milieu de la foule, je ne me souciais pas des regards que certaines femmes posaient sur moi en me croisant. Non, une seule sur cette planète comptait à mes yeux et elle s’engouffrait dans la rame à une vingtaine de mètres de moi sans se rendre compte de ma présence. Si proche… mais tellement inaccessible ! Une fois de plus cette distance émotionnelle me torturait. Alors même que je venais d’avoir l’assurance qu’elle allait bien, je ne pouvais pas me résoudre à partir… pas encore… Alors tout en restant le plus discret possible je me précipitais dans le train avant que la porte ne ce referme. Ouf, juste à temps. A part un gamin qui me fixait la bouche grand ouverte, personne n’avait remarqué mon petit « excès de vitesse ».

« Descend à la prochaine station ! » c’est ce que je me répétais pendant les vingt minutes suivantes, mais sans succès jusqu'à ce que le train se vide trop pour assurer ma couverture. Il ne restait qu’un seul arrêt avant le terminus, alors je descendis à cet arrêt et laissait Kofi retourner à sa vie sans moi. Immobile sur le quai, je regardais l’arrière du métro s’éloigner dans le tunnel… D’ici on pouvait voir la station suivante et j’attendis de voir la blondinette quitté la rame avant de me retourner vers la sortie. Je marchais lentement, sans vraiment savoir ce que j’allais faire du reste de la nuit. Chasser un ou deux loups garous peut-être, ou une sorcière pour changer des crocs et de la bave ! Ou pourquoi pas un chang…

Un bruit sourd me coupa dans mes réflexions alors que mes sens se réveillaient ! Kofi avait peur, plus que tout à l’heure quand elle se sentait observée dans la rame. Il ne m’en fallu pas plus pour rebrousser chemin et de sauter sur la voix. Cette fois je me foutais complètement d’être vu ! Elle était en danger ! Courant le plus vite possible dans le tunnel, je bondis sur le quai et m’engouffrais dans le couloir en suivant son odeur et celle de ce cadavre en puissance qui l’agressait ! Parce que je donnais pas cher de sa peau à ce pauvre type !

Incapable de me contrôler, je l’arrachais au corps de Kofi dans un grognement sourd et l’assommais brutalement contre le mur !

- Touche là encore et t’es mort ! Lui dis-je au creux de l’oreille en lui écrasant le visage le long des faïences ! Mes crocs dépassaient de ma bouche et je luttais contre l’envie folle de lui arracher la gorge ! Mais pas devant Kofi… Elle me prenait suffisamment pour un monstre sans en rajouter. Pourtant, je ne me sentais pas le courage d’affronter son regard que je sentais dans mon dos. Lâchant le corps de cette loque, je me contentais de lui donner un violent coup de pied dans les cotes pour lui ôter toute envie de recommencer ce petit manège avant d’adresser quelques mots à Kofi en continuant à échapper à son regard.

- Tu vas bien ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Mer 16 Mai - 10:05

J’étais paralysée, autant physiquement que par la peur. L’émotion avait eu raison de moi, et je ne pouvais rien faire d’autre que d’attendre que la mort vienne me prendre. Mon destin était donc de mourir dans ces conditions ? … Ces yeux rouge sang, cette peau froide… Ainsi, j’avais affaire à un vampire assoiffé ? Quelle ironie du sort ; j’avais connu un vampire en arrivant sur Paris, et c’est maintenant un vampire qui mettra fin à ma vie…
Soudain, quelque chose fila à la vitesse de la lumière pour mes pauvres yeux d’humaine, et je ne compris pas sur l’instant ce qui venait de se passer. Je sentis seulement que l’inconnu me libérait de son emprise, puis une sorte de bruit de percution contre un mur et un gémissement de douleur qui se laissait clairement entendre juste à côté de moi. Je tournais alors la tête et vit le dos d’une personne… Je dirais un homme, plutôt grand, des cheveux en bataille, qui tenait fermement mon agresseur contre le mur. Et en l’espace de quelques secondes, je compris enfin…

- « Vaan ! » Pensai-je à voix haute, avec désarroi.

Ce dernier donna un violent coup à l’inconnu qui se mit à quatre pattes sur le sol, gémissant à nouveau de douleur.
Je regardais la scène avec horreur…

- « Tu vas bien ? » Me demanda Vaan, toujours dos à moi.

Que répondre à cela ? Je venais de me faire agresser, à la limite de me faire tuer, sans parler de la scène brutale de coups de poing. Non, aucun mot me venait à l’esprit pour décrire mes émotions du moment, mais ce dont j’étais sûre, c’est que je n’allais pas bien. Quoi que j’étais heureuse que Vaan soit venu à temps pour me sortir de là avant que j’y passe…
C’est alors que mon agresseur se mit à rire de façon… Diabolique, avant de s’adresser à Vaan.

- « Eh ben alors ? On s’est entichée d’une pauvre petite humaine ? Qu’est-ce qu’elle a de si exceptionnel ta copine hein ? Tu ne serais pas le genre de type qui souhaite que le monde mystique et celui des hommes vivent en harmonie ? ... Mais bon sang, t’es un vampire mon gars ! C’est dans notre nature de se nourrir de sang d’humain ! À moins que... Cette gamine soit une compagne de sang… »

Là, c’était trop… Ces mots furent aussi douloureux qu'un poignard planté dans le cœur. Jamais, au grand jamais, j’aurais voulu les entendre un jour, et encore moins par mon agresseur ! Je tremblais et fermais les yeux… Et pendant que je glissais contre le mur pour m’asseoir sur le sol, je sentis quelques gouttes giclées sur mon visage. Me recroquevillant sur moi-même, j’essayais de contenir ma peur, et mon envie de crier…

On ne me laisserait donc jamais en paix !!
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Mer 16 Mai - 15:54

« Boum Boum ! … Boum Boum !... » Les battements du cœur de Kofi résonnait dans mon esprit et me firent aussitôt ressentir qu’elle était en danger !

La colère et la peur guidait mes sens dans ces galeries souterraines! Je savais que les traits de mon visage ne devaient plus rien avoir de comparable à ceux d’un humain, avec mes yeux embrasés et mes crocs, mais j’avais franchement d’autres problèmes à régler que de me soucier de ce « détail » ! Yezahel me sanctionnerait sévèrement s’il l’apprenait, déjà que je n’étais pas dans ces petits papier, pourtant je continuais à courir sur les rails plus vite encore que le pouvait le métro… Heureusement, les vigils ne verrait qu’un rapide mouvement sur les caméras, si tenté qu’ils s’en rendent compte ! Non, le plus gros risque serait que les couloirs soient encore remplis de touristes ou de parisiens en retard pour rentrer chez eux… J’en doutais, mais cela ne devait pas être exclu !

Par chance le petit tunel de sortie où cet abrutit d’aristo agressait Kofi était désert et je ne détectais aucune présence humaine à vingts mètres à la ronde. C’est sans doute pour cette raison qu’il avait choisi d’attaquer dans un lieu habituellement fréquenté. Sans chercher à comprendre plus long, je laissai libre court à ma colère en éclatant la tête de ce foutu suceur de sang contre le mur. En théorie je ne valais pas mieux que lui, mais il s’en était pris à la mauvaise personne ! Pas de bol !

- « Vaan ! »

La petite voix de Kofi arriva jusqu'à mes oreilles alors que je relâchais ce pauvre type, le laissant glisser lamentablement sur le sol avant de lui envoyer un violent coup de pied, histoire de bien lui faire comprendre qu’on ne touchait pas à ma protégée sans en subir les conséquences !

Ma conduite n’était pas très pacifique, loin de là, mais je ne me sentais pas le cœur à bavarder pour lui expliquer les choses avec tact. Conlan le comprendrait, même si je venais d'amocher la tête d'un ses membres du nid… Oui ! Lui mieux que personne pouvait comprendre ce que je ressentais !

Mais pas ce pauvre débile à priori, puisque malgré les coups qu’il venait de recevoir, il chercha à me provoquer :

- « Eh ben alors ? On s’est entichée d’une pauvre petite humaine ? Qu’est-ce qu’elle a de si exceptionnel ta copine hein ? Tu ne serais pas le genre de type qui souhaite que le monde mystique et celui des hommes vivent en harmonie ? ... Mais bon sang, t’es un vampire mon gars ! C’est dans notre nature de se nourrir de sang d’humain ! À moins que... Cette gamine soit une compagne de sang… »

J’étais suffisamment inquiet de ne pas avoir eu de réponse de Kofi sans qu’il en rajoute une couche. Il voulait peut-être simplement en finir avec sa vie en cherchant les embrouilles avec moi ?! Et bien il allait voir que je ne plaisantais pas ! Agrippant « châtiment », ma lame de titane préférée que je cachais sous ma veste, je n’hésitais pas une seconde pour viser et lui envoyer dans la jambe. Le contact du titane sur la peau n’est déjà pas agréable pour notre race, mais enfoncé dans la chair, la douleur devait lui rappeler qu’il ne fallait pas énerver un guerrier. Et encore moins en attaquant la compagne de sang qu’il aimait ! Dégainant ensuite « justice », ma seconde lame favorite, je m’avançais vers lui.

- Putain mais t’es malade ! C’est qu’une gonzesse alors que je suis ton frère !

- Ferme là ! Crachai-je en me mettant à sa hauteur et en le maintenant par le col de sa chemise hors de prix. Et tu vas m’écouter !

Comme il cherchait à se débattre, je lui glissais la lame aiguisée contre le cou, histoire qu’elle lui coupe légèrement la peau en signe d’avertissement.

- T’sais quoi, c’est pas tes affaires qui elle est pour moi ! Mais ce que tu vas devoir retenir dans ton ptit cerveau de débile, c’est que t’as pas intérêt à lui chercher des emmerdes ! Parce que là j’suis gentil, mais la prochaine fois j’hésiterais pas à t’arracher la tête !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Mer 16 Mai - 22:28

J’avais les yeux fermés, mais hélas, bien que je ne voyais pas ce qu’il se passait à côté de moi, il n’en fut pas moins que tout ce que j’entendais et tout ce que je ressentais faisaient bien partie de la réalité. Je ne pouvais me voiler la face et attendre que tout s’arrange, même si ce n’est pas l’envie qui me manquait. Seulement, je me permis de relever la tête et d’ouvrir un œil pour voir ce qu’il se tramait. Après tout ce que qui m’était arrivé jusqu’à aujourd’hui, qu’avais-je à perdre en contemplant la scène ? C’est donc avec appréhension que je regardais à nouveau, risquant peut-être un second "traumatisme" qui sait, au point où j’en suis…

- « Putain mais t’es malade ! C’est qu’une gonzesse alors que je suis ton frère ! » Dit alors mon agresseur, comme s’il souhaitait se faire épargner.

Une fois debout, tout en m’avançant un peu vers Vaan, je vis nettement, et ce avec un mélange de peur et de dégoût, une lame plantée dans la jambe de l’inconnu. Je frissonnais et avais mal par empathie pour lui, quand bien même je n’éprouvais vraiment aucune sympathie à son égard.

- « Ferme-là. Et tu vas m’écouter ! » Fulmina Vaan à l’attention du vampire.

C’est alors que je le vis sortir une autre lame de sa veste pour la lui menacer juste au niveau du cou. J’étais impressionnée… Moi qui avais toujours connu Vaan si attentionné et gentil envers moi, je n’avais pas l’habitude de le voir s’en prendre comme ça à une personne qui s’en était pris à moi, tout cela pour… Me protéger. Le voilà ce soir à sortir deux lames tranchantes dont l'une faisait atrocement souffrir le vampire. Ainsi, il existait donc réellement un véritable tueur derrière ce masque d’homme bienveillant. Enfin… De "vampire" bienveillant. Enfait, je me doutais bien qu’il avait toujours eu ce petit quelque chose qui le rendait si différent des autres garçons. Au fond, pendant toutes ces années, je ne l’avais jamais connu réellement, et cela avait tout changé dans notre relation…

- « T’sais quoi, c’est pas tes affaires qui elle est pour moi ! Mais ce que tu vas devoir retenir dans ton ptit cerveau de débile, c’est que t’as pas intérêt à lui chercher des emmerdes ! Parce que là j’suis gentil, mais la prochaine fois j’hésiterais pas à t’arracher la tête ! »

- « Wowowo ! On s’calme l’ami d’accord ? » Dit-il, une main levée comme s'il voulait arrêter Vaan dans son geste, tout en gémissant de douleur. « J’ai... J'ai pigé la leçon... Je la toucherais plus ta copine ok ? ... Maintenant tu reposes cette lame et moi je me tire d’ici… »

Je gardais toujours le silence, ne souhaitant bizarrement pas interrompre la conversation. Sur le visage de Vaan, je pouvais y voir de la haine à travers un regard foudroyant. Il devait avoir un contrôle de lui-même plus qu’impressionnant pour ne pas l’avoir achevé à l’heure qu’il est...
Je gardais toujours le silence, observant les moindres réactions de mon vampire sauveur... Je pensais qu'il allait l'épargner, mais qui sait, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre sur lui en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Jeu 17 Mai - 15:21

Ce type se disait être mon « frère », mais nous n’avions strictement rien en commun ! Lui aristocrate, moi guerrier ! Lui qui maniait les crayons et les papiers administratifs à la perfection alors que j’excellais dans la maitrise des armes et du combat ! Lui qui s’en prenait à une humaine alors qu’elle représentait l’amour impossible à mes yeux ! Non, il n’était pas plus mon frère que tous les moutons que contenait le nid parisien. Partager les mêmes origines ne suffisait pas à faire de lui un vampire que je pouvais estimer. Il fallait faire preuve de plus d’honneur que ça pour obtenir ce titre familial. Mes maitres et autres guerriers du monde pouvaient se vanter d’être mes frères, mais surement pas lui !

De colère, face à cette impertinence, je lui envoyais ma lame dans la jambe avant de le mettre en garde ! Le message ne pouvait être plus clair, mais il faudrait peut être que je lui écrive sur papier pour qu’il comprenne…

« J’ai... J'ai pigé la leçon... Je la toucherais plus ta copine ok ? ... Maintenant tu reposes cette lame et moi je me tire d’ici… »

Contrairement à ce qu’il venait d’ordonner, j’enfonçais encore plus la lame contre sa gorge ! Pas pour le blesser, non, juste lui montrer que je ne me soumettrais pas à son petit air supérieur de

- Tu crois pouvoir me dire ce que je dois faire ?! Mais tu te trompes ! Je suis pas un petit mouton de ton nid à qui tu peux donner des ordres !

Sans le prévenir d’un quelconque battement de cil, je glissais mes doigts sur la garde de « châtiment » et l’arrachais de sa jambe dans un geste lent et particulièrement douloureux. Du sang noir se coagulait déjà sur la lame de titane et je pris le temps de l’essuyer dans sa belle chemise avant de la rengainer dans son fourreau.

- Maintenant tu peux dégager ! Grognai-je en retirant « Justice » de son cou. Vite !

Je sentais la fureur me parcourir le corps et mes doigts tremblaient sous l’effort que je faisais pour me contrôler, pour empêcher mes jambes de le prendre en chasse, pour obliger mes crocs à se rétracter… Malheureusement je n’étais pas assez fort pour me battre sur tous les fronts et Kofi, qui s’était approchée, ne pu échapper à la vision d’horreur que devait être mon visage.

Laissant le vampire filer dans la galerie, je restais un genou à terre sur le béton en cachant mes yeux derrière ma main. Pourquoi est-ce que je lui imposais ça ?! La réalité de son existence devait déjà suffisamment l’effrayer sans que je n’en rajoute un peu plus en lui montrant mon « vrai » visage… J’aurais tellement voulu la regarder, inspecter chaque parcelle de son corps pour détecter la moindre blessure et la rassurer ! Lui dire combien je l’aimais aussi… Mais tout ça était impossible. Alors je restais là, presque honteux, à attendre que le calme revienne et sans doute assister impuissant à la fuite de la blondinette. Elle partirait loin de moi, encore une fois, fuyant le monstre que j’étais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Jeu 17 Mai - 16:23

- « Tu crois pouvoir me dire ce que je dois faire ?! Mais tu te trompes ! Je suis pas un petit mouton de ton nid à qui tu peux donner des ordres ! »

Le vampire hurlait de douleur, la lame encore plus enfoncée dans sa chair, et le sang se frayait un chemin en suivant les formes du pantalon de celui-ci, jusqu’à ce qu’il se répande sur le sol. Je reculais et écarquillais les yeux à la vue de cette marre noire se créait peu à peu… Du sang noir, inhumain… Ignoble ! J’avais des nausées et une envie de vomir parce que la vue du sang me répugnait… Et ces cris qui me rendaient de plus en plus mal à l’aise ! J’étais vraiment sur le point de demander à Vaan d’arrêter le supplice lorsque celui-ci affirma :

- « Maintenant, tu peux dégager ! Vite ! »

Toute cette cruauté pour en arriver là, c’est-à-dire, le laisser filer en lui épargnant la vie. Ainsi étaient les vampires ? Étaient-ils donc capable de tant d’horreur, et plus encore que ce que je n’avais vu jusqu’à maintenant ? J’avais devant moi un autre Vaan, pas celui que j’avais connu il y a longtemps, pas celui que j’avais vu dans ce bar la première fois… Mais je ne pouvais pas me voiler la face. Tout ce que j’avais vu et entendu resterait gravé à tout jamais dans ma mémoire, aux détails près. Si le monde mystique se résumait à ça, je n’y avais pas ma place, c’était certain.

Le silence était revenu dans les couloirs et nous étions seuls, lui et moi. Je n’osais pas le briser par ma stupeur et mon chagrin. Je n’osais même plus bouger, bien que le danger était maintenant écarté. Collant mon dos contre le mur, j’essayais de me calmer un peu, fermant les yeux pour me concentrer. Mais toutes les images de ce cauchemar éveillé revenaient sans cesse et s’imposaient dans mon esprit. Je mis mes deux mains sur mon visage, tremblant comme une feuille.
Vaan...
Je t’aimais bien tu sais, avant que tout ne bascule. Je t’aimais bien oui, seulement, on n’est pas du même monde. Mais qui s’en préoccupait, à part toi bien sûr, puisque j’ignorais tout de toi hein ? On était bien tous les deux c’est sûr, on s’marrait bien ensemble. On ne se prenait pas la tête et on était juste heureux. C’était tout ce dont j’avais besoin…
Vaan…
Mais tu te doutais bien que je me posais pas mal de questions à ton sujet, par exemple, pourquoi tu ne sortais que la nuit, ou bien pour quelle raison tu étais aussi gentil avec moi. Comment aurai-je pu savoir que tu faisais partie du monde mystique ? Mais bon sang, si j’avais su, rien de tout cela ne se serait produit !
Vaan…
Tu sais à quel point je te déteste depuis ce jour ? À quel point je m’en veux aussi d’avoir déposé ce CV dans ce maudit bar où je t’ai rencontré ! J’aurais pu avoir une vie tranquille, avoir un job de rêve, mon ptit chez-moi douillet, bref, une vie normale ! Pourquoi il a fallu que tu gâches tout…

Seulement… Je ne peux pas nier que ce soir, quelque chose à encore changé, puisque tu viens de me sauver la vie.

Il fallait donc que je le lui dise, d’une petite voix, à la limite du chuchotement :

- « Vaan ? … » Mais je n’attendis pas qu’il me réponde ; « Je… Merci… ».

Je savais qu’il m’avait entendu, et j’espérais que cela le réconfortait un peu. Je ne pouvais pas m’enfuir après ce qu’il venait de faire pour moi. Je lui étais redevable, et pour le remercier, je m’approchais de lui, m’assit sur les genoux derrière son dos, et le pris dans mes bras en le serrant contre moi… Comme avant…
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Ven 18 Mai - 12:07

Le bruit des pas du vampire s’éloignait à toute vitesse en résonnant contre les parois carrelées de la galerie. L’aristo avait compris la leçon et Kofi n’était plus en danger… pour le moment du moins ! Mais je préférais ne pas penser à tous les autres prédateurs qui pouvaient la guetter en pleine journée, lorsque je me retrouvais réduit à l’impuissance…

Je venais de lui sauver la vie ! Et la mienne par la même occasion, car je n’aurais jamais la force de continuer à vivre si la blondinette disparaissait aussi brutalement, pourtant je n’arrivais pas à me féliciter. Au contraire, je me sentais honteux d’avoir céder à mes plus sombres pulsions en « recadrant » ce vampire devant Kofi. Elle me fuyait depuis les révélations de ma nature vampirique, alors, après ça, elle devait forcément me prendre pour un monstre ! Je n’étais qu’un guerrier de la lignée, rien de plus, mais dans mes moments de rage, je n’étais plus le mec sympa et amusant qu’elle avait rencontré dans ce bar…

Je n’osais pas affronter son regard de peur d’y voir un rejet pire encore que celui qu’elle ressentait à mon égard une heure plus tôt. Je n’étais pas prêt… Je ne le serrais sans doute jamais…

- « Vaan ?... Je… Merci… »

Merci ?! Comment pouvait-elle me remercier alors qu’elle venait d’assister à un règlement de compte aussi sanglant ? Certes, ce n’était rien comparé aux combats contres les loups garous, mais suffisamment traumatisant pour une humaine aussi sensible que Kofi. Je ne comprenais pas pourquoi elle n’était pas en train de s’enfuir ? A cet instant, j’aurais voulu être capable de disparaitre pour lui éviter de me voir dans un tel état de nerfs.

Des tonnes de questions me tournaient dans la tête quand je sentis qu’elle s’agenouillait dans mon dos pour me prendre dans ses bras. Etait-ce seulement possible ? Je n’arrivais pas à le croire… Peut-être n’était-ce qu’une illusion ? Pour vérifier que je n’étais pas en plein rêve, je laissais mes mains glisser de mon visage jusque vers ses mains, et c’est bien la chaleur de ses doigts que je sentis sous mes paumes. Quel bonheur ! Ce simple contact calma aussitôt toute ma colère et je sentis tous mes muscles se détendre. Même si cette étreinte ne durerait pas et que la réalité me rattraperait, je profitais de chaque seconde de se rapprochement inespéré!

Resserrant mes doigts autour des siens j’essayai de lui faire comprendre à quel point elle était importante pour moi puisque les mots n’avaient pas pu le faire.

- Désolé que t’ai dû assister à ça… mais j’suis capable du pire quand on s’en prend à toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Ven 18 Mai - 17:21

Cette étreinte, je ne sais pas si je l’aurais faite quelques semaines plus tôt, alors que j’en voulais terriblement à Vaan. Non mais attends qu’est-ce que je dis là ? Mais j’en veux à Vaan, encore aujourd’hui ! Même si… J’étais juste… Entrain de le remercier ! Oui c’est ça, et rien d’autres ! Et j’aurais certainement beaucoup de mal à lui pardonner.
J’allais le relâcher lorsque je sentis le contact froid de ses paumes sur mes mains. Je frissonnais, parce que j’avais oublié à quel point sa peau était aussi glaciale. Et si mes souvenirs sont bons, même mon ex-agresseur n’atteignait pas ses températures. Je fermais les yeux, sentant les muscles tendus du vampire se décontracter peu à peu. Je pense que ma présence l’apaisait. Cependant, je ne voulais pas lui donner de fausses idées, lui faire croire que tout était arrangé entre nous, alors que je pensais vivement le contraire.
Mais…
Rhaaa encore ces mais ! Pourquoi tout n’était pas aussi clair que de l’eau de roche pour moi ?! Avais-je vraiment besoin de douter de mes sentiments maintenant ? Et puis d’abord, quels sentiments ? Bon sang, c’est un vampire, un monstre ! Il venait de me le prouver en torturant un autre vampire, un mec identique à lui ! Je ne pouvais imaginer pire scénario que celui dont je venais d’être le témoin. Et Moi dans tout ça ? Je suis une humaine, simple, normale, et pas une … Une quoi déjà ? Rhaa je sais même plus ! Bref, je n’ai rien avoir avec Vaan, on est différent ! Basta ! Je ne devais pas chercher plus loin.

- « Désolé que t’ai dû assister à ça… mais j’suis capable du pire quand on s’en prend à toi. »
- « Je me fiche de savoir ce que tu es capable de faire pour moi ! » Lâchais-je précipitamment, sur les nerfs.

J’avais relâché mon étreinte et m’étais levée derrière lui. Fermant les yeux, je serrais le poing. Calmes-toi Kofi… Ma colère attendra un peu avant qu’elle se déchaîne encore, puisqu’il fallait partir d’ici. Mais avant tout, je voulais essayer de nettoyer un peu les lieux pour ne laisser aucune trace du passé. Si quelqu’un nous voyait avec cette marre de sang, on aurait pu croire à un meurtre, ou je ne sais quoi d’autres de pire encore. Je regardais autour de nous, mais personne à l’horizon. C’était une chance, car là, je n’aurais pas su trouver une excuse qui viendrait remplacer la véritable histoire qu’il y a eu ici quelques minutes plus tôt. Regardez-moi ça ; on était tous les deux tachés de sang ! Les manches de ma veste étaient un peu déchirées par les doigts crochus du vampire qui m’avait tenu fermement, mais qui n’avait heureusement pas atteint ma peau.
Non… Je devais arrêter d’y penser maintenant. C’est fini tout ça. Tourner la page…

- « Comment allons-nous faire pour nettoyer tout ça ? Je n’ai pas envie qu’on enquête sur ce qu’il s’est passé ici. Je crois que je n’aurais pas le courage d’inventer une histoire aux flics… »
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Ven 18 Mai - 20:49

- « Je me fiche de savoir ce que tu es capable de faire pour moi ! »

Ses mots éclatèrent, secs et durs, contre ma carapace morale déjà fendillée et, alors qu’elle se relevait, je compris que le moment de complicité venait de se terminer… Je m’y étais attendu, mais cela n’empêchait pas la douleur qui me serra le cœur quand la réalité de ce pauvre monde me rattrapa. Je me forçais pourtant à rester calme pour ne pas lui monter à quel point sa réaction me blessait. Impossible de perdre les pédales devant elle !

Si j’étais totalement blasé par la situation en me relevant pour enfin fixer son regard, je sus immédiatement que ce n’était pas son cas… Au contraire, Kofi n’était plus qu’un petit bout de femme en colère. A l’image du contrôle que j’avais dû avoir sur moi-même quelques minutes plus tôt, elle serrait ses mains sur son visage pour ne pas totalement exploser de rage. Réaction plutôt normale après ce qu’elle venait de vivre, mais cela ne l’excusait pas d’être aussi tranchante ! Putain, mais quoi ! Elle aurait préféré que je continue à lui mentir et à me foutre de sa tête en lui cachant la vérité sur sa vie et sur la mienne ? Non ce n’était pas possible ! Je restais persuadé que j’avais fais le bon choix en lui révélant tout…

Pour l’instant elle n’était pas prête à entendre mes excuses, alors je préférais ne pas répondre à son attaque, prenant juste le temps d’essuyer « Justice » et de la rengainer dans son fourreau attaché à ma cuisse. En baissant les yeux, je vis bien qu’une marre de sang s’étalait devant nos pieds mais je ne m’en inquiétais pas plus que ça. Par habitude sans doute…

- « Comment allons-nous faire pour nettoyer tout ça ? Je n’ai pas envie qu’on enquête sur ce qu’il s’est passé ici. Je crois que je n’aurais pas le courage d’inventer une histoire aux flics… »

Sa remarque m’arracha un rire grave.

- C’est tout ce qui te tracasse alors qu’un vampire à essayer de te tuer ? Ce que les gens vont penser en voyant ça ? Lui dis-je en désignant le sol tâché de sang. Alors t’as pas à t’en faire !

Je sortis de la poche intérieure de ma veste une fiole d’eau bénite que je gardais pour les cas de force majeur, et la déversais sur le sang qui commença aussitôt à partir en fumée… jusqu'à disparaitre quelques instants plus tard. Mais ce n’était pas le cas sur ses vêtements. Les miens étaient noirs et personne ne trouverait choquant qu’un mec dans mon genre soit couvert de traces noirâtres. Mais Kofi aurait plus de mal à tromper les apparences…J’ôtais alors mon cuir et le lui tendis du bout du doigt.

- Réfléchis une minute avant de dire non, anticipais-je en sachant qu’elle refuserait surement de porter quoi que ce soit m’appartenant. Ya plus aucune trace au sol, mais je peux pas effacer celles sur tes fringues. Et j’ai pas franchement envie de modifier la mémoire de tous les gens qu’on va croiser en sortant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kofi Manaty


avatar


Messages : 117

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Ven 18 Mai - 23:50

- « C’est tout ce qui te tracasse alors qu’un vampire à essayer de te tuer ? Ce que les gens vont penser en voyant ça ? Alors t’as pas à t’en faire ! »
- « Tais-toi ! » Lui criais-je instantanément.

J’étais vraiment sur le point de craquer complètement. Pensais-t-il seulement un instant que j’avais oublié cet épisode ? POUF envolé comme ça, tombé dans les oubliettes ? Il se trompait lourdement le Vaan. Je ne pensais qu’à ça, le souvenir du visage arborant un sourire malveillant me revenait en mémoire. Il revenait. Et il revenait encore. J’en arrivais même à me demander si je serais capable de dormir cette nuit. Si je pouvais repasser par ce métro demain où si j’étais condamnée à prendre ma voiture pour le restant de mes jours. J’avais maintenant la trouille qu’un nouveau mec, vampire ou je ne sais quoi d’autre comme monstres ignobles me tomberaient dessus. Comment je pouvais prétendre à vivre sereinement, en toute sécurité, maintenant que je sais que mon sang attirerait de nombreux prétendants assoiffés ?!
Alors oui, je me préoccupais de cette tâche de sang parce que je souhaitais que cela ne s’ébruite pas dans tous les coins de rues demain. J’aimerais bien que ce genre de problème, plutôt mineur comparé au problème que j’étais, Moi, la petite blonde attirant des… Créatures grâce à son odeur apparemment exquise. J’étais un problème oui, que je ne pouvais sûrement pas régler, alors si on pouvait le faire pour les autres, ça m’arrangerait bien !
Je soupirais… La fatigue m’empêchait d’avoir une conversation constructive avec lui. Tout ce que je voulais, c’était de rentrer chez moi et d’oublier le traumatisme si je puis dire. Vaan sortit un flacon de sa veste, qu’il utilisa pour faire disparaître le sang sur le sol. Je ne voulais même pas chercher à comprendre le pourquoi ce phénomène, ou en tout cas, pas ce soir. Bien évidemment, c’était un moyen plutôt simple de faire disparaître les traces. Un moyen dont j’ignorais totalement l’existence ! Si j’avais su, je n’aurais pas posé la question qui, pour le coup, paraissait un peu débile pour lui. Et je suppose que c'était parce qu'il avait l'habitude de tout ça.

- « Bien. On y va maintenant. » Lui dis-je simplement, en ignorant ce qu’il venait de me dire.

Je ne savais pas combien de temps j’allais encore tenir sans tomber dans les pommes, ou éclater à la fois en sanglot et de colère. Peut-être que ce n’était qu’une question de temps, de minutes peut-être.
Avant même de marcher, Vaan me tendit sa veste.

- « Réfléchis une minute avant de dire non. Ya plus aucune trace au sol, mais je peux pas effacer celles sur tes fringues. Et j’ai pas franchement envie de modifier la mémoire de tous les gens qu’on va croiser en sortant. »

Et ben, il faut croire qu’il commençait à deviner mes réactions avant que je ne dise quoi que ce soit. Mais sur le coup, il n’avait pas tord. Cela évitera les regards curieux que nous pourrions rencontrés lorsque nous sortirons d’ici. Et j’étais bien décidée à passer inaperçue ce soir… Comme pour le restant de mes jours sûrement…
J’acquerrais de la tête et je pris donc sa veste pour l’enfiler rapidement. Elle était un peu trop grande certes, mais cela servirait de prétexte comme quoi je pouvais avoir froid en cette heure sombre, et que ce jeune homme ici présent aurait eu la gentillesse de me la prêter afin de m’éviter une grippe le lendemain…. Entre autres. Chose faite, je passais devant lui, sortant la première du métro.
Revenir en haut Aller en bas
Vaan Harris


avatar


Messages : 64

MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   Sam 19 Mai - 0:40

Remuer le couteau dans la plaie en lui rappelant qu’elle venait d’échapper à une attaque de vampire et sans doute à la mort n’était pas franchement la meilleure idée que j’avais eu aujourd’hui… Kofi me fit bien comprendre que ce n’était pas la peine de lui ramener ce souvenir en tête !

- « Tais-toi ! »

J’aurais pu crier plus fort qu’elle et lui faire comprendre que sans moi elle serait surement en train d’agoniser dans le froid de ce couloir, ou déjà un cadavre de plus jeter à la Seine, mais je n’étais plus assez en colère pour lui tenir un tel discours. Quand bien même je l’aimais trop pour lui infliger un tel supplice moral. A vrai dire elle me faisait plutôt fondre de tristesse avec ses yeux effrayés et ses mains qui tremblaient sans qu’elle ne s’en rende compte… Et une fois de plus je me mis à avoir peur qu’elle s’effondre. Alors je gardais les lèvres clauses tout en nettoyant la « scène de crime ».

C’était devenu naturel pour moi et je ne pris pas la peine de lui expliquer pourquoi de l’eau avait autant d’effet sur le sang de vampire. Elle ne posa pas non plus la question, rejetant une fois de plus tout ce qui pouvait venir de mon monde.

- « Bien. On y va maintenant. »

Que pouvions-nous faire d’autres de toute façon ? Le plus talentueux de mes maitres d’armes m’aurait sans doute chuchoter à l’oreille d’apaiser les craintes de la blondinette en la plaquant contre le mur et en occupant son esprit en l’embrassant, un peu à la manière de ses héros de films américains, mais une petite intuition me disait que je n’allais récolter qu’un paire de gifle… Alors en vrai gentlemen, je lui proposais ma veste pour couvrir les taches de sang qui maculaient ses vêtements. Comme je commençais à la connaitre, je lui demandais de ne pas me dire un non catégorique, mais de plutôt penser aux parisiens qui trouveraient suspect d’énormes tâches noirâtres virant parfois à l’écarlate sur son petit haut blanc… Bingo ! Sans un mot elle attrapa le cuir et le passa sur ses épaules avant de se diriger vers la sortie du métro.

- Après vous… Grognai-je entre mes dents en la voyant toujours aussi hermétique à mes attentions.

Les femmes alors !

Jetant un dernier regard au couloir, je constatais que nous avions bien fait de ne pas trop nous attarder puisqu'une nouvelle rame arrivait, et avec elle une petite foule d'habitants du quartier. Alors, je vérifiais une dernière fois que mes lames étaient à leur place et me mis à suivre la fille de mes rêves... J'allais au moins avoir la satisfaction de repartir avec une veste qui porterait son odeur! La nuit n'allait pas être si mauvaise après tout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui peut aimer jusqu'a oublier sa vie? ~ Kofi ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» matt ☼ « Aimer jusqu'à la déchirure aimer, même trop, même mal, tenter, sans force et sans armure, d'atteindre l'inaccessible étoile... »
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» On ne peut oublier le passé, mais le futur peut l'enfouir || Vent du Sahara
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intuition :: 

 :: ~Réglement, contexte et descriptions des groupes~ :: Les rps de la saison 1
-